POURQUOI IL NE RESTE QUE MELANCHON

Posté par provola le 21 janvier 2012

                            Fabrice Nicolino est sans doute un des plus brillants représentants de la branche écolo radicale, la seule frappée du sceau de la sincérité.

Théoricien de la décroissance, il n’a de cesse de fustiger Mélanchon mais il nous explique qu’il ne sera surtout pas présent au premier tour de l’élection présidentielle. Peut-être sera -t-il de retour au moment d’éviter le déluge raciste.

 On a parfois des divergences de fond avec ses propres frères. Le problème, quand on se retrouve comme nous face à une échéance majeure comme sur une ile déserte à pleurer sur notre sort est qu’il n’existe que les outils qu’on saura bien se faire et que l’on est bien obligés de se débrouiller avec les moyens du bord à savoir les candidats qui existent. Même si aucun de ceux-là ne vous semblent dignes de l’investiture suprême, des choix possibles il ne vous reste que le choix. 

En réponse à la grimace de Nicolino:

Cher Fabrice

Je suis de ta génération, j’ai donc eu largement le temps de me faire cocufier par le faux né de gauche mittérandien. Fils du Club de Rome je n’ai aucun mal à comprendre l’urgence d’une prise de conscience mondiale de la dégradation irrémédiable de notre environnement. Rien de ce qui se déroule actuellement n’a échappé aux visionnaires de 72. L’absurde course au productivisme nous méne tout droit au désastre…Bien sur, seulement quelques familles tout au plus profitent réellement du système dit libéral, l’immense majorité dont nous faisons partie n’a qu’à subir l’onde propagandiste à la recherche d’un hypothétique bonheur. Tu sais bien que la divergence de revenus entre les humains est devenue absolument ingérable qui représente la clé de notre suicide collectif.

En conséquence, la priorité me semble être la destruction des privilèges qui s’inscrivent dans les notions de paradis fiscaux, niches fiscales, monopoles, dictatures etc…Considérant pour ce qui concerne notre petit nombril républicain que le débat entre les 4 partis de la bourgeoisie ( FN UMP MODEM PS) n’est qu’un débat à la marge sur la façon de protéger le patrimoine de cette minorité possédante, il ne reste en réalité qu’un parti qui veuille au moins en intentions faire bouger les lignes. Notre choix devrait être mon cher Fabrice, de faire en sorte en premier lieu de modifier la constitution pour redonner une voix à notre peuple de muets obéissants.

Détruire le montage électoral qui fait perdurer les privilèges de la minorité possédante est le premier objectif si nous voulons avoir une chance de bousculer l’ordre établi, qui n’est rien d’autre que la cause de tous nos tourments.

Chers lecteurs, n’oubliez pourtant pas d’aller flâner sur le blog de Fabrice « Planète sans visa », cela fait tellement de bien d’en prendre pour son grade.

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement