UN ETAT A L’ENVERS

Posté par provola le 15 octobre 2010

               On est en Italie, on ne pouvait pas être ailleurs. Le premier Ministre Silvio Berlusconi est mis en examen pour évasion fiscale dans le cadre d’achat frauduleux de droits de télévisions d’une société appartenant au groupe de médias Médiaset, propriété à 100 % de Berlusconi. Comme le Chef de l’État (en Italie le Président n’a qu’un pouvoir honoraire) s’est fait voter des lois d’immunités sur mesure, il ne risque pas grand chose, tant qu’il est au pouvoir.

En réalité il n’est pas près du tout de quitter le pouvoir car ses écarts de comportement lui rapportent plutôt une amélioration de sa cote de popularité.

Il fricote avec de jeunes naïades pubères et tout le monde trouve le gardon drôlement frais, il dispense ses charmes par soubrettes interposées sur toutes ses chaînes de télévision, les hommes se masturbent devant leur écran, les femmes veulent ressembler aux statues refaites. Le Boss attaque la justice, les journalistes, les bureaucrates, les agents du fisc, il insulte la gauche, il fustige les impôts, son club de foot rachète les stars du ballon rond, il se comporte en goujat avec Merkel, il veut piquer Carla à son pote De Funès, il traite Obama de bronzé, il a des casseroles au derrière aussi nombreuses qu’ une colonne de fourmis rouges. Rien n’y fait, le bonimenteur s’en tire à bon compte, son exemplarité n’est jamais prise en défaut, mais pas celle qu’on serait en droit d’attendre..  

Ses administrés, ou plutôt ses admirateurs, rêvent tous de pouvoir un jour gruger le fisc, aussi considèrent-ils que celui qui a le plus fraudé sera celui qui saura le mieux les diriger.

Les Italiens sont ainsi les inventeurs de la première démocratie « à l’envers ».

Publié dans EUROPE, ITALIE | Pas de Commentaire »

COURT-CIRCUIT JUDICIAIRE

Posté par provola le 11 octobre 2009

« La legge è uguale per tutti » La loi est la même pour tous.

Cela est écrit au dessus de chaque tribunal de justice en Italie. Bien entendu, les mafieux, les contrebandiers, les passeurs, les pizzaioli, les braqueurs, les évadeurs, les patrons, les voisins, les prostituées, les politiques, les syndicalistes, les notables, les notaires , les curés, les footballeurs, les propriétaires, le premier ministre ne sont pas concernés.

Le conseil constitutionnel a pourtant commencé à faire le ménage en invalidant cette semaine la loi d’immunité concoctée par le gouvernement Berlusconi pour lui-même.

Commentant cette honteuse ingérence démocratique dans les entre-las obscurs du pouvoir, le Silvio tiré à quatre épingles y alla de sa tirade habituelle :

« Je suis de toute l’histoire de l’humanité l’homme qui aura subit le plus d’actions judiciaires . J’ai affronté environ 2500 audiences. Heureusement, j’ai réussi durant ma vie à amasser suffisamment de réserves, ce qui m’ a permis de débourser 200 millions d’euros pour pouvoir payer les juges…non,… les avocats. »

Lapsus révélateur s’il en est, la justice Italienne a-t-elle trouvé le moyen d’alléger les procédures pour devenir l’une des plus performantes et expéditives?

 Pourquoi s’embêter à payer les avocats s’il on peut se permettre de payer les juges ?      

Publié dans EUROPE, ITALIE | Pas de Commentaire »

UNE NOUVELLE FILLE POUR BERLUSCONI

Posté par provola le 14 mai 2009

La famille Médiaset, holding du Président du conseil italien Berlusconi, va s’agrandir avec l’arrivée d’une nouvelle descendante Italia 2, qui viendra compléter sur le digital, le décor déjà pléthorique de l’empire télévisuel du roi de la soupe. Après les chaînes  canale 5, retequattro, italia 1 , la petite dernière avait été promise au fils aîné le prince Piersilvio qui va pouvoir faire joujou avec les consommateurs .

Il reste 4 autres enfants qu’il faudra bien satisfaire en créant autant d’antennes permettant de distraire la fratrie.

En considérant que Silvio possède également la galaxie Mondadori , le Hachette transalpin et donc une bonne partie de l’édition , un droit de cuissage sur les journalistes et la direction des chaînes publiques appartenant à la RAI, on a là tous les ingrédients du fameux conflit d’intérêts qui en ces mêmes lieux et à une autre époque ont pu  se transformer en totalitarisme.

Et l’on se demande béatement comment le belâtre peut bien continuer à parader au sommet des sondages d’opinion. 

Publié dans EUROPE, ITALIE | Pas de Commentaire »

LA MAFIA QUI RAPPORTE.

Posté par provola le 23 novembre 2008

drapeaueurope.jpgrevolver.jpgL‘aboutissement du capitalisme sauvage est la libre expression des échanges et trafics des clans mafieux . L’Europe en est un terrain de jeu privilégié , dénoncée par l’écrivain italien Roberto Saviano qui dans son livre Gomorra fustige la mansuétude des gouvernements européens face à l’explosion du marché de la cocaïne .

Les seules organisations italiennes ,mafia sicilienne ,camorra napolitaine , n’dranghetta calabrèse ,facturent environ 100 milliards d’euros par an ,elles sont la plus grande entreprise du pays ,mais surtout elles font bénéficier l’économie réelle (ou plutôt officielle ) d’entrées massives  de capitaux dont elle ne saurait en fait se passer .

L’Italie succomberait sans doute à l’arrêt de l’activité des gangs , la France s’en trouverait ébranlée ,l’Espagne ,véritable porte d’entrée de la coque sur le continent  et plus grand miracle économique depuis son entrée dans la communauté ne serait pas ce qu’elle est sans ce réseau souterrain.

Quand , l’Europe ,donneuse de leçons à la planète entière s’avouera-t-telle vérolée et arrêtera -t-elle de déléguer à quelques fous courageux le soin de dénicher ses propres travers ,de confier à des cadavres en suspend le sort de dénoncer et traquer les sources du malaise sociétal qui en fait conduit les peuples à ne plus croire en sa grandeur proclamée ?  

(Saviano traque la mafia mais aussi l’inactivisme des autorités européennes)

Publié dans EUROPE, ITALIE | Pas de Commentaire »

L’ITALIE QUI MEURT

Posté par provola le 12 novembre 2008

naples20trashjj001.jpgLa dolce vita n’a pas quitté le vingtième siècle , comme une nuée mal adaptée au changement climatique ,elle s’en est allée épuisée de tant de rêves.Berlusconi a remplacé sur la scène le beau Marcello et c’est la boussole de tout un peuple qui s’en est trouvée bouleversée.L’Italie ne rêve plus ,elle ne fait plus d’enfants , en arrêt devant sa splendeur passée ,elle assiste à  l’évolution de la planète depuis sa maison de retraite. 

L’Etat est un désastre car ceux qui devraient payer des împots sont à l’étranger,la médecine est malade , l’école n’apprend rien, les trains arrivent en retard, l’armée a un plumeau sur le casque,Fiat construit des bonnes voitures au Brésil, Ferrero vend des chocolats made in Luxembourg , Telecom Italia est espagnole, le pont de Messine sera construit par la mafia,Alitalia garde  ses avions à terre, Cinecittà est un souvenir , le calcio est une seringue, Ferrari ne veut plus de pilotes transalpins , les autoroutes sont pleines de bosses ,les décharges publiques débordent , le nucléaire est banni mais l’électricité vient du nucléaire français, la télé est une publicité pour  soubrettes dénudées ,la tour de Pise ne penche pas plus ,Venise s’enfonce,Milan étouffe,le TGV ralentit, l’aéroport de la Malpensa ne sert à rien,le Pape a 82 ans,le Vatican a un beau jardin, Naples est un volcan éteint aux  éruptions de criminalité  ,le racisme est général, la politique a disparu ,la droite fait la loi ,la gauche n’est plus de gauche ,les syndicats profitent du système , les immigrés sont exploités ,la joie de vivre porte des lunettes de soleil , les touristes vont ailleurs , l’hotellerie est un lit qui grince , l’omerta règne sur la justice ,l’euro est trop cher , l’Europe est trop loin ,le nord ne veut plus du sud ,la Toscane est déjà toute seule , Trevi n’aplus de sous et c’est Rome qui pleure comme une fontaine.

L’Italie est un sommet de la désorganisation ,30 ans n’ont pas été suffisant à trouver un tracé à la ligne de Tgv de la vallée de Suse pourtant ligne européenne prioritaire , la dette nationale est la plus élevée de tous les grands états industrialisés ,le travail au noir représente 30 % du PIB .

Berlusconi est le symbole du château de cartes ,manipulateur , bluffeur ,milliardaire grâce à ses accointances avec le pouvoir de Craxi ,puis de son empire médiatique construit sur la ruine du bon sens populaire ,sa force a été de jeter du décervelage publicitaire sur une population de revue people.

Au gré des vents violents de la crise économique , avec à la barre un skipper sans soucis que son propre intérêt ,l’Italie risquerait le chavirage sans ancrage  européen ,sans la bienveillance des grands requins de la finance mondiale bien décidés à se partager ce gâteau de fortunés pensionnés ,ce peuple autrefois talentueux et génial ,maintenant parfaitement formaté au plaisir de consommer et à la peur de mourir vissée au porte-feuille.

Le pays de Dante et de Galilée,réfugié dans une lampe à bronzer risque de perdre  ses deux derniers records ,celui de la contre-façon par la Chine et celui de la peau tendue par le Brésil.

Il reste aux Italiens rescapés du terrorisme cérébral ,lèches bottes de l’oncle Sam et  Maîtres maroquiniers des puissants de la planète à apprendre à se serrer la ceinture.

  

     

 

Publié dans EUROPE, ITALIE | Pas de Commentaire »

12
 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement