LA FIN PROGRAMMÉE DE L’ÉTAT (les réactions)

Posté par provola le 18 février 2012

Article accepté à la publication sur Agoravox

Par chapoutier (xxx.xxx.xxx.91) 18 février 07:09 chapoutier

en résumé ; détournement de fonds publics !

  •  Par gogoRat (xxx.xxx.xxx.129) 18 février 18:15

    gogoRat 

    des détournements de fonds publics seront d’autant plus probables que notre politque économique se basera sur des oligopoles construits à partir de juteux marchés ou « partenariats » publics !
    Mais, bien avant de laisser détourner des fonds, nous, Français, devons nous repentir d’avoir laissé détourner les mots de notre constitution. Notamment le mot « égalité ».
     Le simple fait que le langage courant en arrive à opposer « des privés » et « des publics » souligne assez bien les inégalités vécues par ces deux « classes » de Français.
     Bien au-delà des a priori de jalousies supposées ou des comptes d’apothicaires essayant de relativiser les avantages comparés entre ces deux classes de Français, il semblerait qu’une étude de Sciences Po vienne de mettre en évidence les préoccupants effets de notre incapacité à corriger (comme beaucoup de nos voisins ont pourtant su le faire) le contresens démocratique menant à nos statuts de fonctionnaires-à-vie .
    voir :

    http://blogs.sciences-po.fr/recherche-news/2012/02/13/yann-algan-al-publie-la-fabrique-de-la-defiance/« Hiérarchie, inégalités et défiance : telle est la véritable devise de la société française !

    … cette logique empêche pour l’instant la France de sortir de l’engrenage du déclin annoncé… »
  • Par Michel DROUET (xxx.xxx.xxx.24) 18 février 07:32

    Les PPP ne sont rien d’autre que de la cavalerie financière.

    L’Etat qui n’a plus les moyens d’investir s’en remet totalement à l’initiative privée (plutôt des entreprises proches du pouvoir) et plombe les comptes de l’Etat pour trente ans, charge au contribuables d’alimenter les comptes de ces entreprises par le biais des impôts.

    Nouveauté : désormais les communes s’y mettent, y compris celles de « gauche ». Dans une commune proche de la mienne on va avoir recours à un PPP pour le remplacement et l’exploitation du parc des lampadaires.

    J’ai écrit un article sur AGV sur ce sujet

    Par ROBERT GIL (xxx.xxx.xxx.119) 18 février 09:54

     

    • Par TOUSENSEMBLE retraité FRONT DE GAUCHE EX DP sante social (xxx.xxx.xxx.131) 18 février 09:51 TOUSENSEMBLE retraité FRONT DE GAUCHE EX DP sante social

      CITOYENS REVEILLEZ VOUS

      l agcs (pivatisation des services ) est en train de casser votre service public…votre service de santé…vos écoles VOS DROITS..

      L ASSOCIATION PUBLIC-PRIVE DEVIENDRA PRIVE TOUT SEUL…TRES VITE
      grace a la famille MALLAH-’DE NAGY- SARKOZY voir mederic malakoff (G SARKOZY°)qui remplacera votre sécu et retraite par des assurances PrIVEES

      plus de secu…plus de retraite…UNE ECOLE POUR RICHES ET UNE PUBLIQUE PAUVRE SANS MOYENS POUR LES ENFANTS DU PEUPLE
      il vous restera une paire de lunettes tous les 10 ans…POUR PLEURER et le droit a une operation tous les 5 ans….

    • Par ROBERT GIL (xxx.xxx.xxx.119) 18 février 09:52

      je crois qu’en 2010, le groupe Eiffage a fait 30% de ses benefices avec des partenariats Public/Privé alors que cela ne represente que 15% de leur activité !!!

      La construction des stades financé par des societés privé et ensuite loué pendant 30 ou 40 ans aux villes contre un loyer exorbitant est aussi un scandale

    • Par oncle archibald (xxx.xxx.xxx.59) 18 février 11:31

      Le pognon des contribuables et celui des usagers est grassement distribué à ceux qui vont par les médias qu’ils possèdent et par toutes sortes de marchés de seconde main détournés de leur objet financer la campagne des gros partis politiques. 

      La campagne de SAKOZY et de l’UMP en premier lieu, bien sur, mais aussi celle de François HOLLANDE et du PS car tous ces beaux Messieurs en tête du Cac 40 ne peuvent pas faire l’impasse sur sa probable élection … Les affaires sont les affaires, et ne croyez surtout pas que ce soit nouveau ni que ca va changer …
    • Par Henri François (xxx.xxx.xxx.28) 18 février 17:28 LA FIN PROGRAMMÉE DE L'ÉTAT (les réactions) dans ECONOMIE donateur-d876a

      Et bientôt le Ministère de l’Intérieur privatisé ! Qu’en pensez-vous ? Très possible

    • Par Papybom (xxx.xxx.xxx.117) 18 février 17:50 Papybom

       

      Bonsoir PROVOLA.

       

      C’est un plaisir de parcourir votre article salutaire. Plus nous parlerons de cette pratique, et plus cela fera réfléchir nos élus.

      En cas d’élection, Monsieur Hollande parle d’une remise en cause du : Le « Pentagone français ». Pour les autres candidats, silence radio  !

      Mon article : http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/partenariat-public-prive-la-mort-110589 sur ce problème

    • Par paul (xxx.xxx.xxx.179) 18 février 20:59

      L’exemple cité à la fin de l’article est emblématique : fluidifier le trafic autoroutier . 3 avantages pour le concessionnaire privé :
      - le système d’automatisation est payé sur fonds publics ; prétexte : moins de pollution
      - moins de personnel c.à.d. de moins « charges » salariales
      - le débit de véhicules est accéléré , le tiroir caisse fonctionne plus vite .
      L’objectif pour des actionnaires exigeant : un rendement à 2 chiffres sera satisfait .

      Ce PPP qui dilapide les fonds publics se cache sous un double avantage :
      - l’investissement dans les grandes infrastructures couteuses est assuré en partie par le privé , ce qui n’alourdit pas les fonds publics
      -ce partenariat limite la dette publique , surveillée par l’UE .
      En réalité, c’est une bombe à retardement, car les contrats comportent un loyer qui sera versé par l’État pendant 20 ou 30 ans . C’est même 50 ans de loyers qui seront versé à Vinci pour le TGV Tours -Bordeaux : une rente très longue durée , et au final, l’investissement sera beaucoup plus lourd pour les comptes publics .

      Les hypothèses de croissance économique justifiant les projets sont souvent très contestables, et les couts sont généralement sous évalués .
      Au final, c’est le contribuable qui paie, parfois doublement : par l’impôt et aux péages .
      PPP ? non, PPPP : Profits Privés Pertes Publiques .

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement