CARLA POUR LA TORTURE

Posté par provola le 24 novembre 2009

Carla s’est dite contre la censure en réaction à la polémique Ndiaye-Raoult:

« Moi , globalement , je suis contre la censure en tout et pour tout. »

Le problème, c’est le « globalement. »

Le problème, c’est que globalement, la parole de la première dame est une torture pour les oreilles. 

 

Publié dans LES PEOPLE A POIL, SOCIETE | Pas de Commentaire »

JEU DE PAUME

Posté par provola le 21 novembre 2009

La paume consiste à s’envoyer une balle, l’origine des règles et de la forme de comptage n’est pas parfaitement établie. On pense que c’est un jeu français qui rend fou beaucoup de monde et ou’ les Irlandais sont toujours les perdants.

Les terrains s’appellent des tripots (ce n’est pas une blague).

Les primes distribuées pour une qualification pour une phase finale sont très importantes, 865000 euros pour l’entraineur, 500000 euros pour les joueurs soit l’équivalent de ce que peut espérer gagner un ouvrier supporter durant toute sa vie active sur 40 ans.

Heureusement , pour éviter de trop fortes disparités de traitement entre le terrain de jeu et les tribunes, on va bientôt permettre aux ouvriers de travailler quelques années supplémentaires pour gagner plus. 

La révolution écologique sur tapis vert est en marche. 

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

IL FALLAIT QUE JE LA FASSE

Posté par provola le 30 octobre 2009

Une inspiration à 0H04:

La cour des comptes épingle les comptes de la cour.

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

IDENTITE NATIONALE

Posté par provola le 28 octobre 2009

Besson est un con, une espèce d’esthète de la persécution communautaire. La paix des braves s’installe à peine sous les lampions d’automne que  l’expert de la traîtrise revient sur scène pour remettre une couche de nationalisme.  

Besson les frocs pour échapper la tourista, Besson est incontinent en égalité, incompétent en matière de fraternité, inconsistant en morale, inconcevable en terre de liberté, incompatible avec la mémoire de ce pays.

Lui le loup-garou masqué des bords de Seine, le cavalier de la nuit au coeur de pierre d’Ile de France, le socialo des quartiers de haute sécurité, le videur de jungle, le balayeur des avenues Foch de la pensée, le remplisseur de charters, le disc-jockey des marseillaises, le lèche-fesse du front, le rasé racleur de passeports, bidet des visas, empreinte des gestapos, langue de bois du vivre ensemble, profiteur des exclus, surfeur des vagues racistes, mûr de Berlin à lui seul, Ceuta des bobos, honte des banlieues, arnaqueur patenté, balance des sentiments, retourneur de veste, flash-ball d’importation , égoutier en chanel, traqueur de soutes, borderline des ministères, frontière du désespoir, franc-tireur au sang impur, donneur de races, délateur pur souche.  

Besson est incontestablement le plus cynique des francs.

Lui le sans convictions, l’homme de l’extrême droite de la gauche, là ou’ la gauche ressemble à la villa du cap Nègre, lui le bazardeur des femmes quinqua, lui va nous expliquer ce qu’est l’identité nationale, lui va nous entonner de l’hymne, lui va nous montrer le chemin  des tranchées, lever un drapeau de dupes, un rideau de fumée.

Lui aurait refoulé les Belmondo, les Montand, les Ventura, les Brel, les Ferré , les Adamo , les Aznavour , les Halliday , les Cézanne, les Curie, les Adjani, les Zola, les Sarkozy, les Zidane, les Platini,  les Kopa, les Gainsbourg, les Scotto, les Goscinny, les Uderzo ( créateurs du vrai Gaulois Astérix), les Distel, les Goldman, les Mouloudji , les Vartan, les Jacques Tati, les Balasko, les Coluche, les Polnareff, les Verneuil,

Lui aurait refoulé les Harkis, les mineurs polonais, les maçons portugais, les ritals, non en Français on dit ritaux, les espingouins, les bougnouls, les juifs polonais, les barbus, les prêtres polonais, les Magrébins, les soeurs polonaises, les Bouddhistes, les plombiers polonais, les artilleurs sénégalais, les envahisseurs américains à l’assaut des plages de Normandie, les barbares basques, les touristes qui n’ont pas de cartes bleues.

« Il faut qu’ils apprennent à parler Français »

Quel Français ? Du Français des  banlieues, de TF1, du seizième arrondissement à moins que ce soit celui du XVII ème siècle, du  Marseillais de Fernandel, du Créole, du  Corse, du Breton, du Basque, de la langue d’Oc, de l’Argo parisien, des chantiers, du bloc opératoire, du show-biz, des Proust, des Gide, des Sartre.

Il faut être fier d’être Français.

Besson aurait refoulé Léonard de Vinci et brûlé la Joconde.

Oui, décidément, Besson est un con et puisqu’il n’est pas le seul à pouvoir le dire : Vive la république !

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

LE PRIX DU VENT

Posté par provola le 24 septembre 2009

Le vent sert parfois à se rendre compte que l’air existe. La rafale est une gifle d’écologie. Le rafale  ne sert à rien si ce n’est à se faire admirer tous les deux ans au salon du Bourget et de manière annexe à se poser sur un porte-avion en cale sèche six mois de l’année. C’est un objet polyvalent qui coûte cher quand on le perd , 70 millions d’euros l’unité, une paille. Les rafales ne s’écrasent pas, ils s’abîment, même leurs crachs coûtent plus cher.

Aujourd’hui , deux d’entres eux ont plié bagages, les médias s’apitoient sur le sort des carlingues, ils volent à la recherche des pilotes. Pilotes de Rafale, des héros, pas des mineurs de fond, s’ils s’en sortent ils seront décorés, s’ils disparaissent paix à leur âme, ils seront des héros, décorés.

La collectivité elle , payera l’addition 140 millions, plus les 140 pour remplacer le matériel, mais que ne ferait on pas pour avoir des héros, inutiles.   

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

ALERTE A LA ROUGEOLE

Posté par provola le 19 septembre 2009

200 000 morts ( soit 550 par jour) de la rougeole sur la planète en 2008, cette infection est particulièrement redoutable chez les populations à risque, souffrant de malnutrition.

Les populations à risque c’est pas nous, c’est l’Afrique, l’Asie, les pays que l’on visite dans les geôles aseptisées du club med. 

Alors la rougeole , on s’en fout , on a des maladies de riches , pour des populations sans risques , des grippes à deux balles, à deux morts par jour.  

    

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

LA MORT T’APPELLE

Posté par provola le 12 septembre 2009

23ème suicide chez France Télécom en un an, il y a des jours ou’ il vaut mieux éteindre le portable, les ondes ressemblent à de la friture , la bande passante est d’une cruauté aux limites d’un clavier coupant. Il saigne sur les bénéficies, il tremble sur les sms, la peur du lendemain est toute entière sur l’écran du smart-phone les coups de fil sont des crèvent coeur, les gens sont des personnels impersonnels, l’horreur est sans filtre.

Dépendants sont les employés et c’est le même mot, un fleuve de drames dans une mine d’or.

On revoit les mineurs courbés sur leurs douleurs, sans espoir d’aboutir à la retraite, les esclaves dans les champs de coton , le long fil de l’histoire est un recommencement lancinant .

Le fric est l’histoire d’un déchirement, d’un éclat de rire, de ces rires vides de sens.

Le visage noir est d’un pâle absurde et l’on appelle cela modernité, capital, là se cache les loups déguisés en honnêtes cerbères.       

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

LES PETITS GAULOIS

Posté par provola le 10 septembre 2009

Que n’ a-t-on pas entendu sur les formidables chiffres de la démographie française qui se situe en tête du nombre des naissances en Europe ?

Titres dithyrambiques, emphase éditoriale, les Français ont confiance en l’avenir et font des gosses pour combattre la crise. 828 400 enfants ont trouvé place sur le quai des futurs naufragés, avec  un tel  taux de natalité, la planète compterait par an 85 000 000 de nouveaux bambins.

A titre de comparaison, les naissances au niveau mondial sont de 79 000 000 ce qui fait qu’en proportion, la France pond plus que la planète .   

En donnant le même taux de mortalité à la planète que celui de l’ hexagone, (543 500 décès en France pour 59 000 000 de décès sur la planète) l’augmentation annuelle de la population serait de 10 millions de plus d’individus, soit 33% plus rapide que la réalité.  

On nagerait  dans le bonheur le plus absolu.

Sauf  que l’impact écologique de nos chères têtes blondes est de 13 fois supérieur à celui des petits du Burkina Faso ou du Népal et que d’un seul coup le joli coup de pouce de 33% à l’augmentation de la population de la planète au cas merveilleux d’une transposition  au niveau mondial du niveau de vie , des taux de natalité et de mortalité  français équivaudrait à

33% X 13 = 430 % d’accroissement de l’impact écologique du à l’arrivée des futures générations.    

Même le Club de Rome dans ses pires cauchemars n’aurait pu prévoir un tel cataclysme.     

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

PAUVRE VIOLENCE

Posté par provola le 17 juillet 2009

Les chiffres de la violence sont mauvais, la délinquance explose, on s’inquiète en hauts lieux, les sondages coincent, Hortefeux trépigne , convoque les préfets, secoue le cocotier, les incivilités sont légions , les bourgeois ont peur , les beaux quartiers sont menacés.

Les ouvriers virés deviennent menaçants, les jeunes des rues quittent leurs gouttières pour courir les trottoirs des gens honnêtes. Les patrons, les vrais créateurs de richesse sont brimés , conspués, kidnappés, on refuse d’assumer enfin la liberté de licenciement.

Le marché de la porte blindée va repartir, la protection des biens devient la priorité absolue, les voitures brûlent, quel sacrilège , la voiture , on ne respecte plus rien ma brave dame.

Les étudiants bloquent les facs ou’ les bons élèves sont traqués et empêchés d’assurer leur avenir. On viole le droit au travail du dimanche, on anéantit la liberté du labeur de nuit payé à 10 % de plus , on bride le pouvoir d’achat qui est le pouvoir vivre.

On  freine la diffusion du flashball dans les rangs de la police, alors qu’il faudrait généraliser le gros calibre.

On s’offusque des bons mots du Président alors qu’un langage populaire et imagé permet une meilleure lecture de l’action gouvernementale.

On ne détruit pas les camps de réfugiés Roms, on s’apitoie surs sur le sort des SDF,

On n’accorde que des droits aux citoyens sans leur parler de leurs devoirs.

On laisse entrer des immigrés alors que des millions de Français sont sans emploi .

On met 15 ans à reconnaître à Tapie une juste indemnité .

L’angoisse rôde dans les centres villes, il va falloir repousser encore plus loin les banlieues qui puent. 

les prisons explosent alors qu »il faudrait les renforcer.

A vrai dire la rhétorique du pouvoir peut aussi se lire et se vider de la manière suivante, comme un double langage dans les vases communicants de la communication: 

La justice fait son boulot mais les juges ne sont pas assez nombreux , il faudrait pour cela augmenter les impôts,

On est fier d’être Français , ce sont les fans de Johnny le Belge résident en Suisse qui le disent .

Le défilé du 14 juillet nous fait ressembler à la Corée du nord ou la Russie de Brejnev.

Les Champs Elysées sont la boutique la plus clinquante du monde , seuls les neuneus étrangers peuvent y acheter des bricoles dérisoires griffées Vuitton et fabriquées … en Chine.  

A 40 ans on est vieux, la preuve les dents tombent parcequ’on ne peut pas s’en payer des fausses.

L’emploi d’avenir est une caissière qui au moins gardera le même salaire toute sa vie .

Le patron et le cadre sont des fils à papa ou des pistons dorés.

Noir n’est qu’un but qui compte double , on sait reconnaître les bons pieds. 

Les berlines sont un piège à travailleurs, un cadeau pour les milieux favorisés. 

Le net est un terrain de jeux pour la guerre théorique , le sexe sans tabous, l’orgie des sentiments, le découpage des vices en rondelles.

L’individualisme est la nouvelle frontière , la compétition entre individus une morale .

Le licenciement est une solution pour augmenter les bénéfices , l’enrichissement une chimère à consommateur.

L’univers des jeunes filles est un string, l’aventure des mecs une canette de bière, quinqua est un gros mot pour chercheur d’emploi,

Dieu a perdu ses billes, Armstrong a décroché la lune et se retrouve au bord de la route des camés.

Hortefeux veut soigner son image plus que la société, il a enfin atteint le stade zéro de la politique, la fierté du lèche-cul.

Le travailler plus pour gagner plus n’est plus qu’une violence verbale , une attitude aux confins de la délinquance, une baliverne moisie, une mortelle dose de populisme.

 

   

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

LE GROS MENSONGE DE L’ESPERANCE DE VIE

Posté par provola le 18 mars 2009

Nous gagnons des mois de vie chaque année , notre vie n’a jamais été si longue ,nous pourrons profiter ainsi d’une longévité exceptionnelle ,remercions la science qui sait nous augmenter l’espoir d’une longue consommation, profitons des rides heureuses, trinquons à la vie éternelle, évadons nous dans les canyons de la grande bouffe et de la barbe à papa.

Une vaste étude publiée sur la revue scientifique britannique Lancet remet les pendules à l’heure et la vie à son compteur d’origine. Une corrélation est enfin établie entre sur-poids et diminution de la longévité . Le contraste entre les lieus communs assenés en rafale à grands renforts de communiqués agro-alimentaires sur la supposée augmentation de la durée de vie et le débordement de poignées d’amour encerclant les rivages marins trouve enfin sa confirmation statistique.

L’espérance de vie est calculée sur la base des décès survenus dans l’année. Les personnes décédant actuellement ont connu les deux guerres mais aussi les trente glorieuses d’expansion de l’économie et son corollaire, l’augmentation du niveau de vie moyen, les progrès exponentiels de la médecine. Cela donne aujourd’hui pour la France et les pays comparables d’Europe, 84 ans pour les femmes et 76 ans pour les hommes un peu moins sérieux sur les excès . Ces personnes n’ont jamais eu à affronter l’invasion du hamburger , la marée de sucre , la déferlante du sur-poids , la vague des pesticides .   

Financée par des fonds européens , cette étude a suivi  depuis les années 70, 895 000 personnes sur des périodes de 10 à 15 ans . Au total , près de 100 000 décès ont ainsi été recensés pendant environ 35 ans.

Ces analyses prouvent de manière définitive que le surpoids  diminue de manière importante l’espérance de vie. Devant l’explosion des comportements à risque des jeunes générations, en grande partie  imputable à la mal-bouffe, on reste perplexes quant à l’incongruité des proclamations triomphalistes sur la supposée nouvelle frontière du temps. 

Quand on aura fini de traduire le fait que le sur-poids est une conséquence de la pauvreté, une angoisse du non possédant, une fièvre des classes d’en-bas, il deviendra évident que la  césure sociale trouve de plus en plus son échelle dans la mesure de la ceinture abdominale plus que dans les vestiges d’une gamme aux cylindres refroidis.  

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

LE LOTO CONTRE LA CRISE

Posté par provola le 3 mars 2009

Entendu aujourd’hui au resto à propos du loto:

« C’est marrant , on croit toujours qu’on va gagner , mais en fait on se fait baiser. »

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

1,30 EUROS, LE PRIX D’UNE VIE.

Posté par provola le 26 février 2009

31 ans de bons et loyaux services, une vie à faire défiler des millions de marchandises, des tendinites à la Van Damme, une overdose de paquets de pâtes , de canettes de bière. Le tapis roulant n’est pas camerounais, il est allemand , on est au coeur de l’Europe, dans un théatre de boulevard outre Rhin, Barbara tragediante joue la comédie du sourire spot, pousse le tiroir-caisse pour la énième fois et explique-t-on pour expliquer l’inexplicable, utilise à son profit deux bons de consigne de bouteilles en plastique . Le client est parti sans penser à réclamer , il a disparu dans le trafic de chariots. Barbara se dit que ces deux bons de 48 et 82 centimes d’euros sont le début de la richesse .Vouloir expliquer ce qui s’est réellement passé avec ces coupons est déjà une d’une totale indécence ,s’appesantir sur les motifs du licenciement de Barbara pour une peccadille une perte de temps, il suffit de dire que Barbara a fait la fortune de la famille Kaiser’s et que son licenciement est la traduction du malaise systémique et de l’iniquité ambiante portée à son paroxysme .   

Jetée , blasphèmée, lapidée , Barbara sait désormais qu’elle n’est rien , elle croyait juste ne pas valoir grand chose, juste un peu plus qu’un euro trente , en lettres ça fait déjà plus.

Barbara n’est pas seule , qui ne connaît une de ces travailleuses en bout de piste, immolées aux feux des fièvres acheteuses, une de ces prisonnières du code-barre, de ces clouées du smic? Car si l’on a la chance d’être au smic, on y est pour la vie , si l’on y est pas , on sait au moins qu’on y sera jamais comme sur un Everest d’illusions. 

Heureusement, les derniers nazis coulent des jours heureux en Argentine, Busch a retrouvé son ranch, Zidane trouve Madrid moins cher , Aznavour fait des ronds dans l’eau , tant que d’aucuns échappent à la crise l’espoir est sauf.

   

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

LE LUXE EN SOURDINE

Posté par provola le 7 janvier 2009

En cette période de disette , le luxe ostentatoire va s’emmitoufler dans une gangue de fausse humilité , il ne fait pas bon montrer son appartenance forcenée à la caste des possédants. Rares sont les marques d’estime de soi qui sauront tenir le rythme de croissance des années passées, seules quelques traces d’auto-satisfaction couleront librement le long des cous des modèles à l’abri des peaux neuves en satin et des custodes aux verres fumés .

La mode est aux cachotteries , aux rires discrets, aux vacances lointaines, surtout à l’époque des grandes épidémies de grippe. En visite chez les amis dans la baignoire des caraïbes , on évite la profusion des microbes de saison . Le luxe est aussi celui de pouvoir intervertir les saisons . La cuisine polytechnique de crise ne s’encombre pas quand même pas du patrimoine local , les rentiers en cavale ont toujours un déjeuner continental dans la musette Vuitton, le steak de caviar passera de 150 g à 125 g ceci reflétant également la crainte des quatre étoiles de la disparition de l’esturgeon beluga . Les grands crus sont de rigueur mais les apprentis buveurs sont sans le goût.

Le principe est la démarque, se démarquer du populot est l’obstination des pilotes de bagnoles haut de gamme et le choix est réduit à quelques numéros , et le volant est interdit. 

la méthode Coué de luxe absolu, pendant la crise, revient à une transhumance à contrario, à ressentir le mal du pays lorsque les bleusards désertent  les beaux quartiers . Le charme des porte-feuilles gonflés est glamour, le verbe léché,entre eux les soirées sont branchées .Mais comme les plaisirs chics s’accommodent mal de la multitude, les limousines  retrouvent les garages des avenues Foch dès que le flot des aoûtiens,tel un tsunami à  bobos de luxe, font disparaître la quiétude des sons feutrés.

Alors les paradis fiscaux retrouvent leurs engorgements , leurs grèves perlées, la symphonie inachevée des mélomanes du coffre-fort.

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

LES MENTEURS

Posté par provola le 7 janvier 2009

Partner finances reprend vos anciens crédits et vous fait cadeaux d’emmerdements jusqu’à vos derniers jours  

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

SYNAGOGUE ET MOSQUEE ATTAQUEES A TOULOUSE

Posté par provola le 6 janvier 2009

mosquecolomiers.jpgth340x250synagoguetoulousejpg.jpg

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

2009 ça commence FORT

Posté par provola le 1 janvier 2009

En ce début d’année, obtiennent la légion d’honneur:

Zinédine Zidane

Isabelle Huppert

Nathalie Baye

Alain Bashung

Sylvie Vartan

Michel Leeb

Patachou

Didier Barbelivien

Alain Finkielkraut

Et je vous emballe tout ça avec Simone Veil , comme ça, ça passera mieux ma brave dame.

Il y a des jour où l’on désespère de la république, je m’attendais à ce que mon boucher chevaline qui me vend un bon steak depuis 30 ans sur son marché soit décoré, mais non , il n’a rien eu, ça doit être d’une question de médias,

La viande de cheval a mauvaise presse.

  

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

CLAVIER DANS LE DECOR

Posté par provola le 31 décembre 2008

3 millions d’euros pour les bronzés 3, ne suffisent pas à entretenir la villa Corse, en tête de gondole , le marchand de radis noir vante les qualités Casino, persuade de son étalage de morgue, Christian Clavier est la quintessence d’un monde en décomposition , un drame aux dents blanches, un sourire aux canines de fauve, un scénario périmé, le VIP  des VIP. Sous l’image du gentil benêt des visiteurs, se cache la mécanique bien huilée des bénéfices du traider, ne nous trompons pas sur la comestibilité de l’amanite phalloïde . Les imposteurs se cachent avec le masque du clown, l’escroquerie intellectuelle provient du fait que ces types ont le profil du copain de la famille, ils sont l’honnêteté personnifiée.

Dany Boon, Bernard Lavilliers, tous les gentils, les faux-semblants, tous ces prolos de la méthode Coué qui refusent de donner ne serait-ce qu’un  indice lorsqu’on les interroge sur leurs gains . Ils occupent les médias pour se faire de la pub ,ils ne viennent pas pour se confesser.

Fabrice Luchini , quel manque de classe, qui ne prend la SNCF qu’en seconde.

Daniel Prévot qui ne fait ses courses que chez super U, faute de goût.

Daniel Arditi qui ne se sent pas à l’abri avec la crise, le seul qui croit encore au socialisme des socialistes.

Zinédine Zidane assuré chez Générali et qui se sent bien à Madrid. Interrogé sur son éventuel retour sur la scène médiatique, il répond qu’il se verrait bien comme…Président . Ah oui tient, Président ça serait bien , le mec qui est devenu milliardaire avec ses jambes veut devenir Président. De quoi? Président. Rien d’impossible quand on a du fric et un coup de boule. 

Georges Clooney pigiste chez Nestlée, l’anté-Christ alimentaire. What else ? Un vrai café du-con. 

Richard Geere qui fait du flouze chez Lancia sur le dos de ses « amis » Tibétains, il débarque avec sa Delta au pied du Potala, un soldat Chinois joue les voituriers d’honneur à la barbe des derniers moines en fuite.

A bien y regarder, tous les tartufes ont la gueule de l’emploi , ils ont avant tout une bonne bouille, ce sont les amis du bon peuple , les fossoyeurs de la moralité, les armes du système de bourrage de crânes.

Sur ce je vous quitte , vous dis à l’année prochaine où on essayera de voir partout ce qui se cache derrière le rideau…

de fer.

 

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

CHOMAGE, VARIABLE D’AJUSTEMENT

Posté par provola le 30 décembre 2008

Le spectre , monstre d’angoisse, les certitudes qui foutent le camp. 25 ans t’es plein de forces mais tu es trop jeune. 45 ans tu n’es plus bon à rien, tu es noir , tu es trop grosse, t’habites trop loin, pas assez d’expérience , trop cher, tu as trois enfants, ça fait un an, que tu es sans emploi, tu es sans emploi, donc ça va pas le faire.

Tu n’existes pas , tu n’es pas dans les statistiques, on parle de 2 068 500 chômeurs, mais tu n’es pas dedans ,tu n’es pas de la catégorie 1, tu n’es pas dans les 7 autres catégories ,tu n’es pas dans les 3 571 200 chômeurs officiels mais non communiqués, tu n’es pas dans les chiffres du RMI , tu es nulle part, à 55 ans tous les chiffres t’oublient.

Tu gagnes par an, 3 mois d’espérance de vie , mais l’air de rien, tu meurs chaque mois , 10 jours trop tôt. Il reste 15 ans à tenir pour vivre enfin, sans penser à demain, alors ,il ne restera que le passé, une dernière vie, pauvre retraite, aux crochets d’une médecine, qui ne veut plus de toi.  

Catégorie 1, recherche un emploi à temps plein et à durée indéterminée. 2 068 500 chomeurs

Catégorie 2,recherche un CDI à temps partiel 324 100

Catégorie 3,recherche un CDD 232 800

Catégorie 4: 168 300. Catégorie 5: 222 100. Catégorie 6: 418 000. Catégorie 7 :62 200. Catégorie 8: 75 200.

Et pas un Ministre avec assez de tripes pour venir faire amende honorable, il en reste un qui n’es pas en vacances , il  vient nous dire qu’à Gaza, heureux Français, c’est pire.

 

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

SDF DU 95

Posté par provola le 26 décembre 2008

A l’heure du réveillon a été retrouvé dans un sous-bois d’Ezanville 95 un sdf mort .

A la différence des sdf morts de Paris, les clochards qui passent l’arme à gauche en banlieue n’ont même pas de nom, ni même de prénom, ni encore moins de chien, on dira qu’il s’agissait donc de personne . On apprend que le malheureux était mort depuis environ 2 semaines et que sa disparition n’avait semble -t-il ému que les rares corneilles égarées en ce lieu perdu . 

Donc il n’avait aucune existence et n’aurait jamais pu espérer entrer dans la chronique nécrologique du Figaro auprès de la marquise de montalon aiguille ou du baron de la mouche à poil.

Je vais appeler mon pote Aimé de la soupière , je pense qu’il eut aimé pouvoir s’asseoir le soir venu à une bonne table et avaler un potage à l’oseille. Où que tu sois on ne t’oublie pas , cela ne nous rendra pas moins cons d’avoir attendu ton départ pour te saluer. Aimé j’aurais tant souhaité te parler du réchauffement climatique , mais je crois que tu m’aurais retourné une beigne totalement méritée .     

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

12
 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement