• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 18 mars 2012

L’HEURE DES BRAVES GENS

Posté par provola le 18 mars 2012

 

L'HEURE DES BRAVES GENS dans MESSAGES AUX LECTEURS dans POLITIQUE  Un peu de chaleur humaine, en définitive, c’est cela qui manque, d’abord pour se débarasser des gros nuages en position stationnaire sur le continent europen, ensuite pour imaginer un horizon moins triste que la compétition des centres commerciaux, que la partition des couleurs de peau, que l’inéluctable altération des éco–systèmes.

S’il fallait une réponse à l’immobilisme socialiste, à la mièvrerie écolo, à la guerre économique, à la montée raciste, elle est venue de la Bastille, car elle ne pouvait venir de nulle part ailleurs. La riposte au désastre humain et environnemental qui fait les choux gras du capital viendra de chaque citoyen, de sa prise de conscience politique, de son adhésion au soulèvement citoyen.

Le soulèvement a besoin de chacun de nous, même du plus petit, des oubliés, des exclus, des sans-grades.  

Le capitalisme profite de la division, de la mise en concurrence des peuples, le libéralisme se nourrit du désarroi et de la misère intellectuelle. De la capacité qu’auront les peuples à se réapproprier leur propre sort, c’est à dire à imaginer autre chose qu’un livre comptable qui dicterait le cours de leur vie, dépendra celui de la planète toute entière.

J’en appelle à la réconciliation des coeurs, j’en appelle aux généreux pas aux profiteurs, aux vrais écolos pas aux ursurpateurs durables, aux bonnes volontés pas aux manchots de la solidarité.

J’en appelle à ceux qui marchent pour bouger les lignes, pas à ceux qui s’agitent pour que rien ne change.

Publié dans MESSAGES AUX LECTEURS, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

MARCHE A GAUCHE !

Posté par provola le 18 mars 2012

   MARCHE A GAUCHE !  dans MESSAGES AUX LECTEURS      Tous à la Bastille, on reprend espoir on relève la tête et on s’imagine faire un bon score le mois prochain.

Bien sur tout n’est pas si rose de ce coté du trottoir, ni rouge, mais enfin avec des si ne va pas loin.

Oui Mélanchon peut agacer avec sa manie de monter au pinacle les chine-en-toc, les Chavez qui n’ont pas les clés du bonheur, les Castrateurs havanais. Tout cela ne fait pas une  raison de voter blanc comme ce Onfray qui peut bien se passer de gauche du haut de son matelas.  

On se retrouve tout à l’heure, à battre le pavé parisien à moins que ce soit notre trouille d’en reprendre pour cinq ans.

Publié dans MESSAGES AUX LECTEURS | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement