• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 20 décembre 2011

LE SILICONE COULE EN ITALIE

Posté par provola le 20 décembre 2011

Dubbi  in Italia sulle protesi al seno  francesi<br />
                        Le Ministre de la santé italien a convoqué ce soir en urgence le Conseil supérieur de la Santé pour s’informer de la toxicité des prothèses mammaires de la société française en liquidation Poly Implants Prothèse ( PIP) dont l’AFssaps en France vient de souligner l’extrême dangerosité. En France 30 000 femmes sont concernées par ce scandale incroyable mettant en cause une société n’ayant par pur souci de profits pas respecté l’origine des gels de silicone utilisés pour ces implants.

 Le Ministre italien de la santé quant à lui estime pour l’heure à 4 000 le nombre de femmes concernées dans la péninsule. Combien sont-elles partout ailleurs.  

On sait que depuis mars 2010, l’Afssaps autorité française de sésurité sanitaire avait émis des doutes sur la qualité des implants fabriqués par PIP et que le mot d’ordre de l’époque avait été simplement de conseiller aux patientes de consulter leur médecin. 

Depuis, des cas douteux de cancers pouvant avoir comme origine une rupture des poches contenant le silicone en cause ont fini d’éveiller les soupçons qui provoquent une onde de choc dans l’opinion.

Après Médiator, il pourrait s’agir du plus incroyable  scandale sanitaire ayant pour origine la poursuite infernale du profit dans l’industrie des soins.

Pour l’instant la fièvre avait envailli  l’ hexagone, l’exemple de l’Italie vient à point nous rappeler combien la mondialisation a certainement disséminé ces produits hautement dangereux dans de nombreux autres pays.

En attendant, les responsables de la société PIP sont pour la plupart en fuite, le patron disparu, la société en liquidation. La sécurité sociale française devra-t-elle rembourser les opérations de « récupération » des implants défectueux et cela dans le monde entier ? L’Afssaps elle-même n’est elle pas responsable au bout du compte d’un manque de sérieux dans le suivi des fabrications des industriels ? Ne doit -elle pas rendre des comptes à ses pairs étrangers ? Ses dirigeants toujours en place seront-ils poursuivis pour faute grave et mise en danger de la vie des patients ?

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, LES BOITES AU PILORI | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement