• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 22 novembre 2011

LA PLANETE PUB

Posté par provola le 22 novembre 2011

Ma come ti sei ridotta?LA PLANETE PUB dans CHERCHEZ L'ERREUR merkel-sarkozy

                            Ils font mine d’être choqués, il crient au scandale, ils vitupèrent à l’encontre d’une pub qui serait allée au delà de la frontière, au delà des règles de la déontologie. Les grands éditoriaux, les grandes plumes, les stars de la médiatocratie, tous étonnés face à cette pub de Benetton, pas exactement celle-ci, mais celle montrant le Pape embrassant un Imam.

Comme si la pub devait suivre un code, comme si le capitalisme pouvait être moralisé. La pub est le bras armé du consumérisme, son but est de tenter le coté obscur des individus, de lui extirper ces désirs qui sans cela resteraient enfouis aux tréfonds du cortex. La pub est l’inutile arme de destruction massive des sentiments, le déclencheur d’un manque, la toxine de l’achat, un pousse au crime parfait. 

Toutes ces élites à la plume éguisée se penchent sur l’étrangeté de la pub Benetton comme s’il découvraient l’eau chaude, ils vivent de ça depuis toujours mais feignent de s’en offusquer.

Nestlé fait de la pub en Afrique pour vendre du lait en poudre aux mamans qui veulent allaiter leur bébé, Coca vend du sucre en bouteille pour rendre tout le monde obèse, Red Bull pousse des Formules 1 pour booster les régiments des boites de nuit, la campagne du Beaujolais nouveau sert à boire une piquette innomable en faisant croire que ce n’est que du bonheur, Apple vend 400 € sa dernière merde provisoire achetée en Chine à 15 €. Leclerc fait croire à sa mansuétude infinie, Auchan se prend pour le Paradis, Guerlain se met à nu pour vendre du vent en flacon.

La pub est la preuve que le capitalisme est une agression de l’esprit, impliquant le meilleur de la personne dans une quête d’un inéffable bonheur, d’une illusoire satisfaction. La pub est une piqure de rappel à l’ordre moral ambiant, la pub est un champignon mortel, l’ammanite phalloide de la jungle économique. Comme elle est la principale source de financement des médias, elle pèse sur les comportements journalistiques et baillonne la parole des employés scribouillards. Elle est la raison des antennes fragiles, des ondes brouillées, des textes raturés, on ne critique pas impunément son client, on ne ridiculise pas facilement son donneur d’ ordre.  

Alors me direz vous, que viennent faire ces photos, eh bien je fais la pute, de la pub pour mon blog, un accident au bord de la route, j’espère provoquer un embouteillage. La première femme de France, pas si belle finalement, plastifiée, tirée, statufiée au botox, De Funès qui préfère Merkel, sans artifice que la samba du troupier. La pub vous met dans un état indéffinissable, vous imaginez ce que vous voulez pourvu que vous restiez sur mon blog. Comme ces hebdomadaires au gout salace, VSD, Nouvel Observateur, l’express, qui titrent sur DSK, car ils n’ont rien d’autre à faire que tirer sur l’ambulance.

Allez, oubliez tout ça, je ne le referai plus, moi, je n’ai rien à vous vendre, qu’un instant magique à oublier notre fin.     

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement