AMOUR

Posté par provola le 28 octobre 2012

                      AMOUR dans MESSAGES AUX LECTEURS 220px-Jean-Louis_Trintignant_Cannes_2012

                         Je veux vous remercier, Monsieur Trintignant, d’avoir bien voulu revenir à la vie pour nous parler de nous. D’être rentré d’un séjour auprès de vos proches disparus pour remettre le couvert encore une fois. Amour est comme vous dites votre ultime soupir, votre ode à la vie,  votre accord parfait, votre message, votre illumination finale qui n’est que l’ esquisse de notre propre vacuité.

Monsieur vous touchez ici au sublime, au plus profond de l’être, aux viscères des sentiments. 

Chers lecteurs, ne manquez pas ce plongeon sans filet au travers des corps brisés quand les coeurs ralentis battent la mesure d’une existence bien faite. Quand les couches sont pleines, l’épuisement latent, et que le vide s’empare de l’espace, que le souffle s’emmitoufle sous un coussin d’air trop lourd pour supporter la respiration. Laissez-vous emporter par cette sonate aux sanglots longs, apprenez la musique des sentiments, le temps suspendu, les regards puissants, les mouvements hésitants, l’espace qui se réduit jour après jour. Venez ici apprendre à vivre, tout simplement, ce qui veut dire aimer. 

Ce scénario est géant, entre fauteuil roulant et lit médicalisé, les acteurs sont bouleversants, humains, on ressort de cette salle obscure avec la certitude que nous venons d’assister à notre propre décrépitude.  Un silence si délicat résonne. On entend le goutte à goutte du robinet qui fuit.

On s’acharne trop souvent à croire, à vouloir continuer, à continuer quoi ? Quand tout a été dit, quand tout devient de trop , quand c’est fini.

Chapeau bas, Monsieur l’Artiste, je vous salue, vous sortez par la grande porte, que votre vie désormais s’apaise au delà de ce bref instant que vous appelez de vos voeux.

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement