• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 6 décembre 2015

COP21: LE BROUILLON D’ACCORD NOUS ENVOIE EN ENFER

Posté par provola le 6 décembre 2015

Ayant parcouru le brouillon ( http://unfccc.int/files/bodies/awg/application/pdf/draft_paris_agreement_5dec15.pdf ) d’accord remis hier par les délégués techniciens au Bourget, je suis dorénavant convaincu que l’accord qui sera signé en fin de semaine prochaine, qui sera une simple précision de ce texte, nous envoie tout droit en enfer où parait-il il fait très chaud.

En premier lieu les pays ne sont jamais nommés précisément, on ne parle pas d’Etats-Unis, ou de Brésil mais plus généralement de « les pays développés » et les « pays en voie de développement » ou les « pays de montagne ». Ce qui permet bien entendu aux pays riches , de se dédouaner complètement de leur propre responsabilité. En gros chaque pays s’engage à faire des efforts en fonction du moment m de la signature de l’accord. C’est la première supercherie de ce texte, on ne voit pas bien ce qui peut avoir décidé les petits pays à signer car franchement le tenants et aboutissants semblent invraisemblables. On a du penser du coté de Katmandou ou de Bamako que de toute façon on démarre de rien pour aller vers rien , qu’on ne risque pas grand chose à signer ce torche-cul.

Les USA historiquement sont responsables d’environ 27 % des émissions de gaz à effet de serre depuis l’ère pré-industrielle, le texte ne les inculpe absolument pas et les protègent plutôt au mépris d’une certaine justice climatique qui aurait du primer.

On remet donc ici tous les compteurs à zéro, comme si rien n’avait existé depuis un siècle et demi. On imagine le ouf de soulagement du coté de   la Maison blanche en ces soirées de décembre bien plus doux qu’il n’y parait pour les States.

De le même manière, aucun engagement chiffré sur les subventions et les transferts de fonds des pays développés aux pays en voie de développement n’apparaît , en gros on ne dit pas la France ou l’Europe doivent 15 milliards par an à l’Afrique pour la transformation énergétique mais on dit chaque pays défini son engagement et s’engage à améliorer son engagement envers les pays les plus pauvres. En gros comme les pays ne sont pas clairement  désignés, et que les montants sont vagues et même carrément indéfinis on ne sait toujours pas qui paye quoi à qui. E n définitive  on assiste bien là à une séance d’enfumage généralisée qui pour le problème qui nous concerne est plutôt un mauvais présage.

Je ne peux pas passer à côté de la mention qui est faite sur la collaboration qui est nécessaire avec le secteur privé qui s’engage à aider à la transition énergétique globale. On connait la dévotion des Bill Gates, et autres Zuckerberg à la cause commune. Ces multi-milliardaires qui ont monté des usines à cash en planquant précisément ce qui manque aux états dans les paradis fiscaux. Et bien par là même on officialise le fait que le monde est divisé entre pays endettés et paradis fiscaux et que les premiers vont maintenant faire la manche auprès de leurs voleurs pour pouvoir survivre.

Merci Bill Gates, merci Schwarzeneger, merci Marc  Zuckergerg, merci Brad Pitt, Georges Clooney, Sean Penn, Barack Obama de votre engagement pour le bon peuple terrien, merci de nous accorder vos bonnes faveurs. Le monde vous en sera éternellement reconnaissant…

Mais putain de bordel, mais on est où là, au pays de Disney ou je n’y comprends plus rien ?

Publié dans COP21 | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement