LE TRAVAIL QUI TUE

Posté par provola le 1 mai 2013

              

                          En ce jour de 1er mai je veux rendre hommage à tous les travailleurs qui subissent la loi du capitalisme roi, dominateur absolu et sans partage, de cette mondialisation à marche forcée imposée par les marchés, ce terme édulcoré qui désigne en réalité l’infime minorité d’oligarques multinationaux. 

 A ces morts du Bengladesh, qui à l’heure où j’écris sont déjà plus de 400, une semaine après le terrible effondrement de l’usine poubelle et où plus de 140 sont encore disparus sous les décombres. Morts et disparus pour que des boîtes cotées en bourse se fassent un tas de monnaie sur le dos des esclaves modernes. Pour que des cons come moi enfilent des fringues jetables venues de nulle part, après un voyage en cargo de milliers de kms. 

A tous les bosseurs de chez Foxconn, cette folle entreprise chinoise qui représente toutes les autres , ce sous-traitant de Apple dont les employés se tuent à la tache pour faire des smartphones à la terre entière. Apple achète ses Iphone à 15 € pour les revendre à 450 € sur les marchés occidentaux. Tout cela au prix de cadences infernales, insupportables, qui poussent certains à se jeter par la fenêtre de l’ usine pour échapper à leurs tortionnaires. La réponse de Foxconn, adoubée par Apple ? Des filets de protection , de réception devrais-je dire, pour éviter que les désespérés ne s’écrasent au sol après un vol libérateur. Les images de ces filets percés auront été les pires de l’années entre celles qui sont censées nous rassurer sur l’évolution du monde du travail. Pour ceux qui lisent l’anglais, cet article pioché sur International Business Times qui met en évidence le nombre de suicides chez Foxconn: http://www.ibtimes.com/foxconn-suicides-continue-two-workers-its-zhengzhou-factory-leap-dormitory-buildings-one-confirmed

Aux travailleurs turcs, sableurs de jeans, victimes de maladies pulmonaires dues aux particules de silice. 

Aux victimes de l’amiante en Europe, au Canada et partout ailleurs, qui a valu en Italie un procès retentissant et qui en France a toujours permis aux manipulateurs, aux industriels salopards et aux politiques complaisants d’échapper aux sanctions. 

Aux travailleurs de l’ombre, les forçats du charbon, cette énergie qui a disparu des écrans radars de part le onde mais qui continue de croître de part le monde et en Chine en particulier, ces mineurs qui risquent leur vie pour nous permettre à la planète de se chauffer ou plutôt de se réchauffer. 

Aux pêcheurs dont chaque jour qui passe est un risque encouru, à parcourir l’onde assassine. 

Aux nettoyeurs de centrales nucléaires, aux ouvriers de Fukushima qui nous ont sauvés d’une sacrée catastrophe en épargnant pas leur courage  éternel.  

Aux courageux dont la vie n’a de sens que dans l’aide qu’ils peuvent apporter à leur prochain, les médecins et les infirmières des bidonvilles du Caire ou d’ailleurs, les pompiers, les smoke-jumpers qui sautent en parachute sur les forêts en flammes afin d’y inscrire des contre-feux, toute  cette ribambelles de fourmis travailleuses dont personne ne parle jamais. Et qui font ça souvent pour rien, non pas pour la gloire, mais simplement pour se payer une tranche de plaisir partagé, pour donner un sens à leur existence. Ceux-là dont personne ne parle jamais. 

Parce que des médias infernaux, véritables poisons au service du système du profit,  nous gavent sans cesse d’une gente sans intérêt, d’ébats et de frasques venimeux à l’esprit et à la conscience.

 

 

 

Publié dans MONDIALISATION | 1 Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement