LES PATES DE SABLE DU CANADA

Posté par provola le 28 février 2010

Jeux de patés de sables bitumineux, jeux de vilains. 

CNC ne s’était jamais posé au Canada, en ce jour de clôture du Grand Barnum des Jeux Olympiques d’hiver, l’occasion nous est donnée d’aller y respirer l’air pur, de rencontrer les populations inuites attachés case à la main, de faire un demi-tour en traîneau, de braquer les projecteurs, pas les spots publicitaires sur un pays sans histoires, en apparence bien sous tous rapports, qui pourrait bien devenir un voyou des bas quartiers du monde.

Pour commencer par les bonnes nouvelles de bobos, l’honorable ministre de l’environnement canadien au nom sans intérêt a promis que son pays compenserait les émissions de CO2 engendrées par les jeux: « Le Canada est fier d’être le premier pays hôte de l’histoire à favoriser la compensation des ses émissions de gaz à effets de serre produites durant la tenue des jeux olympiques. »

Le pays investira 150 000 dollars (110 000 euros ) dans des initiatives axées sur la réduction des émissions de carbone en vue de compenser les 7500 tonnes de carbone engendrées par l’activité des jeux olympiques. Fermez le ban, 110 000 euros, la Bonne Action pour la planète, les Canadiens nous prennent pour des cons.

Déplaçons nous de quelques centaines de kms, dans l’état d’Alberta, là sont sans doute stockées les plus importantes réserves pétrolières mondiales avec celles d’Arabie Séoudite dans ce que l’on appelle les sables bitumineux, un véritable trésor. Le souci, c’est que pour extraire le pétrole de ces tourbières, il est nécessaire de produire des quantités de CO2 bien plus importantes que pour des extractions classiques.

Les dommages environnementaux s’annoncent massifs, pollution des nappes phréatiques ( d’énormes quantités d’eau étant nécessaires pour cette extraction si particulière, on craint d’accentuer le déclin des réserves d’eau douce, continu dans l’état depuis dix ans), réductions du rendement des terres agricoles, pollution des forêts.

L’extraction d’un baril de pétrole des sables bitumineux dégage trois fois plus de gaz à effets de serre que celle d’un baril de pétrole classique, en 2003 déjà, l’état de l’Alberta est devenu capitale de la pollution atmosphérique industrielle du Canada après avoir généré plus d’un million de tonnes de CO2, 120 fois plus que les Jeux Olympiques et l’on en est qu’au tout début de la montée en puissance des forages.

Par le simple fait que le Canada devienne le principal producteur mondial d’hydro-carbures, il se pourrait bien qu’il devienne également le plus grand pollueur. Voilà comment le pays des Esquimaus, des élans, des caribous et des érables deviendra celui des pompes, des pipe-lines, des citernes et des raffineries.  

Merci donc aux Jeux Olympiques de Vancouver de mettre 110 000 euros à la disposition de la sauvegarde de la planète.   

Publié dans AMERIQUE, CANADA, CHERCHEZ L'ERREUR, ECOLOGIE, SABLES BITUMINEUX | Pas de Commentaire »

UN PRESIDENT NOIR QUI TOMBE BIEN

Posté par provola le 26 février 2010

Pas le nôtre, ça se saurait, mais Obama. En effet, il ne pouvait pas mieux tomber celui-là, au moment ou’ la plus grande crise économique s’abat sur le pays, comme pas enchantement, le peuple, enfin la partie la plus exposée, semble prostrée, comme dans un état de léthargie, de sidération. Par quelle étrange phénomène la communauté noire américaine reste-elle  d’une sérénité évangélique alors que tous les indicateurs économiques indiquent sa descente aux enfers?

Les prévisionnistes annoncent que le taux de chômage de la communauté afro-américaine atteindra 18% à la fin de cette année, soit le double du taux national.

« Le fossé entre le taux de chômage des blancs et celui des noirs a explosé depuis le début de la récession et ne va cesser de se creuser » affirme une étude de l’Economic Policy Institute. 

Dans cinq Etats, le Michigan, l’Ohio, l’Alabama, l’Illinois, la Caroline du Sud, le taux de chômage des noirs va largement dépasser les 20%. A ce stade, assiste-t-on au miracle Obama ou à de la sorcellerie ?

Une étude du Pew Research Center prouve que les noirs sont plus optimistes qu’ils ne l’ont jamais été au cours des 25 dernières années. 39% des noirs estiment que leur situation s’est améliorée depuis 5 ans, ce qui représente un progrès de 19 % par rapport à un même sondage effectué en 2007. 53% estiment que leur avenir sera meilleur alors qu’ils n’étaient que 44% en 2007.

On se souvient de la réflexion d’Howard Zynn qui plaçait à un taux de précarité d’environ 30 %, la barre au dessus de laquelle une  population atteint une situation potentiellement insurrectionnelle. Ce taux avait été atteint durant les années vingt au siècle dernier, elle avait eu son apogée en 1929, ce qui suite à d’énormes conflits sociaux avait contraint le Président Roosevelt au fameux New Deal économique.

Face à la montée impossible à endiguer de la pauvreté des noirs, on doit admettre que le vaccin Obama semble avoir un effet particulièrement efficace, autrement dit, aurait-on voulu juguler une insurrection en devenir qu’on n’aurait pas agit autrement.

Les grandes familles à la tête des partis républicain et démocrate, armuriers et pétroliers In Primis, en se résignant à présenter une candidature noire avaient-elles déjà programmé le désastre des subprimes ? 

Publié dans AMERIQUE, CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

TROC A LA ROULETTE (la gazette du nucléaire 1)

Posté par provola le 23 février 2010

Aux Etat-unis le court circuit de l’énergie électrique n’est qu’un jeu subtil soumis à la loi du profit, aux influences des lobbies du pétrole et du cartel nucléaire, on remue tout ça dans les cercles à fric des casinos, on passe à la caisse non sans avoir réglé sa commission au croupier, le Président en personne.   

Obama relance le nucléaire en annonçant l’implantation de deux nouveaux réacteurs dans l’état de Géorgie. Dans le but de faire approuver son plan de réduction de gaz à effets de serre de 20%, par les Républicains, il doit donner des gages à ses adversaires. Je te donne de l’uranium, prends moi du gaz.

Qu’on ne s’y trompe pas pour autant sur la portée réelle des intentions du Président. la réduction des émissions de CO2 tant proclamée à échéance 2020 se base sur les quantités de 2005 et non pas sur celles issuent de la conférence de Kyoto datant de 1998. La réduction « Kyoto »  se situe plutôt à moins 4 à 5 %, c’est à dire…rien.

Obama ne voudrait-il pas éviter de freiner une économie à l’arrêt ? 

Malheureusement, pour l’heure, les Etats-Unis sont toujours sans solution pour les lieux de stockage des déchets, on se souvient de la suspension par l’administration Obama du projet controversé d’enfouissement des déchets nucléaires sur le site de Yucca mountain au Nevada.

Le désert du Nevada semblait la situation idéale, les scorpions et les crotales de Las Vegas n’y auraient rien trouvé à redire, seuls les forçats de la pièce de monnaie voyaient là une intrusion intempestive du cube à gros sel et du long terme dans le temple de la roulette russe et de l’instantané. 

Publié dans AMERIQUE, ECOLOGIE | Pas de Commentaire »

HOMMAGE POSTHUME

Posté par provola le 22 février 2010

 Le credo communiste : de chacun selon ses capacités, à chacun selon ses besoins ; le credo capitaliste : de chacun selon sa crédulité, à chacun selon son avidité. Joe Stack (1956-2010). »

Ainsi finit le long message laissé, sur Internet, par l’Américain qui a précipité volontairement son petit avion sur un immeuble de l’administration fiscale à Austin, au Texas, jeudi 18 février.

Agé de 53 ans, l’homme est vraisemblablement mort dans l’accident, un employé des impôts étant également porté disparu, et deux autres grièvement blessés. 

Sur le site, fermé peu de temps après le crash, de la société de logiciel informatique qu’il avait créée en 1983, Joe Stack a laissé un testament de six pages, désormais disponible sur le site du Washington Post, dans lequel il s’attache à démonter le mythe du rêve américain:

  »Malheureusement, écrit-il, dans ce pays, nous subissons un lavage de cerveau dès notre plus jeune âge pour nous faire croire qu’en échange de notre dévouement et de nos services, le gouvernement œuvre pour la justice pour tous (…), qu’il y a de la liberté dans ce pays, et que nous devrions être prêts à donner notre vie pour les nobles principes de nos pères fondateurs. (…) J’ai passé toute ma vie d’adulte à essayer de me sortir tout ce bordel de la tête. »

le monde 22 février 2010 

Publié dans AMERIQUE | Pas de Commentaire »

SARKO VEUT AIDER HAITI

Posté par provola le 17 février 2010

 Notre comique débarque à Haïti, avec des idées reçues plein les fouilles et sa besace d’architecte des bidonvilles.

« Il faut que les Haïtiens prennent en charge eux-mêmes leur avenir » une intonation bien dans le style de De Funes, dans le style RSA quoi, le revenu de solidarité active et pas le RMI des fainéants. L’inénarrable assure que la dette de 50 millions d’euros de l’État haïtien a bien été annulée, on est rassurés , encore qu’une annulation de dette n’ait aucune chance de faire avancer le chmilblic dans le contexte que l’on sait.

« La vraie solution », et Sarko l’a encore martelée aux Haïtiens, « c’est travailler plus pour gagner plus. Avec les 2 euros de l’heure récoltés pour déblayer les gravas, le pouvoir d’achat ne permettra pas de relancer la consommation. Il faut donc travailler aussi la nuit, de toutes façons, les maisons sont soit périlleuses, soit par terre et dormir dans ces conditions n’est pas une sinécure. Les bases de la croissance sont dans cette volonté du peuple haïtien de ne pas sombrer dans cette espèce de sinistrose qui envaillit les pays riches. »

« Aidez vous vous-mêmes et le ciel vous aidera, je vous promets que de grandes entreprises françaises s’implanteront pour vous redonner goût à la vie, j’ai l’assurance que Carrefour, Auchan, Intermarché, Leclerc viendront pour vous assurer un avenir des plus prometteurs. Vous pourrez également profiter de l’excellence de groupes tels que Véolia et Suez environnement, qui  participeront à la reconstruction des réseaux d’eau potable, le financement se fera sous forme de partenariats comme  des systèmes de concessions pour 100 ans leur donnant l’excusivité  de la distribution, ce savoir faire permettra que vous n’ayez à dépenser que l’abonnement, nos entreprises se chargeant des infrastructures. Areva et EDF rechercheront les possibilités d’implantation d’une centrale nucléaire de troisième génération EPR.

 Alors c’est à vous qu’il revient de rétablir les conditions d’un développement porteur du bonheur dont vous avez droit pour peu que votre courage encourage les investisseurs privés de s’impliquer dans l’oeuvre de redressement de votre grande nation. »  

« Chers compatriotes, la France sera toujours à vos cotés comme elle l’a été tout au long de votre histoire, La France sera là pour prendre toute sa part dans la création de richesses, le jour viendra ou’ les sacs Louis Vuitton seront en vente dans les magasins de Port au Prince, le jour viendra ou’ vous pourrez acheter des flacons de l’Oréal, parce-que vous le valez bien. »     

Publié dans AMERIQUE, CHERCHEZ L'ERREUR, HA ITI | Pas de Commentaire »

HOWARD ZINN, UN AMI NOUS QUITTE.(1922-2010)

Posté par provola le 9 février 2010

           howardzinn1.jpg        Historien hors normes, il a révélé la véritable histoire, la grande absente des manuels scolaires, son « Une histoire populaire des États-Unis » est l’une des merveilles  du nouveau monde, à l’égal du Grand Canyon, du haut de ce point de vue on y voit plus clair et l’on se sent plus intelligent. C’est sans doute la marque des grands secouristes de notre époque. Une armée de pompiers de l’identité humaine à lui tout seul.

Il fut un inconnu canonnier de la seconde guerre mondiale (bombardements au napalm sur Royan) qui réalisa toute la dérision et l’horreur de ses agissements, qui fonda sur ces moments pathétiques sa conscience humaniste. Modeste parmi les modestes, il n’oubliera jamais ses origines restant un petit parmi les grands. 

Il démasqua la face cachée des bombardements d’ Hiroshima et de Nagasaki et leur inutilité au regard de la reddition japonaise. Il fut précurseur de la notion de désobéissance civile.

Il nous laisse un parcours digne, une liberté de pensée, à l’abri des illusions de l’ascension sociale. Il nous laisse rien moins que la Bible des temps modernes.

A consommer sans modération: Howard Zinn « Une histoire populaire des Etat-Unis ». Éditions Agone  

Publié dans AMERIQUE, HISTOIRE | Pas de Commentaire »

EUROPAMA

Posté par provola le 5 février 2010

L’Europama est l’Europe qui compte pour du beurre, qui sert à Obama à ne pas s’enliser tout seul en Afghanistan, et les petits fours durant ses escales pour la Chine, l’Europama est un fiasco en roue libre, une routine qu’on peut tordre comme du chiffon sale.

Obama décide de snober la réunion annuelle Europe Etats-Unis qui doit se tenir à Madrid, capitale temporaire et l’on découvre que le Traité de Lisbonne n’a surtout pas assuré à cette organisation brinquebalante, sa crédibilité.

Une réunion qui servira de préparation à la réunion de 2011.

Obama se fout de l’Europe, il se fout de 400 millions de couillons qui avaient mis en Lisbonne leurs dernières économies et leurs dernières idées, ce qui revient au même.

Obama est un grand Président car il nous met le doigt là ou’ ça fait mal.      

Publié dans AMERIQUE, EUROPE | Pas de Commentaire »

OBAMA TROQUE LA LUNE

Posté par provola le 1 février 2010

33 milliards de dollars, c’est la rallonge budgétaire demandée par Obama à son Congrès pour l’envoi de troupes supplémentaires en Afghanistan.

Avec un déficit de 1560 milliards de Dollars, un budget qui dérape, même Merlin l’Enchanteur n’a pas eu le courage de proposer en plus une enveloppe de quelques dizaines de milliards d’euros pour aller faire une balade sur la lune.

Pour la prochaine expédition, on attendra donc…la nouvelle lune.

Publié dans AMERIQUE | Pas de Commentaire »

LES ETATS-UNIS SONT TOUJOURS LES ETATS-UNIS…

Posté par provola le 31 janvier 2010

Et la France, la France. 

3 semaines que le tremblement de terre a soulevé la poussière de la solidarité mondiale, que les States avaient pris les choses en main, comme d’habitude, en occupant la piste de l’aéroport de Port au Prince autant que les médias internationaux. Au bout de 3 semaines, l’Amérique d’Obama suspend les vols des blessés Haïtiens vers les hôpitaux de Floride, de Louisiane ou d’ailleurs, la question étant: qui va payer les soins a prodiguer ?

Quand il s’agit de dollars, l’Amérique d’Obama ne fait pas de sentiments, on arrête les évacuations d’urgence et on se met autour d’une table pour distribuer les factures. Peu importe la situation des malades, le contribuable a dans les poches la monnaie qui croit en Dieu et Dieu a le don parcimonieux.

« Nous avons temporairement suspendu les vols d’évacuation d’Haïtiens, mais nous avons les moyens de les reprendre » a assuré le capitaine Aandahl, le porte-parole de l’unité de transport du Pentagone, qui poursuit: « Nous nous occupons de l’évacuation des grands blessés mais nous ne pouvons pas continuer si nous n’avons aucun endroit pour nous poser. » 

Les seuls américains a avoir voulu continuer l’évacuation sont des trafiquants d’enfants orphelins arrêtés en flagrant déli de kidnapping. 

Madame la Ministre Bachelot qui vient de se coltiner une grippe se planque, la sécu est déjà en déficit, il vaut mieux que les alliés américains prennent en charge les faux frais. Le gouvernement a toujours en tête de renvoyer les Haïtiens clandestins, mais il encore trop tôt, ça pourrait ne pas passer inaperçu et l’armée d’Obama ne pas laisser l’airbus se poser.   

Publié dans AMERIQUE, ETATS-UNIS, MONDE, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

LES STATISTIQUES QUI TUENT

Posté par provola le 21 janvier 2010

Hôtel Montana, Haïti, 180 morts sous les décombres, 15 personnes libérées vivantes, rapport de 1 sur 8.

Les chiffres pour la ville de Port au Prince, 150 000 morts, 122 personnes ( chiffre officiel de la Maison Blanche) extraitent vivantes par les équipes internationales de sauveteurs, rapport inférieur à 1 sur 1000.   

Publié dans AMERIQUE, CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

DROIT DE FOUILLER

Posté par provola le 20 janvier 2010

La solidarité est le maître mot en Haïti, la façon dont sont menées les opérations ne doit pas faire l’objet d’une quelconque contestation, la polémique est bannie, les questions sont tabou. Pardon, j’ai fauté , mea culpa. Je ne le referai plus.

Juste une petite interrogation tout de même, une petite irritation au coin du bois .

Le 15 janvier soit 3 jours  après le tremblement de terre , les avant-postes de l’aide internationale étaient enfin à pied d’oeuvre, dont les équipes de la sécurité civile. Environ 100 sauveteurs français avaient alors entamé les recherches.

A la lecture des évènements on s’aperçoit qu’à cette date ce sont pas moins de 60 sauveteurs qui fouillèrent le seul hôtel Montana, ainsi 60 % de la force déployée se consacrèrent d’abord à la recherche de survivants…Français, ou au moins occidentaux.

L’Hotel de luxe Montana, plutôt qu’ un  hôpital ou les quartiers les plus proches de l’épi-centre ou tout simplement dans les zones à l’habitat le plus concentré, au nom de quelle logique humanitaire ?

Le soi-disant élan de solidarité ne s’entache-t-il pas alors d’une certaine connotation amère ?  

Publié dans AMERIQUE, CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

LA CROISIERE VISITE LES RUINES

Posté par provola le 18 janvier 2010

 

 independenceoftheseas2520proa25201180x1401.jpg images3.jpg    Il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour assister à une sorte de choc des mondes, bien sûr la solidarité , bien sûr l’urgence , c’est sauver les vies , bien sûr laissons la polémique pour après, bien sûr bla bla.

Tout ça est vrai et ne fait pas débat, sauf qu’après on aura vite oublié Haïti, sauf que bientôt la coupe du monde de football…

Labadie est un port Haïtien situé à 100 km à vol d’oiseau de Port au Prince et loué à la société Royal Carabbean International. Depuis 1986 , cette compagnie privée est le principal pourvoyeur de revenus touristiques d’Haïti, à qui est attribué une solde de 6 dollars par touriste en escale dans ce port d’intérêts privés, privé d’intérêt. Cette société américaine basée à Miami possède une flopée de super-paquebots parmi les principaux de la flotte mondiale, du type hôtels de luxe flottants pour le réconfort d’ une heureuse clientèle en manque d’aventures inoubliables.   

Or il se fait que l’Independence of the Seas ( 339 m, 40 km/h vitesse de croisière) fit escale à Labadie 72 heures après le tremblement planétaire que l’on sait.

Pensez-vous que la compagnie allait modifier le programme, bouleverser l’emploi du temps de ses chers clients? Que neni, un client est un client, escale à Labadie donc.

3100 passagers débarquèrent alors pour quelques heures de farniente, cocktail sur les hamacs, bronzing, baignade dans une mer à 30°. Sports aquatiques en tous genres et excursions se déroulèrent selon le programme et aucun passager ne trouva à redire sur la qualité du service. Malgré tout une pointe d’angoisse pointa lorsque des gardes en tenue de combat protégèrent les achats dans le shopping center artisanal.

Après ces quelques emplettes, les heureux vacanciers reprirent les chaloupes pour regagner le paquebot, le programme fut quelque peu raccourci car le capitaine pensa que les parages pouvaient être infestés de pirates affamés à la solde des victimes du tremblement de terre. On ne sait jamais…  

L’Indipendence of the seas battant pavillon des Bahamas reprit son cap non sans avoir laissé quelques chaloupes emplies de vivres, pour être vacanciers on en est pas moins insensibles.

Au dernières nouvelles, le conseil d’administration de Royal Carabbean International vient de décider de ne pas interrompre son escale à Haïti offrant ainsi une expérience inoubliable à deux pas de l’épicentre du séisme. Les derniers évènements pourraient permettre de booster les ventes sur cette destination. 

Publié dans AMERIQUE, CHERCHEZ L'ERREUR, HA ITI | Pas de Commentaire »

LES LOUPS EN BLOUSE BLANCHE

Posté par provola le 16 janvier 2010

Haïti c’est l’histoire du partage du monde en deux rondelles antagonistes, partage au sens de coupure définitive, on l’aura bien compris. La langue y est le signe de l’esclavage, comme elle n’a pas changé, elle reste le symbole du pillage systématique des uns par les autres.

Haïti est devenu en quelques heures le pôle de l’humanitaire, comme si la solidarité avait besoin de coups de semonce pour s’ébrouer. Tout ce remue-ménage est un tsunami de larmes de crocodiles, un scoop médiatique faussement compassionnel. Les croix rouges et les gilets de sauvetage occupent l’affect et sauvent l’image de marque d’une société qui fait de l’individualisme forcené le moteur du développement, de la concurrence sans frontières une guerre pacifique. 

La réalité c’est l’accaparement des richesses, la spoliation muette et consensuelle, les murs économiques, les barbelés monétaires, les paradis fiscaux, le quotidien c’est qu’il faut se racheter une bonne conscience à bon compte, sauver la face du capitalisme financier, coûte que coûte, et à Haïti , ça ne coûte rien.

Les pays riches vont y aller de leurs tonnes de vivres, de leur embompoint d’empathie, de leur commisération délétère, de leur culot en forme de rédemption à moindres frais.

Les Etat-unis sont déjà sur place, la Chine débarque des fois qu’ il y ait des parts du marché des pauvres à gagner, l’Allemagne est un fleuve d’agitation en crue, on va bientôt voir débouler la Suisse et le Luxembourg, les grands pilleurs patentés. Rien de tel qu’une bonne catastrophe pour se refaire une virginité au pays des putes adolescentes.

Comme l’élan du coeur passe bien à l’écran, surtout les écrans plats, combien de témoignages, de sauvetages in extremis, d’exploits, de mains serrées, d’accolades. Et l’on se gargarise pour chaque vie sauvée, c’est encore mieux si elle est Française.

De Funes de funeste arrogance vient nous annoncer l’annulation de la dette d’ Haïti vis à vis des pays riches et de son bras armé, le FMI. Tant qu’Haïti était agonisant, on était prêt à l’essorer jusqu’ à l’ultime larme, maintenant que la mort rôde on estime que la guillotine est devenue inutile.

Kouchner s’en vient en mission de com à l’aéroport Charles de Gaulle pour recevoir les premiers survivants français, il se fait copieusement conspuer car on sent que tout ce manège pue la charogne.

Comment oublier les décennies d’indifférence ? Comment ne pas voir que les sauveteurs du haut de leur courage sont les envoyés spéciaux  des bas fonds de l’humanité, des responsables des misères modernes, des coupables de non assistance à planète en danger, des meurtriers du quotidien.

Quand comprendra-t-on que la solidarité c’est avant et qu’après, c’est du remord.   

Publié dans AMERIQUE, MONDE | Pas de Commentaire »

LES MEDIAS EN BERNE

Posté par provola le 14 janvier 2010

Haïti a tremblé, on sort les ministres, les flon-flons, mais au début on n’a pas d’images. Normal les journalistes sont à New-York sur la cinquième avenue ou à Sidney sur les green, on ne sait jamais si Paris Hilton venait à faire une déclaration.

Les chiens fous de la bonne conscience s’ébrouent, l’empathie met de l’ambiance faute de reportages dignes d’être diffusés. On voit les caisses de secours en partance de Washington, Hillary Clinton qui verse une larme au nom du peuple ricain , le Canada est  » particulièrement préoccupé et est disposé à agir », la France sort de son chapeau haut de forme son ministre de la coopération qui nous rassure sur l’état de nos relations avec Haïti.

On a droit à la tarte à la crème du jour, on nous balance la façade de l’ambassade d’Haïti…à Paris, effectivement le drapeau est bien en berne, pas que lui apparemment.  

A l’heure ou’ j’écris ces lignes, Paris Hilton n’est toujours pas apparue, elle se trouve peut-être sous les décombres, Angelina Jolie et Brad Pitt on débloqué 1million de dollars.

Publié dans AMERIQUE, MEDIAS | Pas de Commentaire »

L’INDIFFERENCE DES PAYS RICHES

Posté par provola le 13 janvier 2010

Les pays du nord sont mis en face de leurs contradictions, Haïti est le reflet de la honte. 

« Les pauvres gens, on ne sait même pas combien sont morts, on ne sait même pas ou’ ça se trouve. Aller, on va se pencher sur la géographie juste pour se rendre compte, mais dit donc, ils parlent Français, Ben ça alors. Il faut espérer qu’il n’y ait pas trop de Français sous les décombres. Il faut envoyer des avions pour aller les chercher. »

Comment ne pas haïr cette fausse empathie qui n’est que la marque de l’indifférence générale.

Tout était prévisible, Haïti est situé au carrefour de failles tectoniques, rien n’a jamais été fait pour protéger une population en permanence en danger de mort, bien entendu il était urgent de ne rien faire, des décennies durant. De toute façon l’horreur dans ces parages est quotidienne, là c’est juste un bruit sourd qui parvient jusqu’à notre coma, jusqu’à nos écrans plats.

Qui n’avait rien vu ? Qui ne savait pas ? Et ces galettes de terre salée(voir l’article: »pays à manger » dans ce blog) qu’on se vend et que l’on mange pour couper la faim et la forêt qui n’est plus qu’un souvenir pour faire pousser les OGM du FMI.

Le nord ne voit jamais rien parcequ’il voyage en 1ère classe et se pose dans les hotels de luxe, dehors les mendiants sont un timbre de folklore et les moustiques peuvent refiler le palu.   

7 sur l’échelle de Richter, avec une secousse de cette ampleur , les Japonais se prennent une pause café, mais ils la récupèrent en fin de journée.  

Maintenant on va demander à la communauté Haïtienne mondiale de soutenir l’effort de reconstruction, d’habitude on reproche aux immigrés d’envoyer la moitié de leur salaire dans leurs pays d’origine. 

Ah oui , Guingamp bat le PSG 1 à 0.  

  

Publié dans AMERIQUE | Pas de Commentaire »

12
 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement