• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 28 novembre 2011

DURBAN: DROIT DE PETER

Posté par provola le 28 novembre 2011

Durban, ultima spiaggia per salvare il pianeta

                        Aujourd’hui s’est ouverte dans la plus grande indifférence  la conférence de l’ONU sur le climat censée proroger le tempo du protocole de Kyoto datant de 1997. Comme d’habitude n’attendons rien de cette grand messe à l’allure de dernière plage, c’est ce qui peut nous arriver de mieux. 

Il parait établi que le réchauffement climatique global dépend de l’activité humaine et en gros de sa formidable ténacité à vouloir retransformer en un siècle le gaz carbonique que la nature a patiemment changé en oxygène au cours des milliards d’années qui nous ont précédés. Reste aux experts mondiaux à trouver la solution pour éviter que les mutations atmosphériques ne rendent la vie sur Terre un tantinet plus compliquée.

Le tableau est clair, le monde occidental représentant environ 1/5 de la population, a craché durant  sa domination  industrielle suffisamment de gaz à effets de serre qu’il n’en faut pour empêcher les autres pays désireux de les rejoindre avant l’épuisement complet des ressources carbonées.

La planète souffre , on sort les calculettes , les Etats-Unis envoient 10 Milliards de tonnes équivalent carbone par an dans l’atmosphère , Obama s’engage à réduire de 4,6% en 20 ans ses émissions de gaz à effet de serre .

L’Europe à 27 qui dégage 5,6 Milliards de Tonnes  s’engage à une réduction de  20% sur 20 ans

La Chine qui produit 6 Milliards de  Tonnes équivalent carbone ne veut prendre aucun  engagement et demande une réduction de 40% aux pays industrialisés du nord.

Voyons la situation par tête de pipe:

Un Chinois produit 4 Tonnes de GES/an , un Européen 10,5 Tonnes ( avec des disparités de 1à 3 entre les pays), un Etats-Unien 23,4 Tonnes .

Réduire de 4,6 % les émissions pour les Etats-Unis est une douce plaisanterie de la Maison Blanche autant demander à ce que chaque fumeur Californien éteigne son mégot de cigarette avant d’attaquer le filtre . 

Durban va ressembler à un poker menteur, on va s’y échanger des centrales à charbon avec des taxes carbone , au final on prendra des décisions qui n’auront que l’avantage d’avoir été prises.

On est au coeur de ce blog, sa raison d’être, il n’est pas d’autre question essentielle que le partage du bordel qu’on a sciemment commis tout au long de ces trois dernières générations du coté des nantis de ce monde.  

On ne s’en sortira pas sans couper des têtes, des têtes de bougies. Kyoto , Copenhague, Durban, mettez les conférences où vous voudrez, faites en autant que le coeur vous en dit, toute cette mascarade ressemble à du replâtrage évitant de parler du vrai problème, ou comment guérir un malade qui n’en n’a pas envie.

Le souci n’est pas de réduire la consommation des moteurs, renforcer l’isolation des habitations, faire des TGV plutôt que des autoroutes, mettre des taxes carbone pour régler les déficits de la sécu, planter 3 arbres dans les cités .

Quand on veut augmenter la vitesse des tgv à 380 plutôt qu’à 320 c’est tout le système d’orientation des neurones qui est tordu, c’est l’unité de compte des riches qui pèse sur les deux plateaux de la balance de l’équité mondiale.

Appeler ça de l’écologie est une mystification au mieux, un dévoiement du bon sens, un stratagème de l’économie de marché au pire.

Je revendique le droit pour les délaissés du droit à polluer de foutre le bordel sur un quad en plein désert du Ténéré, d’user du jet ski pour effrayer les dauphins, de changer de portable tous les six mois , de bouffer du hamburger matin midi et soir, de faire l’Espagne et le Mexique durant les mêmes vacances.

Je donne un ticket à chaque Bengali pour lui permettre de raser la flore des Everglades en Floride pour rouler en éco-carburant made in USA.

J’invite chaque Brésilien à venir se marier à Las Vegas, à brûler les restes de la forêt amazonienne.

J’estime qu’une piscine serait une baignoire ad-oc pour chaque foyer Mandchou.      

Publié dans RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE | Pas de Commentaire »

NEIN ( les réactions)

Posté par provola le 28 novembre 2011

Article accepté à la publication sur NEIN ( les réactions) dans ALLEMAGNE icone_redacteur2

Par c.d.g.  28 novembre 14:06

Je suppose que vous connaissez pas tres bien l Allemagne.
Bon petit cours de rattrapage :
- les allemands payent pour l ex RDA. Il y a donc solidarite inter allemande (meme si evidement certains ralent.) Il y a un impot special (de 2,5 % je crois) ajoute a votre impots sur le revenu qui leur est destine. D ailleurs, bien que francais, je le paie aussi car residant en RFA.
- L’Allemagne exporte pas enormement de produit de luxe (si on classe porsche ou mercedes dans cette categorie). Le luxe, c est plutot le creneau francais (champagne, haute couture ..). La RFA c est plutot les machines outils ou la haute technologie (par exemple SAP)
- La RFA exporte en effet en Europe et on ne peut certes pas etre tous en exedent commercial. Par contre, s il s agit de donner des voitures (pour reprendre votre exemple, vendre sans etre paye=donner), il est pour un allemand plus logique de donner une voiture a un autre allemand qu a un grec. Surtout si le grec en question n est pas reconnaissant et ne fait rien pour ameliorer sa situation (croyez vous que les grecs vont arreter de frauder le fisc ou de detourner les subventions europeennes ?). L embellie actuelle en RFA n est pas due a la demande de l UE mais a la demande d autres pays (chines, australie ..)
- l echec de l emission d obligation est en partie du au taux proposé. Il est inferieur au taux d inflation. Ce qui veut dire que le creancier sait qu il va etre perdant. Pas tres motivant

Personnellement je trouve qu il serait preferable que nous ayons tous en Europe des dirigeants honnetes de type Merkel plutot que des girouettes bling bling comme Sarkozy

Par ursulin  28 novembre 15:50 ursulin

Si la solidarité Européenne n’existe pas. Il ne fallait pas faire l’europe alors !. Pour reprendre une image facile, nous sommes tous dans le même bateau. S’il coule, tous le monde coule, y compris l’Allemagne. Personne ne peut dire ce que sera l’avenir. Les maillons forts d’aujourd’hui seront peut-être les maillons faibles de demain…Il suffit de regarder la Belgique, ou pendant tout le 19ème et une partie du 20ème siècle, la wallonie finançait la Flandre et aujourd’hui c’est le contraire…

 Par Richard Schneider  28 novembre 17:33 Richard Schneider

à l’auteur :

La politique allemande, depuis Bismark, consiste à se créer un Hinterland et à pousser vers l’Est et les Balkans, le fameux Drang nach Osten. Car, l’exportation est vitale pour l’économie allemande. 

Kohl a voulu une réunification rapide et totale - et l’a obtenue, au grand dam des Français et des Anglais. Cette réunification a coûté très cher à la RFA. Mais les dirigeants allemands y ont mis le prix. 

L’Europe telle nous la connaissons n’est le futur de l’Allemagne. Certes, pour l’instant, Berlin souhaite garder une zone euro, mais à condition de la diriger (économiquement, bien entendu).

Dans les cartons de l’establishment allemand, il y a la création de la zone de l’Euromark, composée des Pays-Bas, des pays scandinaves, de l’Autriche et … de la Suisse.

Avec les vastes marchés et les ressources naturelles des pays de l’ex-URSS et la poussée vers l’Europe centrale (Proche-Orient en vue), l’économie allemande aurait largement de quoi se satisfaire : l’UE actuelle deviendrait superflue et surtout ingérable financièrement. 

C’est la raison pour laquelle, je ne crois pas trop, à moyen terme, que Berlin serait perdant si l’Union Européenne, dans sa forme actuelle, éclatait.

Amicalement,

RS

 

Publié dans ALLEMAGNE, EUROPE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement