LA COULEUR DES RIDEAUX

Posté par provola le 27 février 2012

                       

LA COULEUR DES RIDEAUX dans CHERCHEZ L'ERREUR

                          Le président De Funès a exclu lundi, s’il est réélu à l’Élysée, de soumettre à référendum le traité européen de discipline budgétaire en cours d’adoption, jugeant le sujet trop complexe. Il a de nouveau défendu sur RTL sa promesse d’ »en appeler au peuple » en cas de « blocage manifeste » sur un sujet ou une réforme. « Le référendum, c’est le général de Gaulle qui l’a introduit dans nos institutions », a-t-il rappelé, dénonçant le « tollé » provoqué par sa propre proposition.

« Ce n’est pas une arme. Le référendum est une méthode qui présente un autre avantage qui consiste à dire à cette France qui souffre du fait de la crise (…) qu’elle aura la parole, qu’elle n’est pas exclue du débat et qu’elle peut trancher un certain nombre de sujets quand il y a blocage manifeste », a-t-il ajouté. Prié de dire s’il soumettrait à un référendum le traité européen voulu notamment par l’Allemagne pour renforcer la discipline budgétaire dans la zone euro, il a répondu : « Non. »

Le référendum pourra donc être utile pour déterminer la couleur des rideaux de la chambre à coucher de l’Elysée, pour connaître la volonté des Français quant au visage de la nouvelle Marianne, pour choisir le nom de la centrale nucléaire EPR de Flamanville.

Les citoyens seront interrogés sur le nombre de jours de congés supprimés, sur les baisses de salaires, sur la mobilité des chômeurs, sur l’expulsion des clandestins malades, sur la privatisation des écoles, des hôpitaux, des cimetières, sur l’age de l’euthanasie obligatoire.

A n’en pas douter, le prochain mandat du Président fera chauffer les isoloirs et les sondages, avant que De Funès ne décide pour avoir le temps de boucler la boucle, de revenir au septennat. 

Le mot d’ordre sera d’éviter de poser des questions trop compliquées au peuple.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

LE PEOPLE CHASSE LE PEUPLE

Posté par provola le 20 février 2012

                                     De Funès veut nous donner la parole, car il aime le peuple; il veut savoir si nous l’aimons, si nous préférons sa femme, son fils ou son chien, sur la marge, il nous fait confiance, mais sur les retraites, sur les niches fiscales, il nous faut passer notre chemin, il gère tout seul.

Dans son dernier pamphlet, il nous indique son souhait d’instiller une dose de proportionnelle pour adoucir l’effet du scrutin majoritaire à deux tours qui permet en fait à un homme représentant 20% du corps électoral de gouverner durant une mandature sans ambages, ce qui est profondément anti-démocratique.  Le problème est qu’il n’y croit pas une minute et qu’en plus il en avait déjà eu l’idée avant son élection de 2007, l’ayant aussitôt remisée au placard après l’élection. La méthode est simple, il suffit en campagne d’accompagner les opinions, de brosser les électorats dans le sens du poil pour ensuite oublier consciencieusement chacune des promesses qui n’engagent bien entendu que ceux qui les croient.

Avant la dose de proportionnelle, De Funès nous avait ressorti l’histoire du référendum, le peuple devant, chaque fois qu’il en est possible, être consulté.  On se souvient qu’il avait été le principal fossoyeur du Non des Français lors du référendum sur la Constitution européenne, le Traité de Lisbonne, ratifié par voie parlementaire en contradiction avec le choix du peuple, étant rien moins que l’exacte réplique de celle-ci.

De Funès est proche du peuple, qu’on se le dise, il aime le peuple de France, il déverse même une pluie d’injures envers les puissants, les profiteurs, les nantis qui s’en mettent plein les poches avec leurs rémunérations indignes, il maugrée contre les élites, les spéculateurs, les évadés fiscaux qui volent la France. Le Président est proche des petites gens, des humbles, il est le protecteur suprême, le Père ultime.

Ce mec ne reculera devant rien pour apparaitre blanc et noir, pour être à la fois le Jedaï des puissants et le Dark Vador des petits, détenteur du don d’ubiquité il se placera sur le chemin de Compostelle et sur le pas de tir de la fusée Ariane en même temps. Il est l’homme de la pasta al dente et du boudin purée.

L’homme est pour la famille, divorcé deux fois il fit du gringue à la fille Chirac, dont le mari se suicida peu après, il est pour la famille, mais pas pour la famille Chirac.

Borloo qui aurait pu lui faire du tort lors du premier tour de la Présidentielle, se voit catapulté aujourd’hui à la tête de Véolia environnement, on comprend mieux son abandon, incompréhensible alors.  

Et puis dernières en date des farces et attrapes-nigauds, les retraits des candidatures Boutin et Morin qui avaient fait mine de vouloir se présenter avant de revenir dans le giron du comique le jour même de l’annonce de sa candidature, lui qui peut apparaitre ainsi comme étant le grand rassembleur, que dis-je, le prophète des droites. Des droites tordues.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE: LA MORT PROGRAMMEE DE L’ETAT

Posté par provola le 17 février 2012

                           PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE: LA MORT PROGRAMMEE DE L'ETAT dans CHERCHEZ L'ERREUR sarkozy-bouygues

                                  Avant de partir en vacances, De Funès aura quand même réussi a refiler de gros projets d’infrastructures aux petits amis des BTP. On clame sur tous les toits que l’Etat n’a plus les moyens de financer de tels projets, et le pire c’est que tout le monde le croit. De qui se moque -t-on ? l’Etat n’aurait donc plus les moyens de financer les opérations les plus rentables qui affolent les papilles des privés, il lui reste dons les moyens de financer les bénéfices des actionnaires de grands investisseurs privés, car ceux-ci ne sont pas des philanthropes. L’Etat a donc les moyens de payer largement les copains du pouvoir et aussi mais surtout, tout ce qui n’est pas rentable, que les privés évitent soigneusement, belle façon de concevoir la politique. Alors évidemment en procédant de la sorte, comment ne pas augmenter la dette de l’Etat, ce qui permet d’expliquer après que l’Etat ne sait pas gérer ? Demandez-donc à Bouygues l’Auvergnat de prendre en charge la ligne SNCF Aurillac-Brive et nous verrons bien si les privés sont meilleurs du coté des pertes assurées.

Le dernier en date de ces pièges à cons, c’est le nouveau Palais de justice de Paris signé Renzo Piano, le même qui avait laissé un tas de tuyaux en plein centre ville il y 35 ans . Une tour de 160 m de haut, un bijoux de haute technologie financée soi-disant par Bouygues ( A qui on avait déjà attribué TF1 et le troisième opérateur de téléphonie mobile) mais en réalité par l’Etat, à crédit, sur 27 ans. Le coût de la construction est de 575 millions d’euros, Bouygues finance la construction, en assure l’exploitation et la maintenance pendant 27 ans moyennant 12,8 millions d’euros par an, l’Etat en sera ensuite propriétaire.

Le Palais de justice n’est que le dernier chantier pharaonique distribué aux majors du BTP également réparti, dont voici une liste  non exhaustive:

Ministère de la Défense Paris:

 Bouygues construira le pharaonique ensemble du futur ministère de la défense sur le site de Balard, 16,5 hectares dans le 15earrondissement, au sud de Paris, entre la porte de Versailles et la Seine.

Pour le deuxième groupe français de BTP, le contrat dépasse 3 milliards d’euros, pour construire ou renover 467 000 m2 de bureaux qui accueilleront 9 300 salariés. Un contrat qui s’inscrit dans une procédure de Partenariat public-privé (PPP) particulièrement complexe pour un projet d’une telle ampleur. Bouygues investit la totalité des fonds, en retour de quoi le groupe touchera un loyer compris entre 100 et 150 millions d’euros – sans soute une somme intermédiaire qui sera fixée lorsque le groupe et le ministère auront peaufiné le contrat sur trente ans qui doit être signé en avril – payé par l’Etat pendant une durée contractuelle de 27 ans.

Une information judiciaire pour corruption et trafic d’influence est ouverte depuis février, portant sur d’éventuelles malversations lors de l’attribution du chantier du futur siège du ministère de la Défense à Paris, confirmant une information du « Canard enchaîné ».

La ligne de TGV Nîmes-Montpellier:

Le groupe Bouygues a « décroché » ce marché de 1,8 milliard d’euros et exploitera cette LGV pendant 25 ans.

À chaque major française du BTP la construction et l’exploitation d’une ligne ferroviaire à grande vitesse. Il y a deux ans, RFF (Réseau ferré de France) avait choisi Vinci pour réaliser la liaison entre Tours et Bordeaux. En janvier 2011, il avait confié à Eiffage le chantier entre Le Mans et Rennes. Il a désigné comme attributaire pressenti un groupement emmené par Bouygues pour mener à bien les travaux entre Nîmes et Montpellier. Un gros contrat à 1,8 milliard d’euros, mais beaucoup plus modeste que le Tours-Bordeaux (7,6 milliards) ou le partenariat public-privé entre Le Mans et Rennes (3,4 milliards). 

La nouvelle station d’épuration d’Achères : 

En compagnie d’autres entreprises comme Degrémont, Veolia Eau a été choisi par le SIAAP pour réaliser la refonte de la filière de traitement biologique de l’usine Seine Aval. Le contrat attribué au groupement représente un montant total de 776,7 millions d’euros, le plus important signé par OTV depuis sa création, 25% du chiffre d’affaires global lui revenant.

Deuxième plus grande station du monde derrière celle de Chicago, et plus grande station d’épuration d’Europe, la station d’Achères dans les Yvelines du Syndicat Interdépartemental pour l’Assainissement de l’Agglomération Parisienne, a choisi la filiale de Veolia Eau Solutions & Technologies pour 3 missions principales. OTV assurera le pilotage du projet et de l’ensemble des acteurs du groupement Biosav (architectes, bureaux d’études, génie civil et entreprises de process de traitement des eaux usées), la conception-construction des ouvrages, et enfin la fourniture de process de traitement.

Le groupement d’entreprises sélectionné est composé d’OTV, Degrémont SAS, Eiffage TP, GTM TP, SOBEA, avec la contribution des architectes Luc Weizmann et Dominique Lelli. La mise en route des nouvelles installations est prévue à l’horizon 2017.

les prisons: « La modernisation de notre système pénitentiaire est en marche. Le contrat que nous allons signer s’inscrit dans cette politique, il permet de concevoir la prison de demain », avait estimé en 2008 Rachida Dati alors Garde des sceaux en présentant le contrat qui déléguait à Bouygues à la fois la conception, le financement, la construction, la maintenance et la gestion des services dans les 3 nouvelles prisons qui ont été construites à Nantes, Lilles et Réau (Seine et Marne).
Aux termes de ce contrat, l’Etat deviendra propriétaire des prisons après 27 ans. Il paye entretemps un loyer de 48 millions d’euros annuels pour les trois établissements au leader mondial du BTP.
Bouygues gère la restauration, la blanchisserie, l’entretien et le nettoyage mais prend aussi en charge la formation professionnelle ou le travail pénitentiaire et participe à l’accueil des familles.

les hôpitaux:

2006 : signature par Xavier Bertrand d’un contrat de partenariat public-privé (PPP) pour la construction du Centre hospitalier sud-francilien, regroupement des hôpitaux de Corbeil-Essonnes et d’Évry-Courcouronnes.

Janvier 2011 : livraison de l’établissement ; 8.000 malfaçons sont constatées. L’ouverture prévue en mai est repoussée.

30 juin 2011 : le conseil de surveillance réclame la sortie du partenariat public-privé.

Le montant annuel du loyer réclamé par Eiffage (38,8 millions d’euros durant trente ans, période au terme de laquelle l’hôpital deviendra propriétaire de ses locaux) paraît soudain exorbitant. Tout comme le coût total de l’opération : 1,2 milliard d’euros alors que, selon un rapport très sévère de la chambre régionale des comptes, « le recours à une maîtrise d’ouvrage publique financée par l’emprunt » n’aurait pas dépassé 760 millions d’euros.

les concessions d’autoroutes: le pire scandale qui soit , Villepin un an après avoir juré qu’il ne privatiserait jamais, le fait  sans vergogne en 2005 pour une bouchée de pain. Il ne s’agit pas en l’occurence d’un véritable partenariat public-privé mais bien carrément d’un cadeau public à certains privés triés sur le volet.

Continuez à circuler, les sociétés d’autoroute vous font les poches mais il n’y a rien à redire ! La publication dans Marianne d’un rapport assassin de la Cour des comptes consacré au réseau ASF, filiale de Vinci avait suscité un remarquable silence. Et pourtant, il y a de quoi dire. Non seulement en 2005, Villepin avait offert à un vil prix ASF à Vinci, mais depuis, le concessionnaire augmente allégrement les tarifs sur la base d’une grille tarifaire « opaque » et « illégitime ». Vinci, s’en met plein les fouilles sur le dos des automobilistes mais aussi de l’Etat, avec la complicité de l‘…Etat. « L’équilibre de la concession n’est interprétée qu’à sens unique, en faveur du concessionnaire(…)Le risque d’un déséquilibre en sens contraire, c’est-à-dire de profits excessifs dans l’exercice d’une mission de service publique, n’est pas pris en compte », condamne le rapport de la Cour des comptes.

Le Grenelle de l’environnement de Borloo et Kosciusko-Morizet y met du sien en finançant les compagnies privées concessionnaires pour améliorer la fluidité du trafic aux péages, les voitures qui sont obligées de freiner aux péages polluent beaucoup; l’idée est donc de remplacer les opérateurs par des systèmes automatiques qui favorisent la fluidité du trafic. L’Etat règle la note de la « modernisation », on appelle ça de l’écologie, ce qui permet aux privés de licencier le personnel qui se retouve au chomage au frais…de l’Etat.

N’en jetez plus, la coupe est pleine, les caisses sont vides, celles de l’Etat.

 

 

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, ECONOMIE | Pas de Commentaire »

CIVILISATION DU SEX-TOY

Posté par provola le 6 février 2012

CIVILISATION DU SEX-TOY dans CHERCHEZ L'ERREUR

 

             Notre civilisation est supérieure à toutes les autres, puisque Guéant le dit, c’est forcément faux.

De quoi parle-t-on en effet ?

De notre planète tournée vers le nouveau Dieu consommation.

De notre civilisation de l’égoïsme porté au pinacle, du plaisir matériel, de l’individualisme, de la sphère privée ? Du pavillon de banlieue et du caniche qui chie sur les trottoirs ?

De l’école des riches et de l’école des pauvres.

De la civilisation des jouissances immédiates, du dérisoire, d’une vieillesse interdite, d’une jeunesse volée.

De notre civilisation du libre-échange, de la mise en concurrence globale des hommes, du fric, du pouvoir des lobbies, des vendeurs de rêves, des marchands d’armes.

De notre civilisation de la pub, qui dicte ses conditions à des désirs jamais satisfaits.

De notre civilisation de la destruction totale de l’environnement, du réchauffement climatique, des marées noires, de l’agriculture intensive à base de pesticides

De notre civilisation du flicage, des contrôles dans les aéroports, des caméras pour surveiller les rues et les gares.   

De notre civilisation du non-sens, de la croissance infinie dans un monde fini ?

De notre civilisation de l’industrie de l’armement, de la dissuasion nucléaire ?

De la civilisation du terrorisme d’Etat acceptable de Chine ou d’Arabie saoudite et inaccepable de Corée du nord ou d’Iran.

De la civilisation de la bagnole, du supermarché, de l’écran plat, des vacances , du bronzing, de la gonflette, des faux seins, des faux culs.

De la civilisation productiviste, hamburgérisée, des montagnes d’obèses, des fleuves d’incultes, voués à la consommation, regard vissé au portable vide d’idées.

De  démocraties de façade, d’inégalités, de libertés bridées, de pertes de repères philosophiques, historiques, culturels.

De l’information qui n’est qu’une contre-information, du politiquement correct, des idées reçues, des philosophes endimanchés, des donneurs de leçons, des rois de l’écran.

De la civilisation du paraître, du semblant, du néant.

D’une civilisation sans avenir.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

LEJABY, LA SUPERCHERIE DE SUPERMAN (les réactions sur Bellaciao)

Posté par provola le 3 février 2012

LEJABY, LA SUPERCHERIE DE SUPERMEN
3 février 2012 – 04h13 – Posté par Sandro79.**.243.***

Appeler sarkozy « De Funès » est une vraie insulte… pour Louis de Funès.

rien dans CHERCHEZ L'ERREUR
LEJABY, LA SUPERCHERIE DE SUPERMEN
3 février 2012 – 07h47 – Posté par le retraité109.***.41.**

Ce n’est pas De Funès, c’est Zorro.
il a sauvé 93 emplois quand même…..
Si il est réélu il va remettre en marche Gandrange et tout ce qui a disparu depuis 2007.
Non c’est pas ça ?
C’était couru d’avance qu’il allait trouver une solution, tout l’ UMP nous explique aujourd’hui qu’il va faire, dans les deux mois qui viennent, ce qu’il n’a pas fait depuis 5 ans.
Le pire gouvernement de la Vème République.

Le retraité

rien
LEJABY, LA SUPERCHERIE DE SUPERMEN
3 février 2012 – 09h52 – Posté par 92.***.114.***

Il n’a rien sauvé du tout et les ouvrières de Lejaby vont s’en rendre compte… après les présidentielles. Tout ce cinéma n’est qu’un coup médiatique de plus. Quel cynisme et quel mépris pour des personnes dont ce rascal n’a absolument rien à foutre.

rien
LEJABY, LA SUPERCHERIE DE SUPERMEN
3 février 2012 – 09h09 – Posté par 82.***.129.**

Sujet en partie abordé ici dans le cadre d’une discussion plus large ouverte sur la lecture d’extraits du Manifeste du Parti communiste.

http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar…

rien
LEJABY, LA SUPERCHERIE DE SUPERMEN
3 février 2012 – 17h36 – Posté par 3becs192.**.63.***

Faut pas déconner les gars le 18 janvier 2012 pour le sommet social il a annoncé la création de 1 000 postes pour POLE EMPLOI…
Mais je dis qu’il a joué petit bras, il aurait dû annoncer une création de 4 000 000 postes chez POLE EMPLOI afin de vaincre définitivement le chômage et d’avoir des chiffres qui ne méritent pas la contestation !
Lejaby : ce soir la photo sera vraiment belle à l’Elysée, et surtout pas d’instrumentalisation… les journalistes vont vraiment se faire plaisir à commenter cet exploit… c’est une légende qui commence… SHOW MUST GO ON !
Voilà ce qu’il font toute la journée : STORYTELLING !

rien
LEJABY, LA SUPERCHERIE DE SUPERMEN
3 février 2012 – 18h28 – Posté par azard2.**.77.***

C’est plutot Nicolas Le Funeste.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

LEJABY, LA SUPERCHERIE DE SUPERMAN

Posté par provola le 2 février 2012

                  

                                      A deux mois du premier tour de ce que vous savez, De Funès s’occupe des 93 ouvrières de Lejaby dont il n’a strictement rien à faire. Il s’agit pour lui de gagner la bataille de l’image, à un moment crucial de la cristallisation des opinions, il appelle sont pote Bernard Arnault patron de LVMH, qui annonce ce jour même des résultats mirobolants pour son groupe. 

- »Bernard, tu promets un carnet de commande sur plusieurs année à ton sous-traitant SOFAMA qui se charge de reprendre l’ancien établissement Lejaby ». 

- »OK mais tu me paies la totalité de la reconversion, grâce à moi tu coiffe au poteau la solution du PS avec Montebourg. »

- »Pas de problèmes, tu me dois une bouffe »…  

Louis Vuitton client de Sofama est une filiale de LVMH dont la branche américaine est dirigée par Renaud Dutreil ancien ministre de 2005 à 2007, époque où il croisait régulièrement son collègue ministre de l’intérieur, un certain Nicolas De Funès. LVMH appartient à Bernard Arnault qui n’a jamais caché sa proximité avec De Funès. 

L’Etat va prendre en charge la formation des ouvrières et le remplacement des installations industrielles tout ceci pour transformer un fabricant de lingerie en maroquinier de luxe. Cela est tout bénef pour LVMH qui n’avait pas besoin de ça pour bien se porter. Mais le gouvernement risque par là même de se voir refuser son plan par la Commission européenne pour entrave à la libre concurrence. 

Le veto viendra après le deuxième tour de l’élection présidentielle, au moment où le sort des Lejaby aura rejoint les oubliettes de la République. 

Nicolas De Funès recevra en grandes pompes vendredi à 17 heures, un peu avant le 20h de TF1, une délégation de salariés de l’usine Lejaby d’Yssingeaux (Haute-Loire) ainsi que Vincent Raberin, P-DG de Sofama, sous-traitant de Vuitton qui propose de reprendre le site, a annoncé jeudi l’Élysée. 

Le chef de l’État présidera une réunion « consacrée au projet de la société Sofama sur ce site, ainsi qu’aux moyens que les pouvoirs publics pourront mobiliser pour former et accompagner les salariés concernés pendant cette phase de transition », écrit la Présidence dans un communiqué. Xavier Bertrand (Travail), Laurent Wauquiez (Enseignement supérieur) et Éric Besson (Industrie) participeront à cette réunion. 

Le décor est planté, le spectacle est lancé, l’Elysée en première ligne, Wauquiez y va de son violon: « Rien n’aurait été possible sans De Funès »  

Tout est si dérisoire, pathétique, un quinquennat à voir disparaitre des pans entiers de l’industrie nationale et un activisme dans la dernière ligne droite pour sauver 93 ouvrières et tenter de sauver la face. Tout ceci ne trompe personne, que les couillons qui ne savent plus comment dédouaner le responsable de ce désastre politique et de ce désert de moralité.

 

 

 

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

PAPA TU M’ENVOIES LE FALCON

Posté par provola le 1 février 2012

                        PAPA TU M'ENVOIES LE FALCON dans CHERCHEZ L'ERREUR      

                            Le Falcon présidentiel au service du fiston.               

                             On n’est vraiment pas vernis, ce type là-haut perché est juste insupportable, plus que deux mois, mais quand même.  De Funès a plusieurs enfants on va donc pour un bout de temps encore continuer de régler les additions des rejetons, pas de soucis toutes ces factures participent de la croissance que notre Président va chercher avec les dents…Donc pas de problèmes, a moins que…A moins qu’aller chercher le fiston (l’ainé) en Ukraine aux frais ( le Falcon présidentiel) du contribuable soit un acte légèrement en la marge de la République… 

Les voyages de Pierre Sarkozy sont décidément bien mouvementés. Après avoir «miraculeusement échappé à la mort » il y a deux au Brésil, le fils du Père de l’Etat a été victime d’une « intoxication alimentaire » en Ukraine la semaine dernière et a été rapatrié avec un Falcon de l’Etat, révèle ce mercredi Le Canard Enchaîné. 

L’Elysée a confirmé en partie l’information, Pierre Sarkozy, ou plutôt « DJ Mosey », était sur le point de mixer dans une soirée privée d’Odessa lorsqu’il a été pris de maux le conduisant à être hospitalisé. Même si, selon Rue 89, le jeune homme de 26 ans ne semblait pas non plus dans un état dramatique, c’est bien un Falcon de l’escadron présidentiel qui est venu le chercher en Ukraine. 

L’Elysée a confirmé les faits au Canard Enchaîné, précisant que De Funès avait «payé par chèque sur ses deniers personnels la somme de 7.632 euros». Sauf que, selon l’hebdomadaire, citant les chiffres officiels du ministère de la Défense, une heure de vol avec un tel avion vaut 5.600 euros, soit un coût total de près de 40.000 euros pour environ sept heures de vol. Par ailleurs, il est normalement interdit à ces avions officiels «de faire concurrence au privé» sauf par «intérêt général», rappelle Le Canard Enchaîné.

 

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

PEUGEOT LA VIE DE CHATEAU…SUISSE

Posté par provola le 31 janvier 2012

Le mot d’ordre: « Acheter Français... »

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | 1 Commentaire »

CARLA, LA JEANNE D’ARC DU SIDA

Posté par provola le 7 janvier 2012

                             Je vous renvoie à l’enquête menée par Frédéric Martel pour Marianne concernant les activités de la première Dame de France au sein de sa fondation:  http://www.youtube.com/watch?v=jyNS7KoLvjA

« La fondation Carla Bruni-Sarkozy, créée en 2009, n’a de fondation que le nom. En réalité, elle n’a aucune existence juridique réelle et n’a pas de personnalité morale. Elle est hébergée et « abritée » par la Fondation de France, son statut est donc qualifié comme étant « sous l’égide » de la Fondation de France. De ce fait, elle n’aurait ni comptabilité propre, ni compte en banque, ni secrétariat juridique, l’intégralité de ces fonctions étant assurée par l’institution qui l’héberge. Toutes les rentrées d’argent (dons, etc.) et tous les décaissements (salaires, actions sociales et culturelles) sont réalisés via l’hébergeur. La Fondation de France étant reconnue d’utilité publique, la Fondation Carla Bruni-Sarkozy l’est aussi indirectement, mais pas en tant que telle. La fondation n’a pas non plus de conseil d’administration, ni de bureau, et elle ne tient aucune assemblée générale. Elle n’est pilotée que par un « Comité exécutif » de six personnes : Carla Bruni-Sarkozy (présidente), Marie-Thérèse Geffroy (présidente de l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme, considérée comme proche del’Élysée, basée à Lyon où elle fut une opposante célèbre à Charles Millon), Michèle Barzach (ancienne ministre), Jean-PaulGautier (couturier), Patrice Corre (proviseur du lycée Henri-IV) et Jean-Paul Scarpitta (directeur de l’orchestre et de l’opéra de Montpellier). Ce comité est complété par une « conseillère spéciale », la directrice du Samu social. Le comité définit ses orientations, notamment du point de vue scientifique, mais n’a aucun rôle, m’a dit Cléa Martinet, la secrétaire générale de la fondation, pour la gestion ou le juridique. Les comptes de la fondation Carla Bruni-Sarkozy ne sont pas publics ; ils sont intégralement consolidés au sein de la Fondation de France », me dit Cléa Martinet. »

La suite de l’enquête: http://media2.corriere.it/corriere/content/Pdf/complement_enquete_martel_carla_bruni.pdf

Comme il y a une vie après la présidence, en avril prochain, il sera désormais difficile pour Carla de vaquer simplement aux menues taches ménagères du pavillon de banlieue. Après avoir paradé sur les podiums du monde entier, fait rêver des millions d’hommes, satisfait les caméras et les flashes, le repos forcé à changer les couches s’annonce plus que mortel. Sans compter ce bonhomme impétueux qui ne sachant plus quoi faire de ses longues journées, s’acharnera à trouver la meilleure combinaison du tiercé ou à parcourir l’horoscope.

Evidemment tout cela risque de ne pas pouvoir entretenir la libido du couple des lumières qui d’un coup d’un seul devra désormais se contenter des plaisirs insoupçonnés de la retraite anticipée.

 

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, LES PEOPLE A POIL | Pas de Commentaire »

JEANNE N’EST PU CELLE QU’ON A CRU

Posté par provola le 6 janvier 2012

                              

                               De Funès baisant un mythe de l’histoire et parlant des voix de la pucelle de Domrémy, il fallait le voir pour y croire et pourtant, le comique nous aura encore surpris en distillant un de ses miracles dont il a le secret. Car la République a ses voix comme la religion a ses visions, Domrémy comme Lourdes ou Fatima, Colombey-les-deux-églises, on vient s’y recueillir parmi les héros, on s’y grandit à s’agenouiller.  

Heureusement pour notre salut et la mémoire de la Jeanne, Roger Caratini l’iconoclaste avant de tirer sa révérence, nous avait fait revivre celle qui fut la victime innocente de l’Université et de la hiérarchie écclésiastique de son temps. L’examen attentif des sources lui permit de retracer la courte aventure politique et guerrière de Jeanne, commencée avec la levée du siège d’Orléans, en mai 1429, pour se terminer avec sa capture devant Compiègne, le 23 mai 1430.

Battant en brèche nombre d’idées reçues, il montra que ce ne sont pas les Anglais qui ont voulu brûler Jeanne à Rouen, mais l’Université de Paris et l’Inquisition qui la leur ont réclamée pour lui faire un procès en hérésie. Par ailleurs, La Pucelle a surtout été un instrument de propagande entre les mains des Armagnacs.

Enfin, la légende de l’héroïne sainte et patriotique a été « inventée » de toutes pièces sous la Restauration.

Le « mystère Jeanne d’Arc » est bien davantage celui de sa formidable énergie communicative – et donc de sa foi – que de ses qualités guerrières.

« Jeanne d’Arc n’est pas à proprement parler une héroïne républicaine. Mais elle n’est pas étrangère à l’épopée française telle que la République nous la sert.

Elle a énoncé l’axiome fondamental de l’idéologie française, et elle est morte pour cet axiome : «  Celui qui fait la guerre à la France fait la guerre au roi Jésus « .

Il suffit de remplacer, selon les époques, les termes  » roi Jésus » par droits de l’homme, démocratie, progrès, humanité, civilisation, bref selon les valeurs qui imprègnent l’air du temps, et vous obtenez le fondement de cette idéologie. »

(du site Contreculture.) 

Au contraire de Jeanne , dont le mythe est entré dans l’histoire définitivement, De Funès est un mythe vivant de l’histoire en attente d’en sortir définitivement.

 

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, HISTOIRE | Pas de Commentaire »

BOUYGUES VS LE CANARD: IL VA Y AVOIR DU SPORT

Posté par provola le 31 décembre 2011

               BOUYGUES VS LE CANARD: IL VA Y AVOIR DU SPORT dans CHERCHEZ L'ERREUR compacteurs-tandems-articules-340610   dans CHERCHEZ L'ERREUR 

 

                                             Qui du compacteur ou du canard court le plus vite ? Nous allons le savoir car s’engage une bataille juridique entre Goliath et David entre le grand méchant loup et le petit chaperon rouge, entre le maçon et sa truelle et le vilain canard.

Accusé par le Canard enchaîné d’avoir bénéficié de passe-droits pour l’obtention du contrat de construction du nouveau centre des armées à Paris, Bouygues contre-attaque et demande en dommages et intérêts 9 millions d’euros au journal pour diffamation et atteinte à l’image de marque du constructeur.

Le Canard enchaîné avait révélé qu’une information judiciaire pour corruption et trafic d’influence avait été ouverte en février 2011 pour examiner d’éventuelles malversations lors de l’attribution au géant Bouygues du chantier du futur « Pentagone » à la française, le nouveau siège du ministère de la Défense, dans le quartier Balard à Paris. Un haut dirigeant de Bouygues se serait vu confier le cahier des charges des installations avant ses concurrents par un responsable du Ministère de la Défense. Cela aurait permis à Bouygues de présenter un dossier mieux ficelé et finalement décrocher ce fameux contrat d’un montant de 2.7 milliards d’euros à 4 milliards d’euros en fonction des fourchettes utilisées, fourchette basse 2.7 milliards, fourchette haute 4 milliards, quand je vous disais que les fourchettes coutent de plus en plus cher dans ce pays. A ce prix mieux vaut manger de ses propres mains.

Toujours est-il que l’Etat qui n’a pas un sou a décidé de lancer une opération qui ne lui coute rien… pour le moment, jusqu’en 2014, date de livraison des batiments, alors il s’agira de rembourser Bouygues sur …27 ans, à raison de 100 à 150 millions d’euros par an. Quand on voit à quel point Bouygues a pulvérisé le devis initial de l’Epr de Flamanville on peut s’attendre à ce que la formule des plus -values soit également appliquée pour ce grand ministère, totalement inutile en temps de crise, et aussi en temps normal. On peut encore ajouter qu’aucune consultation publique n’a bien sur été engagée pour connaitre le sentiment des citoyens sur cette opération  »faraocomique » totalement dénuée de sens. Visiblement les dépenses somptuaires bénéficiant aux proches du roi ne sont pas concernées par les restrictions budgétaires.

 

Pour un bref historique de ce qu’on peut appeler « LA METHODE  BOUYGUES »:

La photo ci-dessous est-elle une photo volée ? La question est , a-t-on le droit de publier cette photo sans l’autorisation de son propriétaire ? Le propriétaire, le groupe Bouygues. Vous ne rêvez pas, ce sont bien les Chevaux de Marly de Guillaume Coustou qui dominent l’entrée du siège Bouygues à St Quentin en Yvelines, ces chevaux qui appartiennent à l’Etat et se retrouvent placardés comme de vulgaires effigies d’un flagrant délit. Si vous faites une photo des Chevaux aux Champs Elysées, vous êtes le bienvenu, si vous prenez une photo des mêmes Chevaux chez Bouygues, le proprio peut vous demander des dommages et intérêts alors que vous ne prenez que ce qui vous appartient. 

En 1985, l’Etat décide de protéger les Chevaux de Marly placés tout au bas des Champs-Elysées, ils ont été sculptés dans une pierre fragile en proie à la pollution et aux intempéries. L’idée du Louvre est de rentrer les originaux au Musée et d’en faire des copies en béton pour les mettre à la place des vrais. L’équipe des mouleurs du Louvre réalise le moulage et la société de préfabrication EPI, filiale de Bouygues à l’époque, se charge de couler les copies en béton. Francis Bouygues qui lance la construction de son nouveau siège demande alors à Mitterrand l’autorisation de couler une copie supplémentaire pour son siège qui ressemble à une espèce de Palais de Versailles comme la basilique de Yamoussoukro ressemble de loin à la basilique Saint Pierre de Rome. Mine de rien, cette affaire nous rapproche de l’affaire du Ministère de la Défense, aux marges de la légalité, ou même éthiquement hors la loi. 

Bouygues avait alors l’assentiment du Président de la République mais au nom de quel droit divin ? 

Deux ans plus tard, Bouygues obtenait de pouvoir racheter TF1, officiellement pour avoir présenté la meilleure offre culturelle, on nage en plein délire étant donnée la dérive commerciale de la première chaîne dirigée par Le Lay. En 1994, avant que ne se termine le règne de Mittérand, Bouygues obtient la troisième licence de téléphonie mobile, profitant de parts de marché stables et donc d’une rentabilité assurée. Bouygues télécom devient le pourvoyeur de bénéfices du groupe (450 millions d’euros de résultat net en 2010). Comme un fait exprès, il n’y aura pas de quatrième opérateur avant …2012.  

Martin Bouygues fils de Francis est le parrain du fiston Sarkozy.

 cheval-gauche-13

sarkozy-bouygues   Martin et De Funès

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

LE PLATEAU REPAS DU PRESIDENT (les réactions sur agoravox)

Posté par provola le 30 décembre 2011

Par raymond (xxx.xxx.xxx.200) 29 décembre 08:05

Bonjour, effectivement l’elypse elyséenne fouquets restau du coeur est bien symbolique, l’a t’il fait exprès ?
Merci de votre article.

Par Gabriel (xxx.xxx.xxx.98) 29 décembre 09:12 Gabriel

On côtoie ici le sordide, du Fouquet’s au resto du cœur ce grand écart élyséen ne pose aucun problème au gnome qui, avec une incroyable impudeur et une totale absence de conscience, nous la joue Cosette. Vous verrez que pour sa campagne, il nous citera à nouveau Jaurès et Blum, nous fera du compassionnel sur le sort des pauvres ouvriers et de la France qui se lève tôt. Expert dans l’apagogie, attendons nous pour ce début d’année à de grands discours creux accompagnés d’effets de manche comme seul ce guignol et son théâtre savent le faire. Avis aux électeurs : « Venez aux bureaux de vote avec votre mémoire. Merci … »

Par katakakito (xxx.xxx.xxx.90) 29 décembre 09:33

Il faut quand même bien faire le lien entre cette visite du président et « le cadeau de noël aux surendettés » publié ici.
http://www.agoravox.fr/actualites/p…

 Pendant qu’il tente le registre du bon samaritain, il fout au même moment combien de familles à la rue !

Par devphil30 (xxx.xxx.xxx.62) 29 décembre 10:19

Comme vous avez raison Provola , il ne reste plus qu’a aller voir les chômeurs qui ne manque pas de nos jours pour leur expliquer :

- Que le chômage ça se mérite dont il faut accepter n’importe quel job à 800 kms de chez soi
- Que la situation de la France nécessite qu’il fasse des travaux obligatoires sinon il seront démis de leur droit et qu’ils ne se plaignent pas car ils ne sont pas envoyés dans des camps de travail.
- Qu’ils ne se plaignent pas car si ils ont été licencié c’est de leur faute car ils ont refusé d’être délocalisé en inde pour 300 € par mois 
- Que les contrats de travail sont trop pénalisants pour les entreprises , il faut passer au contrat CDD pour tous afin de libérer l’emploi seul solution pour rendre les gens esclaves du patronnat.
 Je laisse les spécialistes de l’ump compléter ces explications 
Philippe 
 
Par Intelle (xxx.xxx.xxx.132) 29 décembre 10:53 Intelle

Merci pour votre article.

En effet, l’affreux monarque qui nous gouverne montre ainsi qu’il n’a peur de rien, même pas du ridicule…

Mais combien de Français vont se laisser aveugler par l’image « généreuse » (mais je pense « intéressée ») de sa présence auprès des plus démunis ? Beaucoup trop, je le crains, comme lors de ses visites aux ouvriers devant les usines, combien se précipitent pour lui serrer la pince ?
Il a le courage des lâches et il s’en sert pour récolter des voix au passage.

Coluche n’avait certainement pas pensé que son projet audacieux aurait perduré aussi longtemps. Il a créé les « Restos » dans l’urgence et pour pallier aux besoins de toutes ces personnes qui n’avaient pas les moyens de se nourrir « normalement ». Qu’ont fait les pouvoirs publics depuis deux décennies ? Rien ou pas grand’chose…

Il faut éradiquer cette race de gouvernants nuisibles, qui se servent des pauvres non seulement pour engraisser leurs cagnottes mais aussi pour soigner leur image de marque. Ils leur font croire qu’ils sont généreux en leur attribuant des « aides » qui leur sont reprochées ensuite par la voix d’un (m)sinistre blanc-bec, dont le nom m’écœure, et ce croquemort ose ensuite les traiter de « cancers » !

Arrêtons ce massacre et faisons en sorte de sortir de cette monarchie de pacotille pour retrouver une vraie société, humaine, quoi…

Par Scipion165 (xxx.xxx.xxx.112) 29 décembre 11:03

Ce sont juste des mots, Provola, ou vous envisagez, logiquement, de buter Sarkozy ?

P.S. – La question vaut aussi pour Intelle.

Par chacaldu06 (xxx.xxx.xxx.165) 29 décembre 18:17 chacaldu06

Bonsoir à tous,

La veulerie politique de ce type est sans bornes…

Mais les Restos n’auraient jamais du le recevoir, sachant que ce voyou voulait uniquement se montrer (par merdias serviles à la botte) soutenant une organisation que lui et ses complices ont rendu de plus en plus nécessaire par le sac de notre société.

Une belle occasion de le remettre en place, et même de le vexer, a été manquée…

Quand verrons-nous une organisation, un ou une journaliste, un parti, un syndicat ou quelqu’un quoi ! oser lui tenir tête et lui dire en face tout le bien qu’on pense de lui…

Facile à dire…

Par wilson89 (xxx.xxx.xxx.80) 29 décembre 19:20 wilson89

C’est sur le thème de la rupture qu’il avait fait campagne et obtenu la mandature suprême, mais bientôt cinq ans plus tard, le bilan est cruel et il ne fait plus aucun doute aujourd’hui, qu’en fait de rupture , nous avons subi la plus grande imposture que la France ait eu à connaître de toute son histoire … avait-on mérité ça ?

Par paul (xxx.xxx.xxx.123) 29 décembre 20:16

Pour répondre à Wilson , je citerai une réflexion de E.Todd que je fais mienne :
 » Aucune critique de Sarkozy, même la plus radicale, ne doit nous aveugler sur nous même .
Ce président est la preuve que la France est malade  » .

 

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

LE PLATEAU REPAS DU PRESIDENT (les réactions sur BELLACIAO)

Posté par provola le 30 décembre 2011

le plateau repas du president
29 décembre 2011 – 08h03 – Posté par pilhaouer93.**.150.**

… Rien n’arrêtera ce mec dans sa reconquête du graal, ni l’indifférence , ni l’apathie d’une population transie …

Ce type et sa bande sont capables de tout, en effet, et pourraient bien créer des surprises dans les mois qui viennent par tous moyens.
La vigilance est donc de mise et la mobilisation devrait être à l’ordre du jour, et pas sur des positions défensives perdues d’avance ni, bien sur, sur les élections « pipeau ».
Quand on voit les réactions du gouvernement « Fouquet’s » à la hausse statistique du chômage pourtant bien minorée, c’est à dire plus de précarité et de flexibilité, et l’inanité des politicards de gauche et avec ce que nous pouvons imaginer du futur, simplement en regardant, la Grèce, l’Italie, les bruits de bottes partout, il est temps que nous prenions nous-même en charge notre destin.

« Pour être esclave,
il faut que quelqu’un
désire dominer et…
qu’un autre accepte de servir. »

le plateau repas du president
29 décembre 2011 – 08h55 – Posté par Brutus92.***.232.**

En général, il suffit d’un qui désire dominer pour que plusieurs millions acceptent de servir. D’autant que la servitude peut être volontaire selon La Boétie ou involontaire selon Accardo.
Pour les surprises que nous réservent De Funès et ses charlots ne pas oublier que son modèle est Georges W Bush : qu’a-t-il fait pour être réélu ? Deux guerres ! Et ce ne sont pas les socdem, empêtrés dans le vote de lois turcophobes et antivoiles (tome 4 !) qui s’y opposeront.

le plateau repas du president
29 décembre 2011 – 10h01 – Posté par momo1179.**.43.***

Comme quoi,quand on est bon a rien ;on est pret a tout………momo11

le plateau repas du president
29 décembre 2011 – 11h04 – Posté par Zangao77.***.89.***

« Pour être esclave,
il faut que quelqu’un
désire dominer et…
qu’un autre accepte de servir. »

ça, c’est sympa sur le papier , moins ds la réalité. C’est comme celui qui dit à la femme violée qu’ele n’avait qu’a se défendre !

le plateau repas du president
29 décembre 2011 – 13h17 – Posté par pilhaouer93.**.150.**

Comparaison qui ne tient guère.

« … … Quel est ce vice, ce vice horrible, de voir un nombre infini
d’hommes, non seulement obéir, mais servir, non pas être gouvernés,
mais être tyrannisés, n’ayant ni biens, ni parents, ni enfants,
ni leur vie même qui soient à eux ? De les voir souffrir les
rapines, les paillardises, les cruautés, non d’une armée,
non d’un camp barbare contre lesquels chacun devrait défendre son
sang et sa vie, mais d’un seul ! … …  »

Toujours La Boétie

le plateau repas du president
29 décembre 2011 – 17h59 – Posté par 88.***.226.**

Où c’est désespérant , c’est que la femme ? la veuve ? l’ancienne femme ?de Coluche a accueilli l’Agité avec tous les égards dus à son rang.

Pas sûr qu’elle aît tout compris ….

Après tout, il a raison : tant que la servilité servira le showbiz, qu’il en profite.

Sarkozy, tel un drône après un bombardement, est venu voir les résultats de son combat pour détruire tout ce qui est « pauvre ».

Du travail de porc !

le plateau repas du president
29 décembre 2011 – 21h07 – Posté par 78.***.13.***

Oui ça lui va bien à sarko. Surtout que son pote Albert Frère membre de la bande du Fouquet’s s’est bien goinfré avec toute la tune que lui a filé la Caisse des Dépots lors de la Vente de Quick.

Il paraît que le prochain directeur de la CDC sera un autre pote de Sarkozy.
Dans quel but ?
Enterrer encore un peu plus cette histoire ?
Dillapider encore un peu plus les deniers publics ?

t.y

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

LE PLATEAU REPAS DU PRESIDENT

Posté par provola le 28 décembre 2011

                                               De Funès m’épatera toujours, juqu’au jour dernier, le jour de la libération comme dit Stéphane Guillon; il aura donc débuté son mandat au Fouquet’s, dans l’allégresse des biffetons, il l’aura fini aux Restos du coeur, au tison des pleurs, ce qui n’est pas le moindre des parcours.

Noël 2011 aura donc été pour Dieu l’occasion de débarquer chez les pauvres diables, c’est à dire au coeur de la cité de la joie, parmi les tribus exclues du système de broyage, au milieu des parias, des victimes de la politique la plus inique possible. Le grand pitre chez les petits, c’est le boss qui fanfaronne chez ceux qui sont à ses yeux les rebuts, les profiteurs, les inactifs, les sans-toits, les « sert-à-rien », les bons à rien. Ceux qui sont les produits de sa marche forcée vers le néant, les résultats de son oeuvre d’exclusion sociale .

Je croyais que sa capacité à produire de la démagogie était au moins limitée à la décence, en l’occurence il prouve là son pouvoir illimité de nuisance.  

Rien n’arrêtera ce mec dans sa reconquête du graal, ni l’indifférence , ni l’apathie d’une population transie, ni quelques restes de morale enfouie sous des tonnes de bons sentiments élyséens. Il vient là pour passer la serpillière derrière le comptoir des complaintes, au vu des caméras pornographiques, au su des micros complaisants dans un élan de généreuse indifférence.

Le Président s’est félicité de l’activité florissante de cette PME bien française qui pourrait exporter son savoir-faire; progression du chiffre-d’affaires, du nombre de repas servis, tout indique un avenir des plus radieux. En plus cela se fait avec la complicité de Me Colucci, on croit rêver et du patron de l’association qui argue de la propreté des lieus et des comptes, avec seulement 7% de frais généraux. On doit certainement comprendre que tout se passe bien, que les bénévoles sont au rendez-vous, que les restos sont une marque qui se porte bien, avec un logo au fort impact émotionnel, avec des perspectives en forte augmentation. Tout juste apprend-on par la bande que 5 Millions d’euros vont manquer pour boucler le budget. Un appel à la générosité des humbles et des démunis sera lancé lors des voeux du Président pour la nouvelle année.  

La récupération élyséenne est à ce point insoutenable, le comble médiatique atteint, le jeu trop gros pour n’être pas repéré à cent lieues, mais ça ne fait rien, les héros d’un jour sont fiers de passer à l’écran auprès d’un Président satisfait de son entourloupe au coin du bois. De Funès a marqué son territoire, affiché sa compassion, aujourd’hui, pas gêné, il aura glané quelques assentiments du coté des soumis, demain, il repart sur le front opposé, à l’assaut des voyous d’immigrés. 

Coluche, lui est en train de se retourner dans sa tombe, son combat qui baigne habituellement dans la soupe promotionnelle des vedettes en mal d’audience, flirte définitivement, en ce triste réveillon des pauvres, avec le nauséabond.

Les Restos sont véritablement devenus en cette fin 2011, le repère des enfoirés. 

http://www.youtube.com/watch?v=tBopAutZmR0

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

L’ELECTION APPARTIENT AUX NANTIS

Posté par provola le 26 décembre 2011

                                 Il n’aura échappé à personne que les campagnes d’incitation à l’inscription sur les listes électorales auront été d’une discrétion absolue. On aurait voulu empêcher les nouveaux entrants de participer à la prochaine élection présidentielle, les jeunes en mal de boulot surtout, qu’on ne s’y serait pas pris autrement. D’ailleurs les plus mal lotis ne seraient-ils pas les plus virulents contestataires d’un système qui les écartent de l’accès à l’emploi ?

 Répartition de la masse totale de patrimoine brut entre les ménages

Une lecture avisée des récentes statistiques de l’INSEE détaillant la répartition des patrimoines peut nous permettre de comprendre aisément le souhait inavoué des partis dits de pouvoir de tenir à l’écart les classes se retrouvant en première ligne sur le front de la crise sociale. Il est logique de noter combien est grande la correspondance entre patrimoines et parts de l’électorat;  considérant que 93 % des patrimoines globaux appartiennent peu ou prou à la moitié de la population, on met en évidence le fait que cette moitié de la population correspond exactement à l’électorat des partis dits « de pouvoir », artificiellement et habilement distribués à droite et à gauche de l’échiquier comme pour mieux rassurer la population sur la répartition équitable des rôles et des pouvoirs.

En effet, si l’on considère un taux de votants évoluant aux alentours de 75% au premier tour de l’élection, (ce qui correspond en réalité à  65% des citoyens en âge de voter), on peut raisonnablement s’attendre à un vote cumulé pour les partis dits de pouvoir de l’ordre de: 25% pour Hollande, 23% pour Sarkozy,  18% pour Bayrou, 5% pour les périphériques du pouvoir, ce qui représente a peu près 70% de l’électorat qui eux-mêmes correspondent à 65%  des citoyens en âge de voter. 70% de 65 % cela représente en réalité 45% 0à 50% de la  population, la même proportion que celle possédant plus de 90% des richesses du pays.  

Le second tour de l’élection se chargeant de dépoussiérer le décor de toutes scories du type FN ou front de gauche qui pourraient bousculer le ronronnement des institutions ne bénéficiant qu’à la bourgeoisie possédante.

Le système majoritaire à deux tours est tout simplement un système de spoliation des droits fondamentaux du citoyen, qui sous couvert d’une stabilité politique, nie à la moitié de la population son droit fondamental à être représenté dans les affaires du pays.

La première des mesures de bon sens à prendre serait d’obliger tout citoyen de voter , la contrainte étant l’assurance dune meilleur équité de traitement des aspirations et des droits de chacun, la seconde mesure étant d’instaurer une dose de proportionnelle seule garantie de retrouver des représentants de chaque parti à l’assemblée nationale.

En l’état actuel des choses, comment ne pas peut juger totalement indécent de faire participer une moitié de population en sachant au préalable qu’elle n’a aucune chance d’entrer en ligne de compte dans les mesures prises pour résorber la crise ? Autant exposer clairement les données du problème, ce qui pourrait réellement inviter la majorité silencieuse à élever la voix et à battre le pavé.

 

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

OFFICIEL: ON A RETROUVE LE PERE NOEL

Posté par provola le 24 décembre 2011

Jean-Claude Mas PIP implants mammaires

De son vrai nom: Jean-Claude Mas qui s’en est venu distribuer des prothèses mammaires dans le monde entier.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

LE SILICONE COULE EN ITALIE

Posté par provola le 20 décembre 2011

Dubbi  in Italia sulle protesi al seno  francesi<br />
                        Le Ministre de la santé italien a convoqué ce soir en urgence le Conseil supérieur de la Santé pour s’informer de la toxicité des prothèses mammaires de la société française en liquidation Poly Implants Prothèse ( PIP) dont l’AFssaps en France vient de souligner l’extrême dangerosité. En France 30 000 femmes sont concernées par ce scandale incroyable mettant en cause une société n’ayant par pur souci de profits pas respecté l’origine des gels de silicone utilisés pour ces implants.

 Le Ministre italien de la santé quant à lui estime pour l’heure à 4 000 le nombre de femmes concernées dans la péninsule. Combien sont-elles partout ailleurs.  

On sait que depuis mars 2010, l’Afssaps autorité française de sésurité sanitaire avait émis des doutes sur la qualité des implants fabriqués par PIP et que le mot d’ordre de l’époque avait été simplement de conseiller aux patientes de consulter leur médecin. 

Depuis, des cas douteux de cancers pouvant avoir comme origine une rupture des poches contenant le silicone en cause ont fini d’éveiller les soupçons qui provoquent une onde de choc dans l’opinion.

Après Médiator, il pourrait s’agir du plus incroyable  scandale sanitaire ayant pour origine la poursuite infernale du profit dans l’industrie des soins.

Pour l’instant la fièvre avait envailli  l’ hexagone, l’exemple de l’Italie vient à point nous rappeler combien la mondialisation a certainement disséminé ces produits hautement dangereux dans de nombreux autres pays.

En attendant, les responsables de la société PIP sont pour la plupart en fuite, le patron disparu, la société en liquidation. La sécurité sociale française devra-t-elle rembourser les opérations de « récupération » des implants défectueux et cela dans le monde entier ? L’Afssaps elle-même n’est elle pas responsable au bout du compte d’un manque de sérieux dans le suivi des fabrications des industriels ? Ne doit -elle pas rendre des comptes à ses pairs étrangers ? Ses dirigeants toujours en place seront-ils poursuivis pour faute grave et mise en danger de la vie des patients ?

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, LES BOITES AU PILORI | Pas de Commentaire »

A BAS LE FAUX SAPIN

Posté par provola le 14 décembre 2011

                            

A BAS LE FAUX SAPIN  dans CHERCHEZ L'ERREUR                                    Chaque année, 5 millions de sapins de Noël naturels sont vendus en France, ne vaudrait-il pas mieux s’en passer et opter pour un sapin artificiel ?

Pour fabriquer  un sapin de noël en PVC on émet 21 kg de CO2 en moyenne, 12 kg pour un sapin en polyéthylène, 2 kg pour un sapin en carton recyclé. Ils sont tous fabriqués en Chine, il faut donc les transporter sur une distance moyenne de 8000 km. Il faut également tenir compte du fait que ces sapins sont loin d’être éternels, leur vie effective est de 3 ans. Après, ils se retrouvent en incinérateur, transformés en dioxine puis en cancer du poumon.

La meilleure solution semble tout de même le sapin cultivé qui est planté spécialement pour les fêtes.

De cette manière il ne participe pas à la déforestation et absorbe du CO2 durant sa croissance. Ce sapin peut-être ensuite réutilisé comme compost et utilisé comme bois de chauffage. Le point négatif serait que les horticulteurs utilisent souvent des pesticides.

Le point positif est que le Père Noël le préfère naturel.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

LE JOURNAL A LA POUBELLE

Posté par provola le 5 décembre 2011

                                           

LE JOURNAL A LA POUBELLE   dans CHERCHEZ L'ERREUR LaurentDelahousse                        Le journal de la deux de « Delahousse belle gueule » de dimanche a réussi le tour de force de ridiculiser la conférence de Durban où il n’est déjà plus question de pouvoir contenir l’augmentaion des températures globales de deux degrés à l’horizon 2010  mais où l’on s’attend  plutôt à une hausse de l’ordre de 3 à 4 degrés. Le commentateur qui pourrait tout aussi bien faire le tapin au Bois de Boulogne tant il semble étranger au sujet évoqué, essaye de nous expliquer ce que cela signifie pour l’hexagone qui doit s’attendre à une raréfaction généralisée des pluies, une désertification du sud-est, un sud-ouest soumis à des périodes de canicules très fréquentes, une végétation qui devra s’adapter, à une poussée des allergies et des nouvelles maladies. Tout cela pour comprendre que nos petits-enfants ne connaîtrons pas du tout le pays que nous mêmes avons connu.

Honnêtement rien de bien troublant pour l’opinion, d’autant que pour faire passer la pilule, on nous ramène illico sur le tapis vert du centre commercial de Montpellier, Odysseum: http://jt.france2.fr/20h/

De la mn 15.50 de journal à la mn 17.20, soit 1, 5 mn, sont consacrées à la planète pour de 17.20 mn à 20.20mn, soit 3 mn consacrées au centre commercial Odysseum, une sorte de paradis de la consommation où les gens aiment venir flâner pour égrener leurs désirs à longueurs de journées, où il ferait bon vivre à l’abri du réchauffement.

Car le réchauffement climatique, bien entendu n’a rien à voir avec la gabegie matérialiste, la frénésie consumériste. 3 mn de propagande seront servies sur un plateau pour nous expliquer que ces centres commerciaux ce sont 420 000 emplois directs alors que ce qu’on occulte précautionneusement c’est bien le nombre d’emplois sacrifiés dans le centre ville . ( Du bout des lèvres on admet que ce qui se dépense à Odysseum « apparemment » n’enlève rien au centre ville). On imagine que les habitants de Montpellier sont suffisamment riches pour faire tourner le commerce dans ce nouveau Dysney-Land  et également les boutiques du centre historique.

Les centres commerciaux, relève-t-on dans cette ode à la consommation, c’ est  117 milliards d’euros de CA., 728 centres commerciaux,  113 en construction dans les cinq ans à venir. On interroge le directeur du karting, des consommateurs heureux escaladent un mur en carton-pâte, car les consommateurs aiment venir s’amuser sur le lieu de leurs achats, puis une espèce rare de  sociologue qui nous étale comme une crème à bronzer les bienfaits de la consommation sur le moral, il faut acheter en s’amusant, nous assène-t-il, comme cela on a tendance à dépenser plus…Ben voyons !!

On scrute là les profondeurs de la démagogie journalistique, c’est le vingt heures, on s’attend à ce qu’on nous raconte de belles histoires, on est pas déçus du voyage, c’est justement ce qui arrive .

D’autant que ce journal de la honte démarre sur un problème absolument capital, des gens bloqués sur une remontée mécanique dans une station pourrie qui attend la neige; le service se poursuit par une interview du directeur de la SNCF qui écarte toute crainte de voir les trains bloqués par des grèves durant les fêtes de fin d’année. Le mot d’ordre subliminal est bien évidemment de pousser les touristes  à réserver leur forfait neige, le manque de poudreuse en cette saison a ralenti les réservations  et les stations font grise mine. Le second sous-entendu est que tous les Français vont bien sûr partir aux sports d’hiver, alors qu’on sait bien que seuls 5% tout au plus de privilégiés profiteront du cirque blanc.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

LA PLANETE PUB

Posté par provola le 22 novembre 2011

Ma come ti sei ridotta?LA PLANETE PUB dans CHERCHEZ L'ERREUR merkel-sarkozy

                            Ils font mine d’être choqués, il crient au scandale, ils vitupèrent à l’encontre d’une pub qui serait allée au delà de la frontière, au delà des règles de la déontologie. Les grands éditoriaux, les grandes plumes, les stars de la médiatocratie, tous étonnés face à cette pub de Benetton, pas exactement celle-ci, mais celle montrant le Pape embrassant un Imam.

Comme si la pub devait suivre un code, comme si le capitalisme pouvait être moralisé. La pub est le bras armé du consumérisme, son but est de tenter le coté obscur des individus, de lui extirper ces désirs qui sans cela resteraient enfouis aux tréfonds du cortex. La pub est l’inutile arme de destruction massive des sentiments, le déclencheur d’un manque, la toxine de l’achat, un pousse au crime parfait. 

Toutes ces élites à la plume éguisée se penchent sur l’étrangeté de la pub Benetton comme s’il découvraient l’eau chaude, ils vivent de ça depuis toujours mais feignent de s’en offusquer.

Nestlé fait de la pub en Afrique pour vendre du lait en poudre aux mamans qui veulent allaiter leur bébé, Coca vend du sucre en bouteille pour rendre tout le monde obèse, Red Bull pousse des Formules 1 pour booster les régiments des boites de nuit, la campagne du Beaujolais nouveau sert à boire une piquette innomable en faisant croire que ce n’est que du bonheur, Apple vend 400 € sa dernière merde provisoire achetée en Chine à 15 €. Leclerc fait croire à sa mansuétude infinie, Auchan se prend pour le Paradis, Guerlain se met à nu pour vendre du vent en flacon.

La pub est la preuve que le capitalisme est une agression de l’esprit, impliquant le meilleur de la personne dans une quête d’un inéffable bonheur, d’une illusoire satisfaction. La pub est une piqure de rappel à l’ordre moral ambiant, la pub est un champignon mortel, l’ammanite phalloide de la jungle économique. Comme elle est la principale source de financement des médias, elle pèse sur les comportements journalistiques et baillonne la parole des employés scribouillards. Elle est la raison des antennes fragiles, des ondes brouillées, des textes raturés, on ne critique pas impunément son client, on ne ridiculise pas facilement son donneur d’ ordre.  

Alors me direz vous, que viennent faire ces photos, eh bien je fais la pute, de la pub pour mon blog, un accident au bord de la route, j’espère provoquer un embouteillage. La première femme de France, pas si belle finalement, plastifiée, tirée, statufiée au botox, De Funès qui préfère Merkel, sans artifice que la samba du troupier. La pub vous met dans un état indéffinissable, vous imaginez ce que vous voulez pourvu que vous restiez sur mon blog. Comme ces hebdomadaires au gout salace, VSD, Nouvel Observateur, l’express, qui titrent sur DSK, car ils n’ont rien d’autre à faire que tirer sur l’ambulance.

Allez, oubliez tout ça, je ne le referai plus, moi, je n’ai rien à vous vendre, qu’un instant magique à oublier notre fin.     

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

123456...10
 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement