LES ÉTATS VOYOUS

Posté par provola le 24 août 2011

                        LES ÉTATS VOYOUS dans COUCHE D'OZONE  

                               On y arrivera pas car ils n’ont rien compris, ils font ce que l’on a le droit de faire dans le berceau de l’innocence mais surtout plus quand on a en main une arme fatale de destruction massive.

Voilà ce qu’ils sont, des Etats voyous possédants les armes du type de celles que les Américains ont désespérement cherché en Irak durant la guerre du golfe, ce sont pour certains d’entre eux des démocraties, comme on dit, qui on décidé de gacher les dernières strates d’ozone protégeant la planète.

L’Empa, les laboratoires fédéraux suisses des sciences des matériaux et technologies, dont le studio d’altitude de la Junfrau situé à 3700 m d’altitude a permis de relever les moindres concentrations de gaz réfrigérants, a établi que les Pays-bas, l’Italie, la France, l’Allemagne, le Royaume-uni, la Chine mentent sur leur production de trifluoro-éthylène ( Hfc-23) un gaz à effet de serre surpuissant et destructeur de la couche d’ozone. Le Hfc-23 a un potentiel d’effet de serre 15000 fois supérieur à celui du CO2, et une durée dans l’atmosphère de 270 ans.  

Ce labo a été en mesure de préciser les quantités réelles émises dans l’atmosphère mais également la provenance de ces émissions. L’Italie est la première a être mise en accusation, les quantités produites dans la péninsule seraient 10 à 20 fois supérieures à ce que déclare le pays.

Le HFC-23 est un sous-produit du chloro-difluoro-méthane un gaz utilisé comme réfrigérant et dans la production du téflon. Ces HFC ont remplacé les CFC à la suite du protocole de Montréal mais ils restent de puissants destructeurs de la couche d’ozone et surtout les quantités produites ne sont en réalité pas contrôlées comme il se doit. Il est prévu que leur production soit totalement abandonnée à partir du 1er janvier 2015.

En attendant tout le monde s’en donne à coeur-joie, les experts suisses estiment que l’Europe dans son ensemble produit le double des quantités déclarées. Leurs données sont corroborées par celles d’une étude publiée sur Geophysical Research Letters. Des chercheurs indépendants ont également déterminé que la Chine cachait les véritables quantités produites.

Selon l’étude suisse, l’Italie produit sur un seul site, environ 500 000 tonnes de HFC-23 ce qui en potentialité d’effet de serre équivaut à la production en CO2 d’une ville de 75 000 habitants.

Et l’on s’étonne à chaque relevé que la couche d’ozone Antarctique ne se réduise pas malgré la fin des CFC décidée en 1987, de même, on fut surpris en ce début d’année de relever pour la première fois un énorme trou situé cette fois au Pôle Nord, ce qui est encore plus inquiétant étant données les populations concernées.

 

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement