FLAMANVILLE: LA FACTURE DES FOUS

Posté par provola le 4 décembre 2012

                            La facture de l’EPR de Flamanville (Manche) n’en finit pas d’augmenter. EDF a annoncé lundi avoir relevé de 2 Mds€ son estimation du coût de la construction du réacteur nucléaire de troisième génération. Cela porte le montant total à 8,5 Mds€, inflation comprise, en partie à cause des problèmes et retards subis par le chantier. L’an denier la facture avait pratiquement doublé de 3,3 miliards (en 2005)  à 6 milliards. Le chantier avait déjà annoncé un retard de 4 ans par rapport au calendrier initial. Cette date a été maintenue. Jusqu’à quand  ?

On est chez les fous !» a tweeté de son côté Jean-Vincent Placé, le patron des écologistes au Sénat.

8,5 milliards pour l’EPR de Flamanville, sans compter l’allongement des coûts subis par Bouygues en Finlande où le premier EPR est train de devenir un véritable cauchemar pour notre champion du BTP. Là-bas, nos amis Finlandais ont tout simplement alourdi l’ardoise devant être prise en charge par Bouygues de quelques 5 milliards. Vous pensez bien que ce coût va être entièrement réglé par l’Etat français en sur-facturations sur le chantier de Flamanville, le prix de la sécurité nucléaire pour certains, une escroquerie à grande échelle pour d’autres.

8,5 milliards pour Flamanville donc, plus 5 milliards de mieux pour l’EPR finlandais, que nous devrons payer d’une manière ou d’une autre, plus 26,1 milliards pour le Lyon-Turin (estimation du Trésor; coût estimé en 2002: 12 milliards d’euros) qui sera attribué en grande partie à Eiffage , Vinci ou Bouygues, plus 4 milliards pour ‘aéroport de Notre Dame des Landes (Estimation Canard enchainé, coût estimatif en 2002: 500 millions d’euros)  qui est déjà tombé dans l’escarcelle de Vinci, le doute n’est plus permis, les fous sont au pouvoir. Chers les fous.

En temps de crise, on l’aura compris, en temps d’austérité devrait-on ajouter, où chaque centime est compté pour la retraite du citoyen landa, où le chômeur est montré du doigt, où les restos du coeur ont du mal à boucler les fins de mois, il semble allucinant de se lancer dans ces sortes de gabegies insensées, ces espèces d’aventures technologiques risquées d’un point de financier autant qu’inutiles d’un strict point de vue technogique.

Le temps des pyramides, du Concorde ou du paquebot France est révolu, il faudrait que quelqu’un se charge d’expliquer cela à notre gente dirigeante en mal de postérité.

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement