CHOMSKY ET COMPAGNIE: LA FABRIQUE DE L’OPINION

Posté par provola le 19 février 2012

                                    

                          Un dimanche qui ne ressemble à rien d’autre qu’à un autre dimanche, deux heures à flinguer et à la fin du film, l’ agréable impression d’être soudain plus intelligent et d’avoir vécu un 14 juillet, le vrai, en direct. Daniel Mermet journaliste émérite nous invite à comprendre comment les démocraties s’y prennent pour nous inculquer le virus de la passivité, le culte de la « sportivite » scotchés aux joutes nationalistes, toutes ces bestioles qui nous rendent amorphes, passifs, imbus de dérisoire, adversaires de la révolution.

Abreuvés d’informations, de bonnes paroles, de certitudes, entourés de spécialistes, de journalistes vedettes, d’intellectuels surmédiatisés, de savants qui en savent forcément plus que nous, qui nous rassurent et nous brossent dans le sens du poil, nous n’avons plus que le choix d’adhérer à la pensée unique. Tout cela ne fait pas une dictature mais une fabrique de l’opinion, où le pouvoir des démocrates est roi qui ruine les fondements de la réflexion et de la pensée libre.

Le totalitarisme de la démocratie s’appelle publicité mensongère, manipulation d’opinion, conditionnement consumériste, qui transforme la paix intérieure en un bonheur factice, peur du chômage, peur du lendemain, peur de l’étranger, peur de la mort, peur de la vieillesse en nous faisant croire à une illusoire jeunesse éternelle.

Le but de tout cet attirail de guerre, utilisé à haute dose grâce à la multiplication des moyens de communication, est tout simplement de nous contraindre à un individualisme forcené, d’éduquer notre cupidité, de nous éloigner les uns des autres, de nous persuader que nous sommes seuls au monde et qu’il ne sert à rien de réfléchir à plusieurs. Le but de cette invasion cérébrale, de cette barbarie intellectuelle est de nous rendre tous concurrents les uns des autres, à l’école, au boulot, au sein même de la famille où les vieux sont irrémédiablement cantonnés aux oubliettes car insensibles aux campagnes de manipulation.

La pensée unique, c’est la compétition généralisée, habilement humanisée par la fée consommation, tout le reste n’est qu’ une volonté de nous éloigner de nous-mêmes et de nous rendre tributaires de nos vils instincts dont quelques uns savent profiter. 

Trêve de palabres, bon film:      http://www.youtube.com/watch?v=G49TqMB9V1g  

 

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement