• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 5 novembre 2011

DOLORES-CHRISTINA, SYMBOLE D’UNE NATION A LA DÉRIVE

Posté par provola le 5 novembre 2011

                      Fille de parents SDF, Dolores-Christina est décédée peu avant de naître, on apprend pas à faire les choses dans l’ordre quand on vit dans la rue, à Paris.

Elle aurait pu vivre comme sa copine, née à deux pas de là, Giulia pour les intimes, dans la plus belle ville du monde, elle n’aura connu dans son utérus vibrant sur la bouche de métro qu’un instant étrange, harcelée, rejetée de tous,  soutenue de trop de désespérance, engloutie dans l’inhumanité et le saccage perpétuel. 

Je pense à toi, Dolores-Christina, j’aurais pu te croiser dans la rue, dans quelques temps, moi vieux et moche, toi si belle et jeune.

Je t’ aurais trouvée trop belle, tu m’aurais trouvé trop con. Il faudra que je me coltine Giulia et ces marches et ces paillettes, célèbre de n’avoir aucun intérêt.

Toi, tu resteras le symbole de l’Etat tricheur qui dérive sur cette marée du chacun pour soi, qui fait de la réduction des dépenses sociales un credo, qui menace le lien citoyen, qui est coupable de t’avoir refusée.

On va encore dire que je désigne De Funès comme programmateur de ta mort; n’est-il pas l’Artisan premier de la dégradation de la solidarité, de la destruction des services publics de vigilance face à la pauvreté ?

Il est tout autant responsable de ta mort que de la naissance de sa fille.    

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

CHARLIE HEBDO, COMMENT INSTRUMENTALISER LE PROPHETE ? (les réactions)

Posté par provola le 5 novembre 2011

Mon article a été également publié sur Bellaciao, en voici les réactions:

CHARLIE HEBDO, COMMENT INSTRUMENTALISER LE PROPHETE ?
5 novembre 2011 – 05h57 – Posté par 90.**.220.***

Prophète ou pas, personne ne sait pour l’instant qui a fait cela, mais par contre le seul fait d’imaginer qu’il puisse s’agir d’un attentat d’origine musulmane montre que les auteurs et les commanditaires ont atteint leur but : les esprits sont bien formatés, surtout en période électorale..
Une bonne partie de la presse s’est « transportée au Danemark » et le tour est joué, on peut dire après, tout ce que l’on veut : le mal est fait.
Si le prophète avait eu la tête de Sarkozy, la couverture dont on parle tant aurait eu un contenu politique vraiment subversif : ici, il n’aura fait qu’élargir à droite le lectorat d’un Charlie-Hebdo à bout de souffle.
LISONS ET ACHETONS SINÉ MENSUEL ça nous changera du concert de lamentation organisé par la presse « libre » qui a pris « Charlie » sous son aile.

CHARLIE HEBDO, COMMENT INSTRUMENTALISER LE PROPHETE ?
5 novembre 2011 – 09h49 – Posté par patelle77.***.105.**

Tout à fait…
Occupons nous de nos fesses au lieu de toujours lorgner de l’autre coté de la méditerranée en voulant donner des leçons de morale.

CHARLIE HEBDO, COMMENT INSTRUMENTALISER LE PROPHETE ?
5 novembre 2011 – 09h10 – Posté par 86.**.30.***

Le coup de Charlie, c’est élémentaire : donner du poids et du volume au bouc émissaire. Il y aura bien des coups semblables d’ici les présidentielles. Pensez ! Si les braves populations allaient comprendre ce qui leur arrive et surtout ce qui va leur arriver !

CHARLIE HEBDO, COMMENT INSTRUMENTALISER LE PROPHETE ?
5 novembre 2011 – 18h07 – Posté par 92.***.144.***

Communiqué de la Fédération anarchiste

ILS INTIMIDENT, ILS INCENDIENT, NE LES LAISSONS PLUS FAIRE !

Plus les violences du capitalisme se font précises, et plus la chasse aux prétendus responsables de la crise prend le visage de l’intolérance et du fascisme : on en veut pour preuve trois faits d’actualité.

Le premier n’a pas fait la une des média, et pourtant l’incendie à l’aide de cocktails Molotov de la Maison des Rroms, le 24 octobre, 163 rue des Pyrénées à Paris, a causé la mort de Ion Salagean, qui n’avait commis d’autre crime que de fuir la misère et le racisme dont souffrent les Rroms.

Le deuxième est la mobilisation de la mouvance catholique (Civitas) pour qui la proximité de l’extrême-droite tombe sous le sens, contre la pièce de Romeo Castellucci, « Sur le concept du visage du fils de Dieu », taxée de « christianophobe », terme calqué sur celui d’ »islamophobe », vocable forgé par les Frères Mususulmans, pour faire passer pour opprimés ceux dont le but n’est autre que de contrôler chaque instant de la vie humaine, dans le carcan du rite religieux.

Il est à noter que, lorsqu’il s’agit de pratiquer l’intolérance et de détruire la liberté de création artistique, les religions concurrentes s’entendent comme larrons en foire pour crier au blasphème, puisqu’aux côtés de la soutane, on a pu voir barbus et femmes intégralement voilées.

Le troisième est l’incendie à l’aide de cocktails Molotov de la rédaction de Charlie Hebdo au moment même où il se « baptisait » provisoirement « Charia Hebdo » et prenait un individu, qu’on n’est pas censé pouvoir représenter, comme rédacteur en chef.

Pour la Fédération anarchiste, ces récents événements montrent que les violences fasciste et religieuse prospèrent sur le terreau de l’exploitation capitaliste, et qu’on ne peut espérer les voir disparaître sans s’attaquer aux racines du problème. Tant qu’un modèle économique inégalitaire sera protégé par un modèle politique étatique et délégataire, les solidarités de classe, celles qui transcendent les frontières, et les libertés individuelles, y compris, et surtout, celle de blasphémer, seront menacées par les religions, fanatiques par définition, et par le fascisme.

CHARLIE HEBDO, COMMENT INSTRUMENTALISER LE PROPHETE ?
5 novembre 2011 – 18h09 – Posté par 92.***.144.***

Haine, violence et imbécilité : le fanatisme religieux à l’offensive

Les locaux parisiens du journal Charlie Hebdo ont été attaqués au cocktail Molotov et ont été rendus complètement hors d’usage dans la nuit de mardi à mercredi, sans doute suite à l’annonce de la publication d’un numéro spécial rebaptisé « Charia Hebdo » et faisant la part belle à la satire de l’islamisme. Dans le même temps, des partisans fanatisés d’une vieille France catholique tentent de perturber manu militari les représentations d’une pièce de théâtre de Romeo Castellucci, Sur le concept du visage du fils de Dieu, qu’ils jugent « christianophobe ». Deux manifestations accablantes de la violence à laquelle conduit l’intégrisme religieux, qu’il soit inspiré par un livre saint ou par un autre ; deux attaques aveugles contre la liberté de création qui illustrent la censure à laquelle les fanatiques de tout poil voudraient soumettre la culture ; deux exemples accablants des illusions mortifères et de la haine larvée qui se nourrissent des sermons religieux et du discours de dévotion.

Alternative libertaire condamne ces faits d’armes réactionnaires, appelle à la vigilance face à tous ceux qui veulent s’attaquer à la laïcité, imposer leur foi privée dans la sphère publique. Alternative libertaire s’engage sans ambiguïté dans la lutte contre toutes les forces rétrogrades qui voudraient soumettre la société au carcan de la religion.

Un rassemblement unitaire aura lieu le mercredi 2 novembre à 19h30 à l’angle des rues d’Aubervilliers et Riquet dans le 19ème arrondissement pour s’opposer à l’idéologie haineuse des catholiques traditionnalistes qui entendent s’opposer à la représentation de la pièce de Castellucci au centre culturel du « Cent Quatre » (104, rue d’Aubervilliers). Alternative libertaire appelle toutes celles et tous ceux qui refusent de voir l’extrême droite parader en pleine rue à se joindre à ce rassemblement pour dénoncer avec force l’intégrisme religieux.

Alternative libertaire

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement