• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 14 février 2013

OBAMA LANGUE DE BOIS

Posté par provola le 14 février 2013

                          Dans son discours sur l’état de l’Union, prononcé mardi 12 février à Washington, Obama a voulu séduire les classes moyennes, qu’il considère comme « le véritable moteur de la croissance économique américaine ».

Le Washington Post relève qu’Obama s’est enhardi sur la question du budget. Selon le journal, le moment le plus fort du discours a été la remise en question du stéréotype selon lequel la réduction du déficit serait un bienfait pour l’économie. Au contraire, le président a plaidé pour des « investissements en faveur d’une croissance globale »– une idée forte pour le journal, et ce, même si elle a peu de chance de séduire le Congrès.

« J’ordonnerai à mon cabinet de me présenter les textes que nous pouvons prendre, maintenant et à l’avenir, pour réduire la pollution, préparer nos communautés aux conséquences du changement climatique et accélérer la transition vers davantage de sources d’énergies renouvelables. » Le président américain a fixé « un nouvel objectif à l’Amérique : réduire de moitié l’énergie dépensée dans nos maisons et nos entreprises d’ici les vingt prochaines années ».

En fait Obama nous fait du tout et n’importe quoi, du tout et son contraire, IL NOUS INDIQUE  QU’IL FAUT  PROFITER des énergies nouvelles fossiles pour accélérer la transition vers des énergies moins polluantes …

« Les gaz de schistes qui ont rendu aux USA le sceptre de principale nation productrice d’énergie fossile, vont permettre une accélération du processus de transformation de l’économie ».

On croit rêver…connaissant les véritables rejets en méthane dans l’atmosphère DE LA TECHNIQUE DU CRACKING qui rend les gaz de schistes plus polluants que le charbon.   

« Il faut profiter des revenus de notre pétrole et de notre gaz pour financer un « Energy security trust » qui nous mènera vers de nouvelles technologies, vers la voiture propre ».

Car Obama admet dorénavant la réalité du changement climatique et reconnait que les 12 années les plus chaudes de l’ère moderne ont été enregistrées durant les quinze dernières années. On n’en est plus à la négation pure et simple de son prédecesseur mais alors qu’on aurait pu s’attendre à ce qu’il en tire toutes les conséquences sur la nécessité de réduire la voilure, ce qui passe par un partage des richesses et non plus par une course à l’échalotte, voilà qu’il nous alimente la nouvelle croissance par un tour de passe-passe; les voitures seront propres, les mobiles seront propres, la vie sera propre.

La logique de la croissance verte sévit toujours, il faut tout changer pour que rien ne change sur le fond, pour que vive la mondialisation, que perdure l’accumulation des richesses pour quelques uns, et la galère pour les autres.  

 

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement