LE GAZ DE SCHISTE PIRE QUE LE CHARBON

Posté par provola le 31 janvier 2013

LE GAZ DE SCHISTE PIRE QUE LE CHARBON  dans GAZ DE SCHISTES dans GAZ DE SCHISTES

L’exploitation des gaz de schiste aux USA, vue de l’espace, les torchères illuminent la nuit autant que les mégalopoles.

                            Le PS qui cherche par tous les moyens à retrouver la croissance perdue va finir par nous sortir du chapeau la vieille lune du gaz de schiste qui aurait le potentiel de relancer une économie basée sur une énergie pas chère, carburant du consumérisme. Comme l’humanité toute entière qui fouillera jusque dans les entrailles de la Terre pour poursuivre la fuite en avant, cette folie qui ne peut que nous mener au désastre. Les USA ont vu dans cette nouvelle illusion la façon de redevenir la première puissance mondiale, les bonnes intentions des Conférences sur le climat peuvent attendre, il y a bien trop d’intérêts en jeu, la planète n’est qu’une variable d’ajustement, l’important, ce sont les bénéfices.

En France, l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (Opecst) a demandé au député PS Christian Bataille et au sénateur UMP Jean-Claude Lenoir un rapport sur « les techniques alternatives à la fracturation hydraulique pour l’exploration et l’exploitation »des gaz de schiste.

Le débat ne cesse de resurgir sur l’opportunité d’exploiter cette source d’énergie. Encore dernièrement, c’est Louis Gallois qui a jeté un pavé dans la mare en écrivant dans son rapport sur la compétitivité que la France ne pouvait faire l’impasse sur les gaz de schiste. Régulièrement, le Medef et les compagnies pétrolières plaident pour le lancement, à tout le moins, d’une expérimentation et pour l’évaluation des ressources potentiellement exploitables.

Quel est le véritable impact pour le climat de l’exploitation du pétrole et du gaz de schiste ?

Le débat est relancé avec la parution d’une nouvelle étude alarmante quant à l’importance des fuites de méthane autour des puits. Des résultats qui interrogent de nouveau le bilan climatique de ces hydrocarbures non conventionnels qui sont en train de transformer le paysage énergétique américain et mondial.

Des chercheurs de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) et de l’université du Colorado ont mesuré, grâce à des équipements au sol ainsi qu’un aéronef, les concentrations de différents polluants dans l’atmosphère, aux abords des puits des champs gaziers et pétroliers du bassin d’Uintah (Utah), raconte la revue britannique Nature, dans son édition du mercredi 3 janvier. Ils ont ensuite déduit, à partir de modèles atmosphériques et des données de rejets des industries, la quantité d’émissions de ces puits.

Selon les résultats préliminaires, présentés en décembre 2012 lors du colloque annuel de l’Union géophysique américaine (AGU) à San Francisco, les puits de gaz de schiste laisseraient fuir 9 % de méthane (CH4), l’un des principaux composants du gaz naturel, pendant leur durée d’exploitation.

Des chiffres très supérieurs à la valeur retenue par l’Agence américaine de l’environnement (EPA), qui parlait de 2,4% pour 2009. « En cause : les fluides utilisés pour fracturer la roche entraînent avec eux, lorsqu’ils sont pompés pour être ramenés vers la surface, des bulles de gaz naturel qui vont se disperser dans l’atmosphère. La remontée du gaz à l’ouverture du puits se traduit en outre pendant quelque temps par une fuite supplémentaire de méthane. Enfin, les gazoducs ne s’avèrent pas totalement étanches.

De quoi remettre en cause l’un des arguments forts en faveur du gaz de schiste, à savoir son impact climatique réputé plus faible que celui du charbon – sa combustion dans les centrales électriques génère presque deux fois moins d’émissions de dioxyde de carbone (CO2), principale cause du réchauffement climatique. En rejettant du méthane, qui possède un coefficient de réchauffement 23 fois supérieur à celui du gaz carbonique, la production de gaz de schiste par fracturation hydraulique pourrait avoir un bilan en gaz à effet de serre équivalent, voire supérieur, à celui du charbon.

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement