• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 22 janvier 2013

OBAMA PREND LA GROSSE DETTE

Posté par provola le 22 janvier 2013

 OBAMA PREND LA GROSSE DETTE dans ETATS-UNIS 499224_1  16 000 milliards de dollars, la dette américaine est sauve et peut continuer de monter sans exploser en vol, la planche à billet fonctionnera à fond la caisse, le plafond de la maison blanche ne s’effondrera pas, le monde est sauf. Le Obama nouveau est arrivé, il nous a refait le coup du fiscal cliff, refiler le frisson au monde entier sur le mur fiscal, la falaise de la dette. S ‘il bénéficie toujours de faibles taux souverains, l’Etat fédéral américain est confronté à un déficit abyssal de 7,8 % du Produit Intérieur Brut (PIB) soit 1.211 Mds$ en 2012, selon la Maison Blanche. La dette publique, qui a explosé depuis le début des années 2000, atteint, quant à elle, environ 100 % du PIB.

Mais comme d’habitude, à la dernière seconde, le Sénat et la chambre des représentants ont voté la possibilité pour la dette de continuer à augmenter, contre quelques très douces augmentations d’ impôts pour les plus riches, mais les très très riches. le taucx d’imposition passera de 35 à 39 % pour les foyers aux revenus de plus de 450 000 dollars par an. Le Congrès devra en effet relever au premier trimestre le plafond légal de la dette américaine, atteint officiellement le mois dernier, une procédure qui avait donné lieu en 2011 à une crise politique aiguë

Autant dire que les USA s’autorisent, tous seuls, sans que personne ne leur demande rien, à augmenter leur dette, alors qu’au FMI qui n’est que leur bras armé économique, on oblige les autres pays à se serrer la ceinture. Remarquez, les fonctionnaires que sont les sénateurs et les représentants  ne pouvaient pas ne pas signer ce relèvement du plafond de la dette car sinon il leur eut été tout simplement impossible de recevoir leur paye du mois de janvier, toutes les dépenses publiques devant être gelés sans le fameux accord. Les représentants du peuple ne se refusent jamais rien de ce qui les arrangent.

En réponse à cette mesure , la Banque du Japon (BoJ) a annoncé aujourd’hui une série de mesures musclées destinées à permettre à l’économie de l’archipel de sortir durablement de la stagnation, promettant des rachats d’actifs illimités et doublant son objectif d’inflation. En élargissant sa politique d’assouplissement quantitatif, la BoJ répond ainsi aux pressions du nouveau gouvernement conservateur de Shinzo Abe.

Dans un communiqué cosigné par le gouvernement, la Banque du Japon s’est engagée à des achats illimités d’actifs à partir de 2014 et a relevé son objectif d’inflation, à 2%. Autant dire qu’avec une dette publique de  9 000 milliards d’euros, la troisième puissance économique mondiale équivaut à environ 200 % de son produit intérieur brut (PIB), la proportion la plus importante parmi les pays développés.Autant dire qu’avec une dette pareille, n’importe quel autre pays serait déjà saigné à blanc par le FMI.

Mais non, les USA et le Japon peuvent de manière illimitée, ce n’est pas moi qui le dit mais les banquiers centraux de ces deux pay, se permettre de ne pas respecter ce qu’ils imposent à tous les autres. Pour que le monde libéral continue à fonctionner et les USA à le dominer , il suffit que l’Oncle Sam se dise riche pour que le reste de l’humanité le croit. Les USA et ses satellites sont l’étalon or, tout leur est permis, même d’échapper aux règles de bonne conduite qu’ils ont eux-mêmes édictées. Les USA n’ont plus un copec ? Pas de problème, Obama ressort la nouvelle robe rouge de Michèle et Hop le fric coule à gogo, il suffit pour cela de ponctionner un peu plus les salauds de Grecs qui ne payent pas leurs impôts, les cigales italiennes qui ne bossent pas assez, les Espagnols qui dépensent trop, les Portugais qui achètent trop de cierges pour la vierge Marie, les Argentins qui n’achètent plus de merdes yankees.

Christine en chienne de Lagarde, shérif du Fond monétaire international, se met à mordre dès que des velléités de révolte se font jour chez les populations des nouveaux pauvres. »La Grèce tient son avenir entre ses mains. C’est au pays lui-même de réussir« , a déclaré Christine Lagarde avant d’ajouter : « Si les réformes ne sont pas appliquées alors d’autres mesures d’austérité seront nécessaires ».  La situation sociale en Grèce ne cesse de se dégrader mais ça n’émeut pas Christine. En décembre, le chômage a poursuivi sa progression et touche désormais 26,8% de la population active. C’est 0,8 points de plus qu’en septembre 2012. Plus éloquent, depuis septembre 2011, le nombre de chômeurs a bondi de 37,7%. Il touchait alors 19,7% de la population active. Au total, la péninsule héllénique compte désormais pas moins de 1,345 millions de personnes.

Avec 56,6 % des actifs entre 15 et 24 ans sans emploi, ce sont sans surprise les jeunes qui boivent le plus la tasse. La tranche des 25-34 ans compte quant à 34,1% de chômeurs

Mais il  vrai que  pour permetre aux States et à ses acolytes de flamber au casino de la mondialisation il faut bien que quelqu’un paye. Ha oui, j’oubliais, Christine aura droit à une belle médaille de la part de son ami Obama, pour bons et loyaux services rendus à la bannière étoilée.

Publié dans ETATS-UNIS | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement