HOLLANDE LA PROCHAINE CIBLE

Posté par provola le 3 avril 2012

                  A 54-46 début avril, admettons qu’ Hollande est élu en mai. De Funès redevient Sarko et sort sa canne à pêche.

De facto, Hollande devient la nouvelle tête de Turc, car ne nous leurrons pas sur ses intentions, si la forme semblera différente la substance restera, et il se pourrait bien qu’elle ne soit pas tendre avec les petits et les délaissés de la mondialisation. Les gouvernements socio-démocrates en poste en Europe n’ont en rien modifié le cours des détricotages des droits sociaux. Partout où ils ont été en poste, ils n’ont en réalité qu’accompagné la longue descente aux enfers d’une société livrée corps et âme au libre -échange qui veut dire délocalisations, explosion du chômage, privatisations, baisse du train de vie de l’Etat et destruction massive de l’environnement.

Emprisonné par les mêmes logiques, réduction des déficits, coupes dans les dépenses, Hollande assaisonnera la purge par une dose de justice sociale en tachant de ne pas effrayer les grands patrimoines et en ponctionnant légèrement les hauts revenus. Que dire en effet des 75 % de taxes sur les revenus supérieurs au million d’euros ? La majorité des smicards trouvent ainsi qu’on y va un peu fort, preuve s’i en était besoin que la propagande fonctionne à plein régime.

Rien ne justifie les écarts de rémunérations indécents qui existent actuellement, qu’on se le dise une fois pour toutes, au dessus d’un certain seuil, on prend tout, ça laissera de la marge pour relancer des pans entiers de l’économie et s’attaquer pour de bon à la transition énergétique.

Car on ne se passera pas du nucléaire, on ne construira pas des éoliennes et des panneaux solaires avec des baisses d’impôts.

J’entends d’ici les défenseurs du « Marché », les Cassandre qui nous prédisent une catastrophe de gauche, les bonimenteurs patentés du libre-échange, les super-professeurs d’économie, les experts financiers, les libéraux invétérés qui songent déjà à fuir en Suisse, au Luxembourg ou à Jersey pour planquer leur magot.

Que nous disaient-ils durant des années ? Qu’il fallait baisser les impôts des riches et que cela allait relancer l’activité. Qu’avons-nous vu en réalité? Une explosion de la dette et une débandade économique et sociale. Et ceux-là qui nous ont plantés dans les grandes largeurs viendraient aujourd’hui nous donner des leçons.

Taxons à une juste hauteur les patrimoines improductifs, les revenus du capital plus que les revenus du travail, les successions plus que la création de richesses et nous aurons déjà trouvé des ressources et des moyens pour remettre la pendule à l’heure.

La dette est à 1720 milliards d’euros entend-on à longueur de journées, pourquoi ne pas rapprocher ce montant de celui des avoirs en assurance-vie des Français qui se montent à 2000 milliards ?

Le pays le plus endetté au monde ? Les USA…pourtant, personne ne songe à chercher des noises à l’Oncle Sam. Les USA ne rembourseront jamais, mais qui s’en préoccupe ? Ou l’Europe devrait-elle songer à éponger une dette en large mesure ancrée au-delà de l’Atlantique ?

Hollande ne fera rien à l’affaire s’il continue dans les pas du système libéral fait de spoliation des masses au profit d’une minorité, au soir de son élection nous saurons si son but est réellement d’entrer dans l’histoire en bousculant l’ordre établi et en prenant à bras le corps la question écologique ou simplement de se contenter de gérer la chienlit des comptes publics et d’entretenir le  tic-tac du développement durable.

En quelques jours nous verrons si la fuite des capitaux et l’évasion fiscale resteront des moyens d’ échapper à la solidarité nationale ou si le siphonnage des deniers sera désormais combattu comme le dernier des voleurs de mobylettes.

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement