OU EST L’EUROPE ?

Posté par provola le 22 janvier 2010

Désastre à ciel ouvert, ruine politique, dénuement total, Haïti, en marge de la tragédie que l’on sait aura passé au révélateur l’incapacité de l’Europe d’exister autre part que dans les manuels, les cénacles, les cercles feutrés des assemblées et des palais princiers, à s’imposer autrement qu’en singeant le mécanisme rouillé d’un tiroir-caisse.

Souvenons-nous, on nous avait vendu l’Europe continent, la force des nouveaux traités, le pendant des super-puissances amerloque et chinetoque, la revanche du vieux continent, la tablette de chocolat des droits de l’homme. On allait voir ce qu’on allait voir, il suffisait de gober la bouche ouverte les moustiques de Bruxelles pour assister à l’émergence du vaccin contre le paludisme, au retour des empires Romain et Napoléonien.  Rien de tout cela à l’horizon, le tapis de gravats d’Haïti est la métaphore du grand équivoque européen.

Hardie à planter les barbelés à ses frontières sud et est, la communauté d’intérêts euronomiques l’est tout autant dans sa constance dans l’immobilisme humanitaire. ( Les afflux d’immigrants sont subits et non orchestrés)

Que de grands mots, de promesses de réconciliation avec l’histoire, de messages à l’adresse du monde, pour un si piètre spectacle affiché du coté de Port au Prince. L’activisme américain s’en voit tout naturellement amplifié, confronté à notre engagement du bout des lèvres alimenté par le remord plus que par une naturelle compassion.

Port au Prince est la suite de Lisbonne, sauf qu’entre temps les fanions ont disparu  qui ont  fait place aux mouchoirs.  Le pays d’acier aux pieds d’argile n’a aucune consistance car ses créateurs l’on bâti à l’image d’une supérette sous l’enseigne de l’ OTAN.  

Le puzzle à 27  est un troupeau de cartons vides sans autre avenir qu’un stockage de bonnes intentions, 10 milliards de dollars seront nécessaires pour mettre Haïti à l’abri des angoisses tectoniques, on aura beau y mettre les milliards que l’on veut , l’Europe n’en restera pas moins une simple entente monopolistique de boutiquiers sans âme.  

Publié dans EUROPE | Pas de Commentaire »

L’INDEMNITE DU QUART-PRESIDENT

Posté par provola le 5 janvier 2010

Von Rompuy nouveau Président de la communauté européenne, enfin… du Conseil européen, à ne pas confondre avec le Président de la Commission européenne (Barroso), avec le Président de la Présidence tournante (Zapatero) et avec le Président de l’Euro-groupe (Juncker).

S’il y a peu de chances que Van Rompuy serve un jour à autre chose qu’à poser sur les photos souvenir, le salaire du nouveau venu, lui, est déjà devenu mémorable: 309 000 euros, sans les menus frais annexes.

A titre de comparaison, le salaire d’un certain Obama, voyez à qui je fais allusion, est de 282 000 euros.

 

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, EUROPE | Pas de Commentaire »

NOUVELLES DE LA GRIPPE 2

Posté par provola le 4 janvier 2010

Allemagne 82 millions d’habitants, 4,5 millions de vaccinés ( 5%), 139 morts.

France (métropole) 63 millions d’habitants, 4,5 millions de vaccinés (7%), 178 morts, 15 millions d’individus ont contracté la grippe sans s’en rendre compte, Me Bachelot indique que cela ne doit pas les décourager de se faire vacciner, ça ne peut pas leur faire de mal.   85 millions de doses n’ayant pas trouvé preneurs, la France a réussi à en revendre 200 000 au Qatar. 

Pologne 40 millions d’habitants, pas de vaccinés,  122 morts.

Espagne 40 millions d’habitants, 4 millions de vaccinés, 271 morts.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, EUROPE, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

POURQUOI LA POLOGNE NE SE FAIT PAS PIQUER

Posté par provola le 18 décembre 2009

Vaccination consensuelle, telle est l’attitude adoptée par  la communauté européenne face à la pandémie de grippe A, chacun des pays ayant fait montre d’un bel  excès de zèle pour supplanter son voisin. 20 millions de vaccins pour l’un , 40 millions pour l’autre , jusqu’au record français, 95 millions de doses pour 65 millions d’ habitants ou encore 10 % des commandes  pour 1% de la population mondiale. La France serait-elle victime du facteur 10, boosté à la seringue Carlita ?

Tous les pays commandent. Tous ? Non car un pays résiste encore et toujours à l’unanimité des lobbies de l’industrie pharmaceutique .

La Pologne n’a pas commandé de vaccins et je souhaite vous faire partager les explications de la ministre de la santé de ce  pays de 45 millions d’habitants, données à la tribune du parlement de Varsovie alors que tous les autres gouvernements  européens se demandaient déjà comment faire pour convaincre leurs populations de se laisser injecter .

La Pologne aurait-elle raison à la place de tous les autres ? Certe pas, mais cette attitude peut néanmoins s’avérer utile d’une certaine manière en permettant par défaut de comparer dans la durée, la progression du virus dans les divers pays et leurs modes particuliers d’appréhender sa propagation . 

Voici donc ce discours d’Ewa Kopacz, Ministre polonaise de la santé, prononcé le 5 novembre dernier, discours éclairant et pourquoi pas « vaccinant  » à bien des égards:

« Je voudrais dire que ma priorité pendant mes 20 ans de pratique de médecine générale a été « d’abord ne pas nuire » J’ai toujours à l’esprit ce principe en tant que Ministre de la Santé. Dans ma pratique, quand je recommandais un médicament à qui que ce soit, je crois comme chaque praticien le ferait, je me posais simplement la question : est-ce que je préconiserais cela pour ma vieille maman, pour mon enfant ? Ce type de pensée est révélatrice de toute la prudence que je dois avoir, des vérifications et des garanties dont je dois m’assurer en tant que Ministre de la Santé avant de préconiser un médicament à chaque citoyen polonais  A des millions de Polonais qui n’ont pas de formation médicale qu’un ministre ou un expert peut avoir comme le professeur Brydack par exemple qui a, en tant qu’expert, travaillé pendant plus de 40 ans sur la grippe.Il travaille dans un des 189 centres de recherche sur la grippe dans le monde, un de ces centres se trouvant en Pologne.

Pouvons-nous aujourd’hui être accusés d’un manque de connaissances sur la grippe ? Pouvons-nous remettre en question l’opinion d’un professeur qui travaille sur la grippe depuis plus de 40 ans et pas seulement sur un seul type de grippe ? Quelqu’un qui a publié des centaines d’articles sur le sujet ?
Je me pose seulement une question fondamentale : voulons-nous combattre la grippe pandémique ? 
Aujourd’hui, nous savons la teneur de différentes clauses des contrats que d’autres, beaucoup de gouvernements de pays riches ont signé avec les fabricants de vaccins. 
Nous savons aussi ce qui a été proposé à l’état polonais. Suite aux négociations en cours, je ne peux pas tout dire aujourd’hui mais je peux dire une chose : Notre département juridique a trouvé au moins 20 points douteux dans le contrat. 

Or, quel est le devoir du Ministre de la Santé ? Signer des contrats qui sont dans le meilleur intérêt des Polonais ou bien signer des contrats qui sont dans le meilleur intérêt des compagnies pharmaceutiques ? Je sais qu’il y a 3 vaccins disponibles sur le marché aujourd’hui, de 3 producteurs différents. Chacun a une
quantité de substance active différente et, étrangement, ils sont tous jugés équivalents ? 
N’est-ce pas suffisamment étrange pour que le Ministre de la Santé et les experts aient au minimum de légers
doutes à ce sujet ?
Peut-être, si ça se trouve, le produit avec très peu de substances actives n’est juste qu’une « eau miraculeuse » que nous supposons pouvoir agir sur la grippe ?

Sommes-nous supposés payer pour cela ? Nous avons l’exemple de l’Allemagne qui a acheté 50 millions de doses, seulement 10% ont été utilisées jusqu’ici. 13% des Allemands sont disposés à accepter ce « remède miracle » aujourd’hui. Mais c’est vraiment peu parce qu’en Allemagne, il y a un grand pourcentage de gens favorables à la vaccination. Ainsi, en Pologne, sur 1000 personnes, 52 personnes feront le vaccin antigrippal (classique) alors qu’en Allemagne, ils sont 238 pour 1000 (23%) Donc, qu’est-ce qui fait que seulement 10% des Allemands veulent se faire vacciner contre la grippe porcine et pas 23% de la population comme pour la grippe saisonnière ?
Leur gouvernement achète ces vaccins et les leur propose gratuitement et les gens ne les veulent pas ? Comment cela se fait-il ? 
Est-ce que ces faits peuvent nous donner des arrière pensées concernant le fait d’acheter ou non ces vaccins ?
Des arrières pensées concernant le fait d’introduire un médicament qui serait une sorte de médicament secret ?
Il y a des sites internet sur lesquels les fabricants de vaccins ont l’obligation de publier les effets secondaires inattendus des vaccins.

La vaccination en Europe a commencé le 1er octobre 2009.Je voudrais que vous visitiez n’importe lequel de ces sites et que vous me trouviez un seul de ces effets secondaires inattendus, ne serait-ce qu’une réaction dermatologique généralisée, ce qui peut arriver même avec des médicaments sûrs. Il n’y en a aucun sur ces sites internet. Un médicament « parfait ». Et puisque c’est si miraculeux, pourquoi la firme productrice ne veut pas introduire son produit sur le marché en acceptant d’assumer la responsabilité de celui-ci ?

Pourquoi ne disent-ils pas : c’est un produit merveilleusement sûr c’est pourquoi nous prenons la responsabilité de celui-ci, nous allons le mettre sur le marché et tout est clair et transparent plutôt que de mettre la pression sur nous, les acheteurs ? Nous n’avons pas les résultats de tests cliniques, pas de détails sur les composants et pas d’informations sur les effets secondaires. Les vaccins en sont maintenant à une phase 4 de tests, des tests vraiment très courts et nous ne disposons toujours pas de ces informations. De plus, l’échantillon (de testeurs) était vraiment petit : un type de vaccins a été testé sur seulement 160 volontaires âgés de 20 à 60 ans, tous sains, pas infectés.
 
Un autre type de vaccin a été testé sur 600 volontaires âgés de 18 à 60 ans, tous bien portants. Est-ce que c’est suffisamment consistant pour nous les médecins présents dans cette salle ? Ce n’est pas suffisant à mes yeux. 
Je veux être suffisamment sure avant de recommander cette vaccination. Nous ne sommes pas définitivement hors jeu pour l’achat de vaccins. Pendant le temps des négociations (en cours), nous voulons prendre le temps et l’utiliser à bon escient pour obtenir autant d’informations que possible sur le vaccin. Ensuite, si le comité de lutte anti-pandémique finit par approuver le vaccin, alors nous l’achèterons. En outre, il y a 1 milliard de gens qui font la grippe saisonnière chaque année, 1 millions en meurent chaque année. Et c’est le cas non pas depuis 1 an ou 2 mais depuis des années. Est-ce que quelqu’un a déjà annoncé une pandémie de grippe saisonnière quelque part dans le monde ? Et pourtant la grippe saisonnière est bien plus dangereuse que la grippe porcine. Il y a même des décès et de graves complications. 

Y a-t-il eu la moindre pandémie (de grippe saisonnière) qui ait été annoncée ? Dès lors, à celui qui me pousse à acheter des vaccins (contre la grippe pandémique), je vous demande : Pourquoi n’avez-vous pas crié ou pleuré pour qu’on en achète l’année dernière, il y a 2 ans et en 2003. En 2003, il y a eu 1, 2 millions de Polonais qui ont fait la grippe saisonnière ! Est-ce que quiconque dans cette salle a alors crié « achetons des vaccins pour tout le monde ! » ?? Je ne peux pas ne pas rappeler cela. 

Et, en conclusion, je voudrais dire seulement une chose : la nation polonaise a beaucoup de sagesse. Les Polonais savent distinguer la vérité du mensonge très précisément. Ils peuvent aussi déterminer ce qui constitue une situation objective et ce qui n’est qu’un jeu.

Publié dans EUROPE | Pas de Commentaire »

ECONOMIE SANS DESSUS DESSOUS

Posté par provola le 12 décembre 2009

En cette première semaine de la conférence de Copenhague, la Commission Européenne toujours à l’avant garde planche sur les dossiers prioritaires et décide d’attribuer le statut de spécialité traditionnelle garantie à la pizza napolitaine, une façon sûrement d’éviter que l’atmosphère des débats ne devienne un four.

Pour faire bonne figure, la Commission Barroso nous explique que la vraie pizza doit être constituée de bords surélevés de couleur dorée typique des produits cuits au four, la consistance est molle, sa saveur particulière est due au goût acide  de la tomate et à la mozzarella.

On peut rétorquer à la Commission européenne Barroso que la pizza napolitaine est fabriquée avec une farine produite avec du blé français (l’Italie importe la majeure partie de sa consommation de céréales) et de la tomate espagnole.

Quant à la fameuse mozzarella, j’ai souhaité m’en procurer en rayon de supermarché ce week-end: je n’ai trouvé qu’une mozzarella de marque…espagnole.  A y regardez de plus près toutefois, le lieu de fabrication était  l’…Allemagne.

On le sait bien, notre gouvernement européen sait parfaitement utiliser les chemins de traverse pour aller droit au but. 

Publié dans EUROPE | Pas de Commentaire »

HISTOIRE BELGE

Posté par provola le 25 novembre 2009

L’Europe a un Président, enfin deux, enfin trois, enfin quatre.

Au président du conseil européen représentant de la présidence tournante, actuellement le Suédois Reinfeldt et au président de la commission européenne, le véritable gouvernement de la communauté, le Portugais Barroso, se sont ajoutés le président des présidents, le Belge Von Rompuy et le responsable de la diplomatie de l’union, la britannique Ashton qui sera le visage  de l’Europe dans le monde , la présidente pour les étrangers.

Celui qui a le moins d’importance est le Suédois qui est le seul a avoir été élu, par les Suédois. Le Belge ne sait pas encore quoi faire mais ça vaut mieux pour mettre tout le monde d’accord, la Britannique est là pour faire plaisir à la perfide Albion qui s’est vue refusée la candidature de Blair, on n’ose imaginer que les affaires étrangères de l’Europe soient dirigées par le pays qui est le moins européen. 

Barroso, élu par lui-même, faute d’opposition, reste en place alors qu’on avait promis aux électeurs lors des dernières élections que tout serait fait pour l’éliminer, la politique libérale en oeuvre depuis des lustres, sous sa coupe, ayant provoqué la crise que l’on sait.

Les pro-traité de Lisbonne les Bayrou et autres Cohn-Bendit en passant par Bové ont à l’annonce de l’élection en sous main de Von Rompuy, clamé au déni de démocratie alors qu’ il suffisait de lire dans le mare de café pour prédire une telle issue guignolesque.

De grandes tractations engagées par les personnes autorisées( dont vous ne faites pas partie) pour choisir le moins encombrant des candidats ont abouti au plus petit dénominateur commun.

Deux réflexions:

Pourquoi n’avoir qu’un président si l’on peut en avoir quatre, à bien y regarder ce n’est pas interdit par le nouveau traité de Lisbonne.

Une tête à quatre visages, tel est donc le compromis trouvé pour simplifier la mise en place du puzzle, le clochemerle de Bruxelles prend l’allure d’un dragon à court d’idées.     

Publié dans EUROPE | Pas de Commentaire »

LE MUR EST MORT, VIVE LE MUR.

Posté par provola le 9 novembre 2009

Ils sont tous là à parader , à brandir comme un seul homme le flambeau des festivités. La mémoire boite et s’affole. 

Vingt ans , l’age de maturité, toutes ses dents, le mur va bien , il fallait bien lui offrir un cadeau , dans la corbeille un avenir souriant. Rostropovitch, liberté d’alors s’en est allé, sonné de tant de mystification.

Politiques , journalistes, troupiers en tous genres, les flons-flons sonnent creux, car on sent bien cette indéfinissable indifférence. Qu’a-t-on fait de la chute du mur, qu’a-t-on appris sur les débris de la longue balafre?

1500 milliards d’euros ont permis de restituer un visage lifté à une Europe aux larmes de crocodiles, de reprogrammer les cicatrices de l’ histoire. Les supermarchés ont envahis les terrains vagues, les Mercedes ont remplacé les Traban, on a juste déplacé les pierres et remonté les blocs. Les lignes est-ouest sont des lignes sud-nord, mais rien  n’a changé au royaume du n’importe quoi.  

Les fantômes sont là , les Kohl, les Bush , les Gorbachev , seul l’ange Mitterrand s’ invite par larme interposée, les jupons transis témoignent d’un temps qui gèle les consciences. Les roitelets sont des fromages qui coulent. Les Carla, les Michèle, les stars, les lunettes de soleil dans l’obscurité qui n’est qu’un obscurantisme de plus.

Les marionnettes actuelles, soubrettes de pacotille, viennent pour la photo comme un échantillon de bonnes intentions. Les couleurs , le jeu de lumières, les flashs , les interviews, les drapeaux , les hymnes, les pubs aussi, qu’est ce qu’on va mettre  à l’audimat.

Bandes d’usurpateurs, vous avez mastiqué de la mémoire comme d’autres regurgitent de la sensibilité, vous avez transgressé les symboles avec votre rutilante perversité. Vous ne méritez pas de porter un tel message d’espoir, vous êtes de ces vautours qui attendent qu’ une déchirure sente la tripaille.

Les ballons gonflent mais nulle colombe n’a vraiment le courage de décoller en ce sombre automne.

Les murs sont partout , tout autour de l’Europe, et les ricains de service viennent prendre des conseils de stabilité pour monter des murs au sud contre les Latinos ou à l’est contre les Arabes. Quant à nous les maîtres de séance, nous nous congratulons sur les vagues idées de réunification mais nous dérogeons aux règles de l’hospitalité.

Ceuta , Melilla, Canarias, Pantelleria, Lampedusa, camps du front est , mafias du désespoir, Hortefeux, Besson, fronts nationaux, Ump, socialos, sécuritaires en tous genres, frileux.

Le droit de vote des immigrants est une hypothèse d’école, papa est parti sans qu’on lui demande son avis. Il avait juste donné 7 ans à combattre la barbarie. 

Les routes sont des pipe-lines, seul l’or liquide jouit d’une libre circulation, les touristes sont des migrants de retour qui gardent une pauvre émotion pour des vacances d’ennui.

Ah oui , j’oubliais, la grand-mère nourricière de la môme Piaf, la grande Edith, reine des Français : Emma Saïd Ben Mohammed, encore une de celles qui aujourd’hui ne passerait plus à travers les barbelés de la honte.

« Balayés les amours, avec leurs trémolos. »

Publié dans EUROPE | Pas de Commentaire »

EUROPE UNIVERSELLE

Posté par provola le 2 novembre 2009

 images1.jpgLe dernier au revoir douanierhongriemedium1.jpg   Enfin l’Eden européen !

En ce vingtième anniversaire de la chute du mur de Berlin , l’occasion est belle de nous pencher sur la réalité de la construction de l’union , de vérifier la dichotomie existant entre les beaux discours et les actes .

A l’échelle du globe , l’Europe est un poids lourd du PIB, un champion des émissions de CO2, une planque à capitaux pour les dictatures, un tapis roulant fiscal, un leader de l’armement , de l’agriculture grâce aux aides de la PAC. Bien évidemment, vu sous cet angle , l’affaire fait beaucoup moins rêver, mais quand on a rien à manger , on ne se pose pas toutes ces questions et le seul objectif est de remplir son assiette.    

L’Europe est un havre de paix et de richesse, agressée de toutes parts par des pauvres sauvages qui n’attendent que l’occasion de pénétrer dans l’enclave du bonheur; ça c’est le manifeste qu’on nous vend,

« Il faut bien que nous nous protégions , car on ne peut pas recevoir toute la misère du monde . »

« Nous allons nous entendre pour renvoyer les clandestins avec toute la dignité possible »

Ainsi le contour de l’Europe est-il devenu une sorte de Maginot de l’immigrant, bien entendu comme la ligne Maginot, les barricades n’ont aucune chance de servir à quoi que ce soit si ce n’est arrêter les nuages radio-actifs sans passeport.

Les camps sont en Espagne, aux Canaries, à Ceuta , à Melilla, en Italie , à Lampedusa, au sud , en Hongrie , en Ukraine, en Pologne, en France sur la cote d’Opale (on y coit on y croit) dans un ailleurs qui ressemble à Sangate. Les camps de la mort sont en pleine mer, sur une vague quelconque, sur les barges rafistolées par la Mafia qui tentent d’aborder les cotes des péninsules du sud. 

L’ultime frontière est la ligne de démarcation entre la Slovaquie et l’Ukraine , des milliers d’Asiatiques mais aussi d’Afriquains se retrouvent prisonniers des camps de la frontière du levant , la barrière des barrières, dans d’immenses no man’lands , ils vivent là le terminus de leur rêve avant de tenter l’invasion à nouveau , un peu plus tard sans doute, car il n’est point d’autre  issue que le passage sans retour .  

Le front Est comme une nouvelle Berezina du conquérant s’appelle Moukatchenko , petite bourgade ukrainienne près de la frontière Slovaque, la majorité des migrants s’y retrouvaient parqué dans le camp militaire de Pavchino avant que l’Europe ne  décide début 2009 de fermer ce camp à l’image des rafles de Calais , bien plus médiatisées. Comme à Calais , rien n’est bien évidemment résolu mais la fermeture du camp a permis de rassurer les opinions sur la volonté affichée des autorités bruxelloises de s’atteler à la résorption du cancer migratoire. 

L’union  européenne a accordé à l’Ukraine une subvention de 30 millions d’euros pour la construction de nouveaux camps plus éloignés que Pavchino de la frontière , en des lieux plus discrets.   

Des accords ont été conclus avec la Lybie , le Maroc, la Lybie, l’Ukraine pour que ces pays endossent leurs responsabilités dans la prise en charge des flux de clandestins.

Chaque jour des centaines d’exclus de la croissance bravent la mort, et la trouvent souvent, pour tenter de s’installer sur la terre de leur rêve, chaque jour, des dixaines d’ évadés fiscaux milliardaires s’ingénient à dissoudre toutes traces de leur fortune, leur tarte à la crème genevoise, pourtant cuisinée dans la gamelle économique continentale.

Les uns sont des pilleurs , les autres sont des héros du fisc, ainsi va la vie de ce coté du paradis. 

Publié dans EUROPE | Pas de Commentaire »

MUR DE HONTE

Posté par provola le 31 octobre 2009

l’Europe était une belle idée. Il s’agissait de panser les dégâts du conflit mondial et de faire disparaître des siècles de nationalismes.

L’Europe devait être une vision des peuples, une évolution idéaliste de la marche du Monde, comme une extrapolation à l’échelle d’un continent de cette France universaliste patrie des droits de l’homme. 

L’Europe s’est construite sur les fêlures de la guerre, sur les remords de quelques acteurs du conflit puis sur l’accaparement d’une idée grandiloquente par une pléiade de fonctionnaires chargés par le système libéral d’établir un marché commun.

L’Europe en réalité s’est construite sans les peuples, la dernière facétie anti-démocratique en est l’absence de consultation populaire visant à valider les grandes orientations futures. Le référendum a été retiré de la circulation lorsqu’on a compris en hauts lieux que les populations refusaient désormais les règles du jeux. L’espoir de la génération 68 arde souhaitant profiter de l’exemple européen pour construire un monde solidaire s’est évanoui dans les gesticulation communautaires , visant à faire disparaître toute notion démocratique dans le débat communautaire. Les Cohn-Bendit ont pris du galon et ont rangé leur révolution au placard.     

L’Europe est le reflet du lobbying capitaliste bruxellois, elle est la volonté des grandes compagnies privées de se débarasser des frontières pour le déplacement des marchandises. Sous couvert d’une libéralisation de la concurrence , elle n’est qu’un savant système de monopoles contrôlant chaque pan de la vie économique.

Télécommunications, distribution agricole, alimentaire, industrie de l’armement , distribution de l’eau , de l’électricité , du gaz,  industrie des médias, de la construction, rien n’échappe à la main mise de puissants congloméras inamovibles, indélogeables qui chacun dans leur domaine domine et écarte toute notion de concurrence.

On a simplement voulu donner la possibilité à des champions privés nationaux de bénéficier d’un espace plus grand leur permettant de partir à l’assaut du monde. En fait il s’est surtout agit de bénéficier aux groupes des grands pays de la première vague . Aucun acteur de poids issu des petits pays ou annoncés comme tels n’a pu émerger .La difficulté de trouver un quatrième opérateur de téléphonie mobile en France est à cet égard tout à fait emblématique, la bande des trois orange SFR Bouygues s’étant une bonne fois pour toute accommodé d’un partage des parts de marché. Un système semblable existe dans le domaine de la construction ou’ les trois leaders se sont arrogés une part de plus en plus importante du festin. Bouygues , encore , Vinci et Eiffage étant devenus des leaders mondiaux grâce au fait d’avoir grandit de manière démesurée dans l’hexagone puis en Europe. Ainsi Veolia et Suez vont-ils distribuer l’eau dans les grandes métropoles du monde forts de leur base monopolistique sur le vieux continent. Le système bancaire n’échappe pas à la règle de constitution de grands acteurs nationaux partant à la conquête des marchés de l’est  ancrées fortement et  sur- protégées à leur base.

L’Europe est donc un continent de monopoles, sous couvert de libéralisme, en fait cela veut dire la même chose, rien n’empêche dans un tel système de grossir et donc de manger la concurrence, jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un ou quelques uns. 

L’Europe était une belle idée, en 1989 le mur de Berlin tombait et l’on fêtait une réconciliation impensable quelques mois auparavant.

Vingt ans plus tard, la nouvelle Europe commence à Ceuta , à Melilla, enclaves Espagnoles sur le continent africain, en ce lieu précis ou’ les désespérés sub-Sahariens croient pouvoir quitter la misère de leur terre.

Les murs d’aujourd’hui divisent l’Amérique du nord de celle du sud à la frontière Etats unis-Mexique, les deux Corées, la Cisjordanie d’Israël, et comme déjà évoqué l’Afrique de l’Europe en ces points de fractures tectoniques des sentiments, en ces déserts d’humanité.

En nombre de mûrs, l’Europe bat les Etat-unis , la Corée du nord et Israël par deux à un . 

L’Europe est championne mondiale des ventes d’armes,

L’Europe appartient à l’Otan, elle na donc pas d’existance militaire indépendante,

L’ Europe est une jungle fiscale, exacerbant l’instinct de dumping fiscal des états membres, batissant de fait une espèce de toile d’araignée piègeant les capitaux. 

Sous la houlette des expulsants franchouillards, la tendance est à l’entente cordiale entre Etats membres pour la reconduction à la case départ des clandestins :  » Par des moyens dignes » La dignité est un Airbus, la liberté un bout de piste.  

Le 13 juillet 2008 l’Europe de Sarko dépense 16 000 000 euros pour lancer l’idée d’une « union de la Méditerranée », 200 invités sont conviés, chaque  repas  coûte 5362 euros.

Le 27 août 2008 soit un mois et demi après le festin des festins , l’Onu fixe le nouveau seuil de pauvreté mondial à 1,25 dollars par jour soit 0,90 € . L’estimation  est de 1,5 milliard de personnes vivants sous ce seuil de pauvreté.

Chaque invité de notre chère Europe des lumières aura avalé durant un repas, l’équivalent calorique de ce qu’avalent 1,5 milliards de personnes en 16,3 années.     

    

Publié dans EUROPE | Pas de Commentaire »

D’ ACCORD SUR RIEN

Posté par provola le 30 octobre 2009

Les 27 membres de l’Union européenne sont ensemble en ordre dispersé. Le climat n’a qu’à bien se tenir , l’Europe va donner l’exemple , de la cacophonie.

On va réduire les émissions de CO2 de 20% à l’horizon 2020, non 30 %, en fait on verra bien , la réalité est qu’ en 2020 , la calotte glaciaire Arctique sera un souvenir.

Les Européens paraissent avoir compris que le temps nous est compté pour engager la pédale de freins sur  nos émissions de CO2. Ils se disent que les pays pauvres ont droit à des aides pour leur permettre de passer sans détours à l’énergie propre.

100 milliards par an , 100 milliards  ça fait bien , avec ça on devient des bons élèves et on sauve la planète.

Maintenant que la somme est décidée et fait la une des journaux, il suffit de s’arranger pour savoir qui paie. Les pays de l’ancien bloc de l’est bien sûr dont les installations énergétiques les plus obsolètes sont aussi les plus polluantes. Bien sûr que non rétorque ceux-là, les plus polluants en réalité sont les plus riches, l’ancien bloc de l’ouest, ceux dont le PIB par tête de pipe est le double du leur.

Donc personne ne paie et en plus il n’y a pas que l’Europe qui doit payer, ça sera 100 milliards mais l’Europe en prendra en charge à peu près le quart. On décide de 100 milliards qui pour les trois quart seront payés par les autres , comme ça , c’est évidemment beaucoup moins cher.  

Faute d’accord sur les modalités concrètes du financement des soins climatiques , on aboutit à un consensus qui repousse à plus tard la responsabilité de sa répartition.

On a décidé 100 milliards, il y aura bien quelqu’un qui voudra les prendre en charge.

Comme tous les états sortent de la crise avec des dettes et des déficits au plus haut , on continuera de creuser des trous que les générations futures auront à combler.

Apparemment satisfaits de brader une planète au bord de l’asphixie et d’ accumuler des dettes insurmontables, nos dirigeants affichent l’outrecuidance de vouloir donner des leçons à la terre entière.

Ils décident ensuite de trouver un Président, suite à la ratification par tous les Membres du Traité de Lisbonne qui en institue la nomination. On nous explique que sa personnalité donnera une orientation à sa fonction, en gros, on nomme quelqu’un qui décidera in-fine de ses attributions.

Ce n’est pas tout , on désignera bientôt un ministre des affaires étrangères  qui donnera une voix à la Communauté Européenne . La personnalité intronisée déterminera également les contours de la fonction.

N’oublions pas Barroso , Président de la Commission, nouvellement réélu pour quatre ans et véritable chef d’orchestre du gouvernement de l’Union.

Nous avions un problème , nous en aurons trois, trois en un ou la redécouverte du mystère de la Sainte Trinité.    

Publié dans EUROPE | Pas de Commentaire »

COURT-CIRCUIT JUDICIAIRE

Posté par provola le 11 octobre 2009

« La legge è uguale per tutti » La loi est la même pour tous.

Cela est écrit au dessus de chaque tribunal de justice en Italie. Bien entendu, les mafieux, les contrebandiers, les passeurs, les pizzaioli, les braqueurs, les évadeurs, les patrons, les voisins, les prostituées, les politiques, les syndicalistes, les notables, les notaires , les curés, les footballeurs, les propriétaires, le premier ministre ne sont pas concernés.

Le conseil constitutionnel a pourtant commencé à faire le ménage en invalidant cette semaine la loi d’immunité concoctée par le gouvernement Berlusconi pour lui-même.

Commentant cette honteuse ingérence démocratique dans les entre-las obscurs du pouvoir, le Silvio tiré à quatre épingles y alla de sa tirade habituelle :

« Je suis de toute l’histoire de l’humanité l’homme qui aura subit le plus d’actions judiciaires . J’ai affronté environ 2500 audiences. Heureusement, j’ai réussi durant ma vie à amasser suffisamment de réserves, ce qui m’ a permis de débourser 200 millions d’euros pour pouvoir payer les juges…non,… les avocats. »

Lapsus révélateur s’il en est, la justice Italienne a-t-elle trouvé le moyen d’alléger les procédures pour devenir l’une des plus performantes et expéditives?

 Pourquoi s’embêter à payer les avocats s’il on peut se permettre de payer les juges ?      

Publié dans EUROPE, ITALIE | Pas de Commentaire »

C’EST NON

Posté par provola le 3 octobre 2009

Ouf ! On leur doit une fière chandelle, les Irlandais nous ont donné les institutions dont nous rêvions , leur vote est un témoignage d’estime par procuration, le oui a ramené le calme dans les chaumières de consommateurs et la paix dans les banlieues.

Amer mensonge.

Ce oui est un non à la démocratie. D’ailleurs , ce fut un oui contraint et forcé par le désastre du modèle de développement, dumping fiscal, spéculation immobilière et financière, ce modèle qui ne reposait que sur une illusion. L’Irlande sauvée des eaux par l’Europe des déficits a du ranger son orgueil aux oubliettes, on a bien fait comprendre aux électeurs que les chèques ne sont pas sans contre-partie.

On vous solde vos dettes mais cela a un prix, un bulletin, un oui.  

Oui à l’Europe de Calais , de Lampedusa, des Canaries, de Ceuta , l’Europe des Galeries Lafayette, l’Europe des Berlusconi, de la city, de la destruction des services sociaux, de la gauche de droite , du retour des libéraux, des dé-localisations, des monopoles de la distribution, des télécoms,  des travaux publics , des médias, des lobbies déguisés en députés, l’Europe de l’Otan ,des 27 qui seront bientôt 29, 30 , 36?

300 Millions d’habitants , 3 millions d’électeurs , 1 POUR CENT on se croirait en Lybie ou en Arabie Saoudite. On appelle ça démocratie , si on est pas d’accord , « circulez il n’y a rien a voir.  » 

On a bien voté en juin pour élire le parlement européen , nous avions en fait à choisir entre Barroso et … Barroso, on sait que depuis nous avons eu …Barroso.

Le vote auquel nous étions conviés devait dessiner le quotidien du circus système, permettre de choisir les acteurs de la farce Strasbourgeoise, la taille des boutons de manchettes estampillés EU. Le résultat fut un flop du taux de votants, le peuple se désintéressant de cette mascarade.

Les Irlandais se sont attelé au nom de tous les autres à donner un sens à l’écriture européenne, une  philosophie à l’ édifice communautaire.  Forcés de ne pas déraper , il n’ont eu que le choix d’acquiesser face aux menaces de faillite.

On aura donc un Président, élu par nos …Présidents, on aura toujours rien à dire, et en plus on sait déjà que ce sera Tony Blair, vous savez, le Travailliste de droite, cette gauche qui détruit les acquis sociaux que même la droite n’ose toucher. 

L’Europe pourra enfin parler d’une seule voix, à la face du monde , chacun de ses citoyens se sentira enfin représenté, enfin ça, c’est le slogan, de manière ineffable on sent bien que sur ce coup là aussi , on nous berce de fantasmes.

Notre soumission au dictât du duopole chino-ricain sera accomplie.

Publié dans EUROPE | Pas de Commentaire »

DIE LINKE, UNE GAUCHE QUI RESSEMBLE A DE LA GAUCHE

Posté par provola le 28 septembre 2009

La crise du capitalisme vient de faire passer un sale quart-d’heure à la société allemande, le champion des exportations; record de déficits, emploi en berne  et pourtant le peuple a donné sa confiance à une coalition « CDU FDP » de la droite modérée et de la droite libérale .

Baisse des dépenses publiques , baisse des impôts , toute la panoplie de la démagogie de droite a su convaincre la majorité de basculer clairement vers des recettes pûr jus.

Ajoutons à ce tableau une pincée de pulvérisation des gauches, une gauche sociale démocrate « SPD » engluée dans ses contradictions durant le temps d’une coalition gouvernementale contre nature, une vraie gauche « Die linke » dirigée par Oskar Lafontaine qui se propose de redonner des couleurs au camp des délaissés de la croissance et des verts satisfaits de gagner quelques strapontins supplémentaires.

Ce tableau ne serait pas d’une totale tristesse s’il ne préfigurait pas exactement l’un des scénarios les plus probables pour la prochaine présidentielle de ce coté-ci du Rhin.

Die Linke véritable héritier des gauches est le symbole de la déroute du camp du bien collectif, il représente la ligne de fracture entre deux idées de la gauche moderne, l’une arriviste, se situant de ce côté par simple intérêt, l’autre dont les convictions paraissent, avant preuves du contraire, empruntent d’ honnêteté intellectuelle. La confusion des genres, la social-démocratie étant une façon de définir la gauche de droite, a masqué durant une génération cette dérive de la gauche de gouvernement sacrifiant son essence sur l’hotel du pouvoir, une gauche dénaturée dont les recettes n’avaient plus rien à envier à la droite la plus radicale. Cette  prise de conscience par Die Linke en 2005, à été la véritable amorce du mouvement de bascule du Parti de Gauche de Mélanchon. La réconciliation des gauches paraît dorénavant illusoire , les ressentiments insurmontables , elle est pourtant indispensable si l’on songe à rendre à nos démocraties si malades un minimum d’alternance .    

Droite rassemblée autour des baisses d’impôts, gauche émiettée, Socialistes en déconfiture permanente, Parti de gauche en épouvantail de privation des libertés, extrême gauche en picador alternatif et Verts bobos en ordre de discorde, la mayonnaise du clan des populistes possédants n’est pas prête de tomber.

Publié dans ALLEMAGNE, EUROPE | Pas de Commentaire »

HOLD UP ELECTORAL

Posté par provola le 8 juin 2009

Assesseur lors du scrutin européen, votre serviteur accueillait les votants dans la petite (20 000 H) ville de Montmorency en Val d’Oise. Cette ville a la particularité par sa disposition géographique de posséder une répartition électorale assez marquée .

Le quart nord de la ville étant le siège des classes populaires, de la cité HLM comme on dit .

Le bureau électoral 10  est celui de ce quartier , la participation y fut de 29,5% , soit 11 points de moins que la moyenne nationale qui est également proche de la moyenne de la ville . 

Il est évident que la population souffrant le plus de la crise s’est beaucoup moins rendue aux urnes que les classes les plus aisées. Inéluctabilité de la réélection de la commission libérale Barroso, sentiment d’inutilité du vote pour les abonnés du bas de l’échelle sans espoir d’amélioration , manque d’information , d’intérêt pour la chose publique , annonces multiples de la part des médias d’une abstention record, nombre de facteurs ont contribué à dissuader les principales victimes du système et donc à fausser le résultat final.

Et l’Ump de pérorer sur la prétendue  victoire, avec 28% des voix mais 11% des inscrits , « Europe écologie » de remercier le pouvoir pour la relance du jeu de ping pong stratégique ayant pour enjeu l’exclusion de l’ombre de la gauche . L’Ecologie des bobos de se donner bonne conscience pour éviter tout bouleversement dans l’ordonnancement des privilèges et garder le cap de la croissance verte.

J’ économise un litre d’eau en me lavant les dents mais je vais passer une semaine au Club en Tunisie, forfait nourriture ,  distractions comprises, petit déjeuner continental, 3 j de quad dans le désert.

Un Bayrouiste de m’expliquer du fond de sa perspicacité:

« l’abstention nous est favorable … »

Le bureau électoral à majorité socialiste de remballer les enveloppes de bulletins sans donner les résultats finaux, comme si la populasse n’avait droit de cité au siège d’une élection de dupes.

 

Publié dans EUROPE | 1 Commentaire »

L’ABSURDITE EUROPEENNE

Posté par provola le 27 mai 2009

De l’Atlantique à l’Oural, De Gaulle avait l’idée d’une super-puissance articulée sur l’ensemble du continent européen, alliée des Etats-unis . Les frontières de ce nouvel ensemble seraient à même d’anéantir les dernières velléités guerrières dont la région fut trop souvent victime au cours des siècles derniers.

Et l’idée européenne de repousser les murs à marche forcée sans que l’on ne demande quoi que ce soit à personne.

Aux six membres fondateurs , les six frères ennemis au coeur du conflit mondial de 39-45 se greffèrent le Royaume-Uni et son satellite des fous de Dieu , la Grèce, l’Espagne , le Portugal, puis des pans entiers de l’ancien bloc de l’est ,jusqu’aux confins des vents mauvais de Tchernobyl, aux rives de la mer noire.

la Turquie n’est pas un débat public, faisant déjà partie des meubles encombrants, bientôt Israël aura droit à son fauteuil sans que la Palestine ne puisse revendiquer autre chose qu’un statut de Tibet du monde libre.  

Comme l’Otan , véritable bras armé de l’Union , n’a pas les mêmes limites , on aura beau jeu à un moment donné de l’histoire , un jour du mois d’aout , de calquer les deux entités.  

Ainsi donc , l’Union n’aura pas d’autres limites que les limites de l’Otan, qui comprend les Etats unis et le Canada , le Japon, d’autres artifices ou anecdotes locales .

Il faudra aussi accueillir le puzzle des Balcans qui à part la Slovénie n’a pas encore adopté le Champagne comme boisson officielle.

L’Ukraine ne pourra pas se payer la dépollution de la centrale maudite , en contrepartie du remboursement de sa dette , ses terres seront rachetées à vil prix par les multinationales communautaires.   

La Suisse perdra son statut de terre d’asile des exilés fiscaux et demandera naturellement son intégration.

La Norvège n’aura pas tous les jours du pétrole et donnera un cap nord à la clique Bruxelloise.

Le Magrehb attiré par les réflexes gaziés se rapprochera, dans l’union de la Méditerranée, d’un partenariat économique.

La Lybie quant à elle, est déjà entrée dans le giron des pourvoyeurs de ressources , des bienfaiteurs privilégiés , des clients à traiter avec le plus grand discernement.

L’Egypte est la porte du commerce asiatique et il vaut toujours mieux détenir la clé de la porte pour s’en servir, le Sphinx entrera de plein droit dans la confrérie Bruxelloise.

Nos commissaires et autres illuminés de la grande Europe étant  l’objet d’un grand désordre intellectuel, « aidés » dans leur commerce hégémonique par les lobbies de la finance, ils n’auront de cesse de monter l’improbable assemblage d’allumettes, il n’auront que le choix de participer à l’extraordinaire tromperie sans nulle autre issue que le désintérêt populaire .  

Publié dans EUROPE | Pas de Commentaire »

LE COMPLOT BARROSO

Posté par provola le 21 mai 2009

 

La Commission européenne impulse, décide de la marche de l’Union , elle écrit les textes et les orientations qui seront soumis aux votes des députés européens.  Le parlement européen vote les directives, les lois communautaires qui s’imposent aux lois nationales et en représentent 70%. En quelque sorte , la crise du système libéral qui a ébranlé le monde dépend de la logique ayant présidé la politique suivie par notre dirigeance européenne.

Celui qui incarne la débandade actuelle , qui a toujours oeuvré dans le sens d’une dérégulation des marchés , d’une marche forcée vers plus de libéralisme , de loi de la jungle , qui a accueilli aux Açores le sommet du lancement de la guerre d’Irak, celui là s’appelle Barroso.

Qui donc sera très certainement choisi pour lui succéder et pour tenter de réparer les effets de la catastrophique mendature?

José Manuel Barroso, militant d’extrême gauche dans sa jeunesse, président des étudiants maoïstes(MRPP) lors de la révolutions des oeillets.

Choisi et non pas élu , comme toute la commission bien sûr, pas l’ombre d’un système démocratique de nomination dans le principal organisme des rouages communautaires.

Avant même que l’élection du parlement européen ait eu lieu , les gouvernements se sont déjà accordés pour maintenir en place l’homme par qui le monstre de l’individualisme a craché le feu sur les braises de la réunification continentale.

Quoi qu’on fasse et quoi qu’on vote , on aura Barroso , on aura la même commission , le même gouvernement , le même parti majoritaire de droite, le PPE, le même parti majoritaire au sein du PPE, le Parti des libertés de Berlusconi,fort de ses 40% de votes en Italie . On aura les mêmes députés à la Rachida Dati recyclés et grillés des gouvernements nationaux et en quête de discrétion et de farniente.

On aura peu de votants et on se demandera pourquoi il n’y en a pas plus , on regrettera le manque de civisme des peuples , le peu d’implication des citoyens pour l’élection la plus importante de leur démocratie.

On aura plus de dérégulation car on va finir par nous faire croire que la crise est arrivée car il n’y en avait pas assez.

On aura plus droit à aucun référendum, un vrai vote démocratique étant trop dangereux pour la démocratie, seuls les Irlandais auront le droit de revoter pour bien voter .

On sera contents d’appartenir à l’alliance de l’Atlantique nord, on n’aura pas d’harmonisation des fiscalités, on gardera nos paradis fiscaux européens qui auront décidé de ne plus être des paradis fiscaux.

On ne demandera rien à personne, on se chargera de tout, de la façon de récurer les cuvettes de chiottes dans les hotels.      

 

Publié dans EUROPE | Pas de Commentaire »

UNE NOUVELLE FILLE POUR BERLUSCONI

Posté par provola le 14 mai 2009

La famille Médiaset, holding du Président du conseil italien Berlusconi, va s’agrandir avec l’arrivée d’une nouvelle descendante Italia 2, qui viendra compléter sur le digital, le décor déjà pléthorique de l’empire télévisuel du roi de la soupe. Après les chaînes  canale 5, retequattro, italia 1 , la petite dernière avait été promise au fils aîné le prince Piersilvio qui va pouvoir faire joujou avec les consommateurs .

Il reste 4 autres enfants qu’il faudra bien satisfaire en créant autant d’antennes permettant de distraire la fratrie.

En considérant que Silvio possède également la galaxie Mondadori , le Hachette transalpin et donc une bonne partie de l’édition , un droit de cuissage sur les journalistes et la direction des chaînes publiques appartenant à la RAI, on a là tous les ingrédients du fameux conflit d’intérêts qui en ces mêmes lieux et à une autre époque ont pu  se transformer en totalitarisme.

Et l’on se demande béatement comment le belâtre peut bien continuer à parader au sommet des sondages d’opinion. 

Publié dans EUROPE, ITALIE | Pas de Commentaire »

POISSONS D’AVRIL

Posté par provola le 1 avril 2009

200, peut-être 300 , ils voulaient rejoindre l’Europe, la Méditerranée aura été l’ultime agression des riches bouanas. Sans chance d’y arriver que leur désespoir, ils ont coulé avec leur rafiot de fortune, ils étaient Egyptiens , ils auraient pu être Soudanais, Maliens, Congolais, à trop vouloir croire en la théorie d’Archimède ils en ont oublié la loi de l’indifférence totale. Chaque jour le même massacre, de la nourriture pour les requins, du cynisme pour des continentaux du nord qui ont simplement eu la vertu de naître du bon coté.

Un Bhopal, un Tchernobyl, un tsunami tous les ans , les Hortefeux s’enorgueillissent de freiner le flux mais ne sont qu’un pare-feu en période d’éruption volcanique. On ne veut pas voir l’insupportable , on ignore les vrais remèdes qui nécessitent une vraie solidarité intercontinentale, des investissements accrus et le dédommagement des années du viol colonial de l’Afrique.

l’ arrêt du pillage systématique des pays du sud ne passe pas par l’immigration choisie qui aboutirait de fait à priver l’Afrique de sa matière grise.

la solution consiste avant tout en  l’organisation d’élections véritablement démocratiques, l’élimination des dictatures soutenues par le nord qui bénéficie de plus, du camouflage des sommes allouées sous couvert d’aide humanitaire, autant dire une chirurgie esthétique énergique visant au remodelage d’un nouveau visage remplaçant le masque ravagé du chef d’orchestre européen. Bien sûr les Etats-unis se barricadent à la frontière mexicaine, bien sûr les Chinois sont prêts à récolter la mise au moindre faux pas du vieux continent et la lutte pour les arpents du sous-sol africain se fait âpre comme un Tibet des bas plateaux . 

Nous fardés aux douze étoiles sommes pires que les autres car nous voulons donner des leçons du haut de nos bassesses.

l’Europe des 27 se verrait bien à 53 ou à 72 , comme une chaloupe trop chargée de marchandise humaine , elle grève d’inconsistance son moralisme du nanti, espérant ainsi lester sa dérive .

Pâle esquif de pays sans destination, sans phare à croiser que le gaspillage d’une fin d’époque dorée, celle des colonies , que le sabordage du paternalisme blanc.

   

Publié dans EUROPE | Pas de Commentaire »

LE PARADIS EUROPEEN

Posté par provola le 27 janvier 2009

Pour aimer l’Europe, il faut y disposer de toutes les facilités pour abriter vos stock-options , vos plus-values et vos droits de succession. C’est bien ce souci qui a poussé les législateurs de Bruxelles à aménager des plages de respiration fiscale au coeur du continent . La mondialisation étant un obstacle pour le déplacement des populations sans le sou mais une voie express pour les capitaux ambulants, le risque était de voir convoler les investissement et les placements sous d’autres cieux moins regardants. 7 paradis sont donc à disposition des petits écureuils, comme autant de jours du créateur. 

La Grande Bretagne donne leur pain à 200 000 Français venus là sans passer par Calais. Profil type de l’exilé: 120 000 € de revenus par an.

Les îles Anglo-Normandes, pas de TVA pas d’impôts sur les successions ou les donations.

L’Irlande, niches fiscales en tous genres pour créateurs d’entreprises ou auteurs à succès.

La Belgique, intéressante à partir de quelques millions d’euros de patrimoine.

Le Luxembourg, le secret bancaire y est gravé dans la constitution. 

La Suisse, nul besoin d’y vivre pour y ouvrir un compte numéroté( et anonyme),le pays est également intéressant en cas de vente d’entreprise.

Le Liechtenstein, pour les Français résidents en Suisse et qui peuvent y créer une fondation afin de gérer et transmettre leur patrimoine.   

Pour les asthmatiques à la recherche d’un climat plus propice à leur développement pulmonaire  ou les amoureux des ours des Pyrénées il reste bien Monaco ou Andorre, mais il s’agit dans ces deux cas d’ anecdotes à princes de pacotille, de simples rochers qui se prennent pour la pierre philosophale.  

On voit bien que les limites de l’Europe ne sont pas encore parfaitement définies et qu’il faudrait une véritable harmonisation des taux d’împositions entre tous les paradis qui empêche entre eux un dumping fiscal,  néfaste à l’attractivité de notre continent vis à vis des autres parapluies mondiaux.

Publié dans EUROPE | Pas de Commentaire »

LA SUISSE LIBERE LES CAPITALISTES

Posté par provola le 26 janvier 2009

La Suisse ne faisant pas partie de la Communauté Européenne, est entrée dans l’espace Schengen, renvoyant ses troupes de gardes frontières à une surveillance accrue des vitesses le long des pistes de ski. Gardant jalousement son secret bancaire la Confédération permet enfin aux déposants de repartir sans contrôles redondants.

Auparavant les trafiquants en tous genres pouvaient planquer tous les butins ou les pots de vin à l’abri de guichets polyglottes, pour ensuite , lors du retour, être inquiétés par un douanier zélé, pour avoir voulu emmener plus de deux tablettes de chocolat.   

Publié dans EUROPE | Pas de Commentaire »

123456
 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement