• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 20 février 2012

LE PEOPLE CHASSE LE PEUPLE

Posté par provola le 20 février 2012

                                     De Funès veut nous donner la parole, car il aime le peuple; il veut savoir si nous l’aimons, si nous préférons sa femme, son fils ou son chien, sur la marge, il nous fait confiance, mais sur les retraites, sur les niches fiscales, il nous faut passer notre chemin, il gère tout seul.

Dans son dernier pamphlet, il nous indique son souhait d’instiller une dose de proportionnelle pour adoucir l’effet du scrutin majoritaire à deux tours qui permet en fait à un homme représentant 20% du corps électoral de gouverner durant une mandature sans ambages, ce qui est profondément anti-démocratique.  Le problème est qu’il n’y croit pas une minute et qu’en plus il en avait déjà eu l’idée avant son élection de 2007, l’ayant aussitôt remisée au placard après l’élection. La méthode est simple, il suffit en campagne d’accompagner les opinions, de brosser les électorats dans le sens du poil pour ensuite oublier consciencieusement chacune des promesses qui n’engagent bien entendu que ceux qui les croient.

Avant la dose de proportionnelle, De Funès nous avait ressorti l’histoire du référendum, le peuple devant, chaque fois qu’il en est possible, être consulté.  On se souvient qu’il avait été le principal fossoyeur du Non des Français lors du référendum sur la Constitution européenne, le Traité de Lisbonne, ratifié par voie parlementaire en contradiction avec le choix du peuple, étant rien moins que l’exacte réplique de celle-ci.

De Funès est proche du peuple, qu’on se le dise, il aime le peuple de France, il déverse même une pluie d’injures envers les puissants, les profiteurs, les nantis qui s’en mettent plein les poches avec leurs rémunérations indignes, il maugrée contre les élites, les spéculateurs, les évadés fiscaux qui volent la France. Le Président est proche des petites gens, des humbles, il est le protecteur suprême, le Père ultime.

Ce mec ne reculera devant rien pour apparaitre blanc et noir, pour être à la fois le Jedaï des puissants et le Dark Vador des petits, détenteur du don d’ubiquité il se placera sur le chemin de Compostelle et sur le pas de tir de la fusée Ariane en même temps. Il est l’homme de la pasta al dente et du boudin purée.

L’homme est pour la famille, divorcé deux fois il fit du gringue à la fille Chirac, dont le mari se suicida peu après, il est pour la famille, mais pas pour la famille Chirac.

Borloo qui aurait pu lui faire du tort lors du premier tour de la Présidentielle, se voit catapulté aujourd’hui à la tête de Véolia environnement, on comprend mieux son abandon, incompréhensible alors.  

Et puis dernières en date des farces et attrapes-nigauds, les retraits des candidatures Boutin et Morin qui avaient fait mine de vouloir se présenter avant de revenir dans le giron du comique le jour même de l’annonce de sa candidature, lui qui peut apparaitre ainsi comme étant le grand rassembleur, que dis-je, le prophète des droites. Des droites tordues.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement