• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 24 février 2012

LA BATAILLE DU SABLE

Posté par provola le 24 février 2012

                      LA BATAILLE DU SABLE dans EUROPE tarsands   

                                    L’Europe n’est pas seulement la commedia dell’arte de la démocratie, elle est aussi le terrain d’affrontement des lobbies. Un exemple criant nous vient de Bruxelles où se déroule en sourdine une bagarre de chiffonniers sur le thème des carburants fossiles issus des sables bitumineux. L’idée de la Commission européenne est d’interdire à l’avenir l’utilisation par l’Europe des pétroles extraits des sables bitumineux tels que ceux d’Alberta au Canada.

Cette proposition de la Commission n’est pas absurde si l’on considère que l’extraction et le raffinage des sables bitumineux dégagent 23% de CO2 de plus que les autres combustibles fossiles, elle propose d’attribuer aux sables bitumineux une intensité carbone de 107 grammes par megajoule de carburant contre 87,5 g/megajoule pour les autres carburants fossiles.

Le Canada et les autres lobbies interressés sont déjà sur le pied de guerre pour empêcher que ces carburants soient carrément radiés dans un proche future du paysage des pompes à essence du continent. Le but est de convaincre chaque pays membre de refouler la proposition de la Commission.

Le vote sur cette proposition a déjà montré les forces en présence. D’un coté l’Espagne, la Pologne, la Bulgarie, l’Italie, la Hongrie, la République tchèque, la Lituanie et l’Estonie, de l’autre, l’Autriche la Grèce, la Roumanie, la Slovénie, la Suède, la Finlande, le Danemark, le Luxembourg, l’Irlande, la Slovaquie.la Lettonie et Malte.

Se sont abstenus, la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Grande Bretagne le Portugal, les Pays-Bas et Chypre.

On se doute de l’intense lobbying censé empêcher non seulement l’emploi des sables bitumineux mais également des gaz de schistes qui représentent pour beaucoup le nouvel Eldorado.  

Espérons sans trop y croire que la raison prévaudra qui penchera en faveur d’un respect absolu des nouvelles normes européennes qui imposent une réduction de 6% des émissions carbone de tous les carburants à l’horizon 2020, ce qui en soi est loin d’être une loi drastique.

Publié dans EUROPE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement