MANGO PRIMARK: LE PRIX DU SANG

Posté par provola le 26 avril 2013

MANGO PRIMARK: LE PRIX DU SANG  dans BENGLADESH .MANGO1_mprimark-logo-enseigne-magasin dans LES BOITES AU PILORIAFP_130424_0z9l6_bangladesh-effondrement_sn635

                             

                            Combien vaut un litre de sang ? Un litre de sang américain, ça vaut beaucoup, trois morts à Boston valent plus que 305 morts à Dacca capitale du Bengladesh. Trois morts au marathon de New York, valent plus que trois morts sur la route à Brest ou sur un chantier à Carcassonne, ceux-là on n’en parle pas, les morts ne sont pas tous aussi glamour.

305 morts à Dacca ne valent rien, de toute façon leur vie de déjà-morts était une ruine, ils bossaient à en crever pour fournir les boîtes européennes de textile, à la confection des tee-shirts, des strings, des culottes pour la mode d’été 2013. Pour que les stars de la vacuité, les momies des plages et  les reines de beauté se trouvent belles l’ instant d’une illusion.

Car la guerre des prix de la mondialisation se fait avant tout sur le dos des populations des laissés pour compte, des moins que rien, des moitié d’individus. pour que nous puissions nous pavaner sur les estrades du pouvoir d’achat.

Le Bengladesh est l’Eldorado des marques de fringues, pensez donc, pas de protection sociale, pas de revendications, pas de contraintes, une bande de jeunes pousses serviles, bosseurs, muets, car les vieux sont renvoyés sans merci, sans ménagement, sans indemnités, à vingt ans.  

L’effondrement de l’immeuble usine n’est que la dernière en date de la longue liste des drames de l’industrie de la confection du Bengladesh, des décennies déjà que les marques de la honte amassent les profits sur le dos des fourmis travailleuses asiatiques. Ici tout y est moins cher, même les Chinois viennent y faire leurs courses.

L’immeuble abritant des sous-traitants de marques telles que Mango ou Primark, quelques heures avant le drame avait déjà donné des signes évidents de fragilité, des fissures étaient apparues à la suite de bruits sourds et de secousses, mais les cadences infernales et les pénalités de retard imposées par les clients occidentaux obligèrent à reprendre le boulot. Voilà comment la loi du business s’impose aux entreprises locales, dirigées par des négriers, sous la férule d’exploiteurs étrangers parfaitement au fait des conditions de travail infligées aux travailleurs locaux.

Pour la bonne marche du pays, de ses élites devrais-je dire, il ne faudrait pas que les tensions contestataires se développent ce qui pousseraient les commanditaires à aller ailleurs s’occuper de la course aux profits. Les multinationales ne sauraient tolérer qu’un reflet saumâtre ne vienne ternir le miroir aux alouettes,  la marche des affaires ne doit souffrir d’aucune anicroche , c’est la conditions de la stabilité du cours de bourse. Avant qu’une autre pirogue plus pauvre que le Bengladesh, perdue et pleine d’affamés s’échoue sur les rives du néolibéralisme. 

6 millions de chômeurs sont le triste lot espagnol de cette course aux profits, leur indemnité journalière leur permet tout juste de se payer un tee-shirt MANGO made in Bengladesh à 2 €. Les Britanniques eux peuvent encore se la couler douce, s’habiller en PRIMARK à trois livres. Mais combien sont ceux-qui accepteraient de verser des dommages et intérêts aux disparus, aux esclaves des marques, à leurs familles dans le deuil ?

A quel prix devrait-on vendre ces bouts d’étoffe si l’on y comptait le prix du sang; si le sang Bengali valait autant que le sang  Yankee ?    

 

Publié dans BENGLADESH, LES BOITES AU PILORI | Pas de Commentaire »

LES ALLEMANDS LAVENT PLUS PROPRE

Posté par provola le 23 avril 2013

                           A chaque jour son lot de révélations sur l’évasion fiscale. La dernière en date nous vient d’Allemagne où nous apprenons qu’ Uli Hoenness, une des légendes vivantes du foot germanique, a tout simplement planqué au fisc de son pays des dizaines de millions d’euros en déposant les sommes sur un compte secret en Suisse.  Ce mec est tellement gonflé que sa citrouille ressemble à une sorte de ballon de foot. Considéré comme une idole en Allemagne, c’est toute l’opinion qui se retrouve insultée, trompée, bafouée, trahie.

Les dépôts des Allemands auprès des banques suisses avoisineraient les 200 milliards d’euros. On se souvient de l’admonestation  des dirigeants allemands fustigeant les riches Grecs qui fraudent le fisc. On voit que les mêmes causes ( la cupidité des capitalistes) produisent les mêmes effets (l’évasion à grande échelle), dans le pays le plus riche d’Europe et dans le plus pauvre.

Sauf que l’Allemagne pallie la fuite des capitaux qui représente un manque à gagner pour son économie par une ponction sur les économies d’Europe du sud. L’Allemagne ne souhaitant pas mutualiser la dette européenne profite du différentiel (le spread) de taux d’intérêts, qui accélère le freinage des économies du sud, cela fait exploser le chômage et fermer les dernières usines. La récession du sud oblige les populations à s’exporter en grande partie vers l’Allemagne, pays en préretraite, qui a besoin de fourmis travailleuses à bas coûts pour continuer d’exporter ses bagnoles et ses machines-outils.

En résumé l’exception allemande c’est, une courbe des ages qui la conduit tout droit vers une catastrophe démographique, les allemands ne font plus d’enfants depuis deux générations ce qui leur permet d’éviter les dépenses sociales inhérentes à l’éducation des nouvelles générations, les charges sociales liées à l’enfance étant réduites au minimum, cela permet aux entreprises germaniques de bénéficier d’un avantage de rentabilité indéniable. Le miracle allemand c’est aussi l’appel à une main-d’œuvre des pays du sud instruite et qu’on n’a donc plus à former, c’est la retraite à 67 ans alors qu’on tombe malade sérieusement en moyenne à 59 ans, soit 4 ans avant la moyenne française, c’est le parcage des vieux dans les maisons de retraites du tiers-monde, avec des soins moins chers pour la sécurité sociale, une évasion fiscale massive des principales fortunes, un recours aux bas salaires pour conserver sa compétitivité, le refus d’un smic, 8 millions de pauvres, des salaires à 4 € de l’heure.

Un impôt sur les sociétés moins élevé que dans d’autres pays et en particulier en France, des exportations vers les pays du sud qui permettent à la balance des paiements de rester positive. En ce sens l’Europe n’est surtout pas  une Union d’intérêts, la mise en commun des atouts du continent, l’harmonisation des investissements, du tissu industriel mais en revanche une immense entreprise de démolition de l’industrie du sud au seul profit de la puissance teutonne.

Les bagnoles, les  banques, les supermarchés allemands ont envahis le continent au détriment du commerce et de la production du sud. Les dépenses destinées à l’armement sont réduites au minimum, le pays bénéficiant du bouclier américain, ce qui contribue également au différentiel de charges budgétaires avec la France, son principal homologue qui est aussi son principal concurrent.

On le voit, la solidarité européenne est un leurre, une image de façade, qui ne résiste pas aux faits, après cinquante ans d’existence, l’Europe est une véritable bénédiction pour un seul pays et ses satellites ( Pologne, Pays-Bas, Autriche)et ce n’est pas près de changer.

Publié dans ALLEMAGNE, EUROPE | Pas de Commentaire »

ROME: LA NUIT DE LA RUE (en direct)

Posté par provola le 20 avril 2013

 ROME: LA NUIT DE LA RUE (en direct) dans ITALIE elenco_168252 

La place du parlement assiégée par la protestation spontanée suite à la réelection  du president Napolitano.

                       Suite à l’élection du président par un Parlement déconsidéré par une grande partie du peuple, une manifestation de protestation s’est emparée de la capitale italienne. Nous suivons le direct de cette longue nuit qui pourrait décider d’un bouleversement démocratique. http://videochat.corriere.it/index_H2401.shtml?c=H24_1

Les électeurs de Beppe Grillo ( Mouvement 5 étoiles, 1er parti du pays aux dernières élections parlementaires) mais aussi d’autres partis de gauche et de droite qui ne supportent plus la façon dont est gouverné le pays en proie à une crise économique terrible, se retrouvent ce soir dans les rues de Rome pour réclamer la démission du Président Napolitano élu par les parlementaires cet aprè-midi.

Journal de 20 H sur France 2 (de Delahousse) : rien sur les événements en Italie.

L’humoriste Beppe Grillo, à la tête du premier parti italien, appelle ce soir à une « Marche sur Rome » et dénonce un « coup d’Etat ». Allusion au fait que le prix de cette élection est un gouvernement de coalition droite-gauche que le leader du centre gauche Bersani avait dénoncé pendant toute sa campagne comme un « pacte faustien » auquel il se refusait.

 

Publié dans ITALIE | Pas de Commentaire »

ITALIE: L’ANCIEN NOUVEAU PRESIDENT (en direct de Rome)

Posté par provola le 20 avril 2013

  ITALIE: L'ANCIEN NOUVEAU PRESIDENT (en direct de Rome) dans ITALIE Obama_NapolitanoBeppe-Grillo_2490875b dans ITALIE

18H00                   Napolitano (88 ans) à nouveau élu Président après cinq votes infructueux. Le parlement se passe de la volonté du peuple et remet en place le représentant d’une Italie au bord de la crise de nerf.: http://videochat.corriere.it/index_H2401.shtml?c=H24_1

En place du Montecitorio, place du Parlement, la réponse du peuple de Grillo, le Président du premier Parti (Parti 5 étoiles ) et dont le candidat à l’élection présidentielle a été mis de coté par les partis dits de gouvernement. : « Vaffan culo ». « Elezioni subito ».

Après six semaines de tergiversations l’Assemblée n’a toujours pas réussi à former un gouvernement. La seule chose qui semble certaine: de nouvelles élections deviennent inévitables. 

http://video.repubblica.it/copertina/in-diretta-da-piazza-montecitorio/125957?video=&ref=HREA-1

La place devant le Parlement bourrée de monde demande la démission du Président nouvellement élu, la nuit va être chaude . Grillo est attendu à Rome en début de soirée. Les députés et les sénateurs vont devoir sortir par des portes dérobées.

18H 39  La place se met à scander « Honte à vous », « bouffons », « démission » . Il est demandé aux élus du peuple de sortir du Parlement. »Fuori loro dentro noi » Le peuple au parlement, les élus dehors.

Jamais sans doute n’aurons-nous assisté à une telle césure entre le peuple et les représentants du peuple.

La foule est tellement compacte que des gens commencent à avoir du mal à respirer. 

Des slogans réclament de donner l’assaut au Parlement:  « Les partis qui ont précipité le pays dans une crise insurmontable se sont encore entendus pour mettre en place le pire Président des trente dernières années. Toujours les mêmes magouilles, les mêmes tractations pour se partager le pouvoir. »

19H20 Obama envoit un message de congratulations:« Napolitano est le Président de la stabilité. »  Les USA poussent un soupir de soulagement. Les bases militaires US en Italie sont sauves.  Les Italiens sont mécontents, Obama se réjouit.

Jour d’élections: le jour où la démocratie est morte.

19H45 les forces anti-émeutes commencent à prendre position.

 

Publié dans ITALIE | Pas de Commentaire »

CLUB DE ROME: LE RETOUR DE LA CHOUETTE

Posté par provola le 19 avril 2013

CLUB DE ROME: LE RETOUR DE LA CHOUETTE dans CLUB DE ROME O_1000_680_680_34n22226.jpg256100401848846763    

Jorgen Randers est professeur de stratégie climatique à la BI Norwegian Business School à Oslo, ce scientifique est un saint homme, sa vision porte au delà des générations futures, je suis un de ses fils, c’est ma seule fierté.

 

                      Les chiffres sont têtus, on a beau essayer d’oublier les  célèbres prévisions du Club de Rome qui dressait en 1972 un noir tableau de l’évolution de l’humanité au cours du 21 siècle , on ne peut que constater la perspicacité des oiseaux de mauvais augure.

On n’échappera pas à la grande lessive, au grand chambardement. Notre civilisation basée sur la croissance infinie, c’est à dire sur une énergie fossile à bas coût est vouée soit au désastre absolu, soit à une remise en ordre fondée sur le partage et l’économie des sources d’énergies, la préservation de l’eau, des rivières , de la faune, des forêts, des coraux.

Jorgen Randers un des co-auteurs du fameux rapport Meadows de 1972 vient de mettre à jour son étude, son nouvel opus a pour titre « Scenario global pour les quarante prochaines années ».

« Si l’humanité s’obstine à vouloir à continuer sur le chemin de la surconsommation des ressources naturelles avec une vision à court terme, elle pourrait ne pas subsister » Voilà ce qu’affirme ce rapport détaillé, à quarante ans de distance du premier qui nous prévenait déjà et dont les prévisions n’ont pas été mise en défaut jusqu’ici.

Pour Randers, les modèles économique et politique dominants, basés sur la recherche du profit immédiat et sur la gabegie des ressources naturelles nous mènent tout droit à la destruction. la population mondiale gagnera encore un milliard d’individus en 30 ans, le CO2 dans l’atmosphère portera une augmentation des températures globales de l’ordre de 2 degrés à échéance 2052 et 2.8 degrés à échéance 2080.

Le processus d’adaptation de l’humanité aux limites de la planète est bien trop lent et les progrès ne parviendront pas à éviter un déclin violent. L’économie du monde occidental subira un coup d’arrêt brutal, alors que les BRICS continueront leur marche folle. La Chine en particulier restera sera le grand gagnant d’un monde éphémère, en déliquescence, qui verra le nombre de pauvres atteindre le chiffre effarant de 3 milliards.

Il devient indispensable de modifier la vision globale en mettant au cœur de l’économie la préservation du capital naturel.

Je sais tout cela ressemble un rabâchage lancinant, fidèles lecteurs de ce blog, vous comprendrez surement qu’il n’est plus temps de détourner la tête, vous remarquerez que chaque jour vous voyez un connard jeter un papier gras par la fenêtre de son 4×4.

Que voulez-vous, face à la machine infernale de la mondialisation des échanges, au matraquage quotidien de la publicité commerciale, à la propagande continue de la consommation à outrance, quelques rares chouettes effraie  nyctalopes mettent en œuvre leur  peu de moyen de faire entendre un autre cri dans la nuit, pas le plus audible, mais peut-être le moins aliénant. Le cri de l’intérieur.

350px-Tyto_alba_1_Luc_Viatour dans CLUB DE ROME

 

 

 

Publié dans CLUB DE ROME | Pas de Commentaire »

LA TARTE A LA CREME DES PATRIMOINES

Posté par provola le 17 avril 2013

                

                            La déclaration des patrimoines de nos ministres n’engage que ceux qui y croient. Une lecture attentive du contenu des ces déclarations bidons prouve s’il en était encore besoin qu’au mieux ces gens tout là-haut se foutent de nous et qu’au pire ils nous croient assez ridicules pour croire à leurs simagrées. 

Mais là n’est pas le problème. L’affaire Cahuzac ne nous a pas montré que nos élus sont tous des pourris, comme aiment à nous le claironner les pourchasseurs de populismes, les maquilleurs de la réalité, mais elle aura au moins permis de mettre au devant de la scène les dérives du système économique néolibéral qui vise à permettre la circulation des capitaux sans contrôle alors qu’il voudrait contraindre celle des individus en quête d’un mieux vivre. Ce qui n’est pas exactement la même chose. Honnêtement, peu nous importe de connaitre l’age de la deudeuche de tel ou tel ministre ou la durée de l’emprunt immobilier de tel autre.

Car toute cette farce, cette communication en trompe l’œil, ces insanités républicaines ne riment à rien d’autre qu’à planquer les vrais problèmes sous le tapis.

Ce que nous voulons c’est savoir qui détient réellement les 34 000 milliards de dollars congelés dans les paradis fiscaux du monde. Ce que nous voulons plutôt, c’est un plan de lutte enfin crédible contre l’évasion fiscale, en premier lieu au niveau européen, ce qui veut dire avant tout rompre avec le consensus libéral de Bruxelles, avec la Commission des non-élus, proie des oligarchies et des lobbies industriels, rompre avec la soumission au dictat du Royaume-Uni et de l’Allemagne. la perfide Albion n’ayant de cesse de protéger son particularisme qui n’est que la possibilité de conserver sa pompe et sa blanchisserie à argent sale. Rompre avec les pritiques de l’Allemagne qui elle, en ayant gardé sa puissance industrielle impose l’austérité aux nations du sud tout en réclamant leur main-d’oeuvre pas chère pour remplacer sa population de pré-retraités, elle qui est la seule a réellement profiter du « système Europe ».

Ce que nous voulons, c’est en finir avec l’acceptation des avantages partisans (Politique agricole commune de l’un, ristourne pour l’autre). Cela veut dire engager au plus tôt l’ harmonisation fiscale entre les pays de l’Union, cela veut dire que l’impôt sur les bénéfices des sociétés doit être nivelé sur le continent ? sinon l’optimisation fiscale restera toujours un sport à la mode, surtout pour les grands groupes protégés par leurs bataillons de fiscalistes. Ce que nous voulons c’est l’arrêt de tout contact commercial, donc des barrières douanières, on appelle ça comme on veut, avec les pays soupçonnés de détournement opaques de capitaux, de faveurs fiscales; nous voulons aussi une désignation claire et nette de nos ennemis commerciaux qui sont: le Royaume-Uni, avec ses satellites Jersey, Guernesey et la City de Londres, nous voulons le démembrement du Lichtenstein, de Monaco, d’Andorre, de San Marin, mais aussi la mise au pas de l’Irlande, de la Belgique, des Pays-Bas, du Luxembourg, de Chypre. Et puis de la Suisse. 

 Ce que nous voulons, c’est que les exilés fiscaux, les VIP de la planque, les Aznavour, les Loeb, les Tsonga, les Dubrule (fondateur d’ Ibis), les Mulliez (propriétaires d’Auchan), les Bettancourt (L’Oréal) paient le juste prix de leur départ en tant que citoyens français et ne viennent plus parader sur nos écrans malades de démagogie. Leur rédemption passe aussi par le remboursement intégral des sommes évadées au fisc depuis leur départ précipité.

On entend souvent justifier l’évasion fiscale par le fait que notre pays serait un enfer fiscal par opposition aux paradis fiscaux. Les journalistes qui relaient ce genre de jérémiades sont souvent ceux qui sont justement rémunérés pour raconter ce genre de salades, on ne peut qu’être dédaigneux à leur encontre étant donné leur assujettissement intellectuel à leurs donneurs d’ordres.

Mais comment réclamer aux tenants du libéralisme à tout crain, ( qu’il soient libéraux ou socio-démocrates, leurs différences tiennent dans le détail des discours, pas dans la substance) de cette pompe à évasion qu’est en réalité la mondialisation, comment les contraindre à  planter les jalons de la régulation et les piquets du savoir vivre ensemble ? Comment croire que ceux- là mêmes qui ont laissé faire et ont sciemment favorisé l’émergence de la loi de la jungle au mieux des intérêts des plus fortunés pourraient comme par enchantement retrouver le sens du partage, qui suppose une plus juste place accordée à la répartition des ressources limitées de la planète ?

 

 

 

 

 

Publié dans EVASION FISCALE | Pas de Commentaire »

PATRIMOINE: UNE PIECE POUR MOSCOVICI

Posté par provola le 15 avril 2013

                                Le gouvernement vient de mettre en ligne le patrimoine des ministres: ce n’est pas en augmentant les impôts des ministres qu’on va pouvoir retrouver le sourire.

Bonne nouvelle tout de même: notre Ministre de l’économie (et des finances) est déjà en période d’austérité. N’auriez -vous pas quelques deniers pour lui permettre de poursuivre sa tâche de redresseur de comptes ?

Jugez vous-mêmes: http://www.declarations-patrimoine.gouvernement.fr/

Pierre Moscovici, Ministre de l'Economie et des Finances

Valeur du patrimoine ? 220 000 €

Rubrique ? Cherchez l’erreur.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

MILLE MILLIARDS D’EUROS

Posté par provola le 13 avril 2013

                      

                         1000 milliards d’euros, une paille, vous ne rêvez pas, c’est ce que coûte l’évasion fiscale à l’Europe des 27  chaque année. Ce n’est pas moi qui e dit mais Herman Van Rompuy Président de l’UE, qui annonce un sommet européen pour le 22 mai dont l’ordre du jour sera justement l’évasion fiscale. Il aura fallu l’écroulement de Chypre, l’affaire Cahuzac, la décrépitude des économies du sud du continent, les révélations de l’Offshoreleaks, le raffermissement des contraintes fiscales imposées par les USA aux paradis fiscaux pour que les fonctionnaires autoproclamés de Bruxelles veuillent bien ouvrir le dossier de la dilapidation des biens communs par les candidats à l’exil fiscal. Avec la bénédiction de Jean-Claude Junker le premier ministre luxembourgeois, qui n’étant plus Président de l’Euro groupe a plus de mal maintenant à défendre le secret bancaire dans son pays de brigands.

Van Rompuy a défini l’évasion fiscale comme étant « injuste » envers les honnêtes gens qui paient leurs impôts pour faire fonctionner les sociétés. Avec de tels dirigeants, l’Europe a des chances d’en finir définitivement avec ses rêves d’un monde meilleur. Alors qu’on aurait besoin de lutteurs, de bombardiers et de poings sur la table, on à la tête du continent des danseurs classiques, des cocottes en papier et des cajoleries dérisoires. Et dire qu’on n’a aucune chance de pouvoir changer ces pitres.

Effectivement, l’effervescence actuelle, l’écume devrais-je dire va amener quelques aménagements à la marge, le Luxembourg et l’Autriche vont lâcher du lest sur le secret bancaire, les accords de transparence fiscale avec la Suisse vont permettre de sauver les apparences mais certainement pas l’essentiel. Les fortunes font recours à des prête-noms, à des sociétés écrans, à des transferts intercontinentaux qui permettent de blanchir des trafics obscurs, de placer in-fine des pactoles dans des placements adéquats à la City de Londres, la lessiveuse mondiale.

Car l’histoire des paradis fiscaux n’en serait pas une s’il n’y avait pas au bout du compte, un système organisé, structuré, parfaitement légal, de récupération et de blanchiment des capitaux évaporés.

En cette semaine qui a vu la disparition de la dame de fer, la mère Tatcher, qui a fait souffler au milieu des années 80 le vent du néo-libéralisme sur la planète, qui a fait de la rigueur sa marque  de fabrique pour des commentateurs un peu justes historiquement, il faut plutôt admettre que cette version reste pour une large part une fable. La réalité est que le Royaume -Uni n’est pas définitivement sorti de l’ère industrielle pour devenir vertueusement une économie basée sur le service. Car qu’entend-on par service ? Service bancaire, d’assurances, financiers ?  Oui certainement. Mais qu’est-ce que cela veut dire réellement ? Cela veut dire s’occuper de capitaux pour les investir « au mieux des possibilités financières » en récupérant au passage une juste rémunération. Cela suppose avant tout de pouvoir attirer ces capitaux, de les piéger dans ce filet de pêche mondial, de pouvoir les drainer, ensuite, les trier, les découper, les saler, les vendre à la criée à l’arrivée au port.

Tous les capitaux, les blancs, les noirs, les occultes, les propres mais aussi les sales, surtout les sales, car les autres n’ont aucun intérêt à aller se faire voir du coté de chez la reine. Des cons.

 

Publié dans EVASION FISCALE | Pas de Commentaire »

LA SUISSE, CE CORPS ETRANGER (CAHUZAC ET COMPAGNIE)

Posté par provola le 8 avril 2013

                                Les Helvètes se rappellent de temps en temps à notre bon souvenir, cette fois en s’apprêtant à expulser les étrangers tels Cahuzac qui se font prendre comme des branques. Il n’y a plus de morale.

15 millions d’euros ne suffisent plus à faire de vous un honnête homme. Les banques suisses sont prêtes à collaborer avec les administrations fiscales et  à dénoncer les idiots qui se sont faits prendre dans le filet, ces pauvres diables qui veulent planquer deux ou trois valises de biftons.

En fait pour les Suisses, ce qui est suspect, c’est l’étranger sans le sou, bien que leur pays soit en Europe celui ayant le plus fort pourcentage de résidents étrangers dans sa population, après le Luxembourg.

Tant que les fourmis soumises, les frontaliers et les sous-contrats se tuent le dos à fabriquer les bonbons Ricola en percevant des bas salaires et en assurant une bonne rentabilité, elles sont tolérées, mais attention aux écarts qui pourrait déclencher la procédure d’expulsion et donc la double peine. Ceux qui ne possèdent pas le fameux sésame, le passeport frappé de la croix blanche comme sur la boite de chocolat ne seront donc plus traités comme les bons Suisses, ils pourront être renvoyés sur le champ. Quid des droits  du citoyen, de la procédure en appel, de l’éventuel appel ? 

L’expulsion se fera par voie d’eau, sur le lac Léman, les bannis seront convoyés sur des vedettes rapides pour être débarqués sur l’autre rive, du coté d’Evian, près du casino, triste sort. 

Les Suisses ne sont pas partageurs, persuadés qu’ils sont d’être responsables de leur niveau de vie, ils punissent les envahisseurs qui ne sont pas là pour les enrichir. 

Les exilés fiscaux, eux, restent les bienvenus, tant que le coté sud du Lac se débat avec les taux d’intérêts de la dette d’État, un Euro au bord de l’implosion, des manifestations de mécontentement, quelle horreur, le flux de réfugiés en quête de Rolex rutilantes ne se tarira pas et les banques pourront dormir tranquilles, tant qu’il n’y a pas le feu au lac. 

Ne nous méprenons pas, ce furoncle planté là au cœur de l’Europe, nous narguant de sa soi-disant stabilité, comme une tache d’insanité dans l’océan des dérégulations, est de la famille des leucémies rampantes, le drapeau couleur sang est souillé de l’hémoglobine des spoliés. 

Planque à trafiquants d’armes Russes ou Arabes, siège de multinationales inconnues,(telle Nestlé),qui considèrent que l’eau est un produit et pas un droit, qui vendra de l’eau en bouteille jusqu’au fin fond du Sahel, et fera boire du lait en poudre aux nourrissons mongols.

Paradis d’industriels sans scrupules ou en fuite, qui trouvent là un climat propice à la préservation de leur patrimoine, des légions de partisans de la ligue du nord italienne, les aboyeurs anti-corruption, anti-sud, anti-administration, anti-impôts, anti-mafia, plus corrompus que les mafias sicilienne, napolitaine ou calabraise.      

Pépinière de cliniques de luxe où affluent les peaux sèches en vadrouille, laboratoire à cosmétiques et à cures de jouvence, siège de Novartis, un des leaders du médicament, qui décide de licencier 1300 collaborateurs…au Etats-Unis, pour augmenter sa rentabilité. Tube à essai de la délation généralisée, le douanier suisse veut tout savoir sur vous et tout le monde est un douanier potentiel, frontière en forme de gruyère pour les capitaux, érigée en blockhaus contre les pauvretés et les malheurs environnants. 

Ce modèle de démocratie participative, vaste plaisanterie, est une face nord de la corruption, une arête inexpugnable, un casque militaire sur la tête. Sous les montagnes, des abris-anti-atomiques, des anti-missiles étrangers pour un effet aspirine assuré, et les vaches sur les pâturages, cloche au cou (car elles échappent à la corde contrairement aux humains de seconde zone).

Au loin une vague impression de tempête économique tout juste incapable  de déclencher le moindre clapotis sur le lac.  

 

Publié dans EVASION FISCALE | Pas de Commentaire »

ALBERT II DE MONACO FUSTIGE LES PARADIS FISCAUX

Posté par provola le 5 avril 2013

  ALBERT II DE MONACO FUSTIGE LES PARADIS FISCAUX dans CHERCHEZ L'ERREUR   A l’occasion du conseil des Ministres dont l’ordre du jour concernait les Paradis fiscaux, son Altesse Sérénissime Albert II de Monaco a souligné son souhait de voir disparaître les paradis Fiscaux, au moins aux yeux des contribuables français. Des caméras de surveillance seront déployées sur tout le territoire de la Principauté et en particulier sur la grande plage du Casino.

Les Français ne pouvant rien cacher à leur administration fiscale seront fichés et empêchés de traverser les zones sensibles de circulation des capitaux, seuls seront admis les fraudeurs légaux apportant un cash de plusieurs centaines de millions d’euros. 

En effet il est admis dorénavant, suite à l’affaire Cahuzac, que le Français moyen devient un citoyen de second rang sans possibilité d’échapper aux contraintes d’un Etat totalitaire, confiscatoire et spoliateur.

Toute demande de domiciliation sera refusée aux Français ne possédant pas la double ou la triple nationalité Franco-Belgo-Britannique.

A la suite du Conseil des Ministres, le Prince s’est envolé dans son helicoptère en direction du Liechtenstein où se tient ce week-end la conférence internationale sur le réchauffement climatique. Monaco y tiendra une place particulière pour l’intérêt qu’elle porte depuis toujours pour la protection des crocodiles d’élevage ( sacs à mains en croco) et pour sa contribution à la cause des visons.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

ROYAL OUBLI

Posté par provola le 4 avril 2013

                        La présidente PS de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal, a estimé jeudi que la fraude imputée à Jérôme Cahuzac était consternante et jetait le discrédit sur les élus, sans se prononcer sur le point de savoir si François Hollande était au courant avant mardi.

«C’est consternant, c’est affligeant, parce que la politique c’est servir les autres et c’est ne pas se servir. C’est une règle d’or, une règle à respecter et à protéger», a déclaré à des journalistes la candidate du PS à la présidentielle de 2007, en marge d’une réunion au conseil régional à Poitiers.

«On a la chance en France d’avoir beaucoup d’élus engagés qui ne ménagent pas leurs peines (…) et tout d’un coup il y aurait un discrédit jeté sur l’ensemble des élus parce que certains se livrent à des comportements qui sont une trahison par rapport à la fonction magnifique de dépositaire de la confiance du peuple», a-t-elle encore déclaré, avant de souhaiter une «sanction rapide et intransigeante.

On sait désormais que le compte de Cahuzac datait de 20 ans , or il y a sept ans on se souvient que Royal, alors en course pour l’Elysée s’était faite épinglée par le Canard Enchainé pour sous estimation de patrimoine de manière à minimiser son impôt sur la fortune:  

Dans son édition du 7 mars 2007, l’hebdomadaire affirme notamment que son patrimoine immobilier s’élève en fait à plus de 1,8 millions d’euros, bien loin des 933 000 euros officiellement déclarés au fisc. « Les contribuables fortunés ont certes une fâcheuse tendance à minimiser la valeur de leur patrimoine de 10 à 15%. Mais la candidate à l’Elysée pulvérise les records de sous-évaluation immobilière », écrit le journal. Objectif de Ségolène Royal et François Hollande, selon Le Canard enchaîné : limiter leur ISF, établi à 862 euros en 2005, au lieu de 6 000 euros, d’après l’estimation du journal.

Toujours selon l’hebdomadaire, qui se base sur les estimations de six experts immobiliers de la Côte d’Azur, la valorisation de la maison de 120 m2 que le couple possède à Mougins, près de Cannes, « relève de l’aimable plaisanterie ». Les 270 000 euros officiellement déclarés seraient ainsi deux à trois fois inférieurs au prix du marché -Le Monde, dans son édition datée du 7 mars, fixe d’ailleurs selon ses estimations la propriété à 540 000 euros « sans la piscine, le terrain et la vue ». Autre sous-estimation relevée par Le Canard enchaîné : l’appartement de Boulogne-Billancourt, dont Ségolène Royal et François Hollande possèdent les deux tiers via une Société civile immobilière, vaudrait en fait 1,2 million d’euros, et non 750.000 euros.

Enfin, Le Canard enchaîné relève également que Ségolène Royal aurait « négligé d’évoquer deux biens supplémentaires qui viennent gonfler le patrimoine soumis à l’ISF de son foyer fiscal : des parts dans deux appartements situés à Cannes et propriété de la famille Hollande ».

(sources TF1 et Libé)

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

QUE SE VAYAN TODOS (3) CAHUZAC ET TOUS LES AUTRES

Posté par provola le 2 avril 2013

                   Il ne savait rien, le Président ne savait rien, Il ne savait pas que la Suisse est un paradis fiscal, que l’évasion fiscale est un sport national, que son Ministre du budget est un fraudeur, que l’Europe est une lessiveuse, que Monaco, le Luxembourg sont des usines à blanchiment.  

Hollande ne sait pas que l’Irlande et les Pays-Bas sont des zones de non-droit fiscal. Que l’Europe est en train de crever de ce système pourri de planque économique, de dilapidation du bien commun.

Hollande ne sait pas que l’évasion fiscale coûte chaque année 50 milliards d’euros au budget de l’Etat, pas un mot la semaine dernière dans sa dernière allocution.

Non, Monsieur le Président, tous ces Etats bidons, factices, ces royaumes de pacotilles, aux trottoirs propres, ces prisons dorées ne peuvent pas continuer à menacer impunément la cohésion continentale.  

Le Président qui se veut exemplaire « prend ce soir acte des aveux de Cahuzac avec une extrème sévérité« , on se croirait dans la cour de l’école avec le Dirlot qui engueule le gentil élève qui a cassé un carreau. On attend autre chose du Président qu’il veuille simplement appeler Carglass.

On attend du Boss qu’il prennent toutes ses responsabilités qui sont pleines et entières. Je ne parle pas du premier ministre pauvre diable englué dans ses turpitudes ou sa vacuité. Tous les deux savaient quand même que la technologie permet à 100% de reconnaître une voix gravée sur une bande magnétique. Ils savaient bien évidemment.

Je parle du Président car il représente tous les autres coupables. Coupables de rester muets, les Ministres, les Socialistes, les UMP, mais aussi les médias, tous les sbires de ce libéralisme débridé, parfaitement au courant des mécanismes, des rouages du complot mondial de sape des fondemenst de la démocratie. Mais qui pourtant restent immobiles, figés, participant de la grande braderie du droit commun.

Ce n’est pas au Président ou à sa conscience que devrait s’adresser l’ancien ministre démissionné, mais au peuple. Lui qui portait le mandat qui lui avait été confié par la nation tout entière.

Cette nation qui sait l’évasion des moeurs politiques et économiques mais qui pourtant continue à porter au pouvoir les mêmes pitres, les mêmes conspirateurs, depuis des lustres.

Va-t-on continuer à croire cette clique en mal de solutions économiques, cette bande d’inutiles en place depuis trente ans ?

Ou va-t-on enfin se dire qu’il est désormais nécessaire de passer à la sixième République ?

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement