TOUS UNIS POUR LA SYRIE

Posté par provola le 13 mars 2012

TOUS UNIS POUR LA SYRIE dans SYRIE

 

L’ancien garde des sceaux Robert Badinter s’associe à l’ex-président d’Afrique du Sud Frederik W. de Klerk, à l’ex-secrétaire d’État britannique aux Affaires étrangères David Miliband ainsi qu’à de nombreuses personnalités internationales pour exhorter le Conseil de sécurité de l’ONU à trouver une solution à la tragédie syrienne.

 

Un an après le début du soulèvement populaire en Syrie, nous sommes attristés de constater que des divisions au sein du Conseil de Sécurité empêchent l’élaboration d’une réponse internationale unifiée et proactive à la crise. L’ultime responsabilité des violences revient à ceux qui ont, en Syrie, commandité, permis ou directement commis ces crimes horribles. Cependant, les divisions au sein de la communauté internationale ont donné au gouvernement d’el-Assad un permis de tuer. Ce permis doit maintenant lui être retiré. 

Le recours continu à la force meurtrière par le gouvernement d’Assad à l’encontre de son propre peuple compte parmi les pires cas de violences délibérées contre une population civile que nous connaissions dans l’histoire récente. Rien ne peut justifier de tels agissements. À la vue des bombardements massifs dans les zones civiles et de l’accroissement du nombre de victimes parmi les femmes et les enfants, nous rappelons les conclusions du haut-commissaire aux Droits de l’homme des Nations unies: des crimes contre ¬l’humanité auraient été commis et les responsables de ces crimes devront ¬répondre de leurs actes. 

Nous craignons que l’impasse actuelle paralysant la stratégie internationale n’entraîne une augmentation des initiatives, telles que l’armement du régime et de l’opposition, qui risqueraient de prolonger le conflit et les souffrances. 

Pour débloquer la situation, nous devons voir la Russie travailler à nouveau avec les autres partenaires internationaux. Nous appelons le gouvernement russe à se joindre aux efforts collectifs pour mettre un terme rapidement au conflit et restaurer la paix et la stabilité en Syrie et dans la région. Nous saluons sincèrement la nomination de Kofi Annan comme émissaire conjoint des Nations unies et de la Ligue arabe en Syrie. La communauté internationale doit maintenant le soutenir unanimement, avec force, pour qu’il puisse développer une étroite relation de travail avec tous les gouvernements, incluant la Russie et la Chine, ainsi que les acteurs non étatiques, afin de dépasser les dissensions paralysantes. Bien que nous comprenions qu’il n’y a pas de sortie facile à cette crise, l’obligation morale de trouver un terrain d’entente pèse sur les membres du Conseil de sécurité. Ne faisons pas d’erreur. La crédibilité et la position internationale de tout État qui resterait inactif face à cette tragédie évitable seraient sévèrement endommagées. 

Nous exhortons les membres du Conseil de sécurité des Nations unies à s’unifier et à adopter par consensus une résolution qui doit inclure:

1. Un appel adressé aux autorités syriennes pour qu’elles cessent toutes attaques contre la population, retirent les forces armées et de sécurité des villes et zones habitées, garantissent que les ¬manifestations pacifiques ne soient pas ciblées et relâchent tous les prisonniers politiques et détenus emprisonnés depuis le début de la révolte. Tous les acteurs armés doivent également stopper ¬l’utilisation de la violence.

 2. Des pressions sur le gouvernement syrien pour qu’il facilite la mise en œuvre d’une aide humanitaire d’urgence indépendante et impartiale, proportionnée aux besoins, qu’il permette l’évacuation des blessés se trouvant dans les zones de violences et qu’il soutienne un accès effectif pour les organisations humanitaires. Une attention toute particulière doit être portée à l’obtention pour ceux qui en ont besoin d’un accès sûr aux hôpitaux civils et à la livraison de matériel médical adéquat, conformément au droit international.

À l’occasion de l’anniversaire du soulèvement syrien, nous rendons hommage à la mémoire des milliers de civils qui ont perdu la vie au cours de leur quête pacifique pour un avenir plus juste et prometteur. Aujourd’hui nous incombe la responsabilité d’agir sans délai pour éviter la mort prochaine de milliers d’autres hommes, femmes et enfants.

Publié dans SYRIE | Pas de Commentaire »

PERMIS DE TUER : LES RÉACTIONS

Posté par provola le 19 août 2011

Article accepté à la publication sur PERMIS DE TUER : LES RÉACTIONS dans ASIE icone_redacteur2

Par Alpo47  19 août 10:13 Alpo47

Tout n’est pas forcément aussi simple que nous le disent médias et gouvernements.

Ils nous ont menti pour bombarder la Yougoslavie, envahir l’Irak, bombarder la Libye … et tellement d’autres fois, qu’il n’est pas raisonnable de croire systématiquement leurs affirmations…
il est fort possible et même très probable qu’ils nous mentent encore pour déstabiliser un autre pays.

Et il est parfois bon d’écouter ceux qui vivent au jour le jour les évènements du monde. Ici, une soeur, vivant dans un couvent de Syrie nous donne une tout autre version.

Et l’expérience ne plaide surement pas en faveur des gouvernements et de LEURS médias.

Par Bibi32 (xxx.xxx.xxx.210) 19 août 09:25 Bibi32

Tout n’est pas blanc ou noir dans ce monde, mais désespérement gris … Aucune action n’est gratuite, Bachar est un pourri, ce n’est pas pour cela que ceux qui poussent à la rébellion sont des anges. Ne seraient-ils pas même manipulés par des forces obscures venant de l’étranger ??? Tout se récupère, tout est manipulation et désinformation, on n’arrive même plus à savoir qui est qui… et je me borne a tout voir en gris… Cela me semble plus sage

Par leguminator (xxx.xxx.xxx.14) 19 août 10:37

Je me méfie de toute information occidentale sur le sujet syrien.

En effet j’ai un membre de ma famille marié à une personne d’origine syrienne et qui a donc des contacts et des informations de première main dans le pays. Tout n’est pas blanc ou noir comme on voudrait nous le faire croire. Selon ces personnes on peut considérer que 75% des informations concernant la Syrie dans les médias occidentaux relèvent du fantasme, de l’invention pure et simple.

Apparemment les troubles proviendraient de fondamentalistes qui veulent prendre le pouvoir et imposer la loi islamique. La majorité de la population n’en veut pas et se retrouve à manifester en faveur du pouvoir en place même si ce dernier n’est pas forcément le nec plus ultra en matière de démocratie. Bien entendu il y a de la répression violente, avec des morts, mais cette répression est majoritairement de type policière – comme chez nous – à mettre en perspective avec les oeuvres de Assad père qui avait rasé au début des années 80 presque la moitié d’une ville pendant un soulèvement similaire avec plus de 30 000 morts sans que la communauté internationale ne s’en émeuve.

Pour finir, la plupart des informations émanent de l’Observatoire syrien des droits de l’homme et les rédacteurs sont basés à Londres. Ces informations ne sont ni vérifiées, ni recoupées par les médias de masse qui les diffusent sans contrôle. Autre source allant dans ce sens : http://www.mondialisation.ca/index….

Par jaja (xxx.xxx.xxx.129) 19 août 09:41 jaja

Du père Assad (engagé dans la répression et la guerre syro-palestinienne des années 1980) les Palestiniens disaient qu’il était un « Lion au Liban et un lapin au Golan »…

Rien n’a changé avec le fils héritier toujours lion contre le peuple arabe et lapin au Golan occupé par les sionistes….

Par Bibi32 (xxx.xxx.xxx.210) 19 août 09:25 Bibi32

Tout n’est pas blanc ou noir dans ce monde, mais désespérement gris … Aucune action n’est gratuite, Bachar est un pourri, ce n’est pas pour cela que ceux qui poussent à la rébellion sont des anges. Ne seraient-ils pas même manipulés par des forces obscures venant de l’étranger ??? Tout se récupère, tout est manipulation et désinformation, on n’arrive même plus à savoir qui est qui… et je me borne a tout voir en gris… Cela me semble plus sage.

Par jaja (xxx.xxx.xxx.129) 19 août 09:41 jaja

Du père Assad (engagé dans la répression et la guerre syro-palestinienne des années 1980) les Palestiniens disaient qu’il était un « Lion au Liban et un lapin au Golan »…

Rien n’a changé avec le fils héritier toujours lion contre le peuple arabe et lapin au Golan occupé par les sionistes….

Par Alpo47 (xxx.xxx.xxx.68) 19 août 10:13 Alpo47

Tout n’est pas forcément aussi simple que nous le disent médias et gouvernements.

Ils nous ont menti pour bombarder la Yougoslavie, envahir l’Irak, bombarder la Libye … et tellement d’autres fois, qu’il n’est pas raisonnable de croire systématiquement leurs affirmations…
il est fort possible et même très probable qu’ils nous mentent encore pour déstabiliser un autre pays.

Et il est parfois bon d’écouter ceux qui vivent au jour le jour les évènements du monde. Ici, une soeur, vivant dans un couvent de Syrie nous donne une tout autre version.

Et l’expérience ne plaide surement pas en faveur des gouvernements et de LEURS médias.

Par xray (xxx.xxx.xxx.248) 19 août 18:09


Les évènements du Maghreb sont visiblement orchestrés de l’extérieur. 
Le but des Américains est de faire sauter les verrous qui leurs interdisent l’accès direct au fric et au pétrole du Maghreb. (Les « dictateurs » ne sont pas aussi malléables que nos bons élus sans pouvoir du grand bordel européen.) 
En Libye, qui fournit les armes ? Qui tue qui ? Les Américains ont trouvé en Europe des cons pour faire le sale travail. 
Les élus européens sont des carpettes sur lesquelles les Américains s’essuient les pieds. 

Le bourbier européen 
http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com 

Par paoum (xxx.xxx.xxx.71) 19 août 10:24

http://www.infosyrie.fr/

Par leguminator (xxx.xxx.xxx.14) 19 août 10:37

Je me méfie de toute information occidentale sur le sujet syrien.

En effet j’ai un membre de ma famille marié à une personne d’origine syrienne et qui a donc des contacts et des informations de première main dans le pays. Tout n’est pas blanc ou noir comme on voudrait nous le faire croire. Selon ces personnes on peut considérer que 75% des informations concernant la Syrie dans les médias occidentaux relèvent du fantasme, de l’invention pure et simple.

Apparemment les troubles proviendraient de fondamentalistes qui veulent prendre le pouvoir et imposer la loi islamique. La majorité de la population n’en veut pas et se retrouve à manifester en faveur du pouvoir en place même si ce dernier n’est pas forcément le nec plus ultra en matière de démocratie. Bien entendu il y a de la répression violente, avec des morts, mais cette répression est majoritairement de type policière – comme chez nous – à mettre en perspective avec les oeuvres de Assad père qui avait rasé au début des années 80 presque la moitié d’une ville pendant un soulèvement similaire avec plus de 30 000 morts sans que la communauté internationale ne s’en émeuve.

Pour finir, la plupart des informations émanent de l’Observatoire syrien des droits de l’homme et les rédacteurs sont basés à Londres. Ces informations ne sont ni vérifiées, ni recoupées par les médias de masse qui les diffusent sans contrôle. Autre source allant dans ce sens : http://www.mondialisation.ca/index….

Par jaja (xxx.xxx.xxx.129) 19 août 10:40 jaja

Un autre témoignage qui ne cache rien de la complexité de cette situation :

http://www.info-palestine.net/artic…

Par leguminator (xxx.xxx.xxx.14) 19 août 11:04

source de votre lien Al Jazeera, un cousin des médias occidentaux  

Par jaja (xxx.xxx.xxx.129) 19 août 11:13 jaja

George Galloway est bien connu dans toute la mouvance pro-palestinienne et son discours ici me semble intéressant… Il m’arrive aussi souvent d’utiliser des extraits pris non pas chez les »cousins » mais bien dans la presse occidentale, ce d’autant plus que je ne lis pas l’arabe, et ce sans le moindre remords  

Par LE CHAT (xxx.xxx.xxx.148) 19 août 10:56 LE CHAT

la Syrie est un régime autocratique de type stalinien , très policier avec culte de la personalité , en bref l’horreur .
Mais on peut également douter des infos relayées dans nos médias , ( on a vu les 2000 morts de Benghazi réduits à une centaine en fait ) et si l’Iran soutient le régime , les saoudiens sponsorisent le camp adverse .

Le mieux est qu’ils se démerdent entre eux , nous n’avons rien à y faire ni à nous en mêler

Par Cosmic Dancer (xxx.xxx.xxx.206) 19 août 10:58 Cosmic Dancer

Israël a tout au contraire tout intérêt à ce que tombe le régime de Damas, qui représente avec l’Iran, ne vous déplaise, cher auteur, et le Hezbollah au Liban, ce qu’on appelle « le croissant chiite ».

Et si au lieu de palabrer sans rien connaître aux enjeux et à la situation, vous vous informiez directement dans les médias arabes, ou les médias anglophones couvrant la région, vous sauriez que ceux qui n’ont pas intérêt à ce que tombe Assad, c’est précisément le Hezbollah, qui rapatrie ses armes par peur du contraire et contre lequel manifestent les Palestiniens au Liban (ça vous en bouche un coin, non) parce que le Hezb soutient le régime ET la répression, et l’Iran.

Eh oui, l’Iran qui est en train de construire une base militaire en Syrie pour faciliter le passage des armes destinées à, encore, attaquer Israël depuis sa frontière nord.

L’Iran qui a envoyé des conseillers spéciaux du corps des Pasdaran pour aider à la répression.

Alors évidemment, quand on sait cela par al Jazzera, al Arabiya, Maan News and Co. et qu’on lit votre « article », on est en droit de vous poser la question suivante :

Israël serait-elle suicidaire, se réjouissant du soutien armé de la puissante république islamique à tous ses ennemis ?

Vraiment, le journalisme citoyen…

Par jaja (xxx.xxx.xxx.129) 19 août 11:39 jaja

«  Israël a tout au contraire tout intérêt à ce que tombe le régime de Damas« 

Ce régime El Assad qui a combattu l’OLP de la grande époque (avant qu’elle ne se couche) qui a massacré les Palestiniens aidé de ses alliés chrétiens phalangistes (Tell al Zaatar) de l’époque… ?

Régime El Assad qui n’a pas hésité à faire partie de la coalition criminelle US contre l’Irak lors de la première guerre du Golfe…

Régime qui a même créé sa propre milice « palestinienne » (la Saïka) pour contrer les forces de la vraie Résistance palestinienne….

On peut supposer qu’un changement de régime à Damas amènerait au pouvoir, certes des sunnites, majoritaires dans le pays, mais surtout des gens ne supportant plus l’humiliation constante et quotidienne de voir une partie du pays (Le Golan) occupé par les forces sionistes….et prêts, pourquoi pas, à y ouvrir un nouveau front…

Par ailleurs rien n’empêcherait ce nouveau pouvoir de toujours soutenir les chiites du Hezbollah qui sont une composante importante de la Résistance arabe à la colonisation sioniste.

Par Cosmic Dancer (xxx.xxx.xxx.39) 19 août 21:21 Cosmic Dancer

« le Hezbollah, une part importante de la résistance arabe à la colonisation sioniste »

Vous vous moquez de qui, Jaja ?

Le Hezbollah dont les hommes armés font le salut nazi. Le Hezbollah qui torture et tue ses dissidents. Le Hezbollah qui n’hésite pas à sacrifier les paysans du Sud Liban qui tentent de se révolter contre l’utilisation de leurs villages pour cacher des armes et les bunkers de vos valeureux « résistants ».

Allez demander à la jeunesse libanaise démocrate ce qu’elle en pense de vos « résistants » !

Et les Palestiniens au Liban, parqués dans des camps, traqués, interdits de certains métiers, vous croyez qu’ils vont continuer longtemps à y croire, à vos « vrais résistants » ?

Quant à la « Vraie résistance » palestinienne à laquelle vous accordez une belle Capitale, mein Herr, si vous voulez parler de la suite dynastique de Yasser Arafat, allez donc en compter ailleurs qu’à moi. Pas pire corrompu que ce vieux renard. Et les opposants, aujourd’hui encore, en taule, quand ce n’est pas exécutés !

Le jour où les révoltes arabes se retourneront contre ceux-là aussi, vous en ferez une drôle de tête, Jaja.
D’ailleurs, c’est déjà arrivé dans un camp de Palestiniens de Syrie : les habitants se sont jetés sur votre « résistance ».
Nul doute que les « sionistes » en seront encore accusés.

Par xray (xxx.xxx.xxx.248) 19 août 18:06

 


EUROPE  
Permis de tuer : Mais qu’en font-ils de tous ces vieux ? 
(La liste Charlton)
http://mondehypocrite.midiblogs.com/archive/2009/06/09/qu-en-font-ils-de-tous-ces-vieux.html 
Par OMAR (xxx.xxx.xxx.78) 19 août 18:20 donateur-d876a dans SYRIE

Omar 33

Provola : »L’Europe s’occupe de sa dette et deux avions contre Kadahafi…
 
Il faut aussi ajouter ce problème techniquE qui fait que Sarko ne peut pas intervenir en Syrie :

En effet, il n’y a pas assez de vent pour pousser le porte-avions « C. de Gaulle » jusqu’aux cotes syriennes…

Alors, Otan emporte le vent…

Par loire42 (xxx.xxx.xxx.171) 19 août 19:26 loire42

Vision assez bisounours de la vie.

Qu il se demerdent entre eux, pas mes ognions. Ca me fatigue de jouer les néocolonisateurs. Nous n avons pas a expliquer a ses gens comment ils doivent vivre.

Si l auteur est si triste du sort des civils, il peut aller payer de sa personne pour les sauvés. Mais je pense que l indignation de salon sied mieux a son temperament, envoyer de jeunes se faire trouer par contre ne le dérangerai pas. L armée Française a autre choses a foutre …

Même choses pour les  » refugier » de Lampedussa, 2000 arrivés la fin de semaine derniere, si vous voulez vous en occuper a vos frais, tres bien. Moi j ai assez donner BASTA, j ai plus rien, sauf ma rage …..

Par Gerard Lucon (xxx.xxx.xxx.32) 19 août 21:07 Gerard Lucon

et pendant que les couillons pensent a la Syrie .. l’OTAN et les milices islamistes tuent des civils lybiens, et 250.000 refugies lybien croupissent dans des camps en Tunisie … puisque l’Europe veut bien les bombarder mais pas les accueillir …

Par Cosmic Dancer (xxx.xxx.xxx.39) 19 août 21:23 Cosmic Dancer

Les « couillons » qui pensent à la Syrie, notamment les familles exilées des victimes de la répression, vous remercient, Lucon.

Par LE CHAT (xxx.xxx.xxx.189) 19 août 21:52 LE CHAT

@cosmic dancer

combien d’exilés libyens le richissime BHL a t il recueilli chez lui à ses frais ?

 

Publié dans ASIE, SYRIE | Pas de Commentaire »

PERMIS DE TUER

Posté par provola le 17 août 2011

PERMIS DE TUER dans ASIE dans SYRIE

Syrie

                    En Syrie l’indicible est roi, plus que le roi, la mort est à chaque coin de rue, pour qui ne veut pas se taire. Lattaquié la ville portuaire est assiégée par l’armée et la proie des sbires de Bachar El Assad. Les colonnes de fumée sont aussi celles de nos médias fiévreux, peu enclins à dénoncer les exactions des protecteurs de l’ordre supérieur mondial.

Des milliers de morts sont le tribu de notre indifférence, notre honte, la traduction du mépris onusien, combien en faudra-t-il encore pour éveiller ce corps insensible ?

Qui ne dit mot consent, comment interpréter autrement le mutisme, l’immobilisme de l’ONU ? La Syrie ne menace nullement les puits de pétrole, elle sert d’alibi en or à Israël, le pouvoir est armé par Poutine et ne coute pas un sou à l’occident. Tout baigne en Syrie, ce ne sont pas quelques révoltés en guenilles qui vont jeter le trouble dans ce jeu sordide des équilibres discrets.

Tant que la vague révolutionnaire dans les pays arabes ne touchait ni les intérêts pétroliers, ni la primauté militaire israëlienne dans la région, les démocraties avaient beau jeu de scander leur solidarité toute relative à la face du monde, maintenant qu’il s’agit de bouleverser le puzzle des alliances économico-militaires, il n’y a bien sûr plus personne.

Israël gesticule, dansant la samba sur la frontière, montrant ses gros bras, malheur aux insurgés qui risquent de lui enlever le meilleur alibi. Car la Syrie est avec l’Iran l’atout maître de la propagande, l’ennemi juré, l’ennemi exposé, montré du doigt, utilisé pour justifier toutes les exactions, les rétorsions sur Gaza, l’occupation du plateau du Golan, la poursuite de la colonisation, la politique de sur-armement, l’alliance divine avec l’Oncle Sam, la Syrie est un vernis de honte qui protège les intérêts du complexe militaro-juif, les débordements sionistes. 

Si la Syrie totalitaire de Bachar El Assad disparaissait, comment Israël pourrait-il continuer de brandir une menace devenue inexistante ? 

L’Europe engluée dans les sables de Lybie et dans les enterrements diplomatiques de première classe regarde ailleurs, indifférente. L’Europe s’occupe de sa dette et deux avions contre Kadahafi sont un effort de trop, l’Afghanistan une punition pour des budgets exangues.

Et puis l’Europe regarde s’échouer les réfugiés de Lampedusa, alors vous pensez, El Assad peut bien torturer, trucider, éliminer en paix, sous la haute protection de la Russie et pourquoi pas des USA, d’Israël et de l’Europe.

Publié dans ASIE, SYRIE | 1 Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement