• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 6 novembre 2011

Le WWF mis en cause par un documentaire accablant

Posté par provola le 6 novembre 2011

                             Une fois n’est pas coutume je ne fais que reprendre un article paru sur « Actualutte », dont l’ auteur est Sophie Chapelle. Cet article confirme malheureusement les zones d’ombre relevées par Fabrice Nicolino dans son dernier livre « Qui a tué l’écologie »  :  http://www.youtube.com/watch?v=LJ6K4CuEBvI

       Le WWF mis en cause par un documentaire accablant dans ECOLOGIE wwf

Dans un reportage diffusé le 22 juin sur la télévision publique allemande (ARD), le réalisateur Wilfried Huismann enquête sur les pratiques et les dessous du WWF. Sur la trace des 500 millions d’euros de dons annuels versés à la plus grande organisation mondiale de protection de l’environnement, le journaliste d’investigation se rend à Bornéo, en Indonésie, où le WWF prétend défendre l’orang-outan, une espèce menacée. Sur place, l’équipe découvre une réserve de 80 hectares où vivent deux orangs-outans, au cœur de 14.000 hectares de plantations de palmiers à huile auxquels l’ONG a décerné le label « production durable » (lire notre article sur l’agriculture en Indonésie).

Le documentaire revient également sur « le projet Tigre » mené par le WWF depuis 1974, en partenariat avec le gouvernement indien, pour la préservation du tigre du Bengale. Pour répondre aux exigences du WWF qui demandait une augmentation de 8% des zones protégées, le gouvernement indien a procédé, dès 2002, à l’expulsion de 100.000 autochtones. Un nombre qui pourrait atteindre un million de personnes dans les prochaines années, dénonce le documentaire.

Wilfried Huismann s’attache aussi à comprendre la participation du WWF à des « tables rondes » avec des entreprises de génie génétique comme le géant Monsanto, et avec la multinationale Wilmar, et la caution « éthique » décernée par le WWF à ces entreprises en assurant qu’elles produisent du soja et de l’huile de palme « durables ». Disponible uniquement en allemand pour le moment, le documentaire a d’ores et déjà généré de nombreuses polémiques outre-Rhin. En France, l’ONG présidée par la navigatrice Isabelle Autissier connaît une crise interne sans précédent.

http://actualutte.info/2011/07/05/le-wwf-mis-en-cause-par-un-documentaire-accablant/

Sophie Chapelle sur Basta

Publié dans ECOLOGIE | Pas de Commentaire »

UN GROS TAS DE POPULISME

Posté par provola le 6 novembre 2011

                             On va me traiter de populiste, de racler les fonds de tiroir du journalisme, mais que voulez-vous, lorsque j’en ai l’occasion, et que je croise un connard, je ne me cache pas pour le lui faire remarquer.

Le récent G20 qui n’aura servi qu’à pondre un communiqué final alambiqué promettant de vagues mesures de relance de la croissance et à servir l’imagede la carrure internationale du Président, nous aura tout de même couté la bagatelle de 80 millions d’euros.

De Funès aura été le plus dépensier, il se logea au Majestic-Barrière pour la modique somme de 37 000 € la nuit, suivi en cela par Obama qui pour la défense des pauvres américains se paya le Carlton dans la suite Grâce Kelly pour 34 000 € la nuit, celui-ci étant voisin de Berlusconi logé également au Carlton pour 32 000 € la nuit.

La mère Merkel était logée dans le taudis du Majestic à 20 000 € la nuit, Hu Jintao, dans la cave du Grey d’Albion à 10 000 € la nuit, Cameron sous un abri-bus à 2 000 € la nuit. En tout ce petit jeu aura couté la bagatelle de 1 Million € rien que pour l’hébergement. Ensuite, il faut y ajouter les repas, et surtout les cadeaux. Les chefs d’États ont tous eu droit à un stylo-plume Dupont, et à des Hermes pour les épouses et maris respectifs.

Le tout représente un budget d’environ 80 millions € pour deux jours de sommet, dont 25 millions € pour la seule sécurité des 33 chefs d’Etats et leurs délégations. Ceux-ci sont des chiffres officiels, il semble que les chiffres officieux soient bien plus élevés.

A l’heure des coupes budgétaires, du sang et des larmes promis aux populations, tout cela à de quoi laisser pantois.

Que n’aurait-on fait pour épater la galerie et lancer en grande pompe une campagne du Président qui ne dit pas encore son nom ?

Vu les maigres résultats de ce sommet qui devait être l’Himalaya de la politique et se résume à la butte Montmartre, pourquoi n’imputerait-on pas directement le coût du G20 sur le budget de la prochaine campagne de De Funès ?       

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement