Johnny Hallyday revient en France…pour ramasser.

Posté par provola le 28 novembre 2015

L’idole des jeunes devenus cons se met à entonner la Marseillaise sur scène et à accrocher le drapeau tricolore à son micro. Les exilés fiscaux sont prêts à tout pour se refaire une virginité patriote même en période de deuil national. Et tout ça sur le dos des morts des attentats du 13 nov. Honte à ces usurpateurs de malheur et aux médias qui perpétuent la propagande d’une espèce d’info tarte à la crème.

Publié dans LES PEOPLE A POIL | Pas de Commentaire »

MONTEBOURG LA CHEVRE DU 16ème

Posté par provola le 27 décembre 2013

                   Quand un ministre du redressement industriel va se faire ridiculiser dans la silicone valley en essayeant de baragouiner un simili anglais à la sauce du seizième arrondissement, parlant la langue de Shakespeare comme une chèvre du bois de Boulogne.

Pauvre petit mec arrivé en haut de l’échelle mais pas capable de mettre un pied devant l’autre en dehors du périphérique.

Heureusement que les Californiens n’y ont rien compris car de toutes façons le bougre n’avait rien à dire.

Publié dans LES PEOPLE A POIL | Pas de Commentaire »

LUCHINI C’EST ENORME…MENT CON

Posté par provola le 19 décembre 2012

                             «Depardieu, c’est un ami, a souligné Luchini. Et je ne juge pas mes amis. Par contre, ceux qui jugent Depardieu, (Philippe Torreton ) surtout s’ils sont acteurs, ils devraient juger aussi leur filmographie.» Une façon pour l’acteur vu récemment au cinéma dans le film «Dans la maison» de François Ozon de balayer les critiques sur l’exil fiscal en Belgique de Depardieu.
Pour Luchini, il faut au moins être du niveau d’un Delon, d’un Clint Eastwood ( ou d’un Luchini) pour critiquer Depardieu, ce qui revient à avouer qu’il il ne suffit pas de se dire acteur pour en être un et que seul un vrai acteur peut se permettre de critiquer Son ami.

La plus grosse connerie dans ce que ce nous qu’assène Luchini comme étant La vérité révélée est le fait qu’on ne puisse pas juger ses propres amis. Ne vais-je pas juger mon meilleur ami qui se sera comporté comme un vrai salaud ? Ne vais-je pas juger mes amis au seul prétexte que je les ai choisis à un moment m ? L’amitié est lucidité et rigueur, pas aveuglement et laxisme.

La seconde connerie est celle qui consiste à expliquer que seul le grand acteur Luchini peut juger qui peut être considéré comme étant un véritable acteur, ce qui assurerait  à celui-ci le droit de pouvoir émettre une critique à l’endroit de son ami.  

La troisième connerie revient à sous-entendre que seuls de vrais acteurs peuvent prétendre à devenir les amis de Luchini.   

Mais au fait, qui donc est ce Monsieur Luchini qui se permet ainsi d’attribuer des bons points de respectabilité ? Ce mec est-il réellement si important pour s’arroger le droit à la nomination des gens respectables ?  

La quatrième connerie est que cette tentative d’excuser l’escapade fiscale de l’ami en question n’a aucune chance de réussir.

La cinquième connerie est que tous ces soi-disant vrais ou faux acteurs et ces donneurs de leçons de pacotille ne vivent en réalité que des subventions attribuées généreusement par l’Etat à l’industrie du cinéma qui sans cela aurait déjà péréclité comme bon nombre en Europe.

Ce Luchini vit donc des impôts que ne veut plus payer son ami.  

Pour paraphraser Brassens qui disait que « l’age ne fait rien à l’affaire, jeune ou vieux, quand on est con on est con », on peut dire qu’ acteur ou pas, quand on est con, on est con.

Garde tes mots Fabrice, pour exprimer ton talent, pas pour défendre l’indéfendable.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, LES PEOPLE A POIL | Pas de Commentaire »

BRUEL A LE COEUR QUI FLANCHE

Posté par provola le 6 avril 2012

BRUEL A LE COEUR QUI FLANCHE  dans CHERCHEZ L'ERREUR dans LES PEOPLE A POIL

                         Le Bruel est un petit Hameau perché sur les flancs des volcans d’Auvergne, près de Tournemire, 8 habitants tous à gauche, fromage de Cantal, vache de Salers. Au Bruel on vote Mélanchon.

Bruel lui, le faux, de son vrai nom de code, vote De Funès, malgré un coeur à gauche.

Bruel a du mal, il estime que la taxation à 75% du deuxième million proposée par Hollande ressemble à de la spoliation. Lui ne va pas dans le détail, il n’aurait pas bougé pour moins d’un million, mais là, pour deux, il y a matière à se casser la voix.

S’il se dit « très content de participer à la solidarité nationale« , celle-ci a clairement ses limites pour l’artiste. « Là, c’est trop, cela tourne à la confiscation et à la spoliation », réagit-il alors que François Hollande a confirmé mercredi que cette imposition concernerait également les artistes et les sportifs.

Et l’interprète de « Casser les couilles » de faire valoir : « les gens qui ont de l’argent sont aussi des gens qui génèrent du travail, de l’emploi, qui génèrent des richesses et qui font tourner aussi une économie ». « Ce n’est pas honteux de faire fortune, poursuit-il, ce n’est pas honteux à partir du moment où on redistribue, et on redistribue beaucoup, parce que ne serait-ce que 50% de ce que vous gagnez c’est déjà beaucoup. »

Patrick fait beaucoup pour la France, il vient aux restos du coeur pour se refaire une virginité, avant d’aller sur scène il enlève sa Rolex pour ne pas donner envie à ses fans. S’ils s’en achetaient une il ne pourraient plus se payer ses concerts.

Ce Patrick qui a vingt ans donnait des leçons à la jeunesse de France s’en vient s’indigner d’avoir à sortir sa carte bleue, lui la collectivité il l’entend dans un seul sens, c’est lui qui l’exploite, pas l’inverse. Lui, il est reçu  avec tous les honneurs sur les médias publics qui lui déroulent le tapis rouge depuis trente ans pour une promotion gratuite. La pub de ses concerts ne lui coûtent rien, sauf que le contribuable en a marre de se faire pigeonner.

Ce Patrick ne s’imagine même pas la violence de ses paroles, au moment où 8 millions de Français vivent sous le seuil de pauvreté, au moment où la crise envahi jusqu’aux fondements de la société. De qui parle-t-il quand il nous explique qu’il fait travailler du monde ? Tout le monde fait travailler du monde, l’instit fait travailler le boulanger qui fait travailler le fleuriste, sauf qu’à la fin du mois il ne reste rien. Le commun des mortels dépense tout pour faire vivre son voisin, Bruel ne dépense qu’une infime partie de ce qu’il gagne, le reste il le place. Ce reste il serait mieux utilisé à faire tourner la roue de la solidarité. 

Bruel a le coeur a gauche, mais il lui est de plus en plus difficile de le garder, vu la conjoncture.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, LES PEOPLE A POIL | Pas de Commentaire »

CARLA, LA JEANNE D’ARC DU SIDA

Posté par provola le 7 janvier 2012

                             Je vous renvoie à l’enquête menée par Frédéric Martel pour Marianne concernant les activités de la première Dame de France au sein de sa fondation:  http://www.youtube.com/watch?v=jyNS7KoLvjA

« La fondation Carla Bruni-Sarkozy, créée en 2009, n’a de fondation que le nom. En réalité, elle n’a aucune existence juridique réelle et n’a pas de personnalité morale. Elle est hébergée et « abritée » par la Fondation de France, son statut est donc qualifié comme étant « sous l’égide » de la Fondation de France. De ce fait, elle n’aurait ni comptabilité propre, ni compte en banque, ni secrétariat juridique, l’intégralité de ces fonctions étant assurée par l’institution qui l’héberge. Toutes les rentrées d’argent (dons, etc.) et tous les décaissements (salaires, actions sociales et culturelles) sont réalisés via l’hébergeur. La Fondation de France étant reconnue d’utilité publique, la Fondation Carla Bruni-Sarkozy l’est aussi indirectement, mais pas en tant que telle. La fondation n’a pas non plus de conseil d’administration, ni de bureau, et elle ne tient aucune assemblée générale. Elle n’est pilotée que par un « Comité exécutif » de six personnes : Carla Bruni-Sarkozy (présidente), Marie-Thérèse Geffroy (présidente de l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme, considérée comme proche del’Élysée, basée à Lyon où elle fut une opposante célèbre à Charles Millon), Michèle Barzach (ancienne ministre), Jean-PaulGautier (couturier), Patrice Corre (proviseur du lycée Henri-IV) et Jean-Paul Scarpitta (directeur de l’orchestre et de l’opéra de Montpellier). Ce comité est complété par une « conseillère spéciale », la directrice du Samu social. Le comité définit ses orientations, notamment du point de vue scientifique, mais n’a aucun rôle, m’a dit Cléa Martinet, la secrétaire générale de la fondation, pour la gestion ou le juridique. Les comptes de la fondation Carla Bruni-Sarkozy ne sont pas publics ; ils sont intégralement consolidés au sein de la Fondation de France », me dit Cléa Martinet. »

La suite de l’enquête: http://media2.corriere.it/corriere/content/Pdf/complement_enquete_martel_carla_bruni.pdf

Comme il y a une vie après la présidence, en avril prochain, il sera désormais difficile pour Carla de vaquer simplement aux menues taches ménagères du pavillon de banlieue. Après avoir paradé sur les podiums du monde entier, fait rêver des millions d’hommes, satisfait les caméras et les flashes, le repos forcé à changer les couches s’annonce plus que mortel. Sans compter ce bonhomme impétueux qui ne sachant plus quoi faire de ses longues journées, s’acharnera à trouver la meilleure combinaison du tiercé ou à parcourir l’horoscope.

Evidemment tout cela risque de ne pas pouvoir entretenir la libido du couple des lumières qui d’un coup d’un seul devra désormais se contenter des plaisirs insoupçonnés de la retraite anticipée.

 

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, LES PEOPLE A POIL | Pas de Commentaire »

BHL NOUS L’AVAIT DIT

Posté par provola le 22 août 2011

                    

 BHL NOUS L'AVAIT DIT dans LES PEOPLE A POIL dans LYBIE

                      En ce jour de recueillement, de joie contenue, de souvenir pour les martyrs lybiens, de silence pour la paix enfin retrouvée de ce coté-ci du désert, de fête aussi pour la fin d’un connard de première, une seule ombre finalement vient assombrir le tableau. L’irremplaçable BHL, l’inénarrable philosophaillon, le phare des salons parisiens, le marcheur des pas perdus, le redresseur de corps aux pieds, le profiteur des malheurs d’autrui, s’en est venu en ce jour sacré et inoubliable, pour tout foutre en l’air, pour hurler avec les hurleurs patentés, pour profiter d’une tribune gratuite et sans risque de se planter de note. Avec au passage du 20H un hommage appuyé à  la lucidité De Funesque.

De son appart chic du seizième il nous rassure sur l’état de sa perspicacité, de son balcon avec vue imprenable sur la tour Eiffel, il est aux premières loges de la révolution, les rebelles qu’il appelle ses amis du Conseil national de transition le tiennent informé, minute après minute, Europe 1 la station débranchée et classée à la gauche des usines d’armement Lagardère, pour relater les événements de Tripoli, n’a rien trouvé de mieux qu’une interview exclusive de BHL au sortir du lit:

« J’ai passé la nuit à suivre ces événements et en particulier par téléphone avec mes amis du Conseil national de transition (CNT) en essayant de partager à distance un peu de cette extraordinaire joie qui est la leur aujourd’hui »,a confié Bernard-Henri Lévy lundi matin sur Europe 1 alors que les rebelles ont fait leur entrée dans la capitale lybienne.

« Je pense que ça ne peut plus être très long. On a beaucoup dit que Kadhafi offrirait une résistance incroyable (…) Et bien comme toujours (…) lorsqu’un peuple veut la liberté et lorsqu’un tyran menace de s’effondrer, cela va très vite », a commenté le philosophe.

Je voudrais tant que BHL entendent nos supplications, qu’il comprenne qu’il n’est point nécessaire qu’il vienne ainsi nous asséner sa théorie à deux balles, nous expliquer ce que nous devons comprendre de la révolution lybienne, ni des autres d’ailleurs, qu’il il peut rester couché et profiter du bon temps, en bon rentier des plateaux télés, que la révolution est une chose sérieuse, autrement plus sérieuse qu’une façon habile de se faire mousser.

Rappel de l’article: « BHL, le BHV du journalisme » du 8 mars 2011

Le journal du dimanche nouvelle formule nous aura gratifié d’une tarte à la crème journalistique en la personne de Bernard Henri-Levy parcourant les ruines de l’est lybien à la découverte de son métier de bonimenteur. Un dandy du seizième accoutré comme pour un cocktail branché paradant écharpe en bandoulière sur une demi-page du journal, serrant la main d’un révolutionnaire courtois et pantois.

Car Bernard n’est jamais allé en Lybie pour rapporter quoi que ce soit d’intéressant et d’utile, il est revenu des portes de l’enfer pour se mettre en avant et vendre du vent. La seconde photo le montre chemise ouverte jusqu’au torse au milieu des réfugiés en guerre. Les sous-titres des clichés à deux balles:

“Mardi à ES-Saloum, avec des mercenaires de Kadhafi en fuite, mêlés à des réfugiés. 

“Hier près de Benghazi, sur les ruines d’un dépôt de munitions qui a explosé vendredi, tuant trente personnes.”

Vous vous rendez compte BHL y était, sauf que Dimanche, il était dans le huitième au milieu de ses potes du Fouquet’s. Mais tout celà n’a aucune importance, les photos étaient prises, le reportage bouclé, pour la nouvelle formule.

On l’entend hier même sur RTL, la première radio de France, s’épancher sur les barbaries de Kadhafi et sur ses conseils prodigués au Président, sur l’avertissement donné aux soldats en guenilles à propos de l’importance d’Israël, comme si le premier souci des combattants lybiens était la survie de l’occupant de Gaza. 

Comme l’écolo Hulot qui se met en scène dans des escursions aventuresques, BHL survit grâce à ses frasques, sa poudre d’escampette et sa poudre aux yeux diffusée à grande échelle, profitant du malheur d’autrui pour arrondir ses fins de mois.

La nouvelle formule inaugurée par le canard du dimanche augure mal du sérieux éditorial, ce torchon renferme assez de vacuité pour remplir les prochaines décennies d’horoscope, refermons une bonne fois pour toutes ce journal infamant qui n’est que le journal intime d’un intellectuel à la poursuite de son étoile descendante.   

Publié dans LES PEOPLE A POIL, LYBIE | Pas de Commentaire »

ALBERT L’ÉCOLO

Posté par provola le 3 juillet 2011

                                A la question:« si vous deviez me conseiller une chose qui ferait la différence, à moi, écologiste désenchantée, que me suggéreriez-vous de faire ? » Albert le grand, Prince de tous les rochers de Monaco, de Roquebrune à Louis-II, répond:

« …et bien je dirais que nous devons revoir notre façon de vivre, nous devons nous éloigner de cette société obsédée par le consumérisme. »: http://www.youtube.com/watch?v=bBDn4hkUED8

Le mariage des tourtereaux en tenue de basse-cour, en mondiovision, pourrait faire sourire s’il n’était pas en fait le symptôme d’une dérive vers une espèce de société en guimauve, où de puissants usurpateurs du bien commun, pleins de certitudes et de biffetons, s’encanaillent à vouloir endosser les habits du sauveur, à parler du bonheur de leurs sujets en admiration. 

La video nous montre Albert peu avant la fameuse et tragique Conférence de Copenhague qui devait chercher de régler le climat du futur. On sait ce qu’il advint, ce fut un désastre, chaque pays refusant de prendre la responsabilité de faire plus d’effort que son voisin. Les participants possédaient tous à peu près le profil de notre écolo en Cadillac, infoutus de traduire en action les certitudes acquises sur les bancs de leur propre conscience.    

Publié dans LES PEOPLE A POIL | Pas de Commentaire »

MONACO, LES PRINCES DU POULAILLER

Posté par provola le 2 juillet 2011

MONACO, LES PRINCES DU POULAILLER dans LES PEOPLE A POIL dans LES PEOPLE A POIL

                            Monaco n’est plus un paradis fiscal depuis qu’Albert l’a dit, des caméras ont été installées partout sur les perchoirs, sur la piste, au casino. Les magots sont irrémédiablement repérés et mis au secret avant que le contrevenant soit passé à la rôtissoire, à l’interrogatoire des origines fiscales et génétiques. Les gros poulets sont gardés pour la reproduction, en effet l’argent sale appelant l’argent facile, on garde les races pures en prévisions des jours meilleurs.

Chapeaux à plumes, écharpes en duvet, crêtes fières, cous montés, bouches en cul de poule, culs serrés, pets interdits, talons aiguilles ou caquètements perpétuels, la liste est longue des vociférations et des suintements, des douleurs factices et des libertés contraintes, ainsi va la vie chez les habitués du palace. La mode est aux petits-fours, à la cuisson lente. 

La seconde photo montre clairement comment sont traités les intrus, un dindon qui ne sait que glousser sera laissé de coté comme les princesses indignes qui n’assumeraient pas leur récente notoriété. Juste bonnes à assurer la gazette people et la suite du spectacle interdit à la multitude. Car la promise a tout du dindon de la farce, d’une bonne poule on attend une bonne cuisse, une aile généreuse, je veux parler d’un utérus généreux qui saura donner un fils, non, un mâle, un mec destiné à la gouvernance du royaume hybride.

Tout ce fatras doré n’attend que le ventre mou de la finance interdite, qu’un oeuf à la taille standard veuille bien se dévouer à la cause des planqués occultes. Avec la bénédiction de Dieu, car il fallait qu’il soit de la fête celui-là, pris en otage, compte numéroté, mis au secret mais consentant au final, comme un vulgaire témoin du chien écrasé et du chat noir qui traverse. 

Cette noria de gens heureux ressemble à s’y méprendre à la joyeuse pagaille déclenchée en son temps par ma grand-mère quand celle-ci s’en allait alimenter le sol merdique d’un tapis de grain.  

Du grain, des oeufs pourris, pas de quoi en faire un foin, c’est pourtant le lot quotidien du landerneau médiatique:

http://www.tsr.ch/video/info/journal-12h45/3245634-mariage-princier-a-monaco-le-secteur-financier-et-bancaire-est-en-tete-dans-les-revenus-de-la-principaute-qui-peine-a-se-debarrasser-de-son-image-de-paradis-fiscal.html#id=3245634

Mais derrière les grilles à paillettes, derrière les Jean-Michel Jarre de pacotille, sorti pour l’occasion de sa maison de retraite, derrière la musique à trois notes, les feux d’artifices dorés, les reflets d’huiles, les pétards mouillés, se cachent 60 milliards d’euros qu’il vaut mieux avoir ici, au chaud climatisé de coffres-forts, que dans tout autre paradis fiscal, dans une île perdue au milieu de nulle-part. Il vaut mieux envoyer quelques ministres se faire payer un repas, se faire servir un cigarillo du Ché à l’oeil, aux frais de nos évadés fiscaux.

Pour une fois, on n’ aura pas à leur servir la soupe populaire, du coté de chez Bocuse. 

Cot cot cot codetTTTT !!!!, souriez, vous êtes filmés. 

Publié dans LES PEOPLE A POIL | Pas de Commentaire »

LE FERRY TOUCHÉ, COULÉ

Posté par provola le 8 juin 2011

              LE FERRY TOUCHÉ, COULÉ dans CHERCHEZ L'ERREUR                 

                                  Le mauvais élève Luc Ferry a été convoqué, ce mercredi 8 juin, au cabinet du 1er Ministre pour s’expliquer sur son emploi fictif à l’université Paris VII. En effet,l’université est bien décidée à lui réclamer le remboursement de son salaire – 4 499 euros net par mois – pour toute l’année scolaire (2010-2011)», révèle le « Canard Enchaîné ».

La direction de la fac lui propose des cours de rattrapage !

Selon le Canard, Luc Ferry, prof à Paris VII depuis 1997, avait déjà eu plusieurs aménagements d’emploi du temps lorsqu’il était ministre. Une dispense de cours tolérée à l’époque, mais Ferry semble y avoir pris goût. Depuis le 30 septembre 2010, le prof de philo, dans l’obligation de disserter 192 heures avec ses étudiants, manque toujours à l’appel ! La faculté lui a donc rappelé, dans trois courriers, qu’il était dans l’obligation de se présenter en cours. Luc Ferry, qui semble faire la sourde oreille continue en effet à percevoir son salaire.

Dans la dernière missive datée du 31 mai, adressée en recommandé avec accusé de réception, le président de la fac Vincent Berger lui rappelle «l’obligation d’effectuer son service d’enseignant statutaire, comme les autres professeurs de l’université et lui propose, comme arrangement, une douzaine de cours de rattrapage à effectuer entre le 15 juin et le 13 juillet.»(Le Parisien)

Rappel de l’article de CNC du 25 november 2008 (on ne savait pas à l’époque à quoi correspondait exactement son salaire, une sombre mission de »Président de commission élyséenne », on sait aujourd’hui qu’il le perçoit…sans avoir d’activité… une activité de philosophe, en quelque sorte:

LA PHILOSOPHIE AU POUVOIR

Luc Ferry, philosophe et ancien ministre de l’éducation nationale , interrogé sur RMC nous révéle que Carla Bruni est la marraine d’une de ses filles et qu’il est agréable d’avoir une première dame aussi jolie et intelligente.

Il nous confie que son livre “Apprendre à vivre ” se vend très bien sur tous les continents et que ses  revenus se composent d’un salaire mensuel d’environ 6000 €, non 7000 € (rectifie-il) et de droits d’auteur qui dépendent du succès du livre. Comme il vient de nous expliquer que c’est bien le cas, on peut en imaginer des honoraires confortables.

Le salaire lui serait attribué pour une fonction de « Président d’une commission Élyséenne » dont le seul intérêt réside dans le fait qu’elle soit peu coûteuse.

Le beau Luc nous rappelle également le déjeuner au cours duquel Carla et Nicolas se sont rencontrés et où il était lui-même présent. Présent et assistant à l’histoire en train de s’écrire.

On peut admettre qu’avec de telles amitiés haut perchées , on puisse jouir d’un certain point de vue , et en dégager une philosophie moins sujette aux affres de la vie.   

On peut être sûr qu’avec de tels médias, l’information a du souci à se faire.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, LES PEOPLE A POIL | Pas de Commentaire »

A PROPOS DE L’AFFAIRE DSK (rédacteur: PHILIPPE, OBJECTEUR DE MENSONGE)

Posté par provola le 7 juin 2011

                           A la gloire du FMI, encore et toujours… Les médias nous claironnent que Docteur Strauss & Mister Kahn, plaide non coupable. La stratégie de la défense, se baserait sur une relation consentie, et nos médias nous rebattent les oreilles avec cette fable.

S’il vous plait résonnons. Si la relation est consentie, pour quelle raison le serait-elle?

1 – Elle est séduite par le personnage, cela reste plus qu’aléatoire; il a 62 ans et si je l’imagine au sortir de la douche à poil, ce ne doit pas être encourageant pour une jeune femme de 32 ans. On la dit belle, j’ai rencontré des peuls en Afrique et en général elle sont très belles et très fières.

2 – Elle est vénale, elle le fait pour l’argent, pourquoi pas? ça existe.

3 – C’est un complot de la CIA ou du FBI commandité par qui? pour quelles raisons? à qui cela peut-il profiter? Sarkozy? une concurrente socialiste ? ; cette troisième hypothèse ne semble pas crédible.

Pour ce qui concerne la 1 et la 2 , on ne s’explique pas dans ces cas là pourquoi elle aurait été porter plainte. A titre personnel, je crois que DSK à un « EGO » tel, qu’il pense que tout lui est dû. Il se murmure (presque fort) dans les rédactions en France, que les journalistes féminines s’arrangeaient pour ne pas se retrouver en tête à tête avec lui, édifiant non ?

Hier soir j’entendais Philippe Sollers disant très justement qu’un homme qui aime les femmes ne se comporte jamais comme cela. Si vous faites appel à votre mémoire vous en connaissez beaucoup de femmes capables d’être séduites en grosso-modo 10 minutes au point de vous faire une fellation dans la foulée. Il s’agit d’un geste de grand amour, qui ne s’exécute pas au bout de dix minutes, sauf à payer…. Dans sa jeunesse il a du subir de grandes violences, pour se comporter ainsi. Bon je ne suis pas psychanalyste, mais quand même, je sais me servir de ma tête.

Une grande partie de cette stratégie et ce que j’entends dans les médias, ne peut découler que d’esprits malades, d’intellectuels complètement dévoyés et pervertis, aussi bien au féminin qu’au masculin. Les avocats sont des menteurs, de mon point de vue, ils ne devraient pas avoir le droit de s’exprimer en dehors d’un tribunal, de plus ils sont formatés pour mentir avec aplomb, et avec un air convaincant., surtout si vous payez cher.

Publié dans LE COUP DE GUEULE DE PHILIPPE, LES PEOPLE A POIL | 1 Commentaire »

BHL LE BHV DU JOURNALISME

Posté par provola le 8 mars 2011

                   Le journal du dimanche nouvelle formule nous aura gratifié d’une tarte à la crème journalistique en la personne de Bernard Henri-Levy parcourant les ruines de l’est lybien à la découverte de son métier de bonimenteur. Un dandy du seizième accoutré comme pour un cocktail branché paradant écharpe en bandoulière sur une demi-page du journal, serrant la main d’un révolutionnaire courtois et pantois.

Car Bernard n’est jamais allé en Lybie pour rapporter quoi que ce soit d’intéressant et d’utile, il est revenu des portes de l’enfer pour se mettre en avant et vendre du vent. La seconde photo le montre chemise ouverte jusqu’au torse au milieu des réfugiés en guerre. Les sous-titres des clichés à deux balles:

« Mardi à ES-Saloum, avec des mercenaires de Kadhafi en fuite, mêlés à des réfugiés. 

« Hier près de Benghazi, sur les ruines d’un dépôt de munitions qui a explosé vendredi, tuant trente personnes. »

Vous vous rendez compte BHL y était, sauf que Dimanche, il était dans le huitième au milieu de ses potes du Fouquet’s. Mais tout celà n’a aucune importance, les photos étaient prises, le reportage bouclé, pour la nouvelle formule.

On l’entend hier même sur RTL, la première radio de France, s’épancher sur les barbaries de Kadhafi et sur ses conseils prodigués au Président, sur l’avertissement donné aux soldats en guenilles à propos de l’importance d’Israël, comme si le premier souci des combattants lybiens était la survie de l’occupant de Gaza. 

Comme l’écolo Hulot qui se met en scène dans des escursions aventuresques, BHL survit grâce à ses frasques, sa poudre d’escampette et sa poudre aux yeux diffusée à grande échelle, profitant du malheur d’autrui pour arrondir ses fins de mois.

La nouvelle formule inaugurée par le canard du dimanche augure mal du sérieux éditorial, ce torchon renferme assez de vacuité pour remplir les prochaines décennies d’horoscope, refermons une bonne fois pour toutes ce journal infamant qui n’est que le journal intime d’un intellectuel à la poursuite de son étoile descendante.    

Publié dans LES PEOPLE A POIL, MEDIAS | Pas de Commentaire »

ZEMMOUR, LA RACE PURE ENTRE EN PISTE

Posté par provola le 3 mars 2011

                   Grand communicateur entre tous, il a été élu pour créer la polémique, il nous est envoyé du Ciel élyséen pour ressasser un verbiage qui a tout de l’étiage du Verbe. Il devient l’égérie de l’UMP, comme Casta l’est de l’Oréal, il est de ces cosmétiques allergisants. 

Les fous des droites ont désormais pour mission de dénicher la diagonale de la dispute laïque et l’artifice du faciès pour monter la sauce nationaliste, pour dégommer la gauche. 

On est là pour instrumentaliser Dieu, l’autre Dieu, pas le nôtre.

Zemmour a tous les atouts des harangeurs professionnels, de race pure, c’est à dire légèrement bronzé sur les bords, une pommette bien saillante, des zygomatiques proéminents, un front fuyant, des incisives moins acérées que les canines, de taille normale, plus petit que les plus grands mais moins grand que les moins petits, sachant tailler en pièce les plus petits que lui, remarquable débiteur de conneries, en cela grand pourfendeur des nains de petite stature qui ne sont pas aussi grands que les géants à petits pieds.

Un paléontologue, face à un tel spécimen n’y retrouverait pas son latin, son hébreu, ou son os.

Zemmour vient d’Afrique du nord, du nord de l’Afrique du nord, car plus au sud il y a déjà des noirs, il serait venu de n’importe ou’ que ça ne changerait rien à l’affaire, mais c’est lui qui remet le couvert nauséabond sur les origines, les tatouages pas catholiques, les Juifs moins Juifs que les autres, les Musulmans, qui vont en taule, les noirs moins noirs que les noirs foncés, les Arabes délinquants.

Zemmour ne nous dit pas si les noirs sont tous de la même noirceur, est-ce que les noirs vraiment noirs vont plus en prison que les noirs d’origine indienne qui parfois sont plus noirs que les vrais noirs ? Zemmour ne nous dit pas si les Arabes juifs sont aussi délinquants que les Arabes athées et si tous les Juifs qui ne  sont pas vraiment Juifs sont susceptibles d’aller un jour au trou, comme nous tous.

Ce qui gêne en fait l’économiste des places de prison Zemmour c’est en définitive que tous ces Arabes et ces Africains qui squattent nos pénitenciers prennent la place de nos prisonniers blancs, Juifs, Catholiques, mécréants, basanés mais pas bronzés et jaunes.   

On pourra toujours rétorquer à cet âne bâté, à cette race d’immigré de peu de mémoire, que si les noirs vont plus en taule que les blancs pas tout à fait blancs, les noirs à moitié blancs de notre époque sont plus Présidents des États-Unis que les blancs vraiment blancs.

Publié dans LES PEOPLE A POIL, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

LES GRENADES A MARIE

Posté par provola le 2 février 2011

                             Notre Ministre des Affaires étrangères Alliot-Marie est le symbole des connivences de notre Patrie des Droits de l’homme avec les dictatures en tous genres, réduite à une simple entreprise de magouilles à la petite semaine.

Michèle l’élue du peuple, mais plus encore de sa caste, a accepté rien moins que la fourniture de grenades lacrymogènes à la Tunisie en plein mouvement de contestation. Le premier ministre Fillon est revenu sur l’affaire de ces grenades bloquées à l’aéroport de Roissy avant leur embarquement pour Tunis, il a reconnu que le gouvernement avait dans un premier temps autorisé cette livraison . Une autre livraison avait eu lieu en novembre dernier.

Cette révélation met à nouveau Alliot-Marie sous le feu des projecteurs car la Ministre avait expliqué le 25 janvier que la coopération policière entre la Tunisie et la France s’effectuait uniquement dans le cadre d’interpol. Le fait de livrer des grenades et du matériel de police n’entre pas dans ce cadre bien précis, il s’agissait donc bien d’un mensonge.

Madame Alliot Marie n’est pas à une contradiction près, elle nous expliquait en pleine bourrasque tunisienne que  la France assurerait une aide policière à base de nos robocops de CRS pour contrôler le mouvement de révolte. On sait aujourd’hui que ces déclarations faites à l’Assemblée nationale l’ont été alors que la Ministre revenait tout bonnement d’un séjour d’agrément en Tunisie durant les fêtes de fin d’année, aux frais d’un pote de Ben Ali.

Tout cela ne la choque pas, assurément Alliot Marie est au dessus de la mêlée et au dessus des nuages de l’arrogance. C’est qu’elle vient de loin notre Ministre, fille de député, elle a de qui tenir, elle fait ses premières études à Neuilly sur Seine, d’ailleurs pour réussir en France il faut venir de Neuilly, mariée en deuxième noce à un autre député, Patrick Ollier, actuel Ministre auprès du Premier Ministre, chargé des relations avec le Parlement. 

Elle étudie le droit et durant sa formation se rapproche de son professeur Michel Alliot alors directeur de cabinet d’Edgar Faure, Ministre de l’Education Nationale. Elle l’épouse en première noce. Elle n’épouse que des Ministres, ça permet de devenir Ministre.

En 1972, comme par hasard, elle est nommée comme conseillère technique auprès du Ministre Edgar Faure alors Minisre des affaires sociales, puis de Jean Pierre Soisson Secrétaire d’Etat aux universités. Puis chargée de mission auprès de Bernard Stasi, Ministre des départements et Territoires d’outre mer, puis du Secrétaire d’Etat au tourisme Ducray en 1974; puis directrice de Saunier Seïté Ministre des Universités.

Suppléante pour son père, député des Pyrénées Atlantiques de 1978 à 1981, elle prend la place du pater aux législatives de 1986. Elle entre au gouvernement de Chirac comme Secrétaire d’Etat à l’enseignement. Elle est réélue en 1988, 1993, 1995, 1997, 2002, 2007. Trop occupée à ses taches ministérielles, elle ne siège pratiquement jamais à l’Assemblée où le sbire Daniel Poulou occupe sa place.

Ministre de la jeunesse et des sports sous Balladur, Ministre de la Défense sous Raffarin, Ministre de l’Intérieur  sous Fillon 1, puis Ministre des Affaires étrangères sous Fillon 2.

Alliot-Marie a tout fait, en partant de Ministre, ça permet de na pas se disperser, à de menues préoccupations, du genre se renseigner sur le titre du propriété du jet qui vous emmène en vacances au bord d’une piscine trop chlorée, et dans le grand bain de la faute de goût.

Alliot-Marie a trop de casseroles, à avoir trop astiqué les cuivres de la République. Elle termine son parcours à la Ben Ali, avec des grenades aux fesses.   

Article accepté à la publication sur :   LES GRENADES A MARIE dans LES PEOPLE A POIL icone_redacteur2

Publié dans LES PEOPLE A POIL, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

STEPHANE GUILLON: CHRONIQUE D’UN LICENCIEMENT POLITIQUE.

Posté par provola le 10 janvier 2011

Un peu d’humour ne fait pas de mal: 

L’intégrale du texte que Stéphane Guillon a lu à l’antenne de France Inter et qui lui a valu d’être viré sur le champ (suite à une intervention Elyséenne)   Vive la liberté d’expression démocratique….  

« Ce matin, je vais vous parler théâtre.  Il y a en ce moment à Paris une pièce de boulevard extraordinaire !!! Ça s’appelle « Panique à l’Élysée », l’action se déroule de nos jours, et l’auteur a imaginé un gouvernement totalement corrompu, pourri jusqu’à la moelle. Alors tout est exagéré évidemment, c’est le principe du vaudeville, on grossit le trait, pour provoquer le rire.  Alors là où l’idée est géniale, c’est que ça se passe en période de crise, le pays est en récession, y’a des milliers de chômeurs, le premier ministre demande au peuple de se serrer la ceinture… Et à côté de tout ça, tous les ministres et secrétaires d’état se gavent comme des porcs sans le moindre état d’âme.  Il y a un côté « les Nouveaux Monstres » de Dino Risi. Par exemple vous avez un secrétaire d’État, un certain Mr BLANC : Il s’offre 12000 € de cigares, tous les mois il envoie son chauffeur les acheter et c’est le contribuable qui paye ! Et quand il sent qu’il va se faire gauler, parce qu’un journal satirique va sortir l’affaire, il rembourse 3000 €, c’est une vraie crapule !  Vous en avez un autre, JOYANDET, comme ça lui casse les pieds de prendre un avion de ligne comme un vulgaire plouc, il loue un jet privé, 116500 € l’aller-retour ; Hi hi hi, il s’en fout, c’est pas son fric ! Et le plus drôle – ahhhh, les personnages sont d’un cynisme absolu ! – c’est qu’il y va pour animer une conférence sur la reconstruction d’Haïti ! Alors vous me direz, en matière de reconstruction, il en connaît un rayon, parce que y’a un moment, dans la pièce, où il truque un permis de construire pour agrandir sa villa dans une zone hyper protégée. Comme les gars ne sont jamais punis, jamais renvoyés, à chaque fois qu’ils se font gauler, 2 mois plus tard, ils recommencent, ils sont persuadés d’être intouchables ! Leur chef, alors leur chef, il laisse faire, c’est un petit nerveux, qui a des problèmes de couple, il vit avec un ancien mannequin plus ou moins chanteuse… Il ne pense qu’à sa réélection !  Alors ce qui est génial, c’est qu’il y en a pas un pour sauver l’autre ! Même ceux qui ont l’air purs au début, investis d’une mission, tu t’aperçois qu’ils sont pourris ! A un moment vous avez une mademoiselle BOUTIN qui arrive. Alors elle c’est la bonne fille, c’est la rondeur comique, et pis elle a un p’tit côté catho, petite soeur des pauvres. Tu t’dis : bon, c’est l’honnêteté sur Terre, jamais elle détournera un centime, et paf, tu découvres qu’elle est payée 9500 € pour réfléchir ! Alors vers la fin y’a un gars qui lui dit : « Mme Boutin, heureusement que vous n’fumez pas pour réfléchir ! Avec 9500 € par mois, vous ne pourriez jamais vous offrir 12000 € de cigares comme M. Blanc ».  Ah ah ah, oh, eh, on rigole vachement !!! Non, c’est très très bien vu cette pièce, parce que dans leur vie privée, les ministres, les secrétaires d’État, ils font exactement le contraire de ce pourquoi ils ont été nommés !  Par exemple, le ministre de l’Intérieur, un certain BRICE, il fait des vannes racistes hyper lourdingues ! Alors qu’il devrait rassembler les communautés… La secrétaire d’État à la Ville , FADELA quelque chose, alors qu’elle doit résoudre le problème du logement en banlieue, elle file un appartement de fonction à sa famille !  Et tout est comme ça, hi hi, tout est comme ça !!! A un moment vous avez un grand mec, sinistre, une tête de curé, Woerth qu’il s’appelle. Quand il était ministre du Budget, il a fait rentré sa femme au service d’une riche héritière pour gérer sa fiscalité, une Madame B… Et t’apprends qu’elle possède une île aux Seychelles, non déclarée aux impôts, et plusieurs comptes en Suisse !… Là, j’ai décroché… Non, j’ai décroché, c’était trop énorme.  Même un vaudeville faut que ça reste plausible !!! Vous pouvez pas avoir d’un côté un ministre du Budget qui dit : « il faut rapatrier l’argent des français planqués en Suisse, j’ai une liste de 3000 noms, Ceux qui s’dénoncent pas, ça va chier !  » et de l’autre côté sa propre femme qui gère l’argent suisse d’une riche contribuable française !!!… C’est pas une pièce sur la Mafia !… On n’est pas chez Berlusconi !…  Sinon la grande force de cette pièce, son point fort, c’est que l’intrigue se passe pendant un Mondial de foot. Et notre équipe nationale est une allégorie du gouvernement : nulle, prétentieuse, hautaine, et je-m’en-foutiste ! C’est une équipe de privilégiés, ils ont une vie de rêve, des tas d’avantages, et au lieu de montrer l’exemple, d’être proches des gens, humains, ils se conduisent avec un cynisme et un dédain incroyables. C’est une pièce très noire. Très noire et qui fait froid dans le dos. Finalement c’est pas un vaudeville, c’est une tragédie … »  Stéphane Guillon 

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, LES PEOPLE A POIL | Pas de Commentaire »

NICOLAS HULOT LA CONTRE-ECOLOTION (2)

Posté par provola le 19 décembre 2010

                       En attendant la grande frugalité, ce qu’il appelle « la prise de conscience », le petit Nicolas engrange, et pas qu’un peu, il réfléchit à l’avenir de la planète, et de son porte-monnaie, sur son jet pendant ses allers-retrours en Patagonie où il possède une propriété. Ses amis ne sont jamais loin, Obispo conducteur de Hummer, Florent Pagny, évadé fiscal en Patagonie, l’air pur d’Ushuaïa sûrement. Ou encore Henri Proglio, patron de Véolia environnement et d’EDF, roi du nucléaire, milliardaire.

Mais revenons sur notre boy-scout des bois, depuis 1987, l’animateur des terrains vagues (appelés parfois écrans plats) est fournisseur de belles images de son profil de Crocodile Dundee, de quatre émissions par an réglées 30 000 euros par mois. A ceci on peut ajouter les droits d’auteur sur ses nombreuses parutions, ses films,(« le syndrome du Titanic » s’est vendu à 160000 exemplaires), un pourcentage sur les livres et les DVD portant la marque Ushuaïa.

Ushuaïa est plus qu’une émission télé, c’est un label, TF1 a cédé la licence d’exploitation à une quinzaine de sociétés (l’Oréal pour les cosmétiques, Atol pour les lunettes, Rhonetex pour les vêtements, Lexibook pour les instruments électroniques, Quo-vadis pour la papeterie, ect…). TF1 mise sur la marque Hulot-Ushuaïa et cela représente en gros un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros. Parmi les produits dérivés, on note un encens considéré comme cancérigène par « UFC que choisir », des gels douche en plastique et  le magazine Ushuaïa. Dans cette revue, de la pub pour les 4X4 et tout un tas de gadgets, tous plus inutiles que les autres.

Aux interrogations que suscite cette dérive marchande, l’écolo répond: « TF1 décline des produits dérivés qui permettent à l’émission de télé d’être financée. Au début j’ai été surpris par cette stratégie mais je m’y suis fait. Cela ne me choque pas si je garde ma liberté de parole. »  

Nicolas veut mettre sa notoriété au service d’une grande cause commune. Mais surtout, le bonobo du shampoing rassure les milieux financiers, si Hulot est l’instigateur de la révolution verte, elle sera douce et indolore pour les champions du business. Hulot doit tout à Bouygues qui est l’ami du Président. Bouygues bénéficie des largesses du Pays en se voyant attribuer des concessions autoroutières, des grands travaux, la primeur des interviews du Boss, Hulot est le coté clair de la force, visage d’ange, proche de la nature, en hélicoptère.  

Hulot circule en hélicoptère mais il adore aussi les autoroutes, le groupe ASF autoroutes du sud de la France participe à la fondation Hulot, sur le site des autoroutes on lit: » Attentif à l’intégration environnementale, le groupe agit pour protéger le cadre de vie des riverains, pour préserver la diversité naturelle et valoriser les paysages. C’est donc naturellement que le groupe a décidé de soutenir le programme de la Fondation Nicolas Hulot qui vise à enrayer la perte de la diversité naturelle. »

Comme il faut aider le groupe ASF à aider l’action de la Fondation, rien de tel qu’une escapade en Roadster roulant aux biocarburants, pour le plaisir, le long des glissières de sécurité et des bandes d’arrêts d’urgence, à 110 à l’heure, à trois euros le km, pour participer à l’oeuvre de protection de la nature.

Publié dans ECOLOGIE, LES PEOPLE A POIL | Pas de Commentaire »

HUBERT VEDRINE, LA GAUCHE SAC A MAIN

Posté par provola le 7 décembre 2010

                      On le voit sur tous les podiums, toutes les passerelles, tous les plateaux, c’est le spécialiste des questions internationales, le promoteur de l’Europe de Maastricht, le Traité qui devait mettre l’Europe à l’abri d’une nouvelle guerre et les Européens à l’abri de la mondialisation. Si l’on est pas sûrs que le traité en question ait eu sa contribution pour ce qui concerne sa mission première, on peut dire que 18 ans après, les populations européennes ont pu se rendre compte à quel point les institutions continentales avaient laissé libre cours aux vents des marchés financiers et des dérégulations.

L’Europe industrielle, aidée en cela par l’organisation voulue par Védrine et sa bande, a plié bagages, sauf l’Allemagne qui a su garder son pré carré, son tissu industriel; la Commission européenne ne s’étant jamais départi de cette espèce de dogme du libéralisme à tout va. Nos compétiteurs non-Européens, eux, en parlent du libéralisme mais en établissant de fait des barrières protectionnistes et des droits de douane pendant que la Communauté sous le dictat d’une Commission doctrinaire laisse passer les brigades du tigre et favorise la fuite des usines, du savoir-faire et des capitaux.

Le monde des bisounours de Védrine, qui a grandi à l’ENA, a tourné court, ce qui lui permet de parader comme le grand oracle des occasions perdues. A sa sortie de l’école des élites, à 27 ans, il est embauché illico presto au Ministère de la Culture, car il est le fils de Jean Védrine, ami et collaborateur de Mittérand depuis la Résistance. Il reste donc l’un des fils politiques de Mittérand, le fils à papa ou plutôt à Tonton, un morceau d’histoire, cette histoire qui fit dire à Coluche, s’adressant aux potes d’Hubert, au soir de l’élection de 81: « Faites pas les cons ». On sait ce qu’il advint de cette génération dite de gauche née dans la soie, incapable de s’adresser aux couches populaires, avalée dans la mélasse des décadences et des connivences avec le monde des affaires et des paillettes.

Comme pour mieux se persuader qu’il fut socialiste, Védrine faillit entrer au service de De Funès, il ne dut qu’au refus du CRIF son refoulement pour ses positions jugées pro-arabes. Il fut remplacé dans ce rôle de collaborateur de la politique d’ouverture initiée par le Roi par l’ancien french toubib Kouchner fini lui aussi dans le pôt de confiture. Il est ensuite accusé par un collectif appelé « génocide made in France » pour sa « responsabilité dans la politique française d’assistance à la préparation et à l’accomplissement du génocide des Tutsis au Rwanda avant 1994. »  

Outre les conférences sur-payées données dans le monde entier, dans les plus beaux hôtels et sous les sun-lights diplomatiques, son amour incommensurable du peuple l’a amené à accepter les avances de Bernard Arnault et à devenir membre du conseil d’administration de LVMH (Louis Vuitton) où il trône depuis 2003. Sans doute veut-il croire que le luxe ne doit pas être interdit aux classes populaires.  

Ne doutons pas qu’en cas de retour de la gauche (quelle gauche ?) au pouvoir, Védrine reprenne du service du haut de son expérience des grandes intrigues mittérandiennes, ou qu’il repasse par la petite fenêtre des prochaines ouvertures De Funesques.     

Publié dans LES PEOPLE A POIL, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

NATHALIE, RETOUR VERS LE FUTUR

Posté par provola le 17 novembre 2010

On revient sur ce qui aurait pu se passer et qui au final n’a pas eu lieu. C’est à dire quelque chose qui pourrait ressembler à de la vraie politique, qui s’est résumé à un film déjà vu qui se résumerait par : NADA. Rien, quedal , voilà une semaine, nous nous étions quittés en plein drame, qu’allait-il advenir de nos pauvres angoisses de citoyens ?

« Dormez tranquilles électeurs, Je m’occupe de tout et surtout de préparer les prochaines élections. Je ne veux voir qu’une tête, tous en rang au pas de l’oie ». L’UMP en ordre de marche, le Président a montré une poignée de main ferme, sa seule note d’espoir, la nomination de Nathalie Kosciusko Morizet à l’écologie.  Ministre de l’écologie la tendre Nathalie Geneviève Marie poursuit son ascension sur le parcours sans obstacles de la famille Kosciusko se retrouvant grâce à son chat angora, son félin au poil doux, aux portes de la forêt amazonienne. Car il faut à tout ministre un temps et un totem d’adaptation . Le jardin du Luxembourg a toujours constitué pour elle un champ d’investigation à la hauteur de ses ambitions de crocodile woman.  

Petite fille de Jacques, Ambassadeur , conseiller de Léon Blum , résistant gaulliste de la première heure, fille de François, maire de Sèvres , polytechnicienne , en 97 à 24 ans, elle est détachée à la direction de la prévision au Ministère de l’Économie des Finances et de l’Industrie pendant 2 ans. Elle est ensuite responsable de la cellule environnement à la direction des relations économiques extérieures.

En 2002 elle entre au cabinet de Jean Pierre Raffarin comme conseiller technique pour l’écologie et le développement durable.

Proche de Chirac , elle est nommée lors des élections législatives de 2002 , suppléante de Pierre André Wiltzer UMP celui-ci devant être nommé dans le gouvernement Raffarin , Nathalie prend sa place à l’Assemblée Nationale où elle devient la benjamine.

En 2003 elle devient secrétaire nationale à l’Écologie , administratrice de la fondation Charles De Gaulle.

Lors des élections régionales de 2004 elle est nommée conseillère régionale UMP pour la région Ile de France.

En juin 2007 elle est élue député , elle est nommée Secrétaire d’État à l’Écologie auprès de J. L. Borloo.

En 2008 elle est enfin élue Maire de Longjumeau.

Grande prêtresse du Grenelle de l’environnement, en tant que Secrétaire d’Etat à l’écologie à la droite de Borloo, elle voit dépasser un brin d’herbe sur le trottoir des quais de Seine , ce qui l’amene à rédiger une loi sur les OGM. Soumise aux gaz d’échappement du Boulevard St Germain elle veut réduire les émissions des centrales chinoises , se trouvant à l’étroit dans sa SMART de bobo elle veut taxer les 4X4 qui lui frôlent le pare-brise.  

Son charme est un effet de manche , sa séduction une centrale hydro-électrique , elle perçoit du vert dans son jet ministériel comme les Impressionnistes  qui coincés un jour de grève à la gare St Lazare , s’en remettaient à leur mémoire défaillante pour dépeindre le Vexin.

Heureux d’être à nouveau parmi vous, il y a de quoi écrire.

(Pour ceux qui veulent poursuivre la découverte de la Ministre, le très bon article du 15 novembre de Fabrice Nicolino sur le blog « Planète Sans Visa »)

Publié dans LES PEOPLE A POIL, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

COTILLARD L’EVAPOREE

Posté par provola le 2 novembre 2010

A l’émission TARATATA en promotion du film « les petits mouchoirs » avec Naguy.

A propos de la pub Dior chantée par l’actrice, la belle ne veut pas qu’on appelle un chat un chat: « Ce n’est pas une pub , c’est une oeuvre , je n’ai pas voulu travailler pour la partie cosmétique parceque je ne suis pas d’accord avec cette activité, mais j’ai travaillé pour la partie haute couture ».

« Pour , renchéri l’animateur, on ne va pas la citer, ah! ah! une société qui commence par DI et qui fini par OR.

Et la vedette des idées reçues pas du tout gênée de poursuivre:  » je veux mettre mes actes en accord avec mes idées ».

Sauf que bougre de conne, une maison de couture, justement, ne gagne pas le moindre centime sur la vente de haute couture mais cette activité n’est faite en réalité que pour vendre en grande quantité des cosmétiques qui se vendent à des gogos qui ne peuvent se payer qu’un petit parfum d’illusion.

Petite tête, large décolleté, la marque des grandes fautes de goût, sans avoir récupéré un flacon de jugeote, la Marion s’en alla dans un nuage d’évaporation.

Publié dans LES PEOPLE A POIL | Pas de Commentaire »

LA DEMANDE EN INFLATION

Posté par provola le 31 octobre 2010

 (Un homme de la Drôme a été placé en garde à vue pendant 48 h pour outrage, ayant demandé une petite « inflation » à Rachida Dati par courrier électronique, on se souvient du dérapage verbal de la ministre entre inflation et fellation)

Il n’est pas d’autres moyens de parvenir à la jouissance suprême que d’être plongé dans la quatrième dimension par la grâce d’une inflation incorrecte appliquée par langue fourchue interposée le long d’une verge triste. 

Rachida, Dati l’enturbannée de principes, est une lèvre à  retardement programmée pour l’emmerdement maximum, si pour l’explosion du sentiment d’injustice il ne manque que l’humour alors gardez-vous du garde des sceaux qui d’une serpillière a fait ministère.

L’infortuné manipulateur des joy-sticks a cru toucher au graal, il lui aura couté la virginité d’une nuit sèche sur un lit sans drap et des chandelles d’infortune (le poulailler)en uniforme triste et gourdin bas.

Cette République fantoche sans plaisirs que la castration a refait son masque enfariné mais le manque de sperme de jouvence est un bonheur à crédit car rien n’est moins dérisoire que cette libido des puissants, masturbant la tyrannie du pouvoir pour s’adonner à une mystification du plaisir commun.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, LES PEOPLE A POIL | Pas de Commentaire »

MORIN LE MINISTRE MUET

Posté par provola le 28 octobre 2010

Hervé Morin Ministre des armées sur RTL. 

Savez-vous où se cache Ben Laden ? : « Non , avec les moyens de communication actuels il peut être n’importe où. »

Avez-vous authentifié le message de Ben Laden qui menace directement la France de représailles ? « Nous sommes en train de l’authentifier. Il n’est pas encore authentifié non, autrefois il y a eu des messages authentifiés d’autres ce sont avérés faux. »

Souhaitez-vous faire partie du prochain gouvernement ? « Je souhaite aller au terme de mon mandat , le reste ne m’appartient pas . j’ irai jusqu’au bout de mon mandat. »

« la majorité a besoin d’un rééquilibrage dans son fonctionnement, la France a besoin d’un centre indépendant. »

« En ce qui concerne les deux otages journalistes et les otages du Niger, nous sommes en contact avec les ravisseurs et je ne peux rien dire qui pourrait mettre en danger leur sécurité. »

On avait bien compris en effet que Morin était là pour ne rien dire.

Publié dans LES PEOPLE A POIL, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

123
 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement