• Accueil
  • > Archives pour novembre 2011

LES TENTACULES DE LA TRILATÉRALE

Posté par provola le 18 novembre 2011

                            S‘il fallait avoir une preuve de l’influence exercée par la commission « Trilatérale » sur la marche de la planète financière, il n’est que consulter la liste de ses membres parmi lesquels nous notons la présence des deux nouveaux venus sur la scène internationale, je veux parler de Lucas Papadumos nouveau Premier ministre grec et de Mario Monti nouveau Président du Conseil italien. Rappelons que cette commission n’a jamais reçu aucun mandat électoral et que ses membres sont intégrés par cooptation. On est donc ici entre gens de bonnes familles, dans un cercle rassemblant l’élite de la bienpensance politique et économique mondiale. 

Le Monde diplomatique, Olivier Boiral : « A l’image des rois philosophes de la cité platonicienne contemplant le monde des idées pour insuffler leur sagesse transcendante dans la gestion des affaires terrestres, l’élite rassemblée au sein de cette institution fort peu démocratique ­ et que la démocratie inquiète dès lors que des groupes autrefois silencieux s’en mêlent ­ va s’employer à définir les critères d’une « bonne gouvernance » internationale. Elle véhicule un idéal platonicien d’ordre et de supervision, assuré par une classe privilégiée de technocrates qui place son expertise et son expérience au-dessus des revendications profanes des simples citoyens ». 

Voici donc cette liste où l’on retrouvera pêle-mêle les sbires de l’élite mondiale du capitalisme. Un de de ceux-là n’est autre que Jean-François Copé qui a de bonnes chances d’accéder au trône de France en 2017. On remarquera aussi la présence de notables au dessus de tous soupçons tels que :

Alexandre Adler, Edmond Alphandéry, Jacques Andreani, Jean-Louis Bourlanges, membre de la cour des comptes, Jean-Louis Bruguière, Elisabeth Guigou, membre du gouvernement socialiste de Jospin, Anne Lauvergeon, ancien patron d’AREVA, un long aréopage de sommités de l’économie et de la politique. Tout ce beau monde se côtoie, de grands patrons, des élus du PS et de l’UMP, s’apprécient et dictent la bonne parole, rédigeant mensuellement, à l’adresse des gouvernements, de véritables injonctions à procéder, sorte de florilège de la bonne gouvernance, à l’abri de l’influence des peuples, scrupuleusement tenus à l’écart des grandes décisions:

http://www.trilateral.org/download/file/TC_list_10-11_2.pdf

 

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

ON N’ARRÊTE PAS LE PROGRÈS

Posté par provola le 17 novembre 2011

                           Le riz récolté dans la région de Fukushima est déclaré impropre à la consommation, des traces de césium radioactif ont été repérées sur des échantillons. La région en cause se situe à environ 60 km de la centrale , bien au delà donc de la zone d’exclusion de 20 km. Jusqu’à présent, le riz, la base de l’alimentation au Japon semblait avoir été épargné, les doutes ayant surtout concerné la viande, le thé et les champignons.

Une nouvelle campagne de tests ont été effectués dans la région de Tokyo, de manière a éviter que les denrées contaminées n’entrent dans la chaîne alimentaire; il est à prévoir que les résultats seront négatifs, de manière a éviter l’affolement de la population.

                           Le laboratoire Genopharm est accusé d’avoir vendu un anti-cancéreux périmé. Le laboratoire allemand Riemser a porté plainte jeudi à Paris contre le laboratoire français Genopharm, en l’accusant d’avoir sciemment commercialisé des lots périmés d’un anticancéreux fabriqué par Riemser, a-t-on appris auprès de son avocat.

Cette plainte pour faux et usage de faux, tromperie et falsification a été déposée auprès du pôle santé publique du tribunal de grande instance (TGI) de Paris et vise à établir les responsabilités dans cette affaire révélée par Le Parisien, a expliqué à l’AFP Me Eric Weil, le conseil du groupe allemand.

Le fonds du problème est que Genopharm a commercialisé des médicaments qu’il savait périmés, a-t-il accusé.

                           Le blog Planète sans visa de Fabrice Nicolino nous informe que dans les maternités, les tétines et les biberons jetables sont stérilisés en toute illégalité avec un gaz hautement toxique: l’oxyde d’éthylène. « Pendant des décennies, des millions de tétines mises à disposition des mamans et de leurs nouveaux-nés dans les hôpitaux français ont été stérilisées en infraction avec la réglementation en vigueur. Plus précisément : ces biberons jetables ont continué d’être désinfectés avec de l’oxyde d’éthylène, un gaz classé en 1994 comme cancérogène avéré par le Centre international de Recherche sur le Cancer,Depuis le début des années 1990, les réglementations françaises puis européennes excluent l’oxyde d’éthylène des procédés de stérilisation dès lors qu’il s’agit de “matériaux au contact des denrées alimentaires” (MCDA). Ce qui correspond très exactement à la définition des tétines. L’arrêté du 9 novembre 1994, qui précise lui-même un décret de 1992, stipule que “ces objets ne doivent pas altérer les qualités organoleptiques des denrées, produits et boissons alimentaires placés à leur contact” et que le “traitement désinfectant” doit donc être dûment “autorisé”. Or l’oxyde d’éthylène ne fait pas partie de la liste des produits qualifiés »… source Planète sans visa. 

Le Ministre de la Santé Xavier Bertrand a ouvert une enquête à la suite de ces révélations.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, SANTE | Pas de Commentaire »

PS-VERTS: MARCHÉ DE DUPES

Posté par provola le 16 novembre 2011

                              PS-VERTS: MARCHÉ DE DUPES dans POLITIQUE gauche-molle001    Peu à peu les cadavres remontent à la surface, les corps lestés se libèrent et s’étalent à la vue de tous. Les négociations qui se déroulent entre écologistes et socialistes vont accoucher d’une souris et tout ça pourquoi ? Tout simplement parceque les socialistes ne sont pas socialistes et parceque les écologistes ne sont probablement pas des écolos. 

Les lecteurs fidèles de CNC savent ce que je pense de ces deux bandes d’usurpateurs. Le PS rassemblant la bourgeoisie repentie, les bobos, d’ anciens soixante-huitards, arcboutés sur leurs privilèges, libre-échangistes, persuadés de pouvoir amadouer les marchés qu’ils vénèrent en réalité. Ces faux nés rouges étaient tous trotskistes au sortir du lycée, ils finissent en bons défenseurs de la filière nucléaire. Le Parti Vert, lui, n’espère en réalité qu’une seule chose: partager une partie du gâteau et des sièges de députés, il est prêt à tous les renoncements pour empocher les miettes du pouvoir, montrant les dents face aux caméras mais son seul souhait inavoué est de fouler les tapis dorés de la République.  

La polémique a éclaté entre les deux partis sur l’avenir de la filière MOX, le combustible nucléaire, qui est devenu la pierre d’achoppement des négociations, mais le mal est bien plus profond, car ni les uns ni les autres ne sont des révolutionnaires dans l’âme alors que l’urgence de la situation requiererait plutôt des troupes une remise en cause radicale de notre système économique.

Le PS, dominé par une tendance centriste reste sous la coupe des lobbies, la volte-face exécutée en une nuit sur l’accord signé avec le Verts en est la triste illustration. Il aura suffi qu’ AREVA lève le petit doigt ou la menace d’une destruction de milliers d’emploi à La Hague, (usine de retraitement des déchets nucléaires ) pour que le chapitre stipulant les conditions d’abandon de la filière soit effacé du contrat en catimini. Bien sûr, comme les choses cachées sont les premières à être remarquées, la réaction des Verts n’a pas traîné.

On peut s’attendre à de nouvelles concessions au niveau des postes subalternes accordées aux candidatures écolos, de manière à éteindre le feu nucléaire qui couve dans les alcôves incandescentes des gauches.

Tout cela laisse comme une saveur amère en bouche, assurant à la critique De Funesque en la personne de NKM un angle d’attaque facile. La reine du Grenelle a ainsi beau jeu de dénoncer les tripatouillages et les tergiversations du candidat de la gauche molle.

Le parachutage de Duflot à Paris est un autre coup porté aux espoirs de renouvellement des pratiques politiques. Comment peut-on aller jusqu’à s’excuser de la sorte, pour justifier son débarquement: « Pour aller de Villeneuve Saint-Georges à Paris, je prends le RER »

On est aux antipodes des réels enjeux en matière environnementale, on aurait tendance à conseiller à cette fanfare de branquignols de passer le périph. des égos. Notre avenir mériterait un traitement meilleur de la part de ces gens de peu de sérieux, la révolution n’est pas affaire de clairons mais de flibustiers. Avec ces gentils suppôts des puissances économiques, l’uranium semble avoir de beaux lendemains devant lui, au moment où la CRIIRAD relève des taux inexpliqués d’iode radioactif dans l’atmosphère.     

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

LA CHINE NE NOUS VEUT PAS QUE DU BIEN

Posté par provola le 14 novembre 2011

            

     Bower in chief w Chinese PM (Ap. 10)

     LA CHINE NE NOUS VEUT PAS QUE DU BIEN dans CHERCHEZ L'ERREUR   Liu Xiaobo

                                    

                  

 

 

 

 

 

                          N‘en déplaise à Mélanchon dont le penchant chinetoque me laisse perplexe et qui reste quand même l’homme pour qui je m’apprête à voter, le régime chinois ne cesse de nous prouver son inaltérable volonté hégémonique, alimentée par la mansuétude de ses clients et encouragée par la torpeur de ses débiteurs. Suite à l’appel au secours lancé par l’Union européenne demandant à la Chine d’abonder le fond d’aide aux pays en difficulté de la zone euro, le Président Hu Jintao a requis que toute forme de protectionnisme à l’encontre des produits chinois soit bannie.

Lui répondant en écho, le Président du fond d’investissement CIC (China Investment Corporation) a fustigé « l’ Etat providence européen », responsable selon lui de la crise de la dette.

« Les troubles qui se sont produits dans les pays européens résultent uniquement de problèmes accumulés par une société en fin de course, vivant d’acquis sociaux », a déclaré Jin Liqun, qui dirige le CIC.

Le redresseur de torts a poursuivi sur le même ton: « Les lois sociales sont obsolètes. Elles conduisent à la paresse, à l’indolence, plutôt qu’à travailler dur. »

Terminant son interview sans langue de bois, Jin Liqun a demandé aux gouvernements européens des réformes musclées avant un éventuel soutien chinois.

Hu Jintao, ce week-end, a rencontré Obama à Hawaï, il a poursuivi sur le même ton en refusant de négocier une quelconque réévaluation du yuan: « La hausse du yuan par rapport au dollar ne serait d’aucune aide pour les USA »,une fin de non recevoir, un camouflet pour Obama.  

Avant de serrer la main de ce régime de cons et de courber l’échine, il faut bien savoir à qui l’on a affaire. Apparemment, le fait que la Chine soit devenue la principale source de CO2 sur la planète, que le port du Pirée annexé depuis quelques années par la Chine soit le premier en Europe à déverser des millions de tonnes de marchandises inutiles, que l’Afrique soit une simple terre de conquête aux troupes économiques chinoises, que les ravages environnementaux y soient ici plus irréversibles qu’ailleurs, que les Tibétains clament haut et fort leur martyre depuis des décennies, que les provinces musulmanes soient une terre brûlée, que des milliers de dissidents croupissent dans les prisons pour leur opposition au pouvoir, que les étudiants ne puissent se souvenir de Tiananmen, que le prix Nobel de la paix soit au chaud depuis deux ans, que la peine de mort y soit encore une pratique courante, que des centaines de millions d’ouvriers de l’ombre et du Iphone y soient exploités dans des conditions indignes ne choque pas notre défenseur des travailleurs.

Mélanchon me trouvera sur ce terrain glissant de la Chine en adversaire intransigeant. Ce n’est pas parcequ’on est allergique aux USA qu’on est obligé de se farcir une infusion d’alcool de riz.  

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, CHINE | 1 Commentaire »

CHAMPION DU MONDE DE L’EVASION

Posté par provola le 13 novembre 2011

LOEB, 8 FOIS CHAMPION DE LA SONDE

cocofesses1.jpg

Allons enfants de la patri-ie,

Le chauffard est reparti.

Payer moins d’impôts du coté de Lausanne,

Confédération Helvétique, faire le plein d’octane.

Il a quitté depuis longtemps le bateau France, comme les autres fuyards

Il préfère pour s’entraîner, les routes tranquilles des coteaux du lac,

Les lacets, les travers des vignobles du fendant,

Sur l’autre rive, les enculés chantent à sa gloire.

Il nous les met ferme, la sonde et le frein à main,

Dans le creux de nos reins,

A trop vouloir applaudir

Nous risquons de nous déclencher illico

Un sacré lumbago.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

LE MONDE S’EN VA EN GUERRE (Philippe, objecteur de croissance)

Posté par provola le 13 novembre 2011

                                 Je vous conseille le livre de Philippe Dessertine dont le titre est : « Le monde s’en va en guerre » (et ne sait quand il reviendra). C’est un économiste, la lecture n’en est pas forcément aisée, mais l’analyse globale est plutôt bonne.

Dans un autre registre admirons la « conscience politique » de J.F. Copé qui intime à Cécile Duflot et Francois Hollande de négocier dans le dos des Français pour ce qui concerne le nucléaire. L’aventure du nucléaire en France a commencé en 1950, et elle se poursuit aujourd’hui dans le dos des Français, à coups de manipulations, de désinformation, voire de mensonges (M.Proglio affirmant l’arrêt du nucléaire c’est un million de perte d’emploi).

Le cocufiage des Français dans leur dos dure depuis 1950, merci M.Copé à vous et vos prédécesseurs. Un jour vous et vos pareils serez jugés par le tribunal de l’histoire, vous avez un nombre incalculable de morts sur la conscience, vous et vos semblables.

J’ai déjà ici cité le cas de M. Pompidou qui aimait la vitesse avait refusé les limitations de vitesse, résultat, sur la durée: environ 60.000 morts inutiles sur les routes; l’histoire fourmille de mauvaises décisions ayant entraîné la mort,

Réveillez nos poilus morts et demandez leur ce qu’ils en pensent !!!….

Combien ont coûté les 260 essais nucléaires de la France, et dans quel état sont les lagons surtout les dessous, (certains émettent l’idée que les cavités ainsi créent puissent un jour s’écrouler et engendrer un tsunami, d’ailleurs pourquoi y a t-il des scientifiques qui sont chargés d’apprécier cela?????

Le nucléaire militaire, combien a-t-il coûté et quels bénéfices les populations en ont eu ?*

 Assez de mensonges, arrêtez de nous prendre pour des courges…nous ne sommes pas tous derrière Kho Lanta, il y a des émissions sur la culture France-Afrique intéressante et où l’on voit le jeune M.Copé faire allégeance, tous les moyens sont bons, vous n’avez aucun respect du peuple vous êtes au minimum des égocentriques égoïstes préoccupés de votre gloire éphémère…le tribunal de l’histoire vous jugera.

Même M. Chirac a été capable de condamner les « autorités » françaises responsable du désastre du Vel’Div, lui qui est si bien placé pour donner des leçons de morale, lesquelles autorités de l’époque, les tristes sires Bousquet et Papon, les mêmes protégés après la guerre par de Gaulle et Mitterrand. Le mépris total du Général pour les massacres de Sétif, les gaullistes font preuve d’un silence assourdissant concernant cet épisode, sans parler de la rue de Charonne Soyez indignés A si j’oubliais, cerise sur la gâteau.

En son temps les Grecs ont fait appel à la Banque Goldmen Sachs pour pouvoir présenter des comptes falsifiés pour pouvoir entre dans la zone Euro, On connaît les responsables, quelles sanctions? Mais ce qui reste incroyable, c’est que le mandat de M. Trichet étant terminé on nomme un nouveau gouverneur de la banque Centrale Européenne M. Mario Draghi, banquier bien connu, il a été Directeur adjoint de Goldmann Sachs pour l’Europe…intéressant, et il est proclamé: pas de conflits d’intérêts….

Philippe Objecteur de croissance

Publié dans LE COUP DE GUEULE DE PHILIPPE, NUCLEAIRE | Pas de Commentaire »

LE SAUVEUR SE SAUVE

Posté par provola le 10 novembre 2011

                         L‘épilogue d’une catastrophe prévue de longue date, la résultante d’une gabegie programmée, la fin de Berlusconi est l’agonie d’un pays qui aura cru détenir le Sauveur et qui devra en avaler toutes les couleuvres et les mortelles conséquences. Le Cavaliere au cheval cabré, aura été le voleur global, le menteur absolu, le violeur autorisé, le mal-élevé au dessus de toutes les lois, le faiseur de lois ad personam.

Sa chute n’a rien d’étonnant, elle était inscrite dans ses gênes, ce qui l’est plus, c’est la rapidité avec laquelle les événements se bousculent actuellement. Le spread, c’est à dire la différence entre les taux d’intérêts de la dette italienne par rapport aux taux de la dette allemande sont désormais de 500 points de base, soit 5 % plus élevés. Plus la botte se pare de bonnes intentions, moins les marchés lui font confiance et plus les taux augmentent. La course contre la montre est désormais lancée qui ne s’arrêtera qu’avec la mort clinique du patient.  

Nous assistons à « la resa dei conti » comme disent les Italiens , »nous en sommes au bout du compte », au résultat mille fois annoncé d’une série noire, celle des coups fourrés du plus grand des truands, celui que l’illustre professeur d’économie Nouriel Roubini a nommé  » le vulgaire incapable ». Mais Roubini se trompe, ce n’est pas faire injure à cet économiste de renommée internationale que de lui rappeler que rien dans la tactique de Berlusconi ne laisse croire en une quelconque incapacité car le bouffon est loin d’être un imbécile, il est au contraire un remarquable bonimenteur de foire, un vendeur d’illusions en même temps qu’un distributeur de postes prestigieux et de libertés individuelles pour les copains.

Il est le Michelange de la voûte céleste du capitalisme, attaché à sa fresque Sixtine comme l’artiste au pinceau divin l’était sur son échafaudage génial.  

Le petit farceur à la sauvette qui entama sa carrière sur un paquebot comme animateur de pacotilles, se transforma vite en redoutable exploiteur des temps modernes, en entrepreneur de grand vol, sorte de Francis Bouygues à la botte des clans, bénéficiant de ses amitiés haut placées, Craxi en l’occurrence (le socialiste délinquant, obligé jusqu’à sa mort de se réfugier en Tunisie pour échapper à la justice italienne ), alors 1er ministre, attribuant tous les grands projets à une entreprise de construction surfant sur ses cartes de visites.

Les relations troubles avec la mafia, en plus ou en même temps que l’appui du puissant homme d’état, permirent que la société de construction de Berlusconi s’adjuge les grands travaux de la nouvelle ville de Milan, puis se lance dans la télévision privée. Le fourbe se lança alors dans l’aventure des médias comme un vautour se jette sur ses carcasses.

Des jolies filles, plus dévêtues qu’intelligentes, des paillettes plus que de la réflexion, le succès de l’audimat participa de cette lobotomisation radicale de la société, sous la protection tacite de l’église, qui voyait en ce masque des mille une nuits un rempart contre les menaçantes troupes de gauche. 

Berlusconi a coutume de dire: « il suffit que je mette une belle fille à l’antenne pour qu’elle devienne célèbre immédiatement et qu’elle endosse d’un coup une incroyable valeur marchande » 

La femme à forte poitrine devint alors le produit phare, qui comme une action en bourse, prend de la valeur par la magie du petit écran, asservissant l’inconscient collectif de tout un peuple. La dérive people s’accomplit, le spumante coula à flot, la parade de minuit rassembla les cohortes de caddies ? Les chaînes de télévisions du magnat diffusèrent une petite musique enivrante:

« Chers téléspectateurs regardez ces belles cuisses, à quoi cela vous sert-il de penser à autres chose, à quoi bon vous paralyser l’esprit de choses sérieuses ?

Et le plus improbable se produisit, ce discours minimaliste toucha sa cible, la partie tendre du cortex du consommateur, cela hypnotisa les foules durant un quart de siècle. Les soubrettes occupèrent le champ politique, participant à la foire aux idées, la démocratie se mit à ressembler à une kermesse géante à une affaire trop compliquée pour un électorat conditionné à la sauce ketchup. 

Berlusconi avait désormais les moyens armés de son intention finale: conquérir le pouvoir pour mettre à l’abri son empire.

La première mesure de son premier mandat de premier ministre fut de supprimer les droits de succession, ce qui devrait bénéfier en premier lieu à ses propres enfants, lui le détenteur de la trentième fortune mondiale; la suite fut un déchaînement populiste basé sur une course folle à la suppression de tout type de taxation.

Cette rhétorique libérale, ce slogan « je supprime les impôts  » devait relancer la machine, redonner confiance aux riches qui dans un élan de mansuétude pour les petits citoyens, devaient se ruer dans une consommation effrénée, apte à ramener la croissance. N’entendez-vous pas derrière ce macabre présage, le  » je n’ai pas été élu pour augmenter les impôts » de De Funès ? Les impôts des riches bien sûr.

Bien évidemment, rien de tout cela ne se produisit, l’évasion devint la règle, la Suisse une destination, les déficits s’accumulèrent, les exilés fiscaux ne rentrèrent jamais, et l’État, devenu le dindon de la farce se trouva bien dépourvu, le jour venu, le jour du testament dernier.

Il ne reste que les décombres du royaume, de la farce, comme un air de fin du monde, du genre du monde d’après, dans Terminator. Le chevalier noir,désarçonné, a quitté la place, sa dernière volonté sera de placer sur le trône tremblant un sous-fifre, un Bernardo qui saura le moment venu planquer les casseroles qui ne manqueront pas de resurgir, comme un tocsin fatal. 

Le cheval cabré a laissé la place aux vaches maigres.

Publié dans ITALIE | Pas de Commentaire »

LE PETROLE TANT QU’IL Y EN AURA

Posté par provola le 9 novembre 2011

LE PETROLE TANT QU'IL Y EN AURA dans RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE Global-Average-Annual-Crude-Oil-Production-2001-2011-19-OCT-2011

               Voici le diagramme montrant l’évolution de la production de pétrole sur la planète, depuis dix ans. Le record est celui de 2010, avec une moyenne de 74 millions de barils par jour.

On assiste non pas à un pic pétrolier comme on avait l’habitude de le prévoir, mais à un plateau de production qui pourrait s’agrandir au fur et à mesure que des découvertes en eaux profondes ou la recherche sous les eaux Arctiques libérées des glaces pourront supplanter les gisements en voie de tarissement comme au Mexique ou en  Mer du Nord. L’Arabie Saoudite également verra l’épuisement de ses ressources et le choc sera plus dur à combler que l’arrêt temporaire de l’exploitation des puits lybiens ou irakiens.

En réalité ce diagramme prouve nettement que l’humanité n’est pas près de se passer d’or noir et ce ne sont tristement pas les cris d’orfraie des bandes d’illuminés écolos qui freineront la course aux bénéfices. Pour le malheur des taux de CO2 qui ne font qu’augmenter, entraînant dans cette marche infernale, l’acidification des mers et le bouleversement du climat terrestre.  Les Grenelles de l’environnements ne sont là que pour masquer la réalité, pour protéger la destruction et l’épuisement programmée des ressources naturelles à des fins court-termistes. 

Rappel de l’article « L’OR NOIR DU DÉSERT BLANC »

L‘homme tirera du Pôle Nord jusqu’à la dernière goutte d’or noir, les tergiversations des économies mondiales sur la réduction des émissions de gaz à effets de serre ne sont que poudre aux yeux des adeptes du green business. Les générations qui nous suivront au lieu de rêver d’étendues immaculées assisteront impuissantes à la sarabande des super-tankers. Des pépinières de torchères formeront la toundra de demain, les pipelines et les plate-formes seront alignées comme une ligne Maginot du futur, une fuite en avant sans retour.

Un oeuf à la coque, voilà à quoi ressemblera bientôt notre planète vue de là-haut.

Le réchauffement climatique qui réduit la banquise à peau de chagrin et découvre le crane de la planète permet dorénavant aux compagnies pétrolières de se lancer à l’assaut des immenses réserves qui naguère gisaient sous des centaines de mètres de glace. Environ 15% des réserves mondiales de pétrole et 30% des réserves de gaz reposent sous l’océan arctique et les pays riverains sont déjà en compétition pour délimiter les zones de compétence . Les foreuses sont d’ors et déjà en action, Russes, Américains, Anglais, Canadiens, Norvégiens s’ingénient à occuper les pans de mer.  

La catastrophe de Deep Horizon n’a pas refroidi les ardeurs des explorateurs du fond des mers de l’extrême nord, bien que les conditions d’extraction s’annoncent comme étant bien plus dangereuses que celles du golfe du Mexique. La température des eaux en cas de nouvelle catastrophe empêchera toute dilution d’une éventuelle marée noire. Les plateformes seront équipées de lames brise-glaces,seront toujours plus gigantesques et devraient être à l’épreuve des pires aléas climatiques, on sait ce que valent les prévisions. 

Ici les ouvriers devront travailler à des températures sans équivalant, au coeur des icebergs et des tempêtes gelées, conditions accentuées par la nuit arctique qui enveloppe les lieux durant six mois de l’année.

Rien n’arrêtera l’homme, ni les quotas de CO2, ni la complainte de l’ours, pas même la perspective de détruire ce qui reste du paradis blanc. 

Publié dans RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE | Pas de Commentaire »

TCHAO PANTIN

Posté par provola le 9 novembre 2011

TCHAO PANTIN dans ITALIE dans ITALIE

Publié dans ITALIE | Pas de Commentaire »

L’ONU DONNE L’ALARME SUR LE CLIMAT

Posté par provola le 7 novembre 2011

                                     

 L'ONU DONNE L'ALARME SUR LE CLIMAT dans RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE dans RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE

                                    Ala veille du sommet sur le climat devant se dérouler fin novembre à Durban, l’ONU vient rappeler à l’ordre les autorités mondiales sur la rapidité des changements climatiques en cours au niveau mondial. Les efforts entamés pour contrecarrer l’augmentation des températures ne sont pas suffisants, ils n’empêcheront pas que la température s’élève de deux degrés en moyenne sur l’ensemble du globe à l’horizon 2100.

Le rapport, réalisé par l’ UNEP (Programme environnemental des Nations Unies) analyse 130 propositions d’actions remises par les gouvernements, les organisations non gouvernementales et les associations scientifiques pour tenter de freiner le fameux global warming. L’ensemble de ces propositions d’action permettront de définir un véritable plan de bataille dont le but est d’accélérer la transformation de l’économie vers une diminution drastique des émissions de gaz à effet de serre.

Bien entendu tout ce charabia est encore un excellent moyen de noyer le poisson, tous les objectifs en termes de réductions d’émissions sont caduques et à chaque échéances bafoués.

N’attendons rien de Durban, comme nous n’avions rien attendu de Cophenagen.

Demain, je reviens vous montrer à quel point toutes les bonnes volontés de modération et de sobriété affichée ne sont que poudre aux yeux des plus naïfs, dont les premiers ne sont pas les bisounours des Grenelle de l’environnement. Car ceux-là sont conscients du désastre en cours mais font mine de pouvoir y remédier avec les demi-mesures de la croissance verte.

Tant que le maître mot de « PROFITS » dominera les intentions de nos dominants, le thermomètre restera le plus petit étalon de notre machine à broyer les éco-systèmes.  

Publié dans RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE | Pas de Commentaire »

Le WWF mis en cause par un documentaire accablant

Posté par provola le 6 novembre 2011

                             Une fois n’est pas coutume je ne fais que reprendre un article paru sur « Actualutte », dont l’ auteur est Sophie Chapelle. Cet article confirme malheureusement les zones d’ombre relevées par Fabrice Nicolino dans son dernier livre « Qui a tué l’écologie »  :  http://www.youtube.com/watch?v=LJ6K4CuEBvI

       Le WWF mis en cause par un documentaire accablant dans ECOLOGIE wwf

Dans un reportage diffusé le 22 juin sur la télévision publique allemande (ARD), le réalisateur Wilfried Huismann enquête sur les pratiques et les dessous du WWF. Sur la trace des 500 millions d’euros de dons annuels versés à la plus grande organisation mondiale de protection de l’environnement, le journaliste d’investigation se rend à Bornéo, en Indonésie, où le WWF prétend défendre l’orang-outan, une espèce menacée. Sur place, l’équipe découvre une réserve de 80 hectares où vivent deux orangs-outans, au cœur de 14.000 hectares de plantations de palmiers à huile auxquels l’ONG a décerné le label « production durable » (lire notre article sur l’agriculture en Indonésie).

Le documentaire revient également sur « le projet Tigre » mené par le WWF depuis 1974, en partenariat avec le gouvernement indien, pour la préservation du tigre du Bengale. Pour répondre aux exigences du WWF qui demandait une augmentation de 8% des zones protégées, le gouvernement indien a procédé, dès 2002, à l’expulsion de 100.000 autochtones. Un nombre qui pourrait atteindre un million de personnes dans les prochaines années, dénonce le documentaire.

Wilfried Huismann s’attache aussi à comprendre la participation du WWF à des « tables rondes » avec des entreprises de génie génétique comme le géant Monsanto, et avec la multinationale Wilmar, et la caution « éthique » décernée par le WWF à ces entreprises en assurant qu’elles produisent du soja et de l’huile de palme « durables ». Disponible uniquement en allemand pour le moment, le documentaire a d’ores et déjà généré de nombreuses polémiques outre-Rhin. En France, l’ONG présidée par la navigatrice Isabelle Autissier connaît une crise interne sans précédent.

http://actualutte.info/2011/07/05/le-wwf-mis-en-cause-par-un-documentaire-accablant/

Sophie Chapelle sur Basta

Publié dans ECOLOGIE | Pas de Commentaire »

UN GROS TAS DE POPULISME

Posté par provola le 6 novembre 2011

                             On va me traiter de populiste, de racler les fonds de tiroir du journalisme, mais que voulez-vous, lorsque j’en ai l’occasion, et que je croise un connard, je ne me cache pas pour le lui faire remarquer.

Le récent G20 qui n’aura servi qu’à pondre un communiqué final alambiqué promettant de vagues mesures de relance de la croissance et à servir l’imagede la carrure internationale du Président, nous aura tout de même couté la bagatelle de 80 millions d’euros.

De Funès aura été le plus dépensier, il se logea au Majestic-Barrière pour la modique somme de 37 000 € la nuit, suivi en cela par Obama qui pour la défense des pauvres américains se paya le Carlton dans la suite Grâce Kelly pour 34 000 € la nuit, celui-ci étant voisin de Berlusconi logé également au Carlton pour 32 000 € la nuit.

La mère Merkel était logée dans le taudis du Majestic à 20 000 € la nuit, Hu Jintao, dans la cave du Grey d’Albion à 10 000 € la nuit, Cameron sous un abri-bus à 2 000 € la nuit. En tout ce petit jeu aura couté la bagatelle de 1 Million € rien que pour l’hébergement. Ensuite, il faut y ajouter les repas, et surtout les cadeaux. Les chefs d’États ont tous eu droit à un stylo-plume Dupont, et à des Hermes pour les épouses et maris respectifs.

Le tout représente un budget d’environ 80 millions € pour deux jours de sommet, dont 25 millions € pour la seule sécurité des 33 chefs d’Etats et leurs délégations. Ceux-ci sont des chiffres officiels, il semble que les chiffres officieux soient bien plus élevés.

A l’heure des coupes budgétaires, du sang et des larmes promis aux populations, tout cela à de quoi laisser pantois.

Que n’aurait-on fait pour épater la galerie et lancer en grande pompe une campagne du Président qui ne dit pas encore son nom ?

Vu les maigres résultats de ce sommet qui devait être l’Himalaya de la politique et se résume à la butte Montmartre, pourquoi n’imputerait-on pas directement le coût du G20 sur le budget de la prochaine campagne de De Funès ?       

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

DOLORES-CHRISTINA, SYMBOLE D’UNE NATION A LA DÉRIVE

Posté par provola le 5 novembre 2011

                      Fille de parents SDF, Dolores-Christina est décédée peu avant de naître, on apprend pas à faire les choses dans l’ordre quand on vit dans la rue, à Paris.

Elle aurait pu vivre comme sa copine, née à deux pas de là, Giulia pour les intimes, dans la plus belle ville du monde, elle n’aura connu dans son utérus vibrant sur la bouche de métro qu’un instant étrange, harcelée, rejetée de tous,  soutenue de trop de désespérance, engloutie dans l’inhumanité et le saccage perpétuel. 

Je pense à toi, Dolores-Christina, j’aurais pu te croiser dans la rue, dans quelques temps, moi vieux et moche, toi si belle et jeune.

Je t’ aurais trouvée trop belle, tu m’aurais trouvé trop con. Il faudra que je me coltine Giulia et ces marches et ces paillettes, célèbre de n’avoir aucun intérêt.

Toi, tu resteras le symbole de l’Etat tricheur qui dérive sur cette marée du chacun pour soi, qui fait de la réduction des dépenses sociales un credo, qui menace le lien citoyen, qui est coupable de t’avoir refusée.

On va encore dire que je désigne De Funès comme programmateur de ta mort; n’est-il pas l’Artisan premier de la dégradation de la solidarité, de la destruction des services publics de vigilance face à la pauvreté ?

Il est tout autant responsable de ta mort que de la naissance de sa fille.    

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

CHARLIE HEBDO, COMMENT INSTRUMENTALISER LE PROPHETE ? (les réactions)

Posté par provola le 5 novembre 2011

Mon article a été également publié sur Bellaciao, en voici les réactions:

CHARLIE HEBDO, COMMENT INSTRUMENTALISER LE PROPHETE ?
5 novembre 2011 – 05h57 – Posté par 90.**.220.***

Prophète ou pas, personne ne sait pour l’instant qui a fait cela, mais par contre le seul fait d’imaginer qu’il puisse s’agir d’un attentat d’origine musulmane montre que les auteurs et les commanditaires ont atteint leur but : les esprits sont bien formatés, surtout en période électorale..
Une bonne partie de la presse s’est « transportée au Danemark » et le tour est joué, on peut dire après, tout ce que l’on veut : le mal est fait.
Si le prophète avait eu la tête de Sarkozy, la couverture dont on parle tant aurait eu un contenu politique vraiment subversif : ici, il n’aura fait qu’élargir à droite le lectorat d’un Charlie-Hebdo à bout de souffle.
LISONS ET ACHETONS SINÉ MENSUEL ça nous changera du concert de lamentation organisé par la presse « libre » qui a pris « Charlie » sous son aile.

CHARLIE HEBDO, COMMENT INSTRUMENTALISER LE PROPHETE ?
5 novembre 2011 – 09h49 – Posté par patelle77.***.105.**

Tout à fait…
Occupons nous de nos fesses au lieu de toujours lorgner de l’autre coté de la méditerranée en voulant donner des leçons de morale.

CHARLIE HEBDO, COMMENT INSTRUMENTALISER LE PROPHETE ?
5 novembre 2011 – 09h10 – Posté par 86.**.30.***

Le coup de Charlie, c’est élémentaire : donner du poids et du volume au bouc émissaire. Il y aura bien des coups semblables d’ici les présidentielles. Pensez ! Si les braves populations allaient comprendre ce qui leur arrive et surtout ce qui va leur arriver !

CHARLIE HEBDO, COMMENT INSTRUMENTALISER LE PROPHETE ?
5 novembre 2011 – 18h07 – Posté par 92.***.144.***

Communiqué de la Fédération anarchiste

ILS INTIMIDENT, ILS INCENDIENT, NE LES LAISSONS PLUS FAIRE !

Plus les violences du capitalisme se font précises, et plus la chasse aux prétendus responsables de la crise prend le visage de l’intolérance et du fascisme : on en veut pour preuve trois faits d’actualité.

Le premier n’a pas fait la une des média, et pourtant l’incendie à l’aide de cocktails Molotov de la Maison des Rroms, le 24 octobre, 163 rue des Pyrénées à Paris, a causé la mort de Ion Salagean, qui n’avait commis d’autre crime que de fuir la misère et le racisme dont souffrent les Rroms.

Le deuxième est la mobilisation de la mouvance catholique (Civitas) pour qui la proximité de l’extrême-droite tombe sous le sens, contre la pièce de Romeo Castellucci, « Sur le concept du visage du fils de Dieu », taxée de « christianophobe », terme calqué sur celui d’ »islamophobe », vocable forgé par les Frères Mususulmans, pour faire passer pour opprimés ceux dont le but n’est autre que de contrôler chaque instant de la vie humaine, dans le carcan du rite religieux.

Il est à noter que, lorsqu’il s’agit de pratiquer l’intolérance et de détruire la liberté de création artistique, les religions concurrentes s’entendent comme larrons en foire pour crier au blasphème, puisqu’aux côtés de la soutane, on a pu voir barbus et femmes intégralement voilées.

Le troisième est l’incendie à l’aide de cocktails Molotov de la rédaction de Charlie Hebdo au moment même où il se « baptisait » provisoirement « Charia Hebdo » et prenait un individu, qu’on n’est pas censé pouvoir représenter, comme rédacteur en chef.

Pour la Fédération anarchiste, ces récents événements montrent que les violences fasciste et religieuse prospèrent sur le terreau de l’exploitation capitaliste, et qu’on ne peut espérer les voir disparaître sans s’attaquer aux racines du problème. Tant qu’un modèle économique inégalitaire sera protégé par un modèle politique étatique et délégataire, les solidarités de classe, celles qui transcendent les frontières, et les libertés individuelles, y compris, et surtout, celle de blasphémer, seront menacées par les religions, fanatiques par définition, et par le fascisme.

CHARLIE HEBDO, COMMENT INSTRUMENTALISER LE PROPHETE ?
5 novembre 2011 – 18h09 – Posté par 92.***.144.***

Haine, violence et imbécilité : le fanatisme religieux à l’offensive

Les locaux parisiens du journal Charlie Hebdo ont été attaqués au cocktail Molotov et ont été rendus complètement hors d’usage dans la nuit de mardi à mercredi, sans doute suite à l’annonce de la publication d’un numéro spécial rebaptisé « Charia Hebdo » et faisant la part belle à la satire de l’islamisme. Dans le même temps, des partisans fanatisés d’une vieille France catholique tentent de perturber manu militari les représentations d’une pièce de théâtre de Romeo Castellucci, Sur le concept du visage du fils de Dieu, qu’ils jugent « christianophobe ». Deux manifestations accablantes de la violence à laquelle conduit l’intégrisme religieux, qu’il soit inspiré par un livre saint ou par un autre ; deux attaques aveugles contre la liberté de création qui illustrent la censure à laquelle les fanatiques de tout poil voudraient soumettre la culture ; deux exemples accablants des illusions mortifères et de la haine larvée qui se nourrissent des sermons religieux et du discours de dévotion.

Alternative libertaire condamne ces faits d’armes réactionnaires, appelle à la vigilance face à tous ceux qui veulent s’attaquer à la laïcité, imposer leur foi privée dans la sphère publique. Alternative libertaire s’engage sans ambiguïté dans la lutte contre toutes les forces rétrogrades qui voudraient soumettre la société au carcan de la religion.

Un rassemblement unitaire aura lieu le mercredi 2 novembre à 19h30 à l’angle des rues d’Aubervilliers et Riquet dans le 19ème arrondissement pour s’opposer à l’idéologie haineuse des catholiques traditionnalistes qui entendent s’opposer à la représentation de la pièce de Castellucci au centre culturel du « Cent Quatre » (104, rue d’Aubervilliers). Alternative libertaire appelle toutes celles et tous ceux qui refusent de voir l’extrême droite parader en pleine rue à se joindre à ce rassemblement pour dénoncer avec force l’intégrisme religieux.

Alternative libertaire

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

CHARLIE HEBDO, COMMENT INSTRUMENTALISER LE PROPHETE ?

Posté par provola le 4 novembre 2011

                            

CHARLIE HEBDO, COMMENT INSTRUMENTALISER LE PROPHETE ?  dans CHERCHEZ L'ERREUR charlie-hebdo-mahomet dans POLITIQUE

 

                         Sécurité quand tu nous tiens. Avant qu’on ait pu même évacuer l’effet de surprise, le coupable est déjà désigné, les salauds de Musulmans feront l’affaire, le numéro Charia Hebdo portait sur une caricature du Prophète Mahomet et tout naturellement cela suffit à pointer les barbus du doigt.

La première question qui devrait venir à l’esprit est: à qui profite le crime ? Pourtant, rien de tout cela dans les médias et les discours des partis politiques, chez ceux qui font leur beurre de la sécurité, et qui aimeraient bien distiller un climat de peur en cette période pré-électorale.

De Funès au premier chef aurait tout intérêt à frapper là où ça fait mal, c’est à dire là où cela peut rapporter le plus en termes de sondages. Hortefeux et Guéant en première ligne, fiers défenseurs de la République face à ces hordes de terroristes en puissance, pérorent en coeur. Les loups hurlent à la mort pour qu’on les entendent bien de l’autre coté de la forêt, justement, à la lisière de cette jungle économique et médiatique, De Funès fait son show, entre embrassades et ruades de cow-boy.

Le Front National aurait également matière à provoquer un état de guerre psychologique latente qui initierait au sein de la population un phénomène de rejet de l’autre, une montée programmée du racisme. 

Tout ce qui tend à raviver ce nationalisme rampant est pain béni pour la meute sanglante, surtout en période de fort chômage, où les plus démunis sont plus faciles à séduire ou à apeurer.  

Interrogé sur la façon dont les Musulmans de France se sentent respectueux de la laïcité et du droit d’expression, Dalil Boubaker, recteur de la Grande Mosquée de Paris, a rappelé que la loi républicaine primait sur toute autre considération: « Ce ne sont pas deux crétins qui vont jeter le discrédit sur une communauté de 7 millions de personnes. »

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

LA DEMOCRATIE DE L’OMBRE ET L’EUROPE AU BORD DU SIRTAKI (LES REACTIONS)

Posté par provola le 3 novembre 2011

Articles acceptés à la publication sur Agoravox et Bellaciao

Par latortue  28 octobre 15:35 latortue

On a l’impression d’assister a une énorme partie de poker menteur ou chacun fait son annonce ,le bluff étant de mise bien sur, pour que les marchés et les agences de notation soient, ou plutôt aient l’illusion d’être rassurés. Mais au final RIEN toujours repousser les décisions pourquoi ??
Attendre les élections qui doivent avoir lieu dans plusieurs pays ,et, après Messieurs on rase gratis ,vous allez vous serrer la ceinture,et fermer votre gueule ,payez et fermez là .Voila pour la majorité des chefs d’état un patriote doit payer et la fermer . Et vous Messieurs les POLITICARDS de pacotilles vous allez montrer le bon exemple baisser vos salaires et vos indemnités ,Surement pas, moi d’abord les autres après,première mesure du gouvernement SARKOZY une augmentation de salaire de 200% pour le chef de l’état .Après ça que voulez vous qu’il fasse pour vous les caisses son vide .Je sais pas ce qui me retiens de les insulter ces c… peut être suis je normal .
 700 milliards de plus de déficit en cinq ans du jamais vue et ça vient flagorner sur les écrans de télé ,pas ma faute mesieur c’est la crise ,elle a bon dos la crise ,et ce n’est pas la crise pour tout le monde .

Par TSS 29 octobre 00:09

dans quelque temps ,comme pour les USA,la Chine tiendra l’Europe par les couilles… !!

La dictature de l’argent s’aggrave
28 octobre 2011 – 00h56 – Posté par chb92.***.71.**

Dexia cramée, d’autres banques vont dans le mur, et le sauvetage de l’euro est pipeau.
Quant à ce nouvel organisme de stabilité financière, avec effet de levier (! !!) il verrouille les budgets nationaux, il a le droit de demander n’importe quelle somme aux états qui devront payer sous 7 jours, et a une immunité totale en justice (pour ses employés aussi).
Dictature.
Dire que c’est Kadhafi (petit pied) qu’on a laissé otanasier…

http://www.dailymotion.com/video/xl…

 

LA DEMOCRATIE DE L’OMBRE
28 octobre 2011 – 16h38 – Posté par 78.***.239.***

Cette crise de la dette c’est un coups d’état de la finance sur le politique !

Par xray (xxx.xxx.xxx.168) 2 novembre 15:45  La GRÈCE EUROPE  Dans cette Europe dominée par les curés,  l’argent sert à créer les problèmes.  Non pas à les résoudre ! 

Aujourd’hui on nous parle d’un grave problème de finance avec la Grèce. 
En y regardant de plus près, il s’agit d’un faux problème. Un problème fabriqué de toute pièce. La Grèce n’est pas un cas unique. L’église Orthodoxe grecque échappe à toute fiscalité. Elle possède 90 % du foncier en Grèce. On ne compte pas aussi les milliards investis sur les marchés boursiers  (de 50 à 100 milliards selon certains dires). 
Par adeline  2 novembre 18:53

surtout si on se souvient que le nom syrtaki inventé par hollywood recouvre le nom de hasapiko , nom original de cette danse signifiant « danse des bouchers »

Par BA  2 novembre 20:47

Mercredi 2 novembre 2011 :

Grèce : le référendum ne portera pas sur l’euro.

Le référendum grec portera sur le plan de sauvetage. 

La consultation portera sur le plan d’aide européen, et non sur l’appartenance à la zone euro, a annoncé le porte-parole du gouvernement grec. Interrogé sur le maintien de la Grèce dans la zone euro, le porte-parole Angelos Tolkas a répondu : « Non, ce ne sera pas la question. Ce sera le plan de sauvetage ».

http://www.europe1.fr/International/Grece-le-referendum-ne-portera-pas-sur-l-euro-797771/

Grèce : taux des obligations à un an : 224,749 %. Record historique battu.

http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GGGB1YR:IND

Grèce : taux des obligations à 2 ans : 96,685 %. Record historique battu.

Grèce : taux des obligations à 5 ans : 34,584 %. Record historique battu.Grèce : taux des obligations à 10 ans : 25,466 %. 
 

Publié dans EUROPE, GRECE | Pas de Commentaire »

FESTIVAL DE MAUVAIS GOUT

Posté par provola le 2 novembre 2011

FESTIVAL DE MAUVAIS GOUT  dans CHERCHEZ L'ERREUR dans CHERCHEZ L'ERREUR

                         Les vedettes, les citrouilles et les carosses débarquent à Cannes.

Des paillettes, des marches, du vent, des longues robes, des flashes, une illustration de mauvais goût. On aurait voulu discréditer définitivement les autorités des pays dits les plus riches dans ce G20 carnavalesque qu’on ne s’y serait pas pris autrement. On ne pouvait décemment pas attendre autre chose de la part de notre merlin du blingbling.

A l’heure des sacrifices, des larmes et du sang distribué à la volée par nos donneurs de leçons de la haute finance, se retrouver dans l’ambiance d’un festival du futile laisse pantois. Nos présidents et De Funès en tête sont tellement distants des masses invisibles et de la réalité du quotidien qu’il poursuivent sans coup férir leur marche vers une ineffable descente aux enfers de la politique. 

Puissent-ils se prendre les pieds dans le tapis en dansant le Sirtaki.

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

L’EUROPE AU BORD DU SIRTAKI

Posté par provola le 1 novembre 2011

                   

L'EUROPE AU BORD DU SIRTAKI dans EUROPE                                  Il y a panique à bord, Papandreu le premier Ministre grec annonce l’organisation d’un référendum sur le plan d’aide, comment diable peut-on accorder une telle confiance au peuple, n’avait-on pas fini par faire abstraction de ce simple détail ?

Alors on jette les canaux de sauvetage à la mer, les rats quittent les soutes et envahissent le pont, les actions flottent sur les eaux agitées du sauve-qui-peut et coulent à pic; à force de gouverner une tour d’ivoire on avait fini par oublier cette masse invisible qui se cache derrière les statistiques et les décisions, que les directives sont vides de sens si elles ne sont pas illuminées par la volonté populaire. A force de combiner à l’abri des rideaux de fumée, de traduire en fait la puissance des lobbies financiers, d’occulter l’opinion des électeurs, de penser à la place des gens d’en-bas, de se contre-foutre du débat démocratique, on en avait oublié que même les morts peuvent surgir de nulle part pour clamer vengeance. 

On avait cru avoir soumis les Grecs qui sont rien moins que les inventeurs de la démocratie, on avait cru pouvoir continuer sans coup férir le sauvetage du système d’asservissement des États, on avait cru que les petits se tairaient une fois de plus, comme ces impertinents deFrançais qui avaient osé répondre Non en 2005 à la Constitution européenne, comme ces fantasques Slovaques qui refusaient de contribuer au plan de sauvetage imposé par Bruxelles, comme tous ces serviteurs à qui l’on instille la pensée unique de l’Europe mondialisée, de l’Europe à 12 à 18, à 27, qui recevra bientôt en prime et en grande pompe, sans rien demander à personne, la Serbie, l’Albanie, la Croatie, l’Ukraine, et pourquoi pas la Turquie et Israël.

L’Europe des camps d’internement aux frontières, des disparus de la Méditerranée, de Lampedusa, de Ceuta, des Canaries, l’Europe de la finance, des technocrates, des Barroso, des Van Rompuy, des Junker, jamais élus, jamais responsables, qui cherche à se faire financer par la Chine, des martyres politiques, des Tibétains, la Chine qui fait de l’esclavage une règle de concurrence déloyale.

Ce corps sans tête qui n’arrête pas de fanfaronner qu’il est la cinquième roue du carosse, une puissance économique à l’équivalent des States, comme ces canards dont on a coupé la tête et continuent de courir sans destination. Un corps sans tête, car le peuple qui devrait diriger le gouvernail a largué les amarres depuis bien longtemps, laissant cet alien à Bruxelles se prendre pour un Calife des mille et une nuits.  

La fête des paillettes est gâchée, on coupe la sono d’enfer, on entend au loin comme un vieux sirtaki venu du fond des ages, de cette respiration, de ce sang pûr, de cette vague ancestrale, qui ont fait traverser à la démocratie plus d’une tempête, d’Aristote, à Platon, depuis l’Acrople au Pirée, depuis l’occupation nazi jusqu’au régime des colonels.

Une aube nouvelle se lève derrière ces colonnes, la-haut sur la colline millénaire du Parthénon; tremblez fonctionnaires indolents, aux fourberies cachées et aux besaces percées, le bonheur du vivre ensemble ne viendra pas de vos bourses au bord de la crise de nerf, mais du vent vif de la liberté, au pas cadencé du Sirtaki.                 

Publié dans EUROPE, GRECE | Pas de Commentaire »

12
 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement