• Accueil
  • > Archives pour novembre 2011

LES ANOMALIES DU CLIMAT DE 1800 A NOS JOURS

Posté par provola le 30 novembre 2011

                    A l’heure où le marché de dupes à Durban continue, où le CO2 devient une monnaie d’échange dans cette sorte de grande braderie, voici mises en évidence les anomalies du climat de la planète depuis que des relevés fiables et systématiques sont effectués aux quatre coins du globe : http://www.youtube.com/watch?v=gHZzACcYJRo

Publié dans RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE | Pas de Commentaire »

DURBAN: DROIT DE PETER ( Les réactions )

Posté par provola le 30 novembre 2011

 

DURBAN ; DROIT DE PETER
29 novembre 2011 – 09h45 – Posté par robin des bois86.**.222.***

le grand gavage des élites,mais rien pour la nature qui crève à vitesse grand v,ras le bol de ces guignols

DURBAN ; DROIT DE PETER
29 novembre 2011 – 13h08 – Posté par xav213.**.242.***

Comment peut-on encore réellement envisager la primauté de l’homme et de ses GES sur le climat ?

Le discours de la majorité des « protecteurs du climat » est biaisé et rempli de fadaises non scientifiques.

à l’image de cette phrase « Il parait établi que le réchauffement climatique global dépend de l’activité humaine et en gros de sa formidable ténacité à vouloir retransformer en un siècle le gaz carbonique que la nature a patiemment changé en oxygène au cours des milliards d’années qui nous ont précédés. »

Ou encore des conneries énormes qu’on peut lire sur le site du ptb. Ils ont des économistes et avocats hyper précis qui font un travail merveilleux et des conseillers scientifiques qui disent des conneries ?

Pourquoi Al Gore aurait-il besoin de tant de mensonges pour défendre une cause juste ?

Toute cette grande messe capitalo-environnementale n’a servi qu’a mettre un prix sur l’air que nous expirons.

Le CO2 est côté en bourse.
L’eau suivra, pour sauver la planète certainement

L’enfer est pavé de bonnes intentions

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

BLOG EN CHANTIER

Posté par provola le 30 novembre 2011

    BLOG EN CHANTIER  dans MESSAGES AUX LECTEURS casque-de-protection-v-000011548-4

La formule de ce blog est en révision, ne m’en veuillez pas, la mise au point risque d’être quelque peu perturbée.

A bientôt pour le début de la nouvelle formule.

Publié dans MESSAGES AUX LECTEURS | Pas de Commentaire »

DURBAN: DROIT DE PETER

Posté par provola le 28 novembre 2011

Durban, ultima spiaggia per salvare il pianeta

                        Aujourd’hui s’est ouverte dans la plus grande indifférence  la conférence de l’ONU sur le climat censée proroger le tempo du protocole de Kyoto datant de 1997. Comme d’habitude n’attendons rien de cette grand messe à l’allure de dernière plage, c’est ce qui peut nous arriver de mieux. 

Il parait établi que le réchauffement climatique global dépend de l’activité humaine et en gros de sa formidable ténacité à vouloir retransformer en un siècle le gaz carbonique que la nature a patiemment changé en oxygène au cours des milliards d’années qui nous ont précédés. Reste aux experts mondiaux à trouver la solution pour éviter que les mutations atmosphériques ne rendent la vie sur Terre un tantinet plus compliquée.

Le tableau est clair, le monde occidental représentant environ 1/5 de la population, a craché durant  sa domination  industrielle suffisamment de gaz à effets de serre qu’il n’en faut pour empêcher les autres pays désireux de les rejoindre avant l’épuisement complet des ressources carbonées.

La planète souffre , on sort les calculettes , les Etats-Unis envoient 10 Milliards de tonnes équivalent carbone par an dans l’atmosphère , Obama s’engage à réduire de 4,6% en 20 ans ses émissions de gaz à effet de serre .

L’Europe à 27 qui dégage 5,6 Milliards de Tonnes  s’engage à une réduction de  20% sur 20 ans

La Chine qui produit 6 Milliards de  Tonnes équivalent carbone ne veut prendre aucun  engagement et demande une réduction de 40% aux pays industrialisés du nord.

Voyons la situation par tête de pipe:

Un Chinois produit 4 Tonnes de GES/an , un Européen 10,5 Tonnes ( avec des disparités de 1à 3 entre les pays), un Etats-Unien 23,4 Tonnes .

Réduire de 4,6 % les émissions pour les Etats-Unis est une douce plaisanterie de la Maison Blanche autant demander à ce que chaque fumeur Californien éteigne son mégot de cigarette avant d’attaquer le filtre . 

Durban va ressembler à un poker menteur, on va s’y échanger des centrales à charbon avec des taxes carbone , au final on prendra des décisions qui n’auront que l’avantage d’avoir été prises.

On est au coeur de ce blog, sa raison d’être, il n’est pas d’autre question essentielle que le partage du bordel qu’on a sciemment commis tout au long de ces trois dernières générations du coté des nantis de ce monde.  

On ne s’en sortira pas sans couper des têtes, des têtes de bougies. Kyoto , Copenhague, Durban, mettez les conférences où vous voudrez, faites en autant que le coeur vous en dit, toute cette mascarade ressemble à du replâtrage évitant de parler du vrai problème, ou comment guérir un malade qui n’en n’a pas envie.

Le souci n’est pas de réduire la consommation des moteurs, renforcer l’isolation des habitations, faire des TGV plutôt que des autoroutes, mettre des taxes carbone pour régler les déficits de la sécu, planter 3 arbres dans les cités .

Quand on veut augmenter la vitesse des tgv à 380 plutôt qu’à 320 c’est tout le système d’orientation des neurones qui est tordu, c’est l’unité de compte des riches qui pèse sur les deux plateaux de la balance de l’équité mondiale.

Appeler ça de l’écologie est une mystification au mieux, un dévoiement du bon sens, un stratagème de l’économie de marché au pire.

Je revendique le droit pour les délaissés du droit à polluer de foutre le bordel sur un quad en plein désert du Ténéré, d’user du jet ski pour effrayer les dauphins, de changer de portable tous les six mois , de bouffer du hamburger matin midi et soir, de faire l’Espagne et le Mexique durant les mêmes vacances.

Je donne un ticket à chaque Bengali pour lui permettre de raser la flore des Everglades en Floride pour rouler en éco-carburant made in USA.

J’invite chaque Brésilien à venir se marier à Las Vegas, à brûler les restes de la forêt amazonienne.

J’estime qu’une piscine serait une baignoire ad-oc pour chaque foyer Mandchou.      

Publié dans RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE | Pas de Commentaire »

NEIN ( les réactions)

Posté par provola le 28 novembre 2011

Article accepté à la publication sur NEIN ( les réactions) dans ALLEMAGNE icone_redacteur2

Par c.d.g.  28 novembre 14:06

Je suppose que vous connaissez pas tres bien l Allemagne.
Bon petit cours de rattrapage :
- les allemands payent pour l ex RDA. Il y a donc solidarite inter allemande (meme si evidement certains ralent.) Il y a un impot special (de 2,5 % je crois) ajoute a votre impots sur le revenu qui leur est destine. D ailleurs, bien que francais, je le paie aussi car residant en RFA.
- L’Allemagne exporte pas enormement de produit de luxe (si on classe porsche ou mercedes dans cette categorie). Le luxe, c est plutot le creneau francais (champagne, haute couture ..). La RFA c est plutot les machines outils ou la haute technologie (par exemple SAP)
- La RFA exporte en effet en Europe et on ne peut certes pas etre tous en exedent commercial. Par contre, s il s agit de donner des voitures (pour reprendre votre exemple, vendre sans etre paye=donner), il est pour un allemand plus logique de donner une voiture a un autre allemand qu a un grec. Surtout si le grec en question n est pas reconnaissant et ne fait rien pour ameliorer sa situation (croyez vous que les grecs vont arreter de frauder le fisc ou de detourner les subventions europeennes ?). L embellie actuelle en RFA n est pas due a la demande de l UE mais a la demande d autres pays (chines, australie ..)
- l echec de l emission d obligation est en partie du au taux proposé. Il est inferieur au taux d inflation. Ce qui veut dire que le creancier sait qu il va etre perdant. Pas tres motivant

Personnellement je trouve qu il serait preferable que nous ayons tous en Europe des dirigeants honnetes de type Merkel plutot que des girouettes bling bling comme Sarkozy

Par ursulin  28 novembre 15:50 ursulin

Si la solidarité Européenne n’existe pas. Il ne fallait pas faire l’europe alors !. Pour reprendre une image facile, nous sommes tous dans le même bateau. S’il coule, tous le monde coule, y compris l’Allemagne. Personne ne peut dire ce que sera l’avenir. Les maillons forts d’aujourd’hui seront peut-être les maillons faibles de demain…Il suffit de regarder la Belgique, ou pendant tout le 19ème et une partie du 20ème siècle, la wallonie finançait la Flandre et aujourd’hui c’est le contraire…

 Par Richard Schneider  28 novembre 17:33 Richard Schneider

à l’auteur :

La politique allemande, depuis Bismark, consiste à se créer un Hinterland et à pousser vers l’Est et les Balkans, le fameux Drang nach Osten. Car, l’exportation est vitale pour l’économie allemande. 

Kohl a voulu une réunification rapide et totale - et l’a obtenue, au grand dam des Français et des Anglais. Cette réunification a coûté très cher à la RFA. Mais les dirigeants allemands y ont mis le prix. 

L’Europe telle nous la connaissons n’est le futur de l’Allemagne. Certes, pour l’instant, Berlin souhaite garder une zone euro, mais à condition de la diriger (économiquement, bien entendu).

Dans les cartons de l’establishment allemand, il y a la création de la zone de l’Euromark, composée des Pays-Bas, des pays scandinaves, de l’Autriche et … de la Suisse.

Avec les vastes marchés et les ressources naturelles des pays de l’ex-URSS et la poussée vers l’Europe centrale (Proche-Orient en vue), l’économie allemande aurait largement de quoi se satisfaire : l’UE actuelle deviendrait superflue et surtout ingérable financièrement. 

C’est la raison pour laquelle, je ne crois pas trop, à moyen terme, que Berlin serait perdant si l’Union Européenne, dans sa forme actuelle, éclatait.

Amicalement,

RS

 

Publié dans ALLEMAGNE, EUROPE | Pas de Commentaire »

NEIN

Posté par provola le 27 novembre 2011

                         Qu’on se le dise, l’Allemagne ne lâchera rien, elle n’est pas là pour ça, pour rembourser les dettes des autres membres européens, encore moins la folie dépensière de ses clients. Merkel est claire et l’a même répété à plusieurs reprises lors du récent sommet germano-franco-italien de Strasbourg. Pas question d’accepter les euro-bonds, c’est à dire de mutualiser les dettes.

« Les Allemands paient leurs impôts, les autres n’ont qu’à faire pareil », fermez le ban.  

Bien entendu, ce discours est récurrent, à toutes époques, les riches ont refusé de prendre en compte les difficultés des moins fortunés. Lorsqu’il s’est agi de réincorporer l’Allemagne de l’est à la suite de la chute du mur de Berlin , on entendait partout de ce coté du Rhin, à l’ouest: « Nous n’avons pas à payer pour les Allemands de l’est », de la même manière les régions les plus riches de Germanie comme la Bavière, ne veulent pas entendre parler des soucis de la Rhénanie- Westphalie, l’ancienne région minière où les usines ont fermé et qui présentent les taux de chômage les plus importants du pays. Partout, une identique aversion pour la solidarité, en Italie, le Nord refuse l’aide au Sud et s’exprime à travers le racisme latent de la Ligue du nord, en Belgique les problèmes ne sont pas linguistiques entre Wallons et Flamands mais entre deux régions à l’économie divergente.

De manière générale, le libéralisme a joué sur le fait de glorifier la réussite et de stigmatiser la pauvreté qui serait une tare plus que le résultat d’une faillite du système. Les forts sont tentés de se soustraire à une solidarité minimale, l’individualisme forcené s’étant emparé des mentalités nourries à la cupidité à forte dose. L’Allemagne laborieuse ne veut pas se charger du lest de ses voisins, ceux-ci n’ont qu’à se soumettre à des cures de cheval pour rétablir les comptes, ils n’ont qu’à se débrouiller tous seuls, pourvu qu’ils continuent à acheter des BMW et des voitures du peuple.  

Là se situe la pierre d’achoppement du raisonnement allemand, car l’Allemagne vertueuse, la fourmi Allemagne a engrangé sur le dos de ses clients, ceux-là mêmes qui se sont endettés pour pouvoir continuer à se paier des voitures et des de luxe made in Germany. L’Allemagne vend au trois-quart ses camelottes à ses voisins européens qui au train où vont les choses ne vont pas continuer à se saigner pour faire plaisir aux commerçants allemands. Faute de clients, il est logique de penser que l’activité outre Rhin subira une cure de ralentissement sévère à l’horizon de quelques mois. D’où la récente déconvenue des autorités allemandes incapables de placer 1, 5 Milliard d’obligations d’Etat.  

Quand on achète de la dette allemande à dix ans on peut raisonnablement se demander si le pays pourra toujours rembourser dans cinq ans alors que la majorité des clients auront guéri leur fièvre acheteuse.  C’est bien toute la problématique d’une Allemagne  cernée par ses propores contradictions, mises au jour par ce manquement au placement d’une partie de sa dette. 

L’histoire ne s’arrête pas là, car rien n’a été résolu, et les  pays du club Méditerranée plongés dorénavant dans un bain d’eau glaçée ne vont pas ressortir indemnes d’un essorage intensif. Déjà les plans d’austérité augurent d’un ralentissement généralisé de l’activité ce qui devrait à nouveau amener une dégradation des comptes et des perspectives et donc des notations, ce qii conduira immanquablement les agences de notation à une nouvelles dégradation des notes des pays. Mais le noeud gordien qui ne manquera pas de bloquer complètement la situation, c’est le niveau de la dette française, qui se retrouvera au devant de la scène à peine aura-t-on compris que ce verrou est l’ultime obstacle à l’éruption finale: la dégradation de la note allemande, lorsque tous les clients de l’Allemagne auront dilapidé leur solvabilité.  

Voilà bien le spectacle auquel nous devrions être préparés, un jeu de dominos où le plus petit pion risque par négligence et incapacité de réaction de tout faire tomber, même le dernier et le plus gros, emporté par son plus gros partenaire, la France. Parcequ’une entreprise à beau avoir les meilleurs produits du monde, encore lui faut-il conserver quelques clients pour pérenniser son activité, à trop vouloir tirer sur la corde des admonestations, on court le risque de rompre tout le sens des réalités.      

Publié dans ALLEMAGNE, EUROPE | Pas de Commentaire »

DEFENSE DE CREVER (LES REACTIONS 2)

Posté par provola le 26 novembre 2011

Par Marc Gelone (xxx.xxx.xxx.109) 26 novembre 00:25

« … les passants sont des pions d’un système, les soldats aux ordres de la matrice sociale. »

Si ça se trouve, ils préfèrent être les pions d’un système que les jobards d’un Grand Partage qui, de toute manière, leur passera sous le nez pour aller doter prioritairement les peuples ineptes, mais ô combien prolifiques, des régions sous-développées de la planète.

 

Par Jean-paul (xxx.xxx.xxx.70) 26 novembre 00:40

www.rdlf.fr/ ?indignes-ou-com…

 

Par lloreen (xxx.xxx.xxx.44) 26 novembre 00:44

bonsoir
Merci pour votre engagement.
Voici une autre façon encore d’agir
http://www.placeaupeuple2012.fr/wp-…

Il est plus facile d’informer les citoyens sur les marchés, car c’est un lieu convivial où se rencontre la classe populaire qui a le plus à souffrir de la situation sociale actuelle.Des amis et moi avions fait un petit stand « pirate » (nous nous étions installés après que les agents municipaux aient encaissé l’argent pour la place), et nous avions expliqué en quoi consistait l’arnaque « légalisée » de l’argent-dette, c’est à dire comment fonctionnait la « création » monétaire, l’argent étant crée à partir de la dette et des intérêts de la dette….
Sur presque une centaine de personnes à qui nous avions parlé, pas une seule ne nous a cru, tellement c’est gros…

Ils ne comprennent pas comment tout cela fonctionne et ne réalisent pas l’ampleur de l’arnaque.
Ils ne savent pas que nous sommes asservis par une poignée de banquiers qui dirigent le monde par l’intermédiaire de représentants nous faisant croire qu’ils agissent dans l’intérêt général.Ils « s’informent » chez les désinformateurs, « confient » leur argent à des arnaqueurs, pensent être « représentés » par des usurpateurs et pensent être « libres » alors que le système les maintient continuellement sous tutelle.

Il serait peut-être judicieux de distribuer des tracts pour informer les citoyens des véritables enjeux de votre action avec des liens pour les aiguiller vers des sites alternatifs de façon à ce qu’ils puissent envisager d’agir pour faire évoluer les choses.

Nous avons aussi envisagé de distribuer des tracts à la sortie des poles-emplois,dans les lycées et les universités et dans tous les lieux publics pour informer les citoyens sur les moyens d’actions dont ils peuvent disposer pour agir autour d’eux.

Le commentaire stupide du quinquagénaire « le nucléaire c’est de l’emploi et ça n’a jamais tué personne » prouve bien l’imbécillité du raisonnement.
Un humain est un esclave (il ne lui vient même pas à l’idée que la vie ne se résume pas à être un employé…) et Fukushima il a l’air de ne jamais en avoir entendu parler….ou alors le servage lui a tellement ramolli la cervelle qu’il a déjà oublié depuis mars….
C’est vrai qu’avec de tels individus il n’y a plus qu’à attendre le syndrome chinois….

 

Par lloreen (xxx.xxx.xxx.44) 26 novembre 00:58

Si l’on voulait informer très grossièrement les gens dans la rue, un simple questionnaire clé suffirait à leur ouvrir l’esprit.
Comment est crée l’argent ?
 http://www.dailymotion.com/video/x7…
http://vimeo.com/8088058

Par lauraneb (xxx.xxx.xxx.110) 26 novembre 10:50

la Défense c’est seulement des bureaux de secrétaires et de petits comptables ; c’est de l’administratif…C’est d’ailleurs pour ça qu’on les laisse brailler la-bas…

Le financier s’est mis depuis longtemps à l’Europe, au Luxembourg pour etre plus exact…mais il est en réalité mondialisée et toujours en mouvement, ce qui empeche sa traçabilité…

quant au partage : en 5 ans, 800 000 telechargements et 10€ de donation….apparemment le partage n’a qu’un seul sens, et en plus se faire traiter de profiteur et feignant par ceux la meme qui téléchargent…continuer c’est de la gourmandise ou de la betise, au choix….

Par starpeace (xxx.xxx.xxx.35) 26 novembre 14:13

Ne soyons pas trop « durs » avec nos concitoyens.

Ils sont descendus à plus de trois millions pour dénoncer le nouveau système des retraites pour un résultat nul, donc il faut qu’ils s’en remettent !

Je pense que nous avons en France des pouvoirs à l’intelligence très subtile qui arrivent à manipuler les foules avec de faux espoirs, comme par exemple de tout focaliser sur les futures élections présidentielles ; de même je suis sidéré par la façon dont on arrive à diviser pour mieux régner en montant la majorité contre toute forme de minorité ( « sectes », jeunes de banlieue, sans papiers, détenteurs du RSA, fonctionnaires etc…) ce qui fait qu’en France me semble t’il, il n’y a pas de solidarité, sauf quand il y a des intérêts communs à défendre comme je le cite plus haut par exemple au sujet des retraites.

Il ne faut cependant pas perdre espoir. Il va y avoir forcément des évènements futurs qui vont jouer le rôle « d’électrochocs » pour réveiller toutes ces personnes qui, à force d’être manipulées à toutes les sauces et dans tous les sens, ne savent plus où elles en sont, comme devenues des automates par obligation…

Il y a pourtant des mots comme géniocratie, paradisme ( http://www.paradisme.fr/ ; http://www.earthpeopleorg.org/ ), anarchie, responsabilité, complémentarité, fraternité qui vont petit à petit prendre tous leur sens en lieu et place de mots comme pouvoir, capitalisme, élitisme, égoïsme. Cela viendra doucement, comme une sorte de thérapie naturelle redonnant à l’être humain toute sa place. Penser à méditer plutôt que de stresser, de manger bio et équilibré plutôt que d’aller chez McDO, se faire plaisir et donner plutôt que de tout ramener à soi. Pourquoi pas amener à de nouvelles spiritualités athées qui font d’ailleurs tant peur à nos gouvernants ( ce serait intéressant de savoir pourquoi…) comme celles basées sur le bouddhisme ou le raëlisme qui permettent une ouverture de l’esprit sur les notions d’Infini ou de Science. Notre société est en train de subir un changement majeur ; étant dans l’oeil du cyclone, nous ne pouvons pas tout appréhender avec sérénité et certitude. Le besoin de se protéger peut expliquer la frilosité ambiante de tout un chacun. Se protéger tout en attendant l’opportunité à ne pas rater pour agir…voilà où en est rendu la plupart de nos contemporains. Mais peut on vraiment les blâmer ?

Publié dans LES INDIGNES | Pas de Commentaire »

DÉFENSE DE CREVER (LES RÉACTIONS)

Posté par provola le 25 novembre 2011

Article accepté à la publication sur DÉFENSE DE CREVER (LES RÉACTIONS) dans LES INDIGNES icone_redacteur2

Par Alpo47 (xxx.xxx.xxx.71) 25 novembre 12:00 Alpo47

Le mouvement des « indignés » ne mobilise pas, ou très peu, malgré un grand capital de sympathie et d’accord avec leurs affirmations … parce qu’il n’a pas de projet de substitution à la société actuelle.

Il ne suffit pas de dire « ça va mal, ils nous volent, nous trompent... », là tout le monde est d’accord … « , il faut aussi dire « voilà ce que nous voulons, ce qu’il faut changer …voilà comment on peut y parvenir... ». C’est un projet positif et dynamique de société plus équitable qui mobilisera la majorité d’entre nous.

Il faut également dire que tout mouvement est initié par une petite minorité : Les pro-actifs. C’est toujours et partout ainsi. Les autres (réactifs ou passifs ) regardent, critiquent, attendent… et rejoignent éventuellement lorsque les jeux sont faits.

Il faut bien ajouter que les pressions policières et l’absence des médias n’aide pas ce mouvement à grandir. Egalement qu’une majorité des jeunes (car ce sont eux qui composent la force qui fait bouger les choses), et c’est voulu, est plus préoccupée par ses loisirs, son blackberry, une musique débilitante … etc..

On peut toutefois penser que lorsque notre système actuel s’effondrera vraiment, les esprits seront plus disponibles.

La question la plus grave et importante sera alors : Ne sera t-il pas trop tard ?

Par Montagnais (xxx.xxx.xxx.65) 25 novembre 14:44 Montagnais

Merci pour cette contribution, merci pour cette évocation des 1% (ces 1% les « illuminés adeptes d’un nouveau monde » comme dit Madame Presse-pipi) et la sympathie que vous nous forcer à éprouver pour eux.

 

Les 98 % d’endormis collabo ne doivent pas être très fiers en croisant leurs regards.. Mais bon, ils ont si peu de conscience de quoi que ce soit ces 98%..

 

On leur reproche, aux 1% d’Occupy (facile), de n’avoir pas de projet politique – crédible – de ne pas proposer « parce qu’il n’a pas de projet de substitution à la société actuelle. »


Bullshit.


D’abord, il n’ont pas les media, le spectron, que des obscurs, vous, moi, une poignée


Ensuite, ils ont clairement l’opposition des 98 % qui n’entendent pas se faire priver des derniers reliefs de l’orgie.


Enfin, il n’y a pas de projet à présenter, il ne s’agit pas de s’illusionner sur notre capacité à changer ce monde par le discours, par l’action dite démocratique.


L’essentiel c’est qu’ils soient là, c’est qu’on continue.


Les 1 % suffiront à basculer la bête.


Désobéissance, insoumission, dissidence, ça suffira.


Aujourd’hui « buy nothing day ».. Il devrait manquer quelques piécettes dans les caisses des caïds grand-prêtres des temples de la surconsommation. Même si c’est pas beaucoup, ce sera rageant pour eux, qu’on ait cette idée seulement, toucher aux profits, toucher à la sacro-sainte croissance.


http://www.adbusters.org/


.. Maintenant, ça ne s’arrêtera pas.

Par Patrick Samba (xxx.xxx.xxx.224) 25 novembre 18:04

Bonsoir,

merci pour vos croissants chauds. Ils sont aussi délicieux que ceux apportés dans les jolis sacs de chez « P..l » par d’élégantes employées de La Défense (du Ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, Tour Pascal A et B de la Grande Arche ? )

Samedi ce sera la fête : Bienvenue – Occupons la Défense ,histoire de décompresser de la conscience d’un environnement dangereux :
Déchets, le cauchemar du nucléaire – ARTE
Le mystère de l’iode-131 en Europe (mises à jour) – Le blog de Fukushima

et la cerise sur le gâteau :
Bridget Kyoto les blablas de la Blanche   


Publié dans LES INDIGNES | Pas de Commentaire »

DÉFENSE DE CREVER

Posté par provola le 24 novembre 2011

DÉFENSE DE CREVER dans LES INDIGNES indign%C3%A9s-d%C3%A9fense

           Je vous apporte des croissants tout chauds, de la Défense, coeur du système financier parisien. Je veux parler des nouvelles des Indignés, ou ce qu’il en reste, installés, c’est beaucoup dire, sur le parvis , au milieu des tours et des lumières de Noêl.

Voilà quelques semaines qu’ils prêchent dans le désert, face à la foule indifférente, dans le froid, les courants d’air à travers la Grande Arche. Leur combat semble sans avenir, mais c’est bien ce monde artificiel, ce royaume factice tout autour qui sent bien que la fin est proche de cet insupportable accaparement des richesses mondiales par une minorité invisible. 

Les interrogations de ces gavroches sans peurs et sans reproches sont légitimes…et comment !! Jeunes pour la plupart, ils tentent d’intéresser les passants, croyant pouvoir détourner les yeux des gens honnêtes, ils n’ont pas compris qu’ils sont en guerre avec les suppôts inconscients, que les passants sont des pions d’un système, les soldats aux ordres de la matrice sociale.

Les autres endimanchés ne sont pas à l’abri du besoin mais préfèrent ne pas lever le regard sur leur avenir, la priorité est de commencer les achats de Noël, il sera bien temps après de jouer à cache cache avec Pôle emploi. Les passants ne sont pas des chômeurs et ne sont pas les plus à plaindre des salariés. Certains très bien payés ont acquis un statut les mettant à l’abri du besoin, haut perchés dans la hiérarchie, ils bénéficient de l’iniquité ambiante, certains de ceux-là s’arrêtent pour tailler une bavette avec ces blancs-becs qui osent rêver d’un futur meilleur.

Un ancien soixante-huitard me confie: « Être de gauche à vingt ans, c’est bien, être de gauche à cinquante, c’est con, c’est qu’on a rien compris », ce Monsieur poursuit en défense du nucléaire: « Je suis écolo et pour le Nucléaire, le nucléaire c’est des emploiset ça n’a jamais tué personne. Il lâche tout de même, j’ai peur de l’effet de serre, alors je suis à fond pour le nucléaire. De Marjorie le patron de Total est un gars bien et qui ne pense pas seulement à gagner du fric. Il y a des millions de gens qui ne pensent pas qu’à gagner du fric. »

Les jeunes eux, transis s’enhardissent, un tel énergumène leur redonne quelques chaleurs, ils en ont bien besoin, l’humidité s’empare des lieux, le centre commercial continue de déverser ses colonnes de fourmis acheteuses.  

L’un deux dépité m’avoue: »On est en contact avec les anars, on leur a prouvé qu’on était pas des rigolos, mais au lieu de venir nous aider ils préfèrent rester chez eux devant la télé. »   

La France révolutionnaire montre ici un triste visage, il reste un petit village gaulois, qui résiste au gré des doutes et des silences gênés de la République dite libérale. Face à eux les tentes bien rangées, aux toits pointus, boutiques éphémères d’une fête dérisoire, ressemblent aux tentes des légions romaines, dressées comme pour signifier l’Etat de guerre.

Les CRS se montrent magnanimes, ils prennent soins de noyer le poisson, ici, point n’est nécessaire d’employer la méthode musclée, ou d’évacuer ces sympathiques trublions, il se pourrait même que l’image d’un Etat compréhensif vis à vis de la misère qui s’exprime soit un bon point à quelques encablures de l’échéance électorale.

La finance ne veut pas montrer son vrai visage, à la Défense, interdit d’interdire, Défense de crever.

Publié dans LES INDIGNES | Pas de Commentaire »

LE RAPPORT OUBLIÉ DE L’OMM

Posté par provola le 23 novembre 2011

                           L‘organisation météorologique mondiale vient de publier son dernier rapport sur l’augmentation des gaz à effets de serre, à coté de ça la crise financière mondiale est un doux Disney land. La Présidentielle de 2012 est une bagatelle, la bataille du nucléaire est une anecdote, la dette un simple détail de l’histoire, car nous sommes là face à une situation climatique qui est en passe de nous échapper totalement, alors que notre attention est toute tournée vers un  mirroir aux alouettes, une illusoire fuite en avant.

 Je n’ai pas l’âme aujourd’hui à m’épancher sur ces faits d’une sombre réalité, je n’ai que la tristesse de remarquer le silence assourdissant des soi-disants organes de presse qui préfèrent nous témoigner leur incompétence en diffusant leurs banalités habituelles. Je vous reproduis ce rapport de l’OMM ci-dessous en intégralité pour que vous soyez conscients de la gravité de la situation, il sera temps ensuite de palabrer. Je vous demande simplement de prendre sur vous et de diffuser ce message qui s’il n’est pas alarmiste n’en est pas moins inquiétant.

 

Les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, notamment celle du protoxyde d’azote, continuent de croître

Genève, le 21 novembre 2011 (OMM) – Les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère ont atteint de nouveaux pics en 2010, et le taux d’accroissement de ces gaz s’est accéléré, d’après le dernier bulletin de l’Organisation météorologique mondiale(OMM) sur les gaz à effet de serre, qui met particulièrement l’accent sur l’augmentation de la concentration de protoxyde d’azote.

D’après ce bulletin, le forçage radiatif de l’atmosphère par les gaz à effet de serre, qui induit un réchauffement du système climatique, s’est accru de 29 % entre 1990 et 2010, le dioxyde de carbone contribuant pour 80 % à cette augmentation.

«La teneur de l’atmosphère en gaz à effet de serre d’origine anthropique a atteint une fois de plus des niveaux jamais enregistrés depuis l’époque préindustrielle», a déclaré le Secrétaire général de l’OMM, Michel Jarraud. «Même si nous parvenions à stopper aujourd’hui nos émissions de gaz à effet de serre, ce qui est loin d’être le cas, les gaz déjà présents dans l’atmosphère y subsisteraient encore pendant des dizaines d’années et continueraient de perturber le fragile équilibre de la Terre, planète vivante, et du climat.»

«Aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin de comprendre les interactions complexes, parfois inattendues, entre les gaz à effet de serre présents dans l’atmosphère, la biosphère et les océans. Pour les besoins de la science, l’OMM continuera de rassembler des données par le biais du réseau de la Veille de l’atmosphère globale (VAG) qui couvre plus de 50 pays et comporte notamment des stations situées à haute altitude dans les Andes et l’Himalaya, dans les étendues reculées de l’Alaska et à l’extrême sud du Pacifique», a-t-il ajouté.

Les gaz à effet de serre captent une partie du rayonnement traversant l’atmosphère terrestre qui, de ce fait, se réchauffe. Les activités humaines telles que l’agriculture et l’exploitation des combustibles fossiles émettent une grande quantité de ces gaz, qui font partie des causes du changement climatique. Après la vapeur d’eau, les trois gaz à effet de serre persistants les plus abondants dans l’atmosphère sont le dioxyde de carbone, le méthane et le protoxyde d’azote.

Le dioxyde de carbone(CO2) est le gaz à effet de serre d’origine humaine le plus important et contribue pour quelque 64 % à l’accroissement du forçage radiatif mondial dû à l’ensemble des gaz à effet de serre persistants. Depuis le début de l’ère industrielle, en 1750, sa teneur dans l’atmosphère a augmenté de 39 % pour atteindre 389 parties par million (ppm, nombre de molécules du gaz considéré par million de molécules d’air sec), essentiellement à cause des émissions liées à l’exploitation des combustibles fossiles, au déboisement et au changement d’affectation des terres.

Entre 2009 et 2010, sa concentration dans l’atmosphère a augmenté de 2,3 ppm, soit plus que la moyenne des années 1990 (1,5 ppm) et de la décennie écoulée (2,0 ppm).

Pendant la dizaine de milliers d’années qui ont précédé la révolution industrielle, vers le milieu du XVIIIe siècle, la teneur de l’atmosphère en CO2 est restée pratiquement constante, se chiffrant à quelque 280 ppm.

Le méthane (CH4) contribue pour quelque 18 % à l’accroissement du forçage radiatif mondial depuis 1750, et c’est le deuxième plus important gaz à effet de serre après le dioxyde de carbone.

Avant l’ère industrielle, la teneur en méthane de l’atmosphère était d’environ 700 parties par milliard (ppb, nombre de molécules du gaz considéré par milliard de molécules d’air sec). Depuis 1750, cette teneur a augmenté de 158 %, principalement du fait des activités humaines telles que l’élevage de bovins, la riziculture, l’exploitation des combustibles fossiles et la mise en décharge des déchets. Environ 60 % des émissions de méthane sont d’origine humaine, les 40 % restants étant d’origine naturelle (zones humides, etc.).

Après une période de stabilisation temporaire relative (1999-2006), la concentration de méthane dans l’atmosphère est repartie à la hausse. Les scientifiques s’efforcent d’en découvrir les causes, en étudiant notamment le rôle que pourraient jouer dans ce domaine la fonte du pergélisol, riche en méthane, dans les régions nordiques et l’accroissement des émissions dans les zones humides tropicales.

Le protoxyde d’azote (N2O) contribue pour quelque 6 % à l’accroissement du forçage radiatif mondial depuis 1750. Ses émissions dans l’atmosphère sont d’origine naturelle et humaine, puisqu’elles proviennent notamment des océans, de la combustion de la biomasse, de l’épandage d’engrais et de divers procédés industriels. Il se place aujourd’hui au troisième rang des gaz à effet de serre par ordre d’importance.

En 2010, la teneur de l’atmosphère en protoxyde d’azote était de 323,2 ppb, soit une progression de 20 % par rapport à l’époque préindustrielle. Le taux d’accroissement moyen est d’environ 0,75 ppb par an sur les dix dernières années, ce qui est dû principalement à l’utilisation d’engrais azotés, notamment de fumier, qui a profondément perturbé le cycle mondial de l’azote.

À horizon de 100 ans, l’impact du protoxyde d’azote sur le climat est 298 fois supérieur à celui du dioxyde de carbone, à émissions égales. Ce gaz joue aussi un rôle important dans la destruction de la couche d’ozone stratosphérique qui nous protège des rayons ultraviolets nocifs émis par le soleil.

Autres gaz à effet de serre: L’ensemble des hydrocarbures halogénés contribuent pour 12 % au forçage radiatif. Certains d’entre eux, comme les chlorofluorocarbures (CFC), utilisés auparavant comme réfrigérants, propulseurs dans les bombes aérosols et solvants, voient leur concentration diminuer lentement par suite de l’action engagée sur le plan international pour préserver la couche d’ozone protectrice de la Terre.

Toutefois, la concentration d’autres gaz tels que les hydrochlorofluorocarbures (HCFC) et les hydrofluorocarbures (HFC), utilisés comme substituts des CFC parce qu’ils portent moins atteinte à la couche d’ozone, augmente rapidement. Ces deux familles de composés sont des gaz à effet de serre très puissants dont la durée de vie dans l’atmosphère est bien supérieure à celle du dioxyde de carbone.

Programme de la Veille de l’atmosphère globale

L’OMM, par le biais de son Programme de la Veille de l’atmosphère globale (VAG), coordonne les observations des gaz à effet de serre dans l’atmosphère effectuées au moyen d’un réseau de stations réparties dans plus de 50 pays. Les données recueillies, qui font l’objet d’un contrôle de la qualité, sont archivées et distribuées par le Centre mondial de données relatives aux gaz à effet de serre de l’OMM, qui est hébergé par le Service météorologique japonais (JMA).

Le présent Bulletin de l’OMM sur les gaz à effet de serre est le septième de la série, amorcée en 2004. Il rend compte de l’évolution de la concentration atmosphérique des principaux gaz à effet de serre persistants (dioxyde de carbone, méthane, protoxyde d’azote, CFC-12 et CFC-11) et présente un récapitulatif de la contribution des autres gaz.

Notes aux éditeurs

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat définit le forçage radiatif comme étant la mesure de l’influence d’un facteur sur l’altération de l’équilibre entre les énergies entrantes et sortantes du système Terre-atmosphère, et un indice de l’importance de ce facteur en tant que mécanisme potentiel de changement climatique. Il est souvent exprimé en watts par mètre carré.

Le Bulletin de l’OMM sur les gaz à effet de serre rend compte des concentrations – et non des émissions – de ces gaz dans l’atmosphère. Par émissions on entend les quantités de gaz qui pénètrent dans l’atmosphère et par concentrations celles qui y restent à la faveur des interactions complexes qui se produisent entre l’atmosphère, la biosphère et les océans.

Le présent bulletin, traduit dans toutes les langues officielles de l’ONU, ainsi que les précédents bulletins de la série figurent sur la page Web de l’OMM consacrée au Programme de la VAG, à l’adresse suivante: http://www.wmo.int/gaw.

L’Organisation météorologique mondiale est l’organisme des Nations Unies
qui fait autorité pour les questions relatives au temps, au climat et à l’eau

 

Publié dans RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE | Pas de Commentaire »

LA PLANETE PUB

Posté par provola le 22 novembre 2011

Ma come ti sei ridotta?LA PLANETE PUB dans CHERCHEZ L'ERREUR merkel-sarkozy

                            Ils font mine d’être choqués, il crient au scandale, ils vitupèrent à l’encontre d’une pub qui serait allée au delà de la frontière, au delà des règles de la déontologie. Les grands éditoriaux, les grandes plumes, les stars de la médiatocratie, tous étonnés face à cette pub de Benetton, pas exactement celle-ci, mais celle montrant le Pape embrassant un Imam.

Comme si la pub devait suivre un code, comme si le capitalisme pouvait être moralisé. La pub est le bras armé du consumérisme, son but est de tenter le coté obscur des individus, de lui extirper ces désirs qui sans cela resteraient enfouis aux tréfonds du cortex. La pub est l’inutile arme de destruction massive des sentiments, le déclencheur d’un manque, la toxine de l’achat, un pousse au crime parfait. 

Toutes ces élites à la plume éguisée se penchent sur l’étrangeté de la pub Benetton comme s’il découvraient l’eau chaude, ils vivent de ça depuis toujours mais feignent de s’en offusquer.

Nestlé fait de la pub en Afrique pour vendre du lait en poudre aux mamans qui veulent allaiter leur bébé, Coca vend du sucre en bouteille pour rendre tout le monde obèse, Red Bull pousse des Formules 1 pour booster les régiments des boites de nuit, la campagne du Beaujolais nouveau sert à boire une piquette innomable en faisant croire que ce n’est que du bonheur, Apple vend 400 € sa dernière merde provisoire achetée en Chine à 15 €. Leclerc fait croire à sa mansuétude infinie, Auchan se prend pour le Paradis, Guerlain se met à nu pour vendre du vent en flacon.

La pub est la preuve que le capitalisme est une agression de l’esprit, impliquant le meilleur de la personne dans une quête d’un inéffable bonheur, d’une illusoire satisfaction. La pub est une piqure de rappel à l’ordre moral ambiant, la pub est un champignon mortel, l’ammanite phalloide de la jungle économique. Comme elle est la principale source de financement des médias, elle pèse sur les comportements journalistiques et baillonne la parole des employés scribouillards. Elle est la raison des antennes fragiles, des ondes brouillées, des textes raturés, on ne critique pas impunément son client, on ne ridiculise pas facilement son donneur d’ ordre.  

Alors me direz vous, que viennent faire ces photos, eh bien je fais la pute, de la pub pour mon blog, un accident au bord de la route, j’espère provoquer un embouteillage. La première femme de France, pas si belle finalement, plastifiée, tirée, statufiée au botox, De Funès qui préfère Merkel, sans artifice que la samba du troupier. La pub vous met dans un état indéffinissable, vous imaginez ce que vous voulez pourvu que vous restiez sur mon blog. Comme ces hebdomadaires au gout salace, VSD, Nouvel Observateur, l’express, qui titrent sur DSK, car ils n’ont rien d’autre à faire que tirer sur l’ambulance.

Allez, oubliez tout ça, je ne le referai plus, moi, je n’ai rien à vous vendre, qu’un instant magique à oublier notre fin.     

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

LE JEU DES MILLE BORNES

Posté par provola le 21 novembre 2011

               LE JEU DES MILLE BORNES dans MESSAGES AUX LECTEURS 1000

                                                  Celui-ci est le millième article de Croissance ? Non, Conscience.

Je vous dois mille excuses car je vous sens transis, une catastrophe par jour, ça craint énormément. Je vous ai injecté le virus de la grenouille, vous savez, qu’on fait bouillir dans une casserole à petit feu, la température monte petit à petit sans que l’animal s’en rendre compte. Cela l’empêche de sauter alors qu’il en est encore temps. 

On pourrait s’être trompé, j’aimerais bien me tromper, mais rien ne m’indique que je me trompe. Il n’est déjà plus question de contenir l’augmentation de la température globale de 2 degrés à l’horizon 2100, on parle maintenant de 3,5°C  à l’horizon 2050. La pêche va devenir un exercice aussi difficile que de trouver une aiguille dans une botte de foin, le partage des richesses est une chimère, la solidarité une valeur du passé.

L’individualisme a supplanté la religion, la consommation est l’unique frontière. Car il n’y a plus d’alternative à la droite qui veut dire liberté pour tous alors qu’en réalité cela veut dire droit de tout faire pour une minorité. Il n’y a plus de gauche qui voulait dire plus de justice, ce qui passe par plus d’égalité, qui n’est pas l’égalitarisme.

S’il fallait ne retenir qu’un mot ce serait: compassion. La compassion à l’égard de nos contemporains qui souffrent de notre indifférence, illusoire cupidité, compassion à l’égard de nos successeurs qui subiront de plein fouet nos débordements actuels, voilà l’essentiel, le reste appartient à la hotte du père Noël.  

Il va falloir laisser la droite se planter dans les grandes largeurs, s’enfoncer dans la mer d’immondices qu’elle aura su fabriquer pour enrichir une petite classe de privilégiers, car il n’ y a déjà plus d’alternative à la catastrophe annoncée il y a quarante ans par le Club de Rome. Alors il sera temps de tout reconstruire, comme ont su le faire nos prédécesseurs en 1918 ou en 1945, comme nous l’ont fait les Japonais après Hiroshima ou maintenant après Fukushima.   

Quand on est au fond du trou, il ne reste qu’à remonter, il suffit juste de trouver le moyen de se sortir du quépier; encore faut-il le vouloir.

Après ces mille coups de colère, je vous promets de plus m’attacher à cramponner qu’à pester, à cracher dans mes mains qu’à cracher en l’air.  

1000 articles, 125000 visites, 125 lecteurs en moyenne, un sacré bilan, il y a encore de la place devant la cheminée.

Demain on repart pour mille bornes.

Publié dans MESSAGES AUX LECTEURS | Pas de Commentaire »

VAYA CON DIOS (LES RÉACTIONS)

Posté par provola le 21 novembre 2011

Article accepté à la publication sur VAYA CON DIOS (LES RÉACTIONS) dans ESPAGNE icone_redacteur2

Par Fergus (xxx.xxx.xxx.190) 21 novembre 10:20 Fergus donateur-d876a dans ESPAGNE

Bonjour, Provola.

Le plus consternant, dans ce balancier espagnol, est que la droite porte la plus écrasante responsabilité dans l’état du pays. C’est elle qui, sous Franco, a jeté les bases de ce développement délirant de l’immobilier. Un mouvement qui s’est poursuivi et amplifié depuis, toujours plus massivement sous l’impulsion de la droite. Mais reconnaissons que Zapatero n’a pas su atterrir en douceur : en privilégiant la continuité d’un système libéral aux allures de voiture folle lancée sans frein, il a contribué à la chute de l’Espagne, enfermée dans une bulle folle.

En France, la situation est différente car Sarkozy n’a pas encore réussi à détruire les fondamentaux de la protection sociale et notre pays résiste par conséquent mieux que l’Espagne sur le plan social. Qui plus est, il ne s’est pas engagé dans une voie à terme potentiellement suicidaire comme nos voisins avec l’immobilier. Mais la France n’en souffre pas moins d’un grave problème d’endettement, et là aussi le poids de la responsabilité de la droite est écrasant, la seule période d’accalmie dans les comptes de l’Etat et dans ceux de la Sécu étant à mettre à l’actif du gouvernement Jospin. Depuis, tout est reparti de manière déraisonnable dans une hausse vertigineuse imputable certes à la crise pour partie, mais aussi et surtout à la politique irresponsable de Sarkozy.

Par Calmos (xxx.xxx.xxx.51) 21 novembre 10:25 Calmos donateur-d876a

L’auteur

 » Socialiste sur le papier…. » tout comme les nôtres : la boîte aux chiméres est ouverte

Espoirs mal placés pour ceux dont la mémoire est si courte…….

Des veaux vous dis-je

Sarko…le préposé, autant de pouvoir qu’un guichetier de campagne…..Hollande ,……le fond du fond…..le néant fait homme

Tous à virer…..passons à autre chose

Au fait, l’auteur….. : excellent billet d’humeur

Par goc (xxx.xxx.xxx.14) 21 novembre 11:30 goc

Cette crise économique européenne est des plus curieuses

voila 4 pays en voie de difficulté : la Grèce, l’Espagne, l’Italie, et le France
or ces 4 pays ont chacun une origine différente

ne parlons pas de la Grèce, elle cumule tous les problèmes (impôts insuffisants, économie en récession, dette énorme) .Son cas est entendu

l’Italie a plus de dette que la France, mais pourrait s’en sortir mieux que nous, car ses fondamentaux sont plus sains

l’Espagne, n’a que peu de dette (3 fois moins que la France) et pourtant un chômage énorme et une bulle qui explose

Le France, entre en récession et possède une dette colossale. Et surtout alors qu’il faudrait un plan de rigueur fort, les elections qui arrivent bloquent tout plan qui pourrait faire peur, donc la France joue « petit bras ». Ce qui veut dire qu’après les élections, le plan sera terrible

alors avec tout ça, comment voulez-vous qu’on se sorte de la crise. il y a trop de cas différents pour trouver une « recette » miracle

Par Richard Schneider (xxx.xxx.xxx.147) 21 novembre 20:32 Richard Schneider

@goc :

Vous pensez donc qu’en accentuant la rigueur en France, on pourrait lutter plus efficacement contre la crise ?

Je viens de lire, dans Le Figaro svp, que Moody’s craint que le gouvernement français dans les semaines qui viennent ne « casse » complètement la croissance en durcissant encore davantage la rigueur, c’est la raison pour laquelle notre triple A serait menacé.

Il est certain qu’il n’y a pas beaucoup de solutions. 

a) une solution « européenne » avec les fameux Eurobonds – dont Merkel ne veut pas, sauf si c’est l’Allemagne qui impose ses vues sur les budgets nationaux, et encore : le souvenir des années 20 (inflation galopante) est ancré dans la mémoire collective des Allemands ;

b) une solution « nationale » qui consisterait à ce que les pays trop endettés sortent de l’Euroland. 

Personnellement, je ne sais pas trop quoi penser. Il semble bien que les deux solutions seront très douloureuses pour les peuples. Pas pour une faible minorité qui pourrait s’en mettre plein les poches, sans vergogne …

Par Horatiu Russin (xxx.xxx.xxx.254) 21 novembre 11:30 Horatiu Russin

Malheureusement, je ne fais plus confiance, surtout au 21e siècle, en l’existence d’une véritable appartenance des soit-dites politiciens, à  une certaine doctrine et idéologie politique, dite de droite ou de gauche. Mais plutôt en une doctrine du bien et du mal, qui partage les politiciens du monde en grands et petits, en authentiques et faux, en bons et mauvais, en humains et inhumaines, en patriotes et traîtresEt cela, est encore plus visible en Europe où, malgré le grand désaveu des peuples européens, tous confondus, face à cette « grandiose construction européenne » sans aucun avenir et entièrement dominée par les intérêts hégémoniques étatsuniens, visant principalement l’encerclement de la Russie et la domination globale de l’ensemble des peuples du monde, les chefs d’états européens sont pas mal bien vendus, corps et âme, aux intérêts expansionnistes de l’Oligarchie Financière Globale.Surtout en Europe, tous les candidats aux élections présidentielles, législatives et locales sont déjà choisis par les Maitres du Monde et jetés dans des lutes électorales pour les besoins de la cause, voire pour la fausse image d’une démocratie qui est contrôlée jusqu’aux plus petits détails.  Alors, que ce soit la droite ou la gauche qui aurait gagné en Espagne, c’est toujours l’Oligarchie Financière Globale qui sorte gagnante !Par PhilVite (xxx.xxx.xxx.175) 21 novembre 11:42 PhilVite

Le cas de l’Espagne, comme celui de tous les pays européens en déroute, France comprise, montre avant tout, l’absence de carrure, de stature, de culture, d’intelligence, de caractère, de vision…de cette génération de dirigeants politiques qui se sont fait berner comme des perdreaux de l’année par les sirènes de l’ultralibéralisme que leur ont vendu les financiers à gros cigares. Leur médiocrité, leur cupidité et leur vanité, sans exonérer notre propre responsabilité de les avoir mis à une place qu’ils étaient incapables de tenir correctement, nous conduisent à la ruine, lentement (quoique…) mais sûrement.
Va falloir en tirer les leçons. Et vite.
Par Yohan (xxx.xxx.xxx.47) 21 novembre 11:46 Yohan donateur-d876a

Le modèle « enrichissez-vous », « achetez inutile » que nous vante la mondialisation libérale a du plomb dans l’aile. Sommes nous plus heureux avec ces conneries de tablettes, Iphone, jeux débiles, bagnoles bourrées de gadgets qu’on nous vend ? . Il va bien falloir redescendre sur terre, pour les grecs, c’est fait, pour les français, ça ne saurait tarder. Bonne chose finalement. Revenir aux vrais valeurs, la solidarité intergénérationnelle, les petits repas simples et sains plutôt que la bouffe industrielle, les vacances en famille à la campagne plutôt que des voyages au bout du monde, cultiver son jardin plutôt que faire le clown sur un quad,. Retour aux vrais valeurs, la société sera moins malade dans sa tête

Par Cyril (xxx.xxx.xxx.53) 21 novembre 15:07 Cyril

Je reviens de 4 années de vie en espagne.

Je trouve tres triste cette attaque que tu leur fait.

L’espagne est bien un pays socialiste ou il faisait bon vivre pour tous, certainement mieu qu’en france, et le gouvernement s’activait bien pour le Peuple et pas pour les banquiers.

La bulle imobilière à été créée par les étrangers venant investir en espagne, et amplifiée par les banques qui ont escroqué la population avec des credits à taux variable…

Le gouvernement lutait énormément contre cette bulle, avec de grands programmes de construction de logements sociaux et d’aides financière au logement…

Bref, un paradis de plus qui a été détruit par une europe des banquiers sans frontière.

Le plus incompréensible, c’est qu’ils ont voté pour la droite !
On éteint pas un feu avec de l’essence

Par Marc Bruxman (xxx.xxx.xxx.123) 21 novembre 19:33

Pour avoir passé quelques mois en Espagne (à Barcelone), et ce fut un bon souvenir, je regrette profondément ce qui arrive.

Mais en même temps les racines du mal sont profondes :

  • Même dans des business « sérieux » comme les télécoms, on sentait que les petites arnaques étaient monnaie courante : Câblage facturé deux fois, chantage disant qu’un mail vague valait juridiquement signature de contrat, etc, etc, … On s’y fait mais j’ai retenu de mon séjour la bas que si la vie y était agréable, le climat pour faire des affaires sérieuses était difficile. Et cela est commun avec l’Italie.
  • Le travail au noir y était endémique et parfois même de façon un peu trash : Tu appelles Telefonica pour te plaindre d’une ADSL qui ne marche pas et l’employé qui vient (avec beaucoup de retard) te dit que si tu le paie lui directement et que tu dis à son patron qu’il n’est pas venu il te fait un discount. Si tu lui dis que tu as besoin d’une facture pour ta compta, bizarrement, il facture des heures sans avoir pu régler le problème…
  • Difficulté à recruter du personnel qualifié : Les gens se disaient que finalement, on peut faire du fric avec des business « simples » et donc recruter des ingénieurs qualifiés sur les sujets qui nous concernait pour cette mission était horriblement compliqué. Beaucoup de jeunes espagnols à l’époque choisissaient consciemment de ne pas faire d’études et lorsqu ils en fersaient ce n’étaient pas les domaines techniques et scientifiques qui étaient majoritairement choisis.

L’espagne a le syndrome de tous ces pays en forte croissance pour qui réussir semble facile et qui négligent l’investissement dans la recherche et la technologie. On enseigne aux enfants que finalement les bonnes connexions valent mieux que les bonnes études (et les bonnes connexion tu les as en participant aux bonnes soirées ou se trouvent les bonnes personnes) et le chemin de la réussite le plus naturel n’est pas l’innovation. Beaucoup de pays qui se sont enrichis vite souffrent de ces maux : La Chine souffre de problèmes très similaires à l’espagne qui malheureusement vont conduire aux mêmes conséquences, mais l’Irlande a été concerné par une partie de ces soucis. Lorsque l’Irlande vous vantait les usines Dell, elle oubliait de préciser qu’elle ne fesait que l’assemblage et que le gros du savoir faire était aux USA.

Publié dans ESPAGNE | Pas de Commentaire »

VAYA CON DIOS

Posté par provola le 20 novembre 2011

                             Une terre brûlée, pas de soleil, 22% de chômage, 5 millions de personnes sans boulot, l’Espagne libérale est un désastre total, une dévastation générale, à part peut-être le Bernabeu et le Camp Nou. Une gouvernance socialiste hors de toute logique, concentrée sur un seul objectif: faire grossir la bulle immobilière, dirigée par un socialiste sur le papier, Zapatero, qui jusqu’au bout aura cru pouvoir tenir le cap libéral, destination la cité de la joie. Le jack-pot immobilier s’est tari, des milliers d’immeubles ne trouvent plus preneur, les acquéreurs en sont pour leur frais, les villes nouvelles désertes ont laissé la rue aux chats noirs, les usines ont fermé, même la corrida ne fait plus recette.  

Le balancier va repartir à droite, comme il va repartir à gauche peut-être, chez nous, pour le même résultat , de casse sociale, de recul idéologique, de blasphème historique, de pourriture environnementale. Il n’y a pas d’échappatoire au martyre, pas à l’émigration forcée sur des rafiots de fortune à vouloir rattraper un destin en sursis, quelque part au bout de l’espoir. Car la droite promet des larmes, et de réduire le chômage en effaçant le chômage. Si vous n’indemnisez plus les chômeurs, ils n’auront même plus l’idée de venir s’inscrire sur des listes qui ne font que s’allonger, ils disparaîtront des indices, des statistiques, ce qui permettra à la droite de forcer le respect des sbires de Bruxelles et à la gauche, chez nous peut-être de faire pire.

Il n’y aura pas d’alternative pour ces légions de sacrifiés, à l’exil forcé, à force de vendre des sex-toys chinois, des bagnoles de luxe allemandes, des chinoiseries à trois balles, dans des supermarchés français. A force de faire travailler au noir dans ces serres surchauffées, mer de plastique, des travailleurs maghrébins trop crevés pour avoir droit à un salaire, trop malades pour pouvoir se soigner.

Le Barça et le Real eux vont rester, les clubs les plus riches sur un champ de ruines, les stars en papillote au four, les spectateurs, au sortir du stade, un détour par pôle emploi, puis du fond des favelas de Rio, où les exclus entassés de Salamanque ou de Cordoue auront trouvé refuge. Sur l’écran au dessus de l’armoire ils verront les Messi et les les Ronaldo, rois de l’émigration, s’échanger des amabilités qui valent des milliards comme on épluche une pomme trop mure, à s’en salir les mains. Du loin de son trou à rats, le vaillant Andalou s’arrangera canal satellite en boucle pour jouir par procuration.

Tout autour du désastre, des feux de pneumatiques arrosés d’amertume, à Bénidorm, à Palma de Majorque, la bière coule à flots, les plages rient jaune, les boites de nuit parlent Allemand, la fête est de rigueur comme un chant militaire, les casernes de retraités du nord s’emplissent la panse avant le dernier soupir.

Publié dans ESPAGNE | Pas de Commentaire »

DÉVELOPPEMENT DURABLE AU BRÉSIL

Posté par provola le 19 novembre 2011

DÉVELOPPEMENT DURABLE AU BRÉSIL dans BRESIL 426944         Plus de 2600 barils de pétrole pourraient s’être déversés dans l’océan Atlantique, au large de Rio de Janeiro, à cause d’une fuite dans un puits géré par l’entreprise Chevron, a annoncé vendredi l’agence brésilienne de protection environnementale.

Les autorités pensent que de 200 à 330 barils de pétrole se sont écoulés du puits chaque jour entre le 8 et le 15 novembre, indique l’agence Ibama sur son site Internet. Chevron affirme de son côté que de 400 à 650 barils se sont écoulés au total pendant cette période. Bien que la compagnie Chevron indique une extension de 163 km2 pour la nappe de pétrole , les survols montrent plutôt une étendue dix fois supérieure.

La Presse, Canada : Les autorités tentent encore de déterminer la cause exacte de la fuite, qui searit selon les dires de la Compagnie presque entièrement contenue, mais selon Ibama, elle aurait été causée par les opérations de forage.

Un porte-parole de la police fédérale brésilienne, qui a ouvert une enquête sur cette marée noire, a affirmé que Chevron avait foré plus profondément que ce que l’entreprise est autorisée à faire. Ce responsable a réclamé l’anonymat parce qu’il n’avait pas la permission de faire des déclarations publiques à ce sujet.

La fuite est survenue sur un site de forage en haute mer situé à environ 370 kilomètres au nord-est de Rio de Janeiro.

Plus tôt dans la journée, le ministre de l’Environnement de l’État de Rio, Carlos Minc, s’était dit persuadé que la fuite était plus importante que l’estimation faite par Chevron. Il a appelé l’entreprise à être plus transparente:«Nous ne pouvons minimiser (cette situation), a dit M. Minc sur la chaîne Globo TV. C’est très sérieux et nous n’en connaissons pas encore toutes les conséquences.»

La marée noire, qui se déplace vers le large, couvre maintenant une distance de 18 kilomètres, selon Ibama. La majeure partie du pétrole écoulé est concentré autour du puits et forme une nappe d’environ un mètre d’épaisseur.

« La vie marine dans la zone sera affectée par la fuite »a dit M. Minc, en ajoutant que les baleines migrent du nord au sud en traversant cette région de l’Atlantique. Chevron a affirmé que selon ses estimations, le volume de la nappe de pétrole à la surface de l’océan équivaut à moins de 65 barils de pétrole. L’entreprise a déployé 18 navires qui travaillent en alternance pour aspirer le pétrole de l’océan et surveiller la progression de la marée noire.

Le responsable du forage dans le puits concerné est Transocean, propriétaire de la plateforme Deep Horizon à l’origine de l’immense marée noire dans le golfe du Mexique en 2010, la plus grave de l’histoire des États-Unis.

Chevron a indiqué avoir lancé des opérations de cimentage pour boucher le puits. L’agence brésilienne de gestion du pétrole a déclaré sur son site Internet que «la première phase du cimentage visant à abandonner le puits de façon permanente a été complétée avec succès». L’efficacité de l’opération sera connue dans les prochains jours, précise l’agence.

Le directeur des dossiers environnementaux à la police fédérale brésilienne, Fabio Scliar, a déclaré que les responsables de la marée noire devraient répondre de leurs actes: «Il n’y a aucun doute qu’un crime s’est produit. La fuite a été causée par les opérations de forage. Ce qui m’intéresse maintenant, c’est de déterminer qui en est responsable», a dit M. Scliar, cité par le quotidien Folha de S. Paulo.

 

.

Publié dans BRESIL | Pas de Commentaire »

LES NEIGES TEMPORAIRES DU KILIMANDJARO

Posté par provola le 19 novembre 2011

LES NEIGES TEMPORAIRES DU KILIMANDJARO dans AFRIQUE kilimanjaro-1993remue meninges, Neiges du Kilimandjaro: bientôt un souvenir?            La calotte glaciaire du plus haut sommet d’Afrique est en phase de fonte accélérée. 

Quelque 85% de la glace qui composait en 1912 les glaciers situés au sommet du mont Kilimandjaro, dans le nord-est de la Tanzanie, avait disparu en 2007, estime le paléoclimatologue Lonnie Thompson, de l’Ohio State University, qui a dirigé cette étude. Et le phénomène s’est accéléré au cours de la décennie écoulée. Ainsi, plus du quart de la glace présente en 2000 n’existait plus en 2010, précisent ces chercheurs qui publient les conclusions de leur étude dans le numéro daté de mardi de la revue «Proceedings of the National Academy of Sciences» (PNAS).

Entre 2000 et 2010, le glacier septentrional a perdu près de deux mètres d’épaisseur (1,90 mètre exactement) et le glacier méridional plus de cinq mètres (5,1 mètres). Si les conditions actuelles persistent, «les glaciers du sommet du Kilimandjaro ne dureront pas», prévient l’équipe de chercheurs. Ce sont à la fois la superficie et l’épaisseur de ces glaciers qui diminuent.

Des changements similaires ont été constatés sur le mont Kenya et les monts Rwenzori, en Afrique, mais aussi dans des glaciers en Amérique du Sud et dans la chaîne de l’Himalaya, en Asie.

Les chercheurs pensent qu’une explication au moins partielle provient de la hausse des températures à la surface de la Terre et dans la troposphère tropicale. D’autres phénomènes comme des changements dans la couche nuageuse et les chutes de neige peuvent également être en cause, mais dans une moindre mesure, selon l’étude

Publié dans AFRIQUE, RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE | Pas de Commentaire »

LA FRANCE VUE PAR LES CHINOIS

Posté par provola le 19 novembre 2011

No comment: http://www.youtube.com/watch?v=cw4L3ME3PyI&feature=related

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

L’ITALIE SOUS LA BOTTE

Posté par provola le 19 novembre 2011

                          Mardi prochain le nouveau Président du Conseil italien Mario Monti sera à Bruxelles pour présenter son programme de mesures à Herman Van Rompuy, le Président du Conseil européen. Puis il rencontrera Merkel et De Funès qui l’attendent de pied ferme pour ratifier le serrage de vis.

Monti qui vient d’obtenir la confiance du parlement a prévenu: « Les premières décisions ne seront pas très agréables ».

Tout ce qui heurtera la population sera pain béni aux yeux des marchés qui attendent que le bon peuple rembourse les travers d’un système qu’il l’aura spolié, en spoliant l’Etat, la maison commune. Le vote favorable n’est pas venu acquiesser sur la présentation des mesures à adopter mais sur le seul nom du Président du Conseil qui les égrènera dès lundi prochain. Les représentants du peuple n’ont donc pas eu à se prononcer sur le plan de rigueur mais uniquement sur la personnalité qui est en droit de les faire passer. En gros, le Parlement sans réel pouvoir accepte d’accorder sa confiance à l’homme en charge de faire passer des lois, quelqu’elles soient.

Un Parlement sans pouvoir et c’est le peuple qui est démuni. Cela fonctionne comme si on était en présence d’un Parti unique, en d’autres temps cela s’appellait une dictature, aujourd’hui un vote de confiance. 

Le Président de la Ligue du Nord (le seul parti à ne pas avoir accordé un vote favorable au nouveau gouvernement), Umberto Bossi a ainsi répondu: « Monti est une couverture, ils l’ont mis en place pour faire le méchant, ils le jetterons quand les gens commenceront à être en colère. » 

Berlusconi a déjà prévenu: » le gouvernement durera le temps qu’on voudra bien ».

Sous-entendu, le temps que le Parti des Libertés, qui ne l’oublions pas garde la majorité au Parlement jusqu’en 2013, l’aura décidé. Le temps que Monti se charge du sale boulot, qui finira par rebuter la population, qui au bout du compte se réfugira vers le premier populiste venu… vers le Cavaliere, pourquoi pas. Au point où l’on en est…

Publié dans ITALIE | Pas de Commentaire »

LE CHANTIER D’UNBLOG

Posté par provola le 19 novembre 2011

                  LE CHANTIER D'UNBLOG dans MESSAGES AUX LECTEURS   Il est possible que dans les prochains jours, l’accès à provola.unblog soit perturbé, le site est en plein chantier mais croyez bien que cela se fait dans le but d’en améliorer la qualité. Mille excuses pour la perturbation. 

N’oubliez pas votre casque de chantier et les bottes de sécurité.

Publié dans MESSAGES AUX LECTEURS | Pas de Commentaire »

GREENPEACE A SOLFERINO

Posté par provola le 19 novembre 2011

                 Une action anti-nucléaire menée par Greenpeace devant le siège du PS a tenté de réveiller le PS qui vient, au cours de ses négociations avec EELV, de plier sous le dictat du lobby de l’atome:

http://energie-climat.greenpeace.fr/action-a-solferino-les-militants-toujours-en-garde-a-vue

Publié dans NUCLEAIRE | Pas de Commentaire »

12
 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement