• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 13 septembre 2013

ESPERANCE DE VIE EN BONNE SANTE: LA STATISTIQUE QUI TUE

Posté par provola le 13 septembre 2013

                           Au lieu de se gausser à propos de la récente réforme des retraites en expliquant que celle-ci ne va pas assez loin et qu’il aurait mieux valu reporter l’âge de départ à 65 ans voir 67 ans comme en Allemagne, nos économistes néolibéraux feraient mieux de se pencher sur l’évolution de la longévité en bonne santé, c’est-à-dire sans pathologie, invalidité ou infirmité majeure. En effet à quoi cela sert-il d’aller à la retraite en ayant aucune aucune chance de pouvoir profiter d’un instant de répit avant le grand plongeon ?

Le tableau ci-dessous compare l’espérance de vie en bonne santé des pays européens. Oh surprise, on s’aperçoit que le pays le plus riche, l’Allemagne, le plus souvent montré en exemple est en fait le pays où l’on tombe malade la plus tôt. Comme c’est aussi le pays où l’on dit travailler le plus, il y a peut-être là une corrélation pas si éloignée de la réalité.

Ainsi, en Allemagne, on atteint ( avec difficulté ) l’âge de la retraire à 67 ans mais en moyenne on tombe malade … à 56.5 ans, il faut donc  travailler 10 ans… en étant malade.

Il y a peut-être là matière à réfléchir sur les moyens d’aiguiser notre esprit critique lorsqu’on nous bassine avec  l’exemple allemand.

Espérance de vie en bonne santé (2008)
Pays Homme Femme
Allemagne 55,8 57,4
Autriche 58 59,5
Danemark 62,3 60,7
Espagne 63,7 63,2
Grèce 65,4 65,8
France 62,4 64,2
Luxembourg 64,8 64,2
Pays-Bas 62,4 59,8
Pologne 58,4 62,6
Portugal 59 62,6
Suède 69,2 68,7

Ce comparatif a été établi en 2008, les choses ne se sont pas arrangées en Europe, l’espérance de vie en bonne santé régressant depuis.  

En France, après une période d’amélioration jusqu’en 2006 la situation semble légèrement se dégrader, pour des causes a priori à la fois environnementales (qualité de l’air, de l’eau et de l’alimentation) et comportementales (tabagisme, alimentation, sédentarité…),.

Comme dans d’autres pays européens (depuis 2006 en France) ; « l’espérance de vie sans incapacité » (EVSI) a commencé à décliner en 2006 et a chuté d’environ un an de 2008 à 2010 ; passant de 62,7 ans à 61,9 ans d’espoir de durée de vie sans incapacité pour les hommes ; et de 64,6 ans à 63,5 ans pour les femmes.
Autrement dit, en 2010 les hommes pouvaient espérer vivre en bonne santé 79,1 % de leur espérance de vie totale contre 80,6 % en 2008 et les femmes 74,4 % contre 76,1 %

A noter que les Pays-Bas sont le seul pays où les femmes tombent malades avant les hommes, sans doute mangent-elles trop de gouda, saloperie notoire.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement