• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 19 janvier 2012

LA BAUDRUCHE SE DEGONFLE

Posté par provola le 19 janvier 2012

                                   

                              On en avait plus ou moins la sensation, on en a maintenant la certitude, le grenelle de l’environnement, l’une des actions les plus emblématiques du quinquennat de De Funès n’aura été que poudre aux yeux, qu’un rideau de fumée, autrement dit une fumisterie , un immense ballon de baudruche gonflé à l’hélium de la suffisance, aux HCFC d’incompétence et des bulles de savon en forme de supercherie. Avec Nathalie Kosciusko Morizet en cheftaine des scouts écolos, les nouveaux Verts de terre.

La Cour des comptes est venue à point percer le mystère:

La prime à la casse aura certes abaissé légèrement les émissions moyennes des véhicules neufs  mais aura surtout augmenté le nombre de véhicules en circulation, en plus de n’avoir pas pris en compte les émissions des autres gaz dangereux pour l’environnement comme les HCFC présents dans les systèmes réfrigérants des voitures.

les lignes de tgv ont été programmées mais seules trois lignes sur les quatorze programmées ont été engagées. De plus, ces 3 lignes ont été généreusement distribuées aux trois majors du btp, le dernier en date la ligne Nîmes-Montpellier au copain Martin Bouygues. En fait on tente de refiler le maximum de grain à moudre avant de remballer la camelote.  

Rien n’a été fait pour réduire les avantages accordés au transport aérien par rapport au rail, en continuant de détaxé le kérosène pour les vols intérieurs. Le taux réduit de taxe sur le gasoil a été maintenu, ce qui a bénéficié au fret routier, cette mesure contribuant à maintenir les taux de pollution par les particules fines.

Les programmes autoroutiers ont continués à être poursuivis alors qu’ un moratoire avait été envisagé, la pousuite des programmes bénéficiant avant tout aux majors du BTP.

Dans le secteur de l’isolation des bâtiments, les efforts ont certes amélioré la situation mais le rythme des travaux ne permettra absolument pas d’atteindre les objectifs de réduction de la consommation d’énergie du parc résidentiel de 38% à l’horizon 2020.

Enfin les objectifs en termes de surfaces minimum consacrée à l’agriculture biologique ne seront pas atteints.

Beaucoup d’effets de manche donc, et Borloo groupie en culotte courte à moins que ce soit en caleçon, des annonces ronflantes, des déclarations d’intentions, mais en réalité peu de résultats concrets, par manque évident de conviction.

Publié dans ECOLOGIE, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement