• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 9 novembre 2011

LE PETROLE TANT QU’IL Y EN AURA

Posté par provola le 9 novembre 2011

LE PETROLE TANT QU'IL Y EN AURA dans RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE Global-Average-Annual-Crude-Oil-Production-2001-2011-19-OCT-2011

               Voici le diagramme montrant l’évolution de la production de pétrole sur la planète, depuis dix ans. Le record est celui de 2010, avec une moyenne de 74 millions de barils par jour.

On assiste non pas à un pic pétrolier comme on avait l’habitude de le prévoir, mais à un plateau de production qui pourrait s’agrandir au fur et à mesure que des découvertes en eaux profondes ou la recherche sous les eaux Arctiques libérées des glaces pourront supplanter les gisements en voie de tarissement comme au Mexique ou en  Mer du Nord. L’Arabie Saoudite également verra l’épuisement de ses ressources et le choc sera plus dur à combler que l’arrêt temporaire de l’exploitation des puits lybiens ou irakiens.

En réalité ce diagramme prouve nettement que l’humanité n’est pas près de se passer d’or noir et ce ne sont tristement pas les cris d’orfraie des bandes d’illuminés écolos qui freineront la course aux bénéfices. Pour le malheur des taux de CO2 qui ne font qu’augmenter, entraînant dans cette marche infernale, l’acidification des mers et le bouleversement du climat terrestre.  Les Grenelles de l’environnements ne sont là que pour masquer la réalité, pour protéger la destruction et l’épuisement programmée des ressources naturelles à des fins court-termistes. 

Rappel de l’article « L’OR NOIR DU DÉSERT BLANC »

L‘homme tirera du Pôle Nord jusqu’à la dernière goutte d’or noir, les tergiversations des économies mondiales sur la réduction des émissions de gaz à effets de serre ne sont que poudre aux yeux des adeptes du green business. Les générations qui nous suivront au lieu de rêver d’étendues immaculées assisteront impuissantes à la sarabande des super-tankers. Des pépinières de torchères formeront la toundra de demain, les pipelines et les plate-formes seront alignées comme une ligne Maginot du futur, une fuite en avant sans retour.

Un oeuf à la coque, voilà à quoi ressemblera bientôt notre planète vue de là-haut.

Le réchauffement climatique qui réduit la banquise à peau de chagrin et découvre le crane de la planète permet dorénavant aux compagnies pétrolières de se lancer à l’assaut des immenses réserves qui naguère gisaient sous des centaines de mètres de glace. Environ 15% des réserves mondiales de pétrole et 30% des réserves de gaz reposent sous l’océan arctique et les pays riverains sont déjà en compétition pour délimiter les zones de compétence . Les foreuses sont d’ors et déjà en action, Russes, Américains, Anglais, Canadiens, Norvégiens s’ingénient à occuper les pans de mer.  

La catastrophe de Deep Horizon n’a pas refroidi les ardeurs des explorateurs du fond des mers de l’extrême nord, bien que les conditions d’extraction s’annoncent comme étant bien plus dangereuses que celles du golfe du Mexique. La température des eaux en cas de nouvelle catastrophe empêchera toute dilution d’une éventuelle marée noire. Les plateformes seront équipées de lames brise-glaces,seront toujours plus gigantesques et devraient être à l’épreuve des pires aléas climatiques, on sait ce que valent les prévisions. 

Ici les ouvriers devront travailler à des températures sans équivalant, au coeur des icebergs et des tempêtes gelées, conditions accentuées par la nuit arctique qui enveloppe les lieux durant six mois de l’année.

Rien n’arrêtera l’homme, ni les quotas de CO2, ni la complainte de l’ours, pas même la perspective de détruire ce qui reste du paradis blanc. 

Publié dans RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE | Pas de Commentaire »

TCHAO PANTIN

Posté par provola le 9 novembre 2011

TCHAO PANTIN dans ITALIE dans ITALIE

Publié dans ITALIE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement