LA SUISSE SE REBIFFE

Posté par provola le 7 mars 2011

      En réponse aux lecteurs qui ont vivement réagi à l’article : « LA SUISSE CE CORPS ETRANGER », me traitant parfois de raciste anti-Suisses. je signale que je n’ai STRICTEMENT rien contre les Helvètes, qui au demeurant sont un peuple exemplaire à bien des égards. Mais je ne suis pas là pour montrer des cartes postales, ce qui n’aurait aucun intérêt.. 

Si j’ai pu blesser certaines personnes, je leur demande de bien vouloir m’en excuser.

Quand je cogne les institutions françaises, je ne cogne pas sur les Français, quand j’insulte Berlusconi, je ne m’adresse pas aux Italiens, quand j’égratigne l’impérialisme américain je n’en veux pas au pauvre diable de Noir de la Nouvelle Orléans qui se désespère de trouver un job pour faire vivre ses enfants. Le fait qu’un citoyen se sente offusqué dès lors que sont mises en causes les institutions nationales de son propre pays participe d’un raccourci saisissant et d’un arbitraire intellectuel. Ne vais-je pas cracher sur Kadhafi de peur d’outrager le peuple lybien ?

Non, lors de mes ruades anti-Suisse je stigmatise simplement la réalité d’une NATION qui est l’expression d’un racket économique mondial, qui organise la spoliation des nations environnantes, et au delà se gargarise des dictatures, qui participe de l’anéantissement du vivre ensemble et qui n’a jamais rien fait pour la Communauté des Nations sauf à financer Hitler. Je peste contre un pays multi-linguiste qui vous diffuse des annonces en  Japonais plutôt qu’en Italien sur le train du Gornergrat. Je dénigre des douaniers ultimes défenseurs d’une race de frontières qu’on ne rencontre plus nulle part ailleurs en Europe. Je m’emporte contre le secret bancaire, les abris anti-atomiques et la politique de Nestlé qui vendrait des Cervin en bouteilles si on savait faire fondre les derniers glaçons de la face nord. 

Comment se fait-il que ce pays si dépourvu de matières premières et riche de pâturages, se dispense, à l’image de la Norvège qui elle protège son magot noir aux yeux de tous, de vouloir intégrer la Communauté Européenne alors qu’elle en suce la dynamique économique tout en surfant sur la valeur refuge du Franc ? Valeur refuge des nantis bien évidemment . 

J’avoue avoir eu maintes fois l’occasion de chercher des circonstances atténuantes à ce scandale à la croix blanche, je n’ai pu en découvrir aucune, si ce n’est la raréfaction de l’oxygène en altitude qui pourrait avoir tendance à brouiller les pièces d’identité et les pistes de décence. 

Ci-dessous un article de PHILIPPE FRIOUD lu sur AGORAVOX à propos du combat que mènent certains Suisses contre leur propre Gouvernement;

« LA SUISSE DEVANT UN TRIBUNAL INTERNATIONAL POUR CRIME CONTRE L’HUMANITE » 

Après avoir présenté des excuses aux internés administratifs et reconnu la violation délibérée des droits de l’homme le Gouvernement pensait bien que cette affaire en resterait a de simples excuses.   Le crime contre l’humanité est imprescriptible, cela le gouvernement suisse l’avait oublié, en présentant le 10 septembre 2010 les excuses de la Confédération aux internés administratifs de Suisse, mais n’ayant pas oublié de signaler que tous les actes découlant d’une éventuelle procédure judiciaire étaient prescrits, le Gouvernement Suisse comptait bien en rester là. Voir l’article sur Agoravox Après 40 ans la Suisse présente ses excuses aux internés administratifs de Philippe Frioud. 

La Suisse va se retrouver devant un Tribunal pénal de compétence internationale ou un Tribunal Pénal International pour crimes contre l’humanité.  Suite à la découverte de ce scandale sans nom, et aux nombreux dossiers de personnes ayant subi de la part de la Confédération Suisse, des actes immondes et sans excuses, à savoir, l’emprisonnement illégal, la stérilisation forcée de femmes pour le seul motif d’avoir été enceinte avant leur majorité, ou l’emprisonnement pour les hommes aux seuls motifs de rééducation avec travail forcé, sans jugement et sans voir commis de délits justifiant leur emprisonnement relève d’un crime contre l’humanité  dont il apparait avec évidence que le délit de crime contre l’humanité est caractérisé. « Un crime contre l’humanité est une « violation délibérée et ignominieuse des droits fondamentaux d’un individu ou d’un groupe d’individus inspirée par des motifs politiques, philosophiques, raciaux ou religieux ». Cependant, « il n’y a pas, pour les crimes contre l’humanité, de définition généralement admise ». L’article 7 du Statut de Rome en détail la liste, même si elle n’est pas exhaustive : meurtre ; extermination ; réduction en esclavage ; déportation ou transfert forcé de population ; emprisonnement ou autre forme de privation grave de liberté physique en violation des dispositions fondamentales du droit international ; torture ; viol, esclavage sexuel, prostitution forcée, grossesse forcée, stérilisation forcée ou toute autre forme de violence sexuelle de gravité comparable ; persécution de tout groupe ou de toute collectivité identifiable pour des motifs d’ordre politique, racial, national, ethnique, culturel, religieux ou sexiste (..) ou en fonction d’autres critères universellement reconnus comme inadmissibles en droit international, en corrélation avec tout acte visé dans le présent paragraphe ou tout crime relevant de la compétence de la Cour ; disparitions forcées de personnes ; crimes d’apartheid, autres actes inhumains de caractère analogue causant intentionnellement de grandes souffrances ou des atteintes graves à l’intégrité physique ou à la santé physique ou mentale. » Devant le fait, que le Gouvernement Suisse ait présenté ses excuses aux internés administratifs de Suisse, ne supprime d’ aucune façon l’acte de crime contre l’humanité.

Le Gouvernement Suisse comptait bien que les choses en resterait à de simples excuses, n’ayant pas omis de signaler auparavant que tous ces actes étaient prescrits, et que par ce fait il serait impossible aux victimes d’engager des actions judiciaires à l’encontre des responsables de ces actes gravissimes, ainsi que d’éventuelles poursuites en dédommagement. C’était sans compter, que d’éventuelles poursuites pourraient avoir lieu devant un Tribunal pénal international, que le crime contre l’humanité ne peut être prescrit, après avoir consultés de nombreux avocats en Suisse, et devant leur peur  de se voir mis en difficultés professionnellement dans un dossier qui attaquerait la Suisse pour des faits aussi graves, il semblerait qu’aucun avocat courageux n’ait été capable de prendre ce dossier en main, le courage n’est pas à leur portée semble-t-il. Ce dossier a été soumis à des avocats français, spécialistes du droit international qui ont clairement compris que cette affaire ne pouvait pas rester impunie, aujourd’hui, l’ensemble des pièces qui leurs ont été fournies, constituent un dossier très solide et une procédure sera bientôt engagée contre la Suisse par les victimes de ces agissement  

Ce qui est regrettable dans cette affaire c’est de voir que les parlementaires suisses ont accepté de faire des excuses mais sans plus, le combat de Madame Jacqueline Fehr pour la réhabilitation morale des internés administratifs de Suisse est un acte de courage au plus haut niveau et cela mérite de le dire et le faire savoir, elle et le groupe de parlementaires qui suivent ce dossier n’ont pas peur de continuer ce combat faisant fi des laches et des couards qui n’osent pas reconnaitre ces actes qui ont coutés des vies humaines des destructions de citoyens Suisses dont on estime que cela a concerné plus de 20 000 personnes de 1941 à 1981.

La Télévision Suisse romande présentera un reportage de Temps Présent sur cette affaire. 

Publié dans SUISSE | Pas de Commentaire »

LA SUISSE, CE CORPS ETRANGER

Posté par provola le 1 décembre 2010

                   Les Helvètes se rappellent de temps en temps à notre bon souvenir, cette fois en s’apprêtant à expulser des étrangers qui se seraient rendus coupables de meurtre, de crime, de brigandage, d’effraction ou de perception abusive de prestations sociales. Le parti populiste UDC a encore imposé une votation aux relents racistes, la propagande nationaliste a encore sévi. On imagine qu’une femme de ménage qui ferait des heures au noir se verrait retirer son permis de séjour. 

En fait pour les Suisses, ce qui est suspect, c’est l’étranger, bien que leur pays soit en Europe celui ayant le plus fort pourcentage de résidents étrangers dans sa population, après le Luxembourg.

Tant que les fourmis soumises, les frontaliers et les sous contrats se tuent le dos à fabriquer les bonbons Ricola en percevant des bas salaires et en assurant une bonne rentabilité, elles sont tolérées, mais attention aux écarts qui pourrait déclencher la procédure d’expulsion et donc la double peine. Ceux qui ne possèdent pas le fameux sésame, le passeport frappé de la croix blanche comme sur la boite de chocolat ne seront donc plus traités comme les bons Suisses, ils pourront être renvoyés sur le champ. Quid des droits  du citoyen, de la procédure en appel, de l’éventuel appel ? 

L’expulsion se fera par voie d’eau, sur le lac Léman, les bannis seront convoyés sur des vedettes rapides pour être débarqués sur l’autre rive, du coté d’Evian, près du casino, triste sort. 

Les Suisses ne sont pas partageurs, persuadés qu’ils sont d’être responsables de leur niveau de vie, ils punissent les envahisseurs qui ne sont pas là pour les enrichir. Les exilés fiscaux, eux, restent les bienvenus, tant que le coté sud du Lac se débat avec les taux d’intérêts de la dette d’État, un Euro au bord de l’implosion, des manifestations de mécontentement, quelle horreur, le flux de réfugiés en quête de Rolex rutilantes ne se tarira pas et les banques pourront dormir tranquilles, tant qu’il n’y a pas le feu au lac. 

Ne nous méprenons pas, ce furoncle planté là au cœur de l’Europe, nous narguant de sa soi-disant stabilité, comme une tache d’insanité dans l’océan des dérégulations, est de la famille des leucémies rampantes, le drapeau couleur sang est souillé de l’hémoglobine des spoliés. 

Planque à trafiquants d’armes Russes ou Arabes, siège de multinationales inconnues,(telle Nestlé),qui considèrent que l’eau est un produit et pas un droit, qui vendra de l’eau en bouteille jusqu’au fin fond du Sahel, et fera boire du lait en poudre aux nourrissons mongols.

Paradis d’industriels sans scrupules ou en fuite, qui trouvent là un climat propice à la préservation de leur patrimoine, des légions de partisans de la ligue du nord italienne, les aboyeurs anti-corruption, anti-sud, anti-administration, anti-impôts, anti-mafia, plus corrompus que les mafias sicilienne, napolitaine ou calabraise.      

Pépinière de cliniques de luxe où affluent les peaux sèches en vadrouille, laboratoire à cosmétiques et à cures de jouvence, siège de Novartis, un des leaders du médicament, qui décide de licencier 1300 collaborateurs…au Etats-Unis, pour augmenter sa rentabilité. Tube à essai de la délation généralisée, le douanier suisse veut tout savoir sur vous et tout le monde est un douanier potentiel, frontière en forme de gruyère pour les capitaux, érigée en blockhaus contre les pauvretés et les malheurs environnants. 

Ce modèle de démocratie participative, vaste plaisanterie, face nord de la corruption, arête inexpugnable, un casque militaire sur la tête.  Sous les montagnes, des abris-anti-atomiques, anti-missiles étrangers, effet aspirine assuré, et les vaches sur les pâturages, cloche au cou (car elles échappent à la corde contrairement aux humains de seconde zone), au loin une vague impression de tempête économique tout juste incapable  de déclencher le moindre clapotis sur le lac.  

Publié dans EUROPE, SUISSE | 3 Commentaires »

LA SUISSE ENLEVE SA BURQA

Posté par provola le 4 mai 2010

Suivant les exemples belge et français, la Confédération Helvétique veut interdire le voile intégral sur les trafics illicites et le visage caché des exilés fiscaux, les importateurs de devises sont ici les bienvenus, nul besoin à Genève de raser les murs, d’empaqueter la mallette diplomatique, les temps sont au respect de l’intimité, les lunettes de soleil suffisent à maintenir l’anonymat.  

Publié dans EUROPE, SUISSE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement