DEPARDIEU CAHUZAC: LES RACINES DU MAL

Posté par provola le 16 décembre 2012

                             L’affaire Depardieu (voir arcticle ci-dessous: Depardieu, la vie s’arrête à Néchin) ayant secoué le landerneau médiatique ces derniers temsp pourrait bien n’être qu’un épi-phénomène eu regard à l’immense vague d’évasion fiscale minant les fondements de notre société et plus généralment de notre démocratie.

Quand un ministre de la République, Jérôme Cahuzac en l’occurence, en charge de notre budget et de la surveillance de l’évasion fiscale est convaincu d’avoir possédé un compte illégal en Suisse durant 20 ans et d’avoir en 2010 transféré les fonds détenus à Singapour, il faut se poser la question de la remise en cause totale du fonctionnement de  notre maison commune.

Si le comportement de notre amuseur public Obélix peut prêter à sourire tant il apparait vide de toute moralité, la face cachée du Ministre révèle bien au contraire que la transgression et l’illégalité se sont totalement introduites au plus haut sommet de l’exécutif, et là le cancer de l’évasion prend véritablement toute son ampleur.

 Toute cette affaire nous permet de mieux jauger l’étendue du désastre en cours alors que nos nos médias officiels appartenant peu ou prou aux gérants du système de fraude organisée, évacuent consciencieusement toute trace qui pourrait éveiller notre mécontentement.

Heureusement de bonnes âmes tels les flibustiers de Médiapart ou du Canard Enchaîné arrivent parfois à briser l’omertà.

Bonne écoute: DEPARDIEU CAHUZAC, LES RACINES DU MAL

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement