LES ETATS-UNIS DECORENT LA CONFERENCE DE DURBAN

Posté par provola le 1 décembre 2011

LES ETATS-UNIS DECORENT LA CONFERENCE DE DURBAN dans ETATS-UNIS rockefeller-center-christmas-tree-4_6648

                                           Obama au moment où vient de s’ouvrir la conférence de Durban sur le réchauffement climatique vient d’inaugurer l’arbre de Noël du Rockfeller center à New-York éclairé par 30000 ampoules. Nous sommes à 25 jours de Noël et pourtant l’ on donne le signal du début de l’orgie consumériste de cette fin d’année. 

Un signal inquiétant de la part d’une nation coupable d’avoir voulu garder intacte son obstination à conserver le leader-ship de la dégradation de notre environnement. Il ne fait pas de doute que les  USA sont atteints d’une forme grave d’autisme, incapables de remettre en cause les fondements dune civilisation basée sur le gaspillage.

Le pire est que l’on continue à définir ce pays de cons comme étant le symbole de la liberté et que l’on a remis à ce Président incapable le prix Nobel de la Paix, cet usurpateur qui devait de sa seule parure dorée apporter le bonheur sur terre.

En dehors des bévues à répétition de l’armée américaine en AFghanistan et sur les autres théatres d’opérations, il n’est pas inintéressant de rappeler l’énorme pollution engendrée par la présence des troupes de l’Oncle Sam.

(Source Conso globe): « En Afghanistan,  l’armée US c’est comme une ville qui se déplace, les munitions et les armes en plus. Il y a aussi des solvants, des fluides hydrauliques (issues des machines et des véhicules), des métaux, dont de nombreux métaux lourds, … sans parler des matériaux radioactifs (Uranium, Tritium, Radium 226, Americium 241, Thorium, Cesium 137 and Plutonium 239). Bien que la loi afghane l’interdise, les militaires US ont commencé par enterrer leurs déchets. Puis  le volume étant trop grand, ils se sont mis à les brûler … à l’air libre, sans aucune précaution. Jour et nuit, sans jamais cesser. Poussée par la presse, les autorités miliaires US ont admis « gérer » (sic) 84 de ces zones d’incinération à l’air libre en Irak et en Afghanistan.

Résultat, ce sont des déchets de munitions, des téléviseurs, des téléphones portables, des vieux ordis, du plastique, des déchets électroniques, des DVD, …. bref des toxiques qui brûlent et dégagent de lourdes fumées chargées de polluants.

La population locale se plaint et les médecins évoquent des allergies respiratoires et mêmes des risques de cancers, déjà évident sur place. Des plaintes ont même été déposées aux Etats-Unis, par des soldats américains.**
Devant les protestations des Autorités afghanes*, l’armée installe une petite trentaine d’ incinérateurs à faibles émissions. Mais bien sûr pas question, de vérifier sur place : les militaires rejettent toute inspection. »

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement