• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 11 octobre 2011

AUBRY-HOLLANDE, LE CHOIX NUCLÉAIRE

Posté par provola le 11 octobre 2011

Aubry: » Le fameux modèle français interroge. Le recours massif au nucléaire était censé garantir notre indépendance ; mais celle-ci est toute relative, nos importations d’énergies fossiles s’élevant à 70 milliards d’euros par an, soit l’équivalent de notre déficit commercial. L’atome était présenté comme «propre» et sans danger ; cependant, aucune solution durablement satisfaisante n’a vraiment fait ses preuves pour le stockage des déchets et la confiance dans la maîtrise du risque a été encore fragilisée après l’accident de Fukushima. Nos nombreux réacteurs ont certes produit une électricité bon marché ; mais cette abondance a aussi eu des conséquences économiques néfastes (surproduction, surconsommation et gaspillage). Enfin, l’excellence de notre filière nucléaire devait soutenir les exportations ; aujourd’hui, les doutes planétaires sur cette énergie affectent le carnet de commandes. J’en conclus qu’en l’état actuel de nos connaissances, le nucléaire doit être considéré comme une énergie de transition, et non comme une énergie d’avenir.

C’est pourquoi je propose d’engager la France dans une sortie progressive mais effective du nucléaire. Je veux voir naître la génération de l’après nucléaire. Ce cap étant fixé, le processus devra être transparent. Chaque étape sera l’objet d’un débat ouvert. Une commission d’experts,intégrant la diversité des points de vue, préparera un livre blanc auquel s’adosseront, dans chaque région, des concertations qui se concluront par une loi d’orientation de la politique énergétique avant l’été 2013. Avant même que la question du prolongement de la durée des centrales ayant atteint 30 ans ne soit débattue, il faudra fermer celle de Fessenheim qui est exposée à des risques spécifiques.

L’urgence de la mise à jour de notre modèle énergétique est aussi celle de la lutte contre le changement climatique et de la raréfaction inéluctable des énergies fossiles, dont nous restons trop dépendants. »

Hollande: Rien, François Hollande n’a rien lâché de plus le 15 septembre aux alliés potentiels écologistes. Interrogé sur le nucléaire dans la première partie du premier débat de la primaire, sur France 2, avec Le Monde, il n’a pas fait d’annonce nouvelle : pas de déclaration  sur la fermeture des centrales les plus anciennes, aucune avancée non plus en ce qui concerne la part de l’électricité d’origine nucléaire en France à horizon 2025 : le chiffre 50 %, qu’il a répété ce soir, il l’a désormais sacralisé.

François Hollande a développé son idée selon laquelle la France, passant de 75 % à 50 % de nucléaire dans sa production d’électricité en un peu plus de dix ans, ferait un chemin « à l’allemande » : en effet, a-t-il répété, l’Allemagne a promis de passer de 22 % à 0 %. Le chiffre est juste, même si le parallèle peut être critiqué : l’Allemagne sort totalement du nucléaire, la France ne ferait qu’en diminuer l’importance, sans pour autant changer de logique. C’est d’ailleurs ce que les journalistes ont tenté de faire dire à François Hollande, qu’il ne voulait pas « sortir » du nucléaire comme certains de ses rivaux socialistes. Le point est important car les écologistes, dont la secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts,Cécile Duflot qui fait de l’abandon du nucléaire une condition d’un pacte avec le PS.

Sur le nucléaire, clairement, avantage Aubry, sans compter que sur le reste, en perspective gouvernementale, un accord entre Mélanchon et Aubry parait relativement envisageable, alors que les rapports Mélanchon Hollande sont plus que problématiques. Quand on demande à Mélenchon si, éliminé au premier tour, il pourrait passer un accord avec Hollande, il répond : «Pourquoi pas ? Il pourrait très bien changer d’avis, rectifier son point de vue, peut-être s’apercevoir que sa ligne politique ne mène nulle part.»

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement