LE BOUT DU CLASSEMENT

Posté par provola le 13 mars 2010

On vient de prendre bonne note du classement Forbes des milliardaires de la planète, il nous reste à lire la suite imaginaire mais pas tant que ça car il y a toujours une fin à tout classement.

Nous sommes au Zimbabwe, ici on ne plaisante pas avec la faim, rien à croquer, rien que des bouts de rien. Alors vous pensez, quand un éléphant vient à mourir de sa belle mort, même les autorités responsables du  » Gonarezhou National Park «  ferment les yeux et admettent que les habitants de la savane puissent  mettre un coup de dents et leur faim de côté pour piquer aux lions, aux hyènes, aux vautours et aux mouches à merde, une carcasse de barbaque.  

La chance pour les tribus, fut cette fois qu’ un journaliste anglais dans les parages pour un reportage photo sur les pachydermes allonge quelques deniers aux gardiens du temple vert pour laisser les derniers morts-vivants se repaître d’une rare rustine d’humanité.

Dans le parc national ou’ les animaux sont les rois et les hommes les rois des couillons, ceux-ci sont les seules bêtes qui ne soient pas même protégées de l’indifférence générale. Le photographe donc ne s’attendait sûrement pas à assister au dépeçage de l’animal par une population affamée. La bête disparut ce jour là en moins de deux heures, laissant sur le sol une tache de sang, seule preuve de la misère de ce bout du monde ou’ les hommes sont inscrits sur la liste des races en voie de disparition.  

 04elephantstorycopyrightdavidchancellor672458resize75x602.jpg 07elephantstorycopyrightdavidchancellor672458resize75x601.jpg 10elephantstorycopyrightdavidchancellor672458resize75x601.jpg

 

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, MONDE | Pas de Commentaire »

ORDRE MORAL

Posté par provola le 12 mars 2010

Il y a des connards et des couillons, c’est plus dûr pour les couillons. 

Le classement Forbes vient nous donner le classement des 1000 milliardaires (en dollars) de la planète.

A eux seuls, ces 1011 détiennent 6 % de la richesse mondiale (population mondiale 6, 5 milliards). Ne nous arrêtons pas à ces 1011 connards qui sont les hommes les plus généreux… pour leurs propres rejetons.

D’après l’institut mondial de recherche sur l’économie du développement de l’université des Nations-Unies, les 1% les plus riches de la population possèdent 40 % de la richesse.

Les 10 % les plus riches possèdent 85 % de la richesse mondiale.

La moitié inférieure de la population possède 1% de la richesse.

Continuons le raisonnement, les 1011 connards possèdent 6 fois ce que possèdent 3, 25 milliards d’individus, comme les 10 % les plus riches des milliardaires possèdent la moitié de ce que possèdent tous les milliardaires, 100 connards valent autant que 1,700 milliards de couillons.  

Comme les deux plus grands milliardaires valent autant que la moitié de la fortune des autres cent plus riches milliardaires, ils pèsent autant que 900 millions d’individus, soit la population de l’Afrique. N’entend-on pas dire à tout bout de champ que les pauvres ont besoin des riches pour vivre, alors que feraient les 900 millions d’Africains si Bill Gates et Carlos Slim (les deux connards)n’existaient pas, et bien ils n’auraient plus d’ordinateurs et plus de téléphones portables, ce qui n’est quand même pas, on l’avouera, une bonne raison pour se suicider tout de suite. Dicton, tête de con.

Étant donné que la fortune des milliardaires est passée en un an de 2 400 à 3 600 milliards, soit une progression de 50 % alors que l’économie mondiale connaît la pire crise économique depuis 1929, on ne peut qu’estimer que cette récession est finalement  une sacré bonne opportunité pour les richissimes, un peu comme si cette crise avait été délibérément décidée en hauts lieus…

Dégraissages, peur du chômage, baisse des salaires, concurrence acharnée pour les petits, ententes cordiales et cartels chez les gros poissons, la planète est mortelle pour les couillons qui se bouffent entre eux et clémente pour les connards qui sont déjà assurés de revivre dans les draps en soie de leurs propre descendance.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, MONDE | Pas de Commentaire »

INVESTISSEZ DANS UN PARADIS FISCAL

Posté par provola le 5 mars 2010

 

 images7.jpgile20maurice20caudan20vue20sur20portlouis1.jpgportlouis1.jpg      Pourquoi devriez vous constituer une société off-shore ?

Pour payer le moins de taxes possibles ou pas de taxes du tout, pour échapper à la crise.

Ou’ aller ? A L’ile Maurice ou’ vous ne payerez qu’une taxe forfaitaire quelques soient les bénéfices réalisés.

A quelles activités s’adressent le off-shore ?

Hébergement de sites internet, Croissance ?Non Conscience est depuis longtemps basé à l’île Maurice pour bénéficier d’une fiscalité bienveillante. 

Développement de logiciels, calls centers, Publicité, CNC est présent dans ce domaine, Droits d’auteurs, CNC défend ici son droit à l’image de haute valeur ajoutée de la fraude écologique, show business, sportifs de haut niveau, calls centers, lorsque vous vous connectez sur ce blog des royalties sont automatiquement versées sur un compte numéroté sur l’Île Maurice à la banque OSIC Off-Shore Invest Corporation..

Pouvez vous diriger votre société offshore depuis votre lieu de résidence? Sans problème vos fax, mails, courrier seront automatiquement dirigés vers votre lieu de résidence, Croissance Non Conscience peut mettre à votre disposition un secrétariat gratuit pour toutes vos transactions frauduleuses.

Devez-vous tenir une comptabilité et tenir des comptes à jour ? Les juridictions de l’Île Maurice ne vous demanderont pas la publication de vos comptes ni celle de vos assemblées.

Si vous le désirez, votre société off-shore peut -être enregistrée dans les 72 heures à compter du premier jour du versement de l’acompte prévisionnel du montant de 0,0001 % des bénéfices estimés.

Pensez-vous que ces investissements off-shore soient plus risqués depuis le début de la crise économique mondiale ? Certainement pas, la crise étant une opportunité extraordinaire de détournement de l’attention sur les problèmes sociaux de pays énormément endettés.

Alors n’hésitez plus, évadez-vous.

   

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, MONDE | Pas de Commentaire »

LE CLIMAT DES TARTARES

Posté par provola le 2 mars 2010

Nous sommes soumis au steak, l’histoire du climat est un transit d’estomac, les vaches sont pires que les bagnoles, les camions et les zings réunis car la rumination n’aura pas droit à sa révolution énergétique de sitôt.

18 % des gaz à effet de serre sont dus au rôt de nos vaches et au delà, l’élevage, c’est 20 milliards d’animaux, trois fois plus que d’humains. L’élevage pèse plus sur la balance des pollutions atmosphériques que les transports, il représente 37 % du méthane émis dans l’atmosphère par l’humanité, ce gaz dont le pouvoir réchauffant est 23 fois supérieur à celui du CO2.

La déforestation pour convertir les forêts en pâturages ou en cultures fourragères émet 9 % des gaz à effet de serre.(source FAO, organisation des nations unies pour l’alimentation)

40% des terres agricoles sont mobilisées pour nourrir le bétail et il faut entre trois et neuf calories végétales selon les espèces pour produire une calorie animale. Selon les projections de la FAO , il faudra doubler la production mondiale de viande à l’horizon 2050 pour répondre à la demande d’une population comptant 2, 3 milliards d’individus supplémentaires . Mais alors l’humanité sera confrontée à un sacré dilemme: par manque de nouvelles terres à cultiver, que faire pousser, des céréales ou des plantes fourragères ?

La seule solution consistera sans doute à limiter la consommation quotidienne de viande, ce qui va à l’encontre de la tendance actuelle qui a adopté le boeuf.

Le steak tartare est plus néfaste pour la planète qu’un Boeing 747, il faudra bien arrêter un jour d’ingurgiter des réacteurs si l’on ne veut pas risquer de griller tout cru dans le barbecue.         

Publié dans ECOLOGIE, MONDE | Pas de Commentaire »

LA NATURE A BON DOS

Posté par provola le 1 mars 2010

Haïti, Madeire, Charente-Maritime, séismes, glissements de terrains, tempêtes, la nature aurait-elle cessé d’être la mère nature?

Rien de tout cela, en fait à chaque fois dans chaque catastrophe on ne peut qu’incriminer l’incurie et la cupidité des hommes.

Haïti fut détruite par le partage inégalitaire de la planète plus que par le tremblement de terre. Sarkozy attendit que Port au Prince annonce 200 000 mort pour débarquer avec sa gueule enfarinée. Il eut beau tenter de proclamer la solidarité et  la présence tout au long de l’histoire de la France auprès de son petit frère Haïtien, il eut du mal à nous convaincre. L’élan compassionnel mondial eut quelque chose de malsain, de sordide bien qu’indispensable.  

Madeire croula sous la boue par une urbanisation outrancière, sans logique que l’appât du gain, que l’invasion des pentes abruptes par les pièges à touristes et les bunkers des promoteurs. Les bâtisses se sont attaquées à la montagne en dépit du bon sens, il était désormais écrit qu’un jour les minuscules torrents dévasteraient les hardies prétendantes à l’escalade. Le responsable à Madeire est le tourisme de masse, pas les orages mêmes violents qui ont toujours été chez eux dans ces contrées perdues au milieu de l’océan.

On a tout entendu à propos de Xynthia, une tempête dévastatrice, meurtrière, violente, des vents à 120 km/h, à cette vitesse, on n’a même pas droit à un flash sur l’autoroute, les tornades et les typhons tropicaux, à coté sont des Ferrari F40 lancées sur la ligne droite des Hunaudières sur le circuit du Mans.

Alors ? Alors comment n’ a-t-on compris qu’on ne construit pas sous le niveau de la mer, le long d’une paisible plage qui en un seul instant peut se transformer en tsunami. Mais on le sait bien, plus on est près de la mer, plus les prix immobiliers sont élevés, plus les profits sont élevés. Et le gain et les profits sont ce qui motive notre société.

A-t-on entendu un seul des promoteurs responsables du piège à retraités propriétaires se confondre en remords ? 

CNC vous prédit la catastophe de toutes les catastrophes dans un jour ou vingt ans à Naples, la capitale du sud de l’Italie, construite sur les flancs du Vésuve, qui  disparaîtra en quelques heures avec ses 2 000 000 habitants avant que la mafia locale, la Camorra, ait même donné le signal de l’évacuation.

Les touristes du monde entier, les Chinois aussi, viendront se recueillir sur le nouveau Pompeï.

Publié dans MONDE | Pas de Commentaire »

ET SI ON REGARDAIT VERS LE SOLEIL

Posté par provola le 27 février 2010

A force d’essayer d’expliquer les pourquoi du réchauffement du matin et du refroidissement du soir, on en avait peut-être tout simplement oublié le soleil qui reste quand même le principal animateur du thermomètre. L’activité inconstante de notre étoile serait-elle la vraie organisatrice des fluctuations climatiques terrestre ?

C’est en tout cas la conviction de Vincent Courtillot, géophysicien, en contradiction des thèses du GIEC qui lui, accuse les gaz à effet de serre.

Quelques éléments de réflexion pour ne pas être largués dans les luttes intestines entre scientifiques:

http://www.objectifliberte.fr/2009/09/rechauffement-climatiquecourtillot-expose-erreurs-du-giec.html

Publié dans MONDE | Pas de Commentaire »

LE RECHAUFFEMENT QUI REFROIDIT LA CONSCIENCE

Posté par provola le 27 février 2010

Se tortiller les méninges sur la véracité du réchauffement climatique anthropique empêche de se pencher plus studieusement sur les mille dégradations induites par notre développement. Le GIEC ne prétant pas posséder la vérité, qui pourrait y prétendre  d’ailleurs, il n’en demeure pas moins une source d’information indispensable. Laissons à la croyance ce qui reste pour le moment du domaine  de la croyance et occupons nous des faits.

17 000 enfants meurent de faim chaque jour,  le pétrole facile à extraire aura été épuisé en quelques décennies, la question n’est pas de savoir si le petrol peak (le point haut de la production pétrolière) aura lieu en 2050 ou en 2070 , à l’échelle des temps , ça n’a aucun sens, la question est de savoir comment aujourd’hui, on peut empêcher les enfants déshérités de mourir à une époque ou leurs congénères se baladent allègrement autour du globe avec des spatules à skis. 

Le Club de Rome ne disait pas autre chose que l’imbrication des courbes de la croissance de la population, de l’épuisement des ressources naturelles, de l’apauvrissement des sols, de la disparition des faunes marine et terrestre,  des sources d’eau douce, de l’augmentation exponentielle des pollutions.  

N’écoutons pas les climatologues du Giec, ni même les climato-sceptiques, n’écoutons pas les géologues, les glaciologues, les agriculteurs, les politiques, la gauche, la droite, les ricains , les Chinois, ou plutôt écoutons les tous. Tous ont de bonnes raisons de croire qu’ils détiennent la clé de la rédemption, tous ont tort en détenant une petite partie de la vérité. 

Les mystères du climat de la planète sont au moins aussi profonds que les secrets du bonheur des peuples dont la politique n’est qu’une des thérapies .   

Les paradis fiscaux , la pensée néo-libérale, les baisses d’impôts, l’évasion fiscale, la cupidité portée à son paroxysme sont les véritables maux, plus encore que les aléas du climat, ils sont une mal-donne pour les générations futures, la cause profonde des disfonctionnements économiques, une distorsion de la répartition des richesses, un vol global modifiant la météo politique, un accaparement du  Gulf Stream de l’histoire.

Publié dans ECOLOGIE, MONDE | Pas de Commentaire »

MOON-WALK

Posté par provola le 22 février 2010

Obama reçoit le Dalai Lama l’exilé des hauts plateaux pour que tout reste en l’état, Sarko réplique en recevant Mahmoud Abbas responsable de l’Autorité palestinienne pour que rien ne bouge.

Tout cela fait terriblement penser à du »moon-walk », ou l’art de reculer en faisant croire qu’on avance.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, MONDE | Pas de Commentaire »

L’ENTERREMENT DU BOUDDHA

Posté par provola le 18 février 2010

Rien, ils n’ont rien à se dire, ils doivent se rencontrer parce que ça prouve qu’Obama n’est pas aux ordres de Pékin et ça permet au Dalai Lama de croire encore en l’avenir du Tibet. Personne n’est dupe, la réunion ne peut même pas se tenir dans le bureau ovale, l’entretien a lieu dans les toilettes, à l’abri du qu’en dira-t-on. A la fin on tire la chasse d’eau et on reprend les affaires courantes.

Discrétion médiatique, modération du verbe, ubiquité des pouvoirs réels, conformité des comportements, on est là pour la galerie, on rassure l’opinion sur les libertés fondamentales, mais la montre a été fabriquée en Chine et l’on rend l’antenne dans des clous temporels.

Un ange pourpre venu des glaciers lance une boule de neige dans le parc de la Maison Blance et l’on croit tenir une date historique, un changement climatique. En fait ce jour est surtout celui d’une double humiliation, celle du Dieu vivant et celle du Dieu des vivants, quand la diplomatie atteint ce degré de vacuité alors on peut parler de néant sidéral, de perte de valeur, de page blanche identitaire, d’attributions mortifères et de jeux de rôles vides de sens. 

Le Dalai Lama se sait cantonné aux illusions d’optique la philosophie, mais il continue à clamer le contraire à qui veut l’entendre, son pacifisme exacerbé n’aura finalement servi qu’à diluer le refus de l’occupation chinoise, ses troupes expatriées sont repliées dans les temples de la compassion et les bastions de la boboserie, son horizon est bouché depuis un demi-siècle, sa vie aura été un périple inutile aux fins d’une libération des hauts sommets.

Obama ne peut pas irriter son banquier, qui est aussi son usine, pieds et mains liées, ses dispersions intellectuelles reviennent à une balade vivifiante aux marges de la marche du monde.

Le Bouddhisme est au dollar ce que l’éveil est à l’appât du gain, la spiritualité est aux affaires ce que les neurones sont aux testicules, il peut arriver que l’excitation des bourses participe à l’érection des traders mais l’élévation des consciences n’a pas cours à Wall street.

Cet entretien raté est une triste fable, du grain à moudre pour une presse pressée de passer à autre chose, un intermède publicitaire pour les jeux olympiques, l’enterrement en catiminie d’un bien de l’humanité, une voie sans issue de la sagesse.        

Publié dans ASIE, MONDE | Pas de Commentaire »

NOUVELLES DE LA GRIPPE

Posté par provola le 17 février 2010

17 280 morts dans le monde après un an d’épidémie, un enfant meurt de faim dans le monde toutes les 5 secondes, soit  17 280… par jour. 

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, MONDE | Pas de Commentaire »

MONACO AU SECOURS D’HAÏTI

Posté par provola le 14 février 2010

    images2.jpg               images3.jpg               Monaco collectif Haïti, c’est le nom que le gouvernement princier, la croix rouge monégasque et les ONG, à la demande de son…NNaltesse sérénissime , le prince Albert II, ont mis sur pied pour venir en aide à la population haïtienne. Il s’agit de récolter des fonds qui seront utilisés en lien avec les autorités locales pour aider à la reconstruction d’une structure publique dans le respect des normes environnementales, sismiques et anti’cycloniques.

Le gouvernement princier a également débloqué 150 000 € sur ses fonds d’urgence auquel un complément sera apporté dans les prochains jours a indiqué le Palais. Par ailleurs la poste monégasque a également émis un prêt à timbrer « solidarité avec Haïti » qui sera mis en vente dès aujourd’ hui.  

En effet la reconstruction devra se faire dans le respect des règles de propreté, de sécurité, de secret, des paradis fiscaux. Des caméras de surveillance seront installées dans le centre ville de Port au Prince, des palmiers seront plantés sur l’avenue principale qui sera désormais désignée allée princière dans le respect des normes environnementales.

Malheureusement, avec 150000 euros, la plantation décorative comprendra trois palmiers qui garniront la nouvelle rue Albert II, la video-surveillance comprendra une caméra qui sera à terme installée sur le premier feu rouge qui lui devrait voir le jour en 2014.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, HA ITI, MONDE | Pas de Commentaire »

LA SUITE DU FEUILLETON (PARADIS FISCAUX 2)

Posté par provola le 13 février 2010

Partons pour les îles vierges, l’un des lieux ou’ s’évapore l’argent détourné par certains, ce qui contribue aux déficits que  serez amenés à combler d’une manière ou d’une autre. Bon voyage.

http://www.dailymotion.com/video/x7fz41_paradis-fiscaux-3sur4-la-grande-éva_news

Publié dans ECONOMIE, MONDE | Pas de Commentaire »

MANDELA DAY

Posté par provola le 11 février 2010

Vingt ans aujourd’hui que sa grande carcasse envahit les petits écrans du monde entier, que d’un simple salut de la main il fit comprendre qu’un malaise était levé, que les blancs allaient enfin avoir le droit de se regarder dans la glace.

Lui sorti c’est comme si toutes les victimes de siècles d’esclavage l’ étaient avec lui, symbole des luttes raciales, sa libération fut une rédemption pour l’humanité toute entière. 

La semaine dernière Ivoline et Antoine sont venus dîner à la maison, rien d’extravagant à ça, quel rapport avec Mandela ?

Carla est camerounaise et son époux Antoine est sénégalais, au milieu des petits fours, semble-t-il un peu gênés,  ils m’avouèrent:

« ça fait 27 ans que nous sommes en France, c’est la première fois qu’un blanc nous invite. »

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, HISTOIRE, MONDE | Pas de Commentaire »

KENNETH BOULDING (1910-1993)

Posté par provola le 8 février 2010

kboulding41.jpg  Il  fut économiste mais il savait de quoi il parlait, enseignant, pacifiste, poète, mystique religieux, philosophe interdisciplinaire. Kenneth Boulding (1910-1993) fut l’un des précurseurs de la décroissance, on retiendra son idée phare:   

« Celui qui croit qu’une croissance exponentielle peut continuer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste. »

En 1966 la première photo de la Terre vue de l’espace est une révélation pour une génération de penseurs pour qui notre planète devient the « spaceship », le vaisseau de l’espace. Il devient évident à Boulding que ce vaisseau doit se doter d’une « Coming Spaceship Economy » soit une nouvelle économie pour un monde fini.

1966, deux ans avant les premiers travaux du « Club de Rome. »

Publié dans ECOLOGIE, ECONOMIE, MONDE | Pas de Commentaire »

LA BURQA DE L’EVASION

Posté par provola le 7 février 2010

A la barbe de tous les Sarkozy qui nous chantent la fin des paradis fiscaux, je déclare tout net que l’avancée des burqas de la finance n’a jamais été aussi rapide et lucrative. La vraie burqa n’est pas celle de l’invasion, mais celle de l’évasion.

L’insignifiante croisade contre les fantômes de l’immigration cache une guerre bien plus utile, contre une menace bien plus réelle et sournoise, la dissémination des planques des ayatollahs du business, l’invasion des fondamentalistes du détournement de capitaux. 

L’impression est tout simplement qu’on se trompe de débat, qu’on oublie les combats nécessaires, que les arbitres amateurs en charge du sifflet ont la bouche trop pleine de carambars. On nous squatte avec des marshmallows, on nous enfoire avec du schit de droite, on nous enfume avec le voile transparent  de l’instrumentalisation des peurs, on nous berne avec l’invasion musulmane.

Pendant ce temps, les wagons de la déportation financière continuent de pourrir l’ambiance des restaus du coeur, les trains de la grande évasion fiscale convergent vers notre exclusion finale.

Notre identité nationale est avant tout celle d’une grande illusion, ou de trois, liberté , égalité, fraternité, avec les paradis fiscaux, cet édifice improbable n’existe plus que dans les manifestes d’histoire-géo de nos têtes bien-pensantes. Oui nous sommes le plus grand pays en taille de la zone euro mais nous sommes cernés par des microcosmes de l’inégalité, des cellules souches du blanchiment, des microbes du traitement licite d’argent sale, des cailloux dans nos chaussures républicaines.

Qu’on en juge, Monaco, Suisse, Luxembourg, Gersey, Guernesey, nous sommes enfermés, menottés, fragilisés , spoliés, dynamités, mités, contaminés, minés, réduits à du rien par des puces porteuses de peste bubonique, par des acariens transporteurs des germes de la cupidité et de la négation du vivre ensemble:   

http://www.dailymotion.com/video/x5hkf5_paradis-fiscaux-la-grande-evasion-p_news

Publié dans ECONOMIE, IDENTITE NATIONALE, MONDE | Pas de Commentaire »

LES ETATS-UNIS SONT TOUJOURS LES ETATS-UNIS…

Posté par provola le 31 janvier 2010

Et la France, la France. 

3 semaines que le tremblement de terre a soulevé la poussière de la solidarité mondiale, que les States avaient pris les choses en main, comme d’habitude, en occupant la piste de l’aéroport de Port au Prince autant que les médias internationaux. Au bout de 3 semaines, l’Amérique d’Obama suspend les vols des blessés Haïtiens vers les hôpitaux de Floride, de Louisiane ou d’ailleurs, la question étant: qui va payer les soins a prodiguer ?

Quand il s’agit de dollars, l’Amérique d’Obama ne fait pas de sentiments, on arrête les évacuations d’urgence et on se met autour d’une table pour distribuer les factures. Peu importe la situation des malades, le contribuable a dans les poches la monnaie qui croit en Dieu et Dieu a le don parcimonieux.

« Nous avons temporairement suspendu les vols d’évacuation d’Haïtiens, mais nous avons les moyens de les reprendre » a assuré le capitaine Aandahl, le porte-parole de l’unité de transport du Pentagone, qui poursuit: « Nous nous occupons de l’évacuation des grands blessés mais nous ne pouvons pas continuer si nous n’avons aucun endroit pour nous poser. » 

Les seuls américains a avoir voulu continuer l’évacuation sont des trafiquants d’enfants orphelins arrêtés en flagrant déli de kidnapping. 

Madame la Ministre Bachelot qui vient de se coltiner une grippe se planque, la sécu est déjà en déficit, il vaut mieux que les alliés américains prennent en charge les faux frais. Le gouvernement a toujours en tête de renvoyer les Haïtiens clandestins, mais il encore trop tôt, ça pourrait ne pas passer inaperçu et l’armée d’Obama ne pas laisser l’airbus se poser.   

Publié dans AMERIQUE, ETATS-UNIS, MONDE, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

CONSOMMATION, MISE EN PERSPECTIVE

Posté par provola le 31 janvier 2010

Pour savoir de quoi il est question sur la toile de fond de CNC, pour les myopes, les presbytes, les lecteurs de droite. 

Les 500 millions d’individus les plus riches de la planète (7% de la population) sont responsables de 50 % des émissions de CO2, les 3 milliards les plus pauvres émettent 6% des gaz à effets de serre anthropiques (émis par l’homme).

2 bergers allemands d’un pays occidental ont un impact écologique plus important qu’un Bengali.

Au cours des 5 dernières années, la consommation globale a augmenté de 20%.

En une année, il se vend 68 millions d’automobiles, 85 millions de réfrigérateurs, 300 millions d’ordinateurs et 1, 2 milliards de téléphones portables.

Les 25 dernières années ont vu un doublement de la population mondiale mais un triplement de la dépense par tête de pipe en biens de consommation.  Le facteur multiplicateur d’un quart de siècle de consommation globale est donc 2 X 3 = 6.

Incrédules et indifférents passez votre chemin.

Publié dans ECOLOGIE, MONDE | Pas de Commentaire »

LES NOUVELLES DU TROU

Posté par provola le 29 janvier 2010

On l’avait enterré un peu vite, en fait plus on cherche à le combler, plus le trou grandit. Il avait suffit que les grands de ce monde se penchent sur le vide d’ozone pour croire que le problème était réglé. Résultat en septembre 2009 , sa superficie n’aura jamais été aussi grande (à part 2006 record absolu).

En effet, les fameux CFC destructeurs(gaz entrants dans la chaîne du froid) avaient été bannis des process industriels. Or un marché parallèle de production des CFC existe encore et toujours qui ralentit la résorption naturelle des gaz nocifs en excès dans l’atmosphère. A force de s’occuper du CO2, d’enfumer l’opinion avec les gaz d’échappements, on en a délaissé notre bouclier terrestre. 

Une nouvelle menace plane désormais sur nos têtes, sous forme d’un nouveau gaz mangeur, le protoxyde d’azote. On le savait déjà capable de réchauffer l’atmosphère beaucoup plus efficacement que le CO2, environ 298 fois, on le sait maintenant responsable de la dégradation de la couche d’ozone. Sauf que que ce gaz est produit en grande quantité dans le cycle de l’agriculture moderne, par l’épandage des engrais et des lisiers, par la combustion de la biomasse ( déforestation), dans le traitement des eaux usées.  

Et l’humanité qui grandit a besoin de plus de pain,  de nouvelles terres agricoles et de purifier des eaux de plus en plus polluées.    

Tant qu’il s’agissait de modifier la technologie des frigos et de la clim sans que cela ne bouleverse la rentabilité de cette économie, les pays industriels réussirent à trouver un accord de façade, à pérorer une rhétorique mondialiste qui masqua l’angoissante question. Réduire les quantités de protoxyde d’azote s’annonce une affaire bien plus ardue.

La guerre des gaz n’est pas qu’une question de températures, d’autant que le dégazage peut-être en partie anthropique( du à l’effet de l’homme) des vastes puits de méthane du permafrost est une menace tangible.

On le voit, le CO2 ressemble à ces trains qui risquent d’en cacher plein d’autres. 

CO2, Méthane, Protoxyde d’azote, CFC, Ozone, à vouloir trop jongler avec les vents, l’ humanité s’est retrouvée sans en avoir l’air à devoir ramasser la tempête.        

Publié dans COUCHE D'OZONE, ECOLOGIE, MONDE | Pas de Commentaire »

LES LOUPS EN BLOUSE BLANCHE

Posté par provola le 16 janvier 2010

Haïti c’est l’histoire du partage du monde en deux rondelles antagonistes, partage au sens de coupure définitive, on l’aura bien compris. La langue y est le signe de l’esclavage, comme elle n’a pas changé, elle reste le symbole du pillage systématique des uns par les autres.

Haïti est devenu en quelques heures le pôle de l’humanitaire, comme si la solidarité avait besoin de coups de semonce pour s’ébrouer. Tout ce remue-ménage est un tsunami de larmes de crocodiles, un scoop médiatique faussement compassionnel. Les croix rouges et les gilets de sauvetage occupent l’affect et sauvent l’image de marque d’une société qui fait de l’individualisme forcené le moteur du développement, de la concurrence sans frontières une guerre pacifique. 

La réalité c’est l’accaparement des richesses, la spoliation muette et consensuelle, les murs économiques, les barbelés monétaires, les paradis fiscaux, le quotidien c’est qu’il faut se racheter une bonne conscience à bon compte, sauver la face du capitalisme financier, coûte que coûte, et à Haïti , ça ne coûte rien.

Les pays riches vont y aller de leurs tonnes de vivres, de leur embompoint d’empathie, de leur commisération délétère, de leur culot en forme de rédemption à moindres frais.

Les Etat-unis sont déjà sur place, la Chine débarque des fois qu’ il y ait des parts du marché des pauvres à gagner, l’Allemagne est un fleuve d’agitation en crue, on va bientôt voir débouler la Suisse et le Luxembourg, les grands pilleurs patentés. Rien de tel qu’une bonne catastrophe pour se refaire une virginité au pays des putes adolescentes.

Comme l’élan du coeur passe bien à l’écran, surtout les écrans plats, combien de témoignages, de sauvetages in extremis, d’exploits, de mains serrées, d’accolades. Et l’on se gargarise pour chaque vie sauvée, c’est encore mieux si elle est Française.

De Funes de funeste arrogance vient nous annoncer l’annulation de la dette d’ Haïti vis à vis des pays riches et de son bras armé, le FMI. Tant qu’Haïti était agonisant, on était prêt à l’essorer jusqu’ à l’ultime larme, maintenant que la mort rôde on estime que la guillotine est devenue inutile.

Kouchner s’en vient en mission de com à l’aéroport Charles de Gaulle pour recevoir les premiers survivants français, il se fait copieusement conspuer car on sent que tout ce manège pue la charogne.

Comment oublier les décennies d’indifférence ? Comment ne pas voir que les sauveteurs du haut de leur courage sont les envoyés spéciaux  des bas fonds de l’humanité, des responsables des misères modernes, des coupables de non assistance à planète en danger, des meurtriers du quotidien.

Quand comprendra-t-on que la solidarité c’est avant et qu’après, c’est du remord.   

Publié dans AMERIQUE, MONDE | Pas de Commentaire »

UN MUR DANS LES DECOMBRES

Posté par provola le 14 janvier 2010

Le jour ou’ le monde a les yeux rivés sur Haïti, serait-il celui choisi par les Etats-unis pour annoncer leur accord à la construction d’un mur d’acier entre Gaza et l’Egypte ?  

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, MONDE | Pas de Commentaire »

12345
 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement