• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 2 mars 2012

VOL EN BOUT DE PISTE

Posté par provola le 2 mars 2012

                               VOL EN BOUT DE PISTE  dans CHERCHEZ L'ERREUR

                                           Il nous aura tout fait, De Funès ( je demande pardon au vrai pour avoir usurpé son identité pendant cinq ans, mais que voulez-vous la ressemblance avec la caricature sur jouée par le comique est si flagrante) est allé recevoir en grandes pompes et caméras aux fesses le retour de l’enfant prodigue journaliste et de son collègue, à l’aéroport des grands de ce monde, à Villacoublay. Après les infirmières bulgares, la Betancourt, la mère Denis, le Père Noël, voici que Superman nous ramène au bercail notre sainte vierge à nous, jambe cassée et partie en vadrouille au milieu de l’enfer syrien. 

Comme médor et son os, notre bienfaiteur ramène tous les journalistes, il indique d’ailleurs à tous les scribouillards qu’il est inutile d’aller prendre des risques dans des pays de cinglés, mieux vaut aller faire trempette à Disneyland en Floride ou sur les pistes de Courchevel, ça fait des beaux reportages sur TF1 et ça coute moins cher à la République en transport de martyres.

Ceci dit le sauvetage de journaliste rapporte plus en terme d’intentions de votes, alors le héros, de toutes façons, et prenant son courage à bras raccourcis ramène tout le monde, à part peut-être les pauvres en situation irrégulière qui occupent le vol allé sans retour.  

Je ne mets pas en cause le boulot formidable des vrais journalistes qui se cassent le cul à nous ramener du poisson frais tous les matins des quatre coins du monde mais bien l’instrumentalisation qui est faite du drame, le jonglage impudique avec des godemichets en forme de bulletins de votes. J’accuse le pouvoir de manipulation d’opinion, de détournement nationaliste, de prise illégale d’intérêts, d’abus de bien social, de connivence avec les bas fonds de la pensée politique.

Pendant cinq ans, que d’esbroufes à deux balles, combien de fois des Ministres ont-ils du se rendre sur les lieux de l’accident de circonstance, au chevet du petit qui a fait une mauvaise chute, combien de spectacles, de scènes inutiles, de 20H à nous décoiffer une Claire Chazal, combien d’effets d’annonce, combien d’annonces sans effets, combien de demi-mesures, combien d’erreurs, de tentatives avortées ? Combien de mains serrées à des marchands d’armes, à des dictateurs, combien de coups tordus ? 

En retard dans les sondages, ce qui ne lui était pas arrivé depuis Mathusalem, le flic de St-Tropez, épée de Damoclès en bandoulière fait feu de tous bois pour nous jouer la sérénade. Mais ce concert improbable diffuse une musique inaudible, car venue d’un endroit quelconque de la galaxie de droite, du coté du vide sidéral.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement