• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 26 février 2013

ELECTIONS ITALIE: QUELLE MASCARADE ?

Posté par provola le 26 février 2013

                      ELECTIONS ITALIE: QUELLE MASCARADE ? dans ITALIE Beppe-Grillo_2490875b        

                             Ne nous y trompons pas, l’Italie n’a pas subitement basculé dans le n’importe quoi comme bon nombre de commentateurs franchouillards, l’air un brin condescendant  veulent bien nous le faire croire. Que l’Europe des marchés se fasse du mouron j’e n’en doute pas un seul instant mais faire passer la démocratie italienne pour un repaire de populistes, n’est pas un comportement correct. 

Que nous dit le peuple italien ? Que l’Europe n’a rien à voir avec ce qu’on lui a vendu depuis des décennies,(les lecteurs de ce blog en savent quelque chose) l’Euro fort, l’Etat continent sui protège le modèle de développement, tout cela n’est qu’un amas de balivernes à l’aune des coupes drastiques dans la dépense sociale, à l’aune de l’explosion de la dette et du chômage induit par l’austérité. Depuis ce matin ce ne sont que sarcasmes et  menaces, de la part des sbires de la finance  qui se demandent si la pilule amère va pouvoir être administrée avec autant de facilité qu’avec le précédent gouvernement Monti, rangé aux oubliettes. Le Spread, l’écart de taux ( remboursement des dettes souveraines) entre Allemagne le bon élève et l’Italie s’est a nouveau tendu comme pour avertir la population de la mauvaise humeur des préteurs.

Aucun commentaire ne s’est réellement penché sur ce que cachait véritablement le résultat du vote législatif d’hier. Si le retour de Berlusconi a une logique évidente, les classes favorisées voyant dans la baisse des impôt promise par le Cavaliere une façon de revenir aux fastes d’antan, toujours moins d’impôts, toujours moins de taxes et d’Etat, le gagnant fait figure de perdant tant les résultats escomptés se dissolvent en jus de boudin. Le centre gauche à la Hollande pour faire court, se croyait suffisamment à l’abri pour promettre la poursuite des mesures draconiennes imposées par Bruxelles, son émiettement au cours de la campagne est une réponse cinglante au dictat de Madame Merkel. le sénat qui pèse d’un poids aussi lourd que l’assemblée nationale étant bloqué, le pays devient difficilement gouvernable, l’arbitre devient celui que personne n’attendait, le Mouvement cinq étoiles.

 Avant de s’offusquer des dérives du peuple italien, voyons plutôt ce que propose ce parti naissant:

ETAT ET CITOYENNETE:

l’organisation actuelle de l’Etat est burocratique, surdimensionnée, couteuse et inefficace, le parlement ne représente plus les citoyens. Les Partis se sont substitués à la volonté populaire et se sont soustraits à son contrôle et à son jugement. Cinq étoiles propose d’abolir les Provinces (les départements italiens).

Communautés de communes pour les communes inférieures à 5000 habitants.

Réduction à deux mandats maximum pour tout représentant publique.

Elimination de tout privilège particulier pour les parlementaires, y compris celui ouvrant droit à la retraite après 2 ans et demi de mandat.  

Interdiction pour les parlementaires d’exercer une atre profession durant leur mandat.

Salaires des Parlementaires alignés sur la moyenne des salaires nationaux.

Abolition des remboursements électoraux.

Interdiction du cumul des mandats.

Non éligibilité pour les anciens condamnés.

Référendum d’initiative populaire.

Chaque loi votée doit être subordonnée à une couverture financière.

Les lois doivent être rendues publiques on line 3 mois avant leur approbation pour permettre le débat citoyen.

ENERGIE:

Une politique rigoureuse de réduction des gaz à effet de serre doit permettre à l’Italie de respecter les directives du protocole de Kyoto.

Une série de mesures énergétique doivent permettre de faciliter la transformation énergétique.

Possibilité pour chaque citoyen de revendre sa propre énergie au distributeur national.(Enel) 

INFORMATION.

L’information est le fondement de la Démocratie. Si le contrôle de l’information est concentré chez peu d’acteurs, il en résulte une dérive anti-démocratique. Le Citoyen non informé ou désinformés ne peut pas décider ni choisir. Il n’a plus qu’un rôle de consommateur et d’électeur passif.

Aucune chaîne nationale de télévision ne doit être possédée par un actionnaire privé majoritaire. Aucun actionnaire ne peut être propriétaire de plus de 10% d’une telle télé à couverture nationale.

Aucun quotidien national ne peut-être possédé par un actionnaire unique. L’actionnariat sera diffus avec des parts maximum de 10%.   

Deux chaînes publiques seront vendues à un actionnariat diffus avec un maximum de 10% par part.

Alignement immédiat des tarifs de l’ADSL aux tarifs moyens pratiqués en Europe.

ECONOMIE.

Interdiction de la participation à plusieurs Conseils d’administration de sociétés cotées en bourse.

Interdiction du démantèlement d’industries alimentaires et manufacturières d’un important intérêt sur le marché intérieur.

Interdiction de l’actionnariat croisé entre les banques et l’industrie.

Introduction d’un salaire maximum pour le management des sociétés cotées en borses et les sociétés à participation d’Etat.

Abolition des stock-options.

Abolition des monopoles de fait: Autoroutes, Pétrole (ENI), électricité (ENEL), Médiaset (Berlusconi), Ferroviaire.

Alignement des tarifs de l’énergie, de l’accès internet, de la téléphonie, de l’électricité et des transports à la moyenne des couts européens.

Réduction de la dette publique par un effort sur les gaspillages et sur l’introduction de nouvelles technologies permettant de réduire le nombre d’intermédiaires.

Favoriser la production locale.

Soutenir les associations à but non lucratif.

Allocation chômage garantie.

Taxe sur les sociétés induisant une casse sociale.

TRANSPORTS:

Taxe sur l’usage de la voiture dans les zones urbaines.

Développement des pistes cyclables.

Effort sur les zones de stationnement pour les vélos.

Taxe sur l’utilisation de la voiture dans les centre-villes.

Effort sur les transports collectifs.

Arrêt de la ligne TGV Lyon Turin.

Interdiction de la construction de nouveaux parkings en ville.

Développement des trains de banlieue.

Subsides accordés au télé-travail.

SANTE:

La santé doit rester un service public, la santé privée réduit le potentiel et enlève les talents à la santé publique.

Gratuité totale des soins et équité d’accès, franchise en fonction des revenus de chacun pour les soins non essentiels.

Promotion des médicaments génériques.

Promotion des principes actifs et non pas des noms commerciaux et des marques de l’industrie pharmaceutique. 

Lutte contre la douleur, en particulier développement de l’emploi dela morphine.

Financement de la recherche médicale par une diminution de la recherche militaire.

Effort sur la recherche sur les maladies rares.

Elimination des incinérateurs.

Introduction du délit pour politique ou autre décisions locales ou nationales provoquant à terme des maladies ( voir Amiante)

 EDUCATION NATIONALE:

Accès à internet dans toutes les écoles.

Abolition progressive des livres scolaires et remplacement par l’accès au format digital via internet.

Enseignement obligatoire de l’Anglais à l’école maternelle.

Ressources de l’Etat uniquement allouées à l’école publique.

Enseignement gratuit de la langue italienne à tous les étrangers.

Accès public aux leçons universitaires.

Investissements dans la recherche universitaire.  

On le voit, les mesures proposées semblent souvent tomber sous le sens, il n’y a là rien qui vaille à ce Parti la bordées de sifflets qu’on lui adresse de ce coté-ci des Alpes. Les nouveaux députés pour la plupart issus de la société civile et non pas des élites ne sont surtout pas des habitués des hémicycles, gageons qu’ils sauront se préserver des avances qui ne manqueront pas d’arriver de toutes parts de l’échiquier politique. 

Monti est renvoyé aux oubliettes et Bruxelles est avertie, les peuples ne supportent plus les diktats et les politiques qui ne mênent qu’au désastre social, une page inédite est en train de s’écrire qui ne s’effacera pas de si tôt.

 

 

 

Publié dans ITALIE | 1 Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement