LES ENFANTS SACRIFIÉS

Posté par provola le 18 août 2011

           LES ENFANTS SACRIFIÉS                

 

                           Des traces de radioactivité ont été détectées dans la glande thyroïde d’enfants examinés vivant dans des communes situées à proximité de la centrale de Fukushima, 45% des enfants contrôlés présentent des taux de radioactivité anormaux, ce taux de radioactivité n’étant apparemment pas alarmant. 

«La position officielle du gouvernement est qu’aucun des enfants testés n’a montré des niveaux problématiques de contamination radioactive», a déclaré un fonctionnaire responsable à l’AFP, en souhaitant conserver l’anonymat.

Pourquoi dons se soucier si les autorités nous rassurent si gentiment ?

En Bretagne maintenant, d’après les mesures effectuées ce mardi après-midi par l’Agence régionale de la santé, les algues vertes, qui se sont déposées depuis vendredi dernier sur la plage de la Petite Vallée jusqu’à la pointe de Chemoulin, ne présentent aucun danger. Bertrand Révolte, directeur général de la mairie est confiant : « Au vu des résultats, il n’y a pas de raison de laisser les plages fermées plus longtemps ». Cette partie du littoral nazairien rouvrira dès jeudi. Un nettoyage complet du site sera effectué mercredi « plus par souci de confort pour les usagers que par sécurité sanitaire », explique l’élu.

On voit bien qu’il est impératif de ne pas alarmer la population touristique en ces jours de grand rush. la Ministre de l’écologie NKM elle-même n’avait-elle pas prévenu la semaine dernière de la dangerosité de ces algues vertes ? il semble qu’on se soucie plus en Bretagne du tiroir-caisse des commerçants locaux que de la santé des enfants sur des plages poubelles. 

Soupçonné de travail forcé, Zara, la grande marque de prêt-à-porter est sous haute surveillance au Brésil, 52 Boliviens dont des enfants qui travaillaient au noir dans des conditions insalubres ont été découverts dans les ateliers de la marque espagnole à Americana, à 130 km de Sao Paulo, au mois de mai dernier. Pendant l’enquête du parquet, « des vêtements de la marque Zara ont été confisqués », a souligné le porte-parole, en précisant que le groupe sous-traitait les services de l’entreprise brésilienne Rhodes, qui à son tour « sous-traitait plusieurs ateliers clandestins » de couture. 

« Les Boliviens travaillaient 14 heures par jour en moyenne dans des conditions dégradantes », a-t-il précisé. A l’étage du dessus, se trouvaient les logements des travailleurs où les conditions d’hygiène étaient très précaires. Deux autres ateliers qui confectionnaient des vêtements Zara ont été découverts dans la mégalopole brésilienne.

Plus prêt de nous, un trafic de jeunes enfants existe entre le Nigéria et l’Italie. Chaque année, environ 6000 d’entre eux sont destinés à l’adoption illégale ou à la prostitution dans la botte, le tout représente un chiffre d’affaires de 228 millions de dollars. La banque Western Union qui possède la plus importante part de marché au Nigéria et qui possède un contrat d’exclusivité avec la First Banck of Nigeria est le principal vecteur des transferts de fond et du blanchiment d’argent du trafic d’enfants. 

Cet argent sale est réinvesti à Benin City et alimente la bulle du business immobilier.

 

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement