L’EUROPE DES ESCROCS

Posté par provola le 22 mai 2013

                    

                                     L’Europe veut mettre de l’ordre dans son évasion fiscale, c’est du moins la grande déclaration d’intention qui nous est servie en grande pompe sur les médias en ce jour de forfaiture. La grand-messe de Bruxelles réuni tout ce qui se fait d’escrocs, de margoulins et de manipulateurs que comprend notre continent pourri jusqu’à l’os. 

L’Europe nous dit-on découvre l’évasion fiscale, ce grand économiste de Barroso estime l’évasion fiscale à 1000 milliards d’euros par an, ce qui représente le double de tous les déficits annuels cumulés des pays européens.

Ce mec qui est au pouvoir, à la tête de la Commission européenne depuis des lustres pourrait en constatant ce drame absolu annoncer en même temps sa démission en considérant qu’il en est un des premiers responsables. Cela n’aurait choqué personne.

Cette évasion a limé les budgets nationaux, ratiboisé les acquis sociaux, mais aussi et surtout poussé des millions de citoyens européens hors du marché du travail, elle a produit du drame humain et notre Seigneur Barroso, empereur de toutes les fraudes, protecteur des trafics, nous déclare tout de go qu’il est prêt à mettre une rustine sur cette bouée européenne percée de toutes parts.

Le deuxième manipulateur se nomme Jean-Claude Juncker, actuellement Premier Ministre luxembourgeois, ancien Président de l’Eurogroupe qui n’a eu de cesse durant ses mandats de protéger le secret bancaire du Grand-Duché du Luxembourg. En fait, il n’a toujours été là que pour profiter de sa position dominante au sein du groupe des Ministres de l’économie de l’Union. Sa dernière déclaration vaut son pesant d’or. Jugez vous-mêmes : « Le Luxembourg a accepté de signer un accord de partenariat avec les autres pays de l’union en terme d’échanges d’identités des évadés fiscaux. » C’est la suite qui vaut le coup: «  Il faudra bien entendu que des accords de cette nature soient aussi signés avec des pays ne faisant pas partie de l’Union mais étant également responsables d’évasion. »

En d’autres termes, Juncker souhaite avant de mettre en place un accord de divulgation des identités de bénéficiaires de comptes à l’étranger que l’Europe noue des accords avec la Suisse, les Îles britanniques Jersey, Guernesey, île de Man, Monaco, le Liechtenstein. Autant dire que ces accords seront signés aux calandres grecques, donc jamais. 

Le calcul de Juncker, (et de Barroso qui ne peut décemment remettre en cause sa politique sans se déjuger totalement), est que la pression médiatique autour de l’évasion fiscale va bien s’affaiblir un jour et que son pays, comme l’Autriche d’ailleurs, pourra toujours s’en sortir avec une autre pirouette.

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement