• Accueil
  • > Archives pour juillet 2011

REPOSEZ-VOUS, IL VA Y AVOIR DU SPORT

Posté par provola le 22 juillet 2011

                    Je ferme le rideau pour trois semaines, on m’a piqué les clés du poste. L’année électorale qui commence dès septembre va grandement nous occuper et les troupes révolutionnaires de ce blog doivent se retrouver en pleine forme et prêtes à affronter les prochaines joutes verbales qui ne manqueront pas d’égayer l’horizon.

Maintenez-vous en bonne santé mentale en visitant de temps en temps l’accrobranche écolo de ce blog. Attention je relève les copies à la rentrée.

Et vous qui n’arrêtez pas de pester, oubliez un instant les charlatans et les usurpateurs, et dites-vous bien: que serait notre indignation sans ennemis ? 

N’oubliez pas, soyez réalistes, demandez l’impossible.

Hasta la victoria.

 

Publié dans MESSAGES AUX LECTEURS | 2 Commentaires »

FLAMANVILLE, LE SCANDALE INFINI

Posté par provola le 22 juillet 2011

                     EDF, dans l’indifférence générale vient d’annoncer que la fameuse vitrine nucléaire de la France, l’EPR de Flamanville va voir sa construction prendre un retard de 2 ans, une paille. Son prix également a subit une légère inflation de 100%, passant de 3 milliards d’euros à 6 milliards d’euros jusqu’à ce qu’on nous annonce, dans deux ans que le coût définitif se situera plutôt aux alentours de 10 milliards. Mais qui s’en préoccupe réellement ? Le nucléaire est un mythe, il fait partie du fameux consensus national, comme la bombe nucléaire, l’armée, dans ces domaines, pas de discussion possible, tout le monde est d’accord parcequ’on ne demande l’avis de personne.  

«Nous sommes confrontés à des exigences exceptionnelles sur ce grand chantier et nous avons dû reconstituer un tissu industriel adapté nous permettant de mener ce projet ambitieux», expliquent également Hervé Machenaud, directeur exécutif groupe en charge de la production et de l’ingénierie d’EDF et Philippe Bonnave, directeur général délégué de Bouygues Construction, qui pilote le génie civil sur le chantier. Bouygues avait prévu 4 millions d’heures de travail pour la partie génie civil, ils en sont a 15 millions.

On voit tout le bénéfice que peut tirer un groupe comme Bouygues qui facture chaque pet de travers de l’Etat qui lui-même voyage en plein brouillard depuis qu’une certaine centrale à Fukushima est venu dérégler le jeu subtil des incertitudes tecnniques et des connivences industrielles.

Publié dans NUCLEAIRE | 1 Commentaire »

NATHALIE KM, LA MÈRE DENIS DU FUTUR

Posté par provola le 21 juillet 2011

                     

NATHALIE KM, LA MÈRE DENIS DU FUTUR  dans CHERCHEZ L'ERREUR dans DEVELOPPEMENT DURABLE

                                  C’est notre Ministre de l’écologie, (Nathalie Kosciusko-Morizet pour qui ne l’aurait pas encore reconnue, sous sa burqa du 16 ème arrondissement. Pour les plus jeunes, la « Mère Denis » était la dame de la pub vedette, qui lavait plus blanc que blanc, elle fut rendue célèbre par Coluche dans son sketch sur la publicité) qui nous le dit, pas un dangereux extrémiste, pas un devin du désastre: on court tout droit vers une augmentation des températures de l’ordre de 2 degrés à l’horizon 2100, et il faut s’y préparer. Ce qui peut être interprété de la manière suivante:

« Nous reconnaissons implicitement que notre politique de croissance implique des bouleversements climatiques, préparons-nous à en subir les conséquences. » ou encore: « …la croissance est une catastrophe, mais pour persister dans cette voie, nous ne devons surtout pas nous dire que nous faisons fausse route, non, disons nous plutôt comment continuer à faire la même chose, à garder le même rythme, à finir de tout faire exploser. »

Ou encore: « …le constat est dramatique, surtout pour les plus pauvres qui ne pourront pas s’adapter, mais finalement pas autant que le jour où la situation se sera totalement dégradée. »

Nathalie Kosciusko-Morizet est la pire des bobos de service, elle devrait être pendue comme une poularde pour qu’on la saigne face à la vindicte populaire, sur une estrade exposée au soleil du désert. Du coté de Dubaï près des pistes de ski climatisées à moins vingt degrés. Eminence grise d’une race impropre à la consommation, elle reste de toute façon immangeable même pour la plupart des races de vautours.

Sous un concert de flashes, notre représentante, qui ne me représente surtout pas, affublée d’une immense affiche, verte bien sûr,  »développement durable », comme un chignon du kitsch, cette prêtresse attachée aux basques du Comique, comme un chimpanzé accroché aux branches du dernier des baobabs, annonce 250 mesures qui devraient permettre aux enfants de nos enfants de continuer à bénéficier des délices du développement des conneries en conserve.

Étant un comble des déréglements à elle seule, NKM nous dessine un avenir des horreurs en ne s’estimant pas coupable, en ne se reconnaissant aucune responsabilité dans la catastrophe qui s’en vient.

Et le landerneau médiatique d’acquiesser, d’adouber la longue dame, ce fil de fer insensé qui se prend pour une déesse des  températures, pour la princesse des glissières de sécurité, pour un parapluie à tornades du futur, pour une Diva d’opérette. L’Opéra de la mauvaise foi.  

Interrogée sur l’apparition du loup sur notre territoire, Diane chasseresse se place sur le sentier de la guerre en contournant la préservation de l’espèce. Désormais , le canon rayé remplacera le canon lisse et les agriculteurs pourront passer leur permis de chasse pour en finir avec les derniers ersatz du sauvage.

Responsable de l’Office national des forêts, NKM ne comprend pas la vague de suicides exterminant les troupes, « …il est vrai dit-elle « qu’une partie des revenus de ce corps de l’État est tiré de la vente du bois et que le prix du bois est plutôt à la baisse. »

Je suggère que la baisse du nombre des officiers des forêts soit désormais calquée sur le quota de loups.

Par ces belles paroles, suintant une musique de mots incompréhensibles, la belle au bois dormant s’en alla en dodelinant se faire prendre son portrait sur d’autres podiums.  

Pour aller au delà de 2100, Madame la Ministre de la grande kermesse de la croissance verte, je vous suggère de penser à bâtir une muraille de 3 m de haut sur les 3000 km de côtes du territoire national, Bouygues et Vinci sont prêts à se mettre sur les rangs. Quant aux nombreuses îles éparpillées, il semble hors de proportion de vouloir les sauver des eaux, le budget de l’Etat ne le supporterait pas.

Laissons donc disparaître ces rochers sans importance, le commerce mondialisé, la modernité heureuse le valent bien.    

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR, DEVELOPPEMENT DURABLE | 1 Commentaire »

AFGHANISTAN, UNE GUERRE POUR QUOI FAIRE ?

Posté par provola le 20 juillet 2011

                        Au moment où De Funès tente de démontrer que les militaires morts pour la France ne l’ont pas été pour rien, je reviens sur les quelques lignes que j’avais écrites voilà un an, m’interrogeant alors sur les intérêts réels qu’il y avait à garder notre armée en Afghanistan.

Voudrait-on nous faire croire que puisque ces militaires sont morts au champ d’honneur, ils l’on forcément été pour une juste cause ? Ne valait-il pas mieux se demander avant si le jeu en valait réellement la chandelle ? Ces morts nous ôteraient-ils le droit à la parole, à la l’interrogation, le respect nous empêcherait-il la réflexion ?

Aujourd’hui nous, enfin Lui, car nous n’avons rien décidé, jamais, Lui, a décidé de retirer les troupes d’Afghanistan, au bout d’une inutile procession, pourrait-on au moins en haut-lieu nous donner les résultats tangibles de ces années d’intervention ? Ou est-ce trop demander, ou est-ce considéré comme une polémique indécente ?

Ces soldats ne sont-ils pas morts pour notre liberté, et cette liberté n’est-elle pas la liberté de pensée ? Ils ne seront donc pas morts pour rien si nous avons la liberté de nous interroger sur leur mort.

Une indication nécessaire à la réflexion:

vendredi 13 mars 2009 : OTAN, le retour de la France

Le président Nicolas Sarkozy avait annoncé, mercredi 11 mars, le retour de la France dans le commandement militaire intégré de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN), tournant la page ouverte par le général de Gaulle en 1966. La Francen’aurait alors obtenu, contrairement à ce qu’elle demandait, aucune avancée sur « le pilier européen » de l’organisation. Voici ce que l’on nous raconte à l’époque. Un général français prend pourtant le mercredi 9 septembre 2009 à Norfolk(Virginie, est des États-Unis) l’un des deux commandements « suprêmes » de l’Otan, clef de voûte du retour de la France dans l’appareil militaire intégré de l’Alliance atlantique..
« C’est la première fois dans l’histoire de l’Otan que l’un de ses commandements suprêmes est confié à un non Américain », souligne le général Stéphane Abrial. En fait le deal était clair, la France revient pour obtenir un strapontin américain, un des commandements de l’Otan en échange des bons et loyaux services en Afghanistan. Plus question ici d’une armée européenne, on est dans la soumission absolue à la main-mise des USA sur tous les terrains d’opérations.

L’Europe indépendante qu’on nous vend est une farce, une fable, on est clairement aux bottes des USA, notre liberté est celle de l’oncle Sam. La mort de nos soldats une comédie Obamesque.

Voici donc quelques lignes datant de l’année dernière, qui prennent un certain refief à la lumière des évènements récents :

Au mieux, nous sommes plein de bonnes intentions, au pire, nous nous foutons royalement de l’Afghnanistan, seules les fortunes englouties en armement en temps de disette pourraient éventuellement nous faire tourner de l’oeil. En gros, nous sommes généreux, nous voulons combattre le terrorisme, nous croyons que les Talibans sont des terroristes, enfin les Américains le croient et comme nous avons promis de les aider à combattre le cauchemar du onze septembre, nous envoyons en Afghanistan une aide minimale, une escorte symbolique, de nature à nous sentir forts auprès du grand frère.

Pourrions-nous dire que les Américains sont des terroristes par le simple fait que la famille Bush au pouvoir durant 12 ans a semé la terreur et imposé les armes en lieu et place de la diplomatie ?

En enfants obéissants nous proclamons le bien fondé de notre morale à deux balles, nous partageons le désert avec les fourmis rouges et les lézards, nous arpentons la banlieue de Kaboul, nous faisons avancer la liberté. C’est l’Elysée qui le dit, relayé par Rachida Dati qui préfère raconter n’importe quoi plutôt que de s’ennuyer à ne rien dire dans l’hémicycle de Strasbourg.   

Sauf que depuis des années, la victoire semble de plus en plus problématique. Les morts de part et d’autres s’accumulent sans qu’il soit véritablement question de réels progrès. De quels progrès s’agirait-il d’ailleurs ? Inventer la Suisse d’Asie ? Ne rêvons pas, serait-ce mieux ? Construire la future démocratie, qui y songe encore ? En tous cas pas les experts du terrain pour qui seul les Talibans peuvent à terme assurer une certaine stabilité politique. D’ailleurs Karzaï et l’armée américaine négocient déjà avec les Talibans un départ en bon ordre des troupes d’invasion à horizon 2012.

Car la victoire est impossible, une victoire sur qui, pourquoi, pour qui ? 

L’Arabie Séoudite et ses princes fantoches, garants des intérêts US au proche-orient est-elle un modèle de démocratie ? Nous ne nous posons pas tant de question au sujet de notre collaboration, nous avons besoin de ses immenses ressources en pétrole et n’importe quel régime nous va bien pourvu qu’il assure un approvisionnement régulier et à bon prix à nos sociétés occidentales. Que dire des émirats satellites dont les élites ne sont que des pions sur l’échiquier des intérêts US. Parler de régimes démocratiques est une vaste plaisanterie.  

La Russie est-elle une démocratie, la Chine est-elle l’anti-chambre du paradis ? Nous commerçons sans scrupules, nous vendons des armes, à la Lybie aussi. Nous paupérisons l’Afrique en voulant préserver notre chasse gardée face aux visées US et chinoises. 

Mais nous voulons apporter la démocratie en Afhanistan, funeste sornette. Ne sont-ce pas plutôt les vastes réserves de litium qui dictent une certaine propagande, qui tente de façonner l’opinion publique occidentale? 

Les soldats ne savent pas pourquoi ils se battent, ils ne l’on jamais su vraiment, dans aucune guerre, mais là, à vouloir soumettre un pays qui ne l’a jamais été, ils peuvent bien se douter que l’affaire était déjà pliée bien  avant leur intervention.   

Publié dans ASIE, ETATS-UNIS | Pas de Commentaire »

LES COULEURS DE NOTRE PROPRE MORT

Posté par provola le 19 juillet 2011

LES COULEURS DE NOTRE PROPRE MORT  dans AFRIQUE dans AFRIQUE

                         Des ombres, il ne reste que des ombres, derrière le rideau de fer de l’indifférence internationale, sous le tapis de la crise économique, au bout de la nuit d’un reste d’humanité. Nous sommes ces ombres ambulantes, ce monde des nantis, pauvres diables sans visages, incapables de penser à autre chose qu’à nos dettes, comme si la première des dettes n’était pas ce déficit compassionnel qui caractérise notre époque de cinglés.

L’Erythrée, le Kenya et la Somalie, plongés aujourd’hui dans une situation de famine à la suite d’une sécheresse comme ils en connaissent régulièrement, sont bien loin des préoccupations des marchés, et seule la marche des marchés intéresse nos économistes de bouts de chandelles. Ce trou du cul de la planète, sans eau, sans terre, sans sous-sol, n’a aucun intérêt pour les marchés.

On n’est pas là en Lybie où les réserves de pétrole participent de notre intervention faussement humanitaire, on n’est pas là en Afghanistan où les réserves de métaux rares nous invitent à une danse à quatre temps. Sur ces champs de batailles des guerres dites justes, l’intervention militaire se fait au nom des valeurs, soi-disant en secours de populations en danger de mort. Dans la Corne de l’Afrique, la stratégie n’a pas cours, l’honneur de la République universelle n’est pas en cause, l’Europe n’est pas en sursis.

Alors on laisse mourir, on envoie quelques ONG, qui sont le prix du dédouanement, suprême manipulation.   

Ils nous regardent de leurs grands yeux décharnés, car nous ressemblons à une espèce en voie de disparition, en bout de piste, inutile, nous qui suivons les accidents du bord de la route comme des émotions à notre vacuité.

La voilà bien notre dingue épopée, incapable de tirer les leçons du passé, de ces famines qui ont émaillé l’histoire récente de l’Afrique et de l’Asie et qui auraient pu au moins nous pousser à inventer des mécanismes automatiques d’entraide. Nous sommes des héros d’un film de série B, nous sommes un naufrage ambulant, à l’image des navettes spatiales subitement devenues inutiles, nous nous apercevons combien notre modèle de développement, basé sur le profit de quelques-uns, reste impuissant face au malheur des plus pauvres.  

La Corne de l’Afrique nous rappelle Haïti, oublié et passé par pertes et profits peu après que la dernière caméra ait quitté l’île, elle nous rappelle Gaza, sous stricte embargo israelien depuis 5 ans mais laissée à son agonie depuis 60 ans, elle nous rappelle Lampedusa, la spécialiste des évacuations, elle nous rappelle notre Shoah, nous génocidaires volontaires et conscients, elle nous rappelle nos propres obligations, elle nous expose à notre propre famine des sentiments.   

 

Publié dans AFRIQUE | Pas de Commentaire »

LA COUR DE RÉCRÉATION

Posté par provola le 18 juillet 2011

                         

  (Cameraria ohridella)LA COUR DE RÉCRÉATION  dans CHERCHEZ L'ERREUR

                                  Rien n’est plus réconfortant qu’une cour de récréation, surtout quelques décennies après, lorsque les feuilles de marronniers finissent par protéger du soleil couchant les souvenirs mélancoliques de la vie qui s’éteint. Les grandes mains qu’on déchire pour en faire des arêtes de poissons, et les gros marrons qui ne servent qu’à casser les carreaux de la classe de M.Dunet , le terrible instituteur qui vous glace les sangs un demi-siècle plus tard. 

Rien n’est plus triste que ce marronnier tout jaune qui se prend pour l’automne au beau milieu de l’été. Où que croise le regard, une misère en chasse une autre, qu’une lente descente aux enfers, une issue fatale pour une forêt contaminée. Pas de radioactivité ici, pas que je sache, juste l’attaque sournoise d’un papillon ravageur. Mine de rien, l’engin est assez futé pour nous enlever des restes de jeunesse, à l’ombre des grands arbres aux longs doigts de pianiste.  

Elle aurait dû s’appeler l’alzheimer des bois, elle s’appelle juste la mineuse du marronnier, une sorte de papillon minuscule, qui creuse des galeries dans les palmes de printemps, et qu’on imagine pas pouvoir faire des trous dans notre mémoire des temps anciens. Elle fut découverte en 1984 du coté de la Macédoine à l’époque où la Yougoslavie était encore un pays ( mais cela n’a peut-être rien à voir). Les scientifiques expliquent sa diffusion anthropique par les déplacements de populations. On peut donc en déduire que si  Tito était resté maître des lieux, les Yougos n’auraient certainement pas pu émigrer et la mineuse aurait évité nos marronniers qui tapissent dorénavant nos chemins de feuilles mortes. 

Si l’OTAN n’avait pas eu à bombarder les restes de l’empire des Balkans, la larve du papillon serait restée chez elle à compter les moutons, et nos fiers marronniers ressembleraient à autre chose qu’à un château en ruine.  

Publié dans CHERCHEZ L'ERREUR | Pas de Commentaire »

LE COUP DE GUEULE DE PHILIPPE (objecteur de croissance et de mensonges)

Posté par provola le 18 juillet 2011

                                     Une fois de plus je viens m’indigner. A la suite du « merveilleux » 14 juillet qui a vu brûler des milliers de feux d’artifices (on emploie bien le mot artifice) Français vous êtes invités à regarder comment votre argent, celui des contribuables part en fumée, alors que la dette augmente de façon exponentielle.

Une certaine Eva Joly dit que l’on pourrait économiser le coût du défilé militaire, et son immense production de CO2. Aussitôt comme des « bêtes fauves » les politiques de tout poils lui tombent dessus et lui font un procès en « Ostracisme » et la traite d’étrangère, elle est française depuis son mariage en 1967 avec M.JOLY. Belle leçon de démocratie, j’ai même entendu une journaliste connue, dire qu’un défilé citoyen s’apparenterait à la Corée du Nord!!!!!

Quels sont les pays qui font de grandes démonstrations de « Force militaire »?

Notamment la Corée du nord, la Russie, et les pays à teneur dictatoriale, et … la France. Français n’oubliez pas qu’il y a trois ans le grand invité du défilé du 14 juillet en France était M.Bachir El Hassad le président « très démocratique » de la Syrie, invité privilégié de la France. De qui se moque -t-on, va -ton gober cela encore longtemps Parole de commentateur du défilé : » …C’est une première mondiale, …en tout cas en France… »

Parole de Juppé : » Il faut presque cent ans pour qu’un arbre devienne centenaire » , comme a dit Chirac, le meilleur d’entre-nous, on se demande ce que c’est pour les autres

Philippe Objecteur de croissance et de mensonges

Publié dans LE COUP DE GUEULE DE PHILIPPE | Pas de Commentaire »

QUOTA DE CO2 DÉPASSÉ

Posté par provola le 13 juillet 2011

                         

 QUOTA DE CO2 DÉPASSÉ dans MESSAGES AUX LECTEURS

 

                           Je vous laisse tranquilles quatre jours car le blog a dépassé son quota de CO2; considérant que l’envoi de 8 mails représente l’équivalent de la production de CO2 d’une voiture sur 1 km, les 10 000  visites mensuelles de ce blog dégagent autant de CO2 qu’un aller-retour Paris-Calais.

Sachant qu’une dose non négligeable de connerie ressort inévitablement, de temps en temps, des réflexions de « Croissance ? Non, Conscience » et que cette dose dégage effectivement du CO2 pour rien, on peut considérer que la bienséance impose au maître des écrits de fermer sa gueule de manière auto-proclamée.

Sachant qu’une bonne marche dans la forêt la plus proche vous sera d’un meilleur effet que la lecture intempestive de ces quelques lignes sans prétentions, la fermeture du blog devient indispensable au bon équilibre des troupes révolutionnaires.

Sachant que la dévotion républicaine à la révolution du 14 juillet permet de recharger les accus, pas les batteries, prenez donc du bon temps à oublier les malheurs de ce coin de net.

Je vous retrouve lundi prochain, frais comme des gardons et prêts à en découdre avec les pollueurs de tous poils.  

Publié dans MESSAGES AUX LECTEURS | 1 Commentaire »

FUKUSHIMA: LE DERNIER RAPPORT DE LA CRIIRAD

Posté par provola le 12 juillet 2011

                     Pour avoir une idée relativement exacte de la situation à Fukushima, 4 mois après la catastrophe, voici le texte intégral du rapport de la Criirad daté du 7.07.2011, certaines données contredisent carrément les estimations faites par l’ASM (agence de sûreté nucléaire) qui parlait dans son communiqué du 28 juin 2011 d’une baisse continue du taux de radioactivité. La lecture prend 5 mn, mais on en apprend plus en 5 mn qu’en 20 ans d’explications et de propagande nucléaristes:

CRIIRAD Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité

Conséquences au Japon de l’accident de Fukushima Daiichi :

une contamination durable et très étendue

Le laboratoire de la CRIIRAD a effectué une mission au Japon du 24 mai au 3 juin 2011 1. Le présent document fait état des constatations issues des premiers résultats d’analyse. Les dépôts de césium radioactif sur les sols ont été très importants. Ils génèrent, et vont générer pendant longtemps, un flux de rayonnements gamma responsable de l’irradiation de la population sur des très vastes étendues. En l’absence de mesures de protection, plusieurs millions d’habitants vont recevoir, du fait de cette exposition externe, des doses de rayonnement très supérieures à la limite de 1 mSv/an. Il faut ajouter à cela l’exposition interne (du fait notamment de l’ingestion d’aliments contaminés) et surtout toutes les doses reçues depuis le 12 mars dernier, des doses qui ont été ont pu être extrêmement élevées au cours de la première semaine du fait de la quasi absence de mesures de protection.

1 / Importance de la contamination à plus de 60 km : l’exemple de la ville de Fukushima

L’irradiation externe conduit à un niveau de risque inacceptable

Les mesures de terrain et analyses de sol effectuées par le laboratoire de la CRIIRAD sur la ville de Fukushima, située à 60-65 km de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, indiquent que les retombées de césium 134 et 137 radioactif sont de plusieurs centaines de milliers de Bq/m2 : 490 000 Bq/m2 sur la pelouse de l’école primaire Moriai ; plus de 700 000 Bq/m2 dans le quartier Watari. En se désintégrant, les atomes de césium émettent des radiations gamma très pénétrantes. Elles peuvent parcourir dans l’air plus de 60 mètres, c’est ce qui a permis aux américains d’établir une carte des retombées au moyen de sondes héliportées. Ces radiations traversent également les murs et les fenêtres des habitations et irradient les gens dans leur domicile.Fin mai 2011, les débits de dose relevés par la CRIIRAD dans la ville de Fukushima, à 1 mètre du sol, en extérieur, étaient typiquement plus de 10 fois, voire plus de 20 fois supérieurs à la normale (supérieurs à 1 et 2 μSv/h). L’irradiation est encore mesurable dans les étages des bâtiments. Des mesures effectuées au 4eme étage d’un immeuble ont montré un excès de radiation qui augmente lorsqu’on se rapproche des fenêtres (même fermées). A l’intérieur d’une maison individuelle du quartier Watari, la CRIIRAD a mesuré un débit de dose plus de 3 fois supérieur à la normale au contact du tatami dans la chambre des enfants (0,38 μSv/h) et 6 fois supérieur dans le salon à 1 mètre du sol (0,6 μSv/h). Devant la maison, on mesure, 2,2 μSv/h dans le jardin d’agrément et 2,9 μSv/h au niveau de la pelouse d’une école proche (mesures à 1 mètre du sol).Cette irradiation ne diminuera que très lentement. Elle est due en effet principalement au césium 137 et au césium 134 dont les périodes physiques sont longues (30 ans et 2 ans respectivement). Cela signifie que la radioactivité du césium 137 sera divisée par 2 dans 30 ans. On peut estimer que dans les douze mois à venir, la radioactivité du césium 134 ne sera abaissée que de 30 % et celle du césium 137 de 3%. La radiation ambiante ne sera réduite que de quelques dizaines de %. Si rien n’est fait, les habitants de la ville de Fukushima pourraient subir dans les douze mois à venir une irradiation externe de plusieurs milliSieverts alors que la dose au-delà de laquelle le risque de cancer mortel est jugé inacceptable par la CIPR (Commission Internationale de Protection Radiologique) est de 1 milliSievert par an, ce qui correspond à 5 décès pour 100 000 personnes exposées.Or les autorités japonaises ont fixé une limite de dose de 20 milliSieverts comme critère pour décider d’évacuer définitivement ou non les populations. Ceci correspond à un risque de cancer mortel à terme 20 fois supérieur au risque acceptable. Ceci est d’autant plus grave que les habitants de Fukushima ont déjà été fortement exposés. Il faut également tenir compte des doses liées à la contamination interne que ces populations continuent à subir par ingestion de denrées contaminées et des risques liés à l’inhalation de poussières à partir du sol contaminé. Dans la ville de Fukushima, la CRIIRAD a mesuré par exemple dans la terre prélevée sous les balançoires de l’école primaire Moriai, une contamination en césium 137 + 134 de 370 000 Bq/kg. Ce sol est devenu un déchet radioactif qui devrait être stocké dans les meilleurs délais sur un site approprié.Une population déjà très exposée aux radiationsLa persistance de la contamination en iode 131 des sols prélevés par la CRIIRAD fin mai 2011 dans la ville de Fukushima permet d’évaluer les retombées initiales en iode 131 à des millions de Bq/m2. L’iode 131 a une période physique de 8 jours, sa radioactivité était donc plus de 600 fois supérieure lors des retombées. Ceci témoigne de la forte contamination de l’air lors de l’arrivée des panaches

2 / Ampleur de la zone touchée par les retombées

Les retombées concernent un territoire très étendu, bien au-delà de la zone interdite de 20 km et bien au-delà de la préfecture de Fukushima. En fonction des conditions météorologiques, les masses d’air contaminé se sont déplacées sur des centaines de kilomètres et les précipitations (pluie et neige) ont entraîné les particules radioactives au sol. Les dépôts de césium 134 et 137 entraînent une contamination durable

Ceci est confirmé par les prélèvements de sol et par les mesures de débit de dose réalisées2 par la CRIIRAD (à 1 mètre du sol), du 24 mai au 3 juin 2011. On mesure en effet :

· 0,47 μSv/h à Marumori (préfecture de Miyagi), à environ 60 km au nord de la centrale. Le niveau

naturel calculé3 est de 0,1 μSv/h et les retombées4 en césium 137 et 134 de plus de 95 000 Bq/m2.

· 0,33 μSv/h près de Hitachi (préfecture d’Ibaraki) environ 88 kilomètres au sud de la centrale. Leniveau naturel calculé est de 0,07 μSv/h et les retombées en césium de plus de 50 000 Bq/m2.

L’iode 131 est encore détecté dans le prélèvement du 25 mai.

· 0,28 μSv/h à Ishioka (préfecture d’Ibaraki) à environ 160 km au sud sud-ouest de la centrale. Le niveau naturel calculé est de 0,06 μSv/h et les retombées en césium de plus de 48 000 Bq/m2.

Il existe donc, tant au niveau des préfectures d’Ibaraki que de Miyagi, des secteurs sur lesquels le taux de radiation artificiel est plus de 4 fois supérieur au niveau naturel. Cela représente donc pour une personne qui passe 50 % de son temps en extérieur, une dose ajoutée sur les douze prochains mois susceptible de dépasser la dose maximale annuelle admissible de 1 milliSievert par an, sans tenir compte, ni de l’irradiation externe induite à l’intérieur des bâtiments, ni de la contamination interne par ingestion de nourriture contaminée ou par inhalation des particules radioactives remises en suspension.

Ces résultats contredisent les informations relayées par l’Autorité de Sureté Nucléaire française qui écrit dans un communiqué du 28 juin 2011 : « A l’extérieur du site, la décroissance des débits de dose mesurés dans l’environnement continue. A Fukushima, le 7 juin, le débit de dose était 1,6 μSv (microSievert)/h. Les 45 autres préfectures présentent des débits de dose inférieurs à 0,1 μSv/h ».

· Au niveau de la ville de Tokyo, l’exposition résiduelle par irradiation externe est susceptible de conduire à une exposition non négligeable. La CRIIRAD a mesuré par exemple 0,14 μSv/h début juin, dans le parc Wadabori-Koen, à Tokyo (à environ 235 km de la centrale). Dans ce parc, le niveau naturel calculé est de 0,06 μSv/h et les retombées en césium 134 et 137 de plus de 14 000 Bq/m2. Il faudrait disposer de données pour toute l’agglomération.

C’est pourquoi la CRIIRAD demande aux citoyens japonais d’exiger la publication de cartes détaillées des retombées et de la contamination résiduelle, à l’échelle de tout le pays, et avec une précision suffisante, c’est-à-dire correspondant à des retombées en césium à partir de 1 000 Bq/m2 et non pas de 300 000 Bq/m2 comme sur les cartes publiées le 6 mai 2011.

Publié dans NUCLEAIRE | Pas de Commentaire »

FUKUSHIMA: ÇA S’AGRAVE !

Posté par provola le 11 juillet 2011

                      

FUKUSHIMA: ÇA S'AGRAVE ! dans JAPON      dans NUCLEAIRE    Les analyses des relevés de terrain effectués dans la ville de Fukushima sont claires, elles révèlent des taux de contamination radioactive au Césium de l’ordre de 46 540 becquerels par kg alors que le taux maximum légal est de 10 000 becquerels par kg. Ce niveau est supérieur à celui auquel les autorités russes avaient évacué les populations suite à la catastrophe de Tchernobyl en 1986. La ville de Fukushima est située à 60 km de la centrale, elle compte 300000 habitants. Les associations de résidents demandent désormais l’évacuation des enfants et des femmes enceintes. 

« La contamination des sols s’étend dans la ville », a prévenu l’auteur des analyses, Tomoya Yamauchi, professeur à l’université de Kobé, spécialiste des radiations. « Les enfants jouent avec la terre, ils jouent donc avec des substances hautement radioactives », a-t-il ajouté, soulignant qu’il fallait procéder à des évacuations « au plus vite. »

90 000 personnes habitants dans un rayon de 20 km autour de la centrale ont été évacuées et ne reviendront jamais chez elles, celles qui habitent entre 20 km et la ville de Fukushima avaient été évacuées mais sont revenues; à en croire les relevés les plus récents, il semble que leur situation soit de plus en plus précaire, dans cette zone, 30 000 personnes dont les enfants sont ainsi en permanence exposées à des radiations insupportables. En fait les derniers relevés de la ville de Fukushima proprement-dite montrent que l’ordre d’évacuation devrait concerner environ 350 000 personnes si le Japon n’avait pas peur d’avouer ainsi l’ampleur de la catastrophe sanitaire. Imagine-t-on l »évacuation des enfants et des femmes enceintes sans leur parents ou les maris ou des familles séparées ?

Le gouvernement japonais a admis samedi que la décontamination de la centrale prendrait probablement des décennies et qu’il faudrait entre 3 et 10 ans pour enfin reprendre le contrôle de la situation. La Commission japonaise à l’énergie atomique et l’exploitant de la centrale de Fukushima, Tokyo Electric Power (Tepco), sont convenus dans un premier temps de commencer à retirer le combustible nucléaire fondu vers 2021.

Ce que ne dit pas le gouvernement mais qui est pourtant sous-entendu par ce planning à tout le moins extensible, c’est que la contamination continuera de s’étendre aussi longtemps que la prise de contrôle ne sera pas totale.

Tout cela veut dire que la situation va continuer d’empirer mais c’est dit d’une façon à ce que l’on croit que cela ne va pas cesser de s’améliorer. Ce qui change tout pour les marchés, et rien du tout pour les populations.

Publié dans JAPON, NUCLEAIRE | Pas de Commentaire »

LES VRAIS VISAGES DE « LA GAUCHE »

Posté par provola le 10 juillet 2011

Ils ont bénéficié du vote de gauche, voici ce qu’ils en ont fait:

Mitterrand. Le grand usurpateur aux amitiés plus que douteuses, il éparpille une à une les promesses et les espérances du peuple de la Bastille du 10 Mai 1981. Sur 14 ans de pouvoir, on peut lui attribuer une année de politique de gauche, la première.

Mélanchon. Il commençe sa vie de révolutionnaire au service de la bourgeoisie de gauche. Il ne renie surtout pas le bilan mittérandien, il tente de récupérer l’héritage révolutionnaire, on ne va pas lui reprocher toute sa vie d’avoir failli, alors. Partisan du non au référendum pour la Constitution européenne, il se sépare du PS en 2008 en fondant le parti de gauche. Il a droit à une seconde chance, il reste la seule véritable chance d’infléchir la valse sociale-démocrate.   

DSK. L’homme par qui « la gauche » devait revenir au pouvoir, il est à l’origine du régime des stock-options. Au nom de l’aide à la création d’entreprise, il est alors Ministre de l’économie de Jospin en 1998, quand il institue la fiscalité allégée sur les stock-options à toutes les sociétés de moins de quinze ans. Le taux d’imposition est alors fixé à 26% au lieu de 40% auparavant, à une époque où le taux marginal d’imposition sur le revenu est à 54%. Par ses frasques new-yorkaises il fait actuellement passer De Funès, le leader du Fouquet’s, pour un prolo.

Lionel Jospin.  En 1997, la majorité de gauche est élue sur un programme de gauche et c’est elle qui  fait le plus de privatisations dans toute l’histoire de notre pays. Jospin est aussi le 1er Ministre qui supprime la vignette auto, il est salué en son temps par  tout le peuple degauche. En fait le propriétaire d’une R5 ne payait pratiquement rien, celui d’une Ferrari était le vrai bénéficiaire d’une décision inique. Jospin est celui par qui la gauche est dénoncée pour sa dérive droitière et l’artisan du désastre de l’élection de 2002. 

Jack Lang. Avec l’instauration de l’impôt sur la fortune, en 1981, le Ministre de la Culture de Mitterrand, obtient du Président que les oeuvres d’art ne soient pas prises en compte dans le calcul de l’impôt. Aujourd’hui encore, l’investissement dans l’art permet aux plus riches d’alléger leur patrimoine.

Laurent Fabius. Il est un des grands bénéficiaire de cette loi. Petit-fils, fils, neveu et frère d’antiquaires, Laurent Fabius a baigné dans l’art dès son enfance. Dans les années 30, son père André Fabius achète dans une vente ordinaire une « Madeleine » méditant. Le tableau se révélera de Georges de La Tour, le maître lorrain du XVIIè, et il restera dans la famille jusqu’au milieu des années 60.

« Mon père nous emmenait toutes les semaines au musée quand nous étions très jeunes. D’une façon paradoxale, cela a d’abord produit chez moi un rejet des oeuvres d’art. A l’adolescence, sans mauvais jeu de mots, je ne pouvais plus voir un tableau en peinture », raconte l’ancien président de l’Assemblée nationale.« Puis, peu à peu, je suis revenu vers la peinture, la sculpture et l’art en général. Ils font désormais partie de ma vie », explique M. Fabius.

Michel Rocard. Premier Ministre de Mitterrand, il a laissé son nom au premier des boucliers fiscaux instauré en même temps que l’ISF en 1981. Le dispositif comprenant un plafonnement de l’impôt sur le revenu et de l’ISF à 85% des revenus. Le retour de l’impôt sur la fortune fit frissonner certains socialistes, DSK alors député de Haute-Savoie signa un amendement qui réduisit à 70 % le plafond d’imposition  maximum.

Ségolène Royal et François Hollande. En 2007 lors de la précédente élection présidentielle ils sont épinglés par le Canard Enchaîne pour avoir menti sur leur déclaration d’impôts:

Le couple Royal-Hollande est alors pointé du doigt par le Canard enchaîne. L’hebdomadaire les accuse d’avoir sous-estimé de moitié leur patrimoine et «pulvérisé les records de sous-évaluation immobilière». Cela leur aurait permis de « diviser par sept » le montant de leur impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Le patrimoine immobilier de Ségolène Royal et de François Hollande se serait élevé à 1,813 million d’euros, affirme le Canard, sur le base d’évaluations d’experts de l’immobilier.

Or, peu auparavant Ségolène Royal avait donné le chiffre de 933000 euros. Près de deux fois moins ! « Aimable plaisanterie » et « fâcheuses zones d’ombre » dénonce le Canard. Mise en cause sur l’existence d’une Société civile immobilière (SCI), la candidate socialiste avait reconnu, être redevable de l’ISF avec son compagnon François Hollande « pour la deuxième année consécutive d’un montant annuel de 862 euros ».

Aujourd’hui les leaders dits de gauche, sont encore tous des fils de « tonton », ils monopolisent les temps de parole et d’antenne, mais pourquoi faire ? Pour eux essentiellement. Tous à se demander si le Christ personnifié aura le temps de revenir pour se présenter, tous à se placer pour exister encore, glaner un prochain poste, un strapontin, un sursis de cinq ans à l’Assemblée nationale.

Le mot d’ordre est de laver l’honneur du chef. Car pour le reste, c’est à dire la politique, la vraie, zéro. A part la Mélanche, aucune idée pour résoudre les vrais problèmes, l’emploi, l’égalité, la justice sociale, l’ intégration, la solidarité européenne, la dégradation des éco-systèmes, le nucléaire. Pas un regard pour la misère qui se répand, pas un mot sur la précarité qui devient la règle, pas la moindre esquisse de solution. Quoi de plus surprenant, ils sont d’accord sur le fond avec la majorité en place, mondialisation, Europe, croissance, non, non, il y a une différence, croissance…de gauche. Mine de rien, ils ont un patrimoine à préserver.

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

VIVE LA CRISE ! (LES RÉACTIONS)

Posté par provola le 9 juillet 2011

Article accepté à la publication sur VIVE LA CRISE ! (LES RÉACTIONS) dans ECONOMIE icone_redacteur2et sur « Bellaciao »

Par Kalki  7 juillet 10:44 

Un capitaliste est un SINGE, avec un ego, et il croit comprendre l’économie mais en fait NON : ca reste un SINGE dans une société pyramidale de SINGES : et le singe est incapable de gérer la singularité

Par plancherDesVaches  7 juillet 14:14

Excellent article.
Avec un peu de chance, l’inflation étant en route, cela devrait devenir moins facile pour les castes « supérieures ».
Le Parlement grec qui fait de la « démocratie » avec une horde de soldats à l’extérieur est une image qui a aussi bien frappé les esprits. Et tué la propagande des médias habituels.
Ceci dit, ce site a un propriétaire bien proche du pouvoir…

Par byle  7 juillet 14:21

Tous ces pourris ne meritent, et de toute facon ne comprennent, que la violence. manifester « classiquement », ou organiser un camping sauvage au milieu d’une ville c’est bien mignon, mais ces mecs là s’en branlent complet ! et les CRS de tout pays sont bien équipés.. quelques departs de feu bien ciblés a droite a gauche, quelques kidnaping d’elus, ou autres blocage et mise hors services de lignes de communication, de transport, d’approvisionnement d’energie feraient peut etre avancer un peu plus le merdier, ou auraient au moins le merite de leur montrer notre ras le bol ! tu veux la vendre la grece, vends là, mais l’acheteur va recuperer une ruine.. !

vivement le tour de la france !

Par boris  7 juillet 16:22 

Excellent article, va falloir jouer du baton puisque ils ne manient même plus la carotte.

Par eric  7 juillet 18:26

Boris : Ruer dans les brancards faute de carottes ? Votre identification a maitre Aliboron me parait parfaitement cohérente avec l’appréciation que vous portez sur un article qui explique que pour pouvoir dépenser sans controle, il suffit de piquer dans la poche des ménages sans douleur en faisant de l’inflation.

Par Gargantua  7 juillet 23:56 

Ce que j’arrive pas à comprendre dans leur logique, c’est l’acharnement à réduire la voilure de l’économie, baise des salaires, augmentation des taxes, impôt, et suppression des subvention sociale.
En réalité c’est le meilleur moyen pour asservie,une nation dans un système néo-esclavagiste. 
qui reviens à dire que cette aide n’est pas une aide, c’est un cheval de troie pour tuer une nation.

Réactions sur Bellaciao:

Vive la crise !
7 juillet 2011 – 00h00 – Posté par jaja83.***.100.***

et oui ! la peur des rouges ayant disparue, les possédants ont décidé de reprendre tout ce qu’ils ont du lâché après 1917 et plus encore après 1945.

ils ne s’arrêteront pas et iront jusqu’au bout ; il n’y aura pas de Roosevelt cette fois-ci car il n’y a plus de mouvement de l’émancipation sociale suffisamment fort.

Ivres de leur puissance, ils vont enfin nous redonner la corde par laquelle nous les pendrons , nous ou nos enfants !

 

Vive la crise !
7 juillet 2011 – 00h07 – Posté par 95.***.116.** 

vive les syndicats dans la logique de politique européenne… 

Publié dans ECONOMIE | Pas de Commentaire »

A MES GLACIERS

Posté par provola le 8 juillet 2011

A MES GLACIERS  dans RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE      dans RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE                    Ceci n’est pas un cri d’alarme car il est bien tard; il y a bien longtemps que ce temps est passé comme une lente extinction de voix. Ceci est une lettre d’amour, à cette belle éternellement cramponnée à ma mémoire, avant qu’une agonie se charge de réduire chaque rocaille en bouillie.

Je vous aime chemins d’enfance, névés à flanc, trains de pierres, glaces infidèles, reflets d’éternité, voilages des pentes, écume des jours heureux, traîne d’une mariée trop vénale pour supporter une telle infirmité. Messagers de l’au-delà, draperies de soie, fugaces brillances, mille feux.  

Je vous aime et nous allons partir ensemble, pour d’autres infinis, pour échapper au tumulte du court-terme. Je ne souhaitais pas vous entraîner dans ma chute, mais puisque vous y tenez ne boudez pas votre plaisir, prenez au moins le temps de préparer vos valises étanches, préparez-vous au grand voyage, qu’il ne reste que quelques marques et quelques traces de notre escapade ici-bas. 

Mes semblables ne vous ont pas compris, ni admis, vous l’inutile blancheur, charmes discrets, langues déliées, Babel immaculée.

Le discours est au rap, à l’échappement des sentiments, aux risques du climat. Il n’en fallait pas plus pour vous pousser vers la sortie. Du sommet de la sphère, aux cimes découpées, des crevasses sans fond, aux nappes blanches, l’heure est aux larmes, vous n’êtes plus qu’un dégoulinement, une lancinante fuite, une eau tiède, une goutte de pluie.

Ils ont rajouté deux degrés à leur confort, cela vous a été fatal, cela a suffit à vous tordre le cou, maintenant qu’une clim devient indispensable, que la source est tarie, regrettent-ils d’avoir eu froid ?  

Du pôle où la piste est désormais déserte, aux inlandsis du Groënland ou d’Antarctique, tout n’est qu’estimation, inventaire. Des massifs d’Hymalaya, à ceux de Patagonie, des Alpes, aux Rocheuses, aux Pyrénées où il n’y pas que les ours qui disparaissent, des fjords de Norvège au crâne sans calotte du Kilimandjaro, vous pliez les gaules, le spectacle est terminé dans une douce indifférence.

Celle d’un siècle trop gourmant, plus court en idées que les autres, qui aura brûlé son énergie comme s’il devait être le dernier, avant que ses fils ne viennent demander des comptes, qui seront vite faits, à imaginer ce que fut votre splendeur. Comme un désert si pressé qui s’en vient, comme une ruine des sentiments, comme un sanglot étranglé, dans ce mal de gorge.

Vos bourreaux, ces chauffeurs, ils savent ce qu’ils font, ils n’ont pas de circonstances atténuantes, ils savent quelle est votre douleur et c’est comme si votre perte était un soulagement, comme des parents trop malades qu’on préfère morts. 

Vous faites partie de ma famille, vous êtes mon sang, mais comme les familles se dissolvent en fin de cycle, vous avez décidé de me suivre dans mon néant. Pas de panique entre nous, pas de séparation, rien que d’éternelles amours. Vêlez une dernière fois, craquez, jouissez, avant qu’un iceberg ne s’épuise au pays des hirondelles.

Le compte à rebours est déclenché, avant que l’ultime glaçon ne tombe dans un verre de whisky.

Publié dans RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE | Pas de Commentaire »

NUCLÉAIRE, LA BOMBE FINANCIÈRE (LES RÉACTIONS)

Posté par provola le 7 juillet 2011

Article accepté à la publication sur NUCLÉAIRE, LA BOMBE FINANCIÈRE (LES RÉACTIONS) dans NUCLEAIRE icone_redacteur2

Par slipenL’air 5 juillet 13:00 

Des solutions se présentent il faut stopper cette connerie d’EPR
et sortir du nucléaire

super vidéo a voir absolument

Sont abordés dans cette vidéo l’énergie photovoltaïque, l’énergie géothermique,
 le système de conversion d’énergie thermique océanique, l’énergie des vagues,
 l’énergie éolienne (le système Regenedyne), le serveur d’énergie Bloom,
 l’agriculture d’intérieur, le système de transport ULTra, la voiture-robot Stanford,
 la première ligne de chemin de fer à grande vitesse chinoise,
un train circulant dans un tube à vide (encore à l’état de projet),
 la biomécanique (la jambe bionique et les doigts bioniques) et la robotique médicale.

Par Berserk  5 juillet 16:00

Ah bon cela vous fait bien rigoler ?
Vous-êtes vous correctement renseigné sur le sujet ?Et bien moi cela me donne envie de pleurer de rage.
Je me rends peu à peu compte, en me documentant sur le sujet, que quasiment tout ce qui nous a été rabâché sur le nucléaire depuis des dizaines d’années est faux. Le nucléaire, c’est très cher, mal maitrisé et dangereux. Prouvez moi le contraire s’il vous plait.Maintenant vous ça vous fait bien rigoler….
Je ne pense pas que les japonais qui se font irradier quotidiennement apprécient votre ironie.

Par Ramses 5 juillet 15:21 Et oui EDF nous a menti, nous ment encore et ne se préoccupe même pas de savoir ce que nous en pensons. Nous petit citoyen, croyons en l’avenir, pour moi un avenir sans EDF.

Par Lisa SION 2  5 juillet 13:25  » Cette activité factice est même la seule qui soit réellement rentable pour Areva qui devrait être bientôt absorbée par EDF pour permettre de camoufler des pertes futures qui s’annoncent abyssales.  » l’argent étant lui même factice, où va-t-on ?

 » en passant par nos déchets dont on ne sera jamais débarrassés, jusqu’à cette facture des nouvelles folies comme l’EPR,  » vous oubliez le pir encore, ITER, 20.000.000.000. d’euros pour une cocotte minute…Le plutonium, il faudrait le vendre aux plutoniens et le renvoyer sur Pluton !

Par obismey [ Against All Authorities ]  5 juillet 13:33 

Juste une question :

POURQUOI LES JAPONNAIS N’ONT PAS ABANDONNE LE NUCLÉAIRE ET QU’ILS N’ONT AUCUNE INTENTION DE LE FAIRE ?

Tout ce tapage non-au-nucléaire me fait bien rigoler .
Par 1984  5 juillet 15:38

PARCE QU’ILS NE SONT PAS EN DEMOCRATIE ! ABRUTI !

Par Berserk 5 juillet 16:00

Ah bon cela vous fait bien rigoler ?
Vous-êtes vous correctement renseigné sur le sujet ?

Et bien moi cela me donne envie de pleurer de rage.
Je me rends peu à peu compte, en me documentant sur le sujet, que quasiment tout ce qui nous a été rabâché sur le nucléaire depuis des dizaines d’années est faux. Le nucléaire, c’est très cher, mal maitrisé et dangereux. Prouvez moi le contraire s’il vous plait.Maintenant vous ça vous fait bien rigoler….
Je ne pense pas que les japonais qui se font irradier quotidiennement apprécient votre ironie.
 

Par Thémis  5 juillet 16:44

Obismey confond les Japonais avec leur gouvernement. Alors c’est sûr, les politiques copains comme coquins avec l’industrie nucléaire n’ont pas envie de laisser cette manne leur échapper. Mais un récent sondage indique que près de 80% des Japonais sont pour l’abandon du nucléaire

Par Roosevelt_vs_Keynes 5 juillet 19:04

Suite à Fukushima, des tas de pays (Suède, le Mexique, la Bulgarie, l’Arabie-Saoudite, Finlande, l’Inde, la Russie, la Chine, la Slovaquie, la Lituanie… ) ont mis en route des projets de développement du nucléaire (construction de centrales, couplages au réseau ou centrales HTR de IVè Génération.)

Le 10 juin 2011, même le parlement rwandais a voté à l’unanimité un projet de loi sur l’exploitation de l’énergie nucléaire civile :

http://www.journaliste-enqueteur.com/index.php?…

Pour sortir de ce délire anti-nucléaire clairement européen, je poserai une question : qu’on soit pour ou contre le nucléaire, si aucun média européen n’a évoqué cette renaissance du nucléaire dans le monde entier – se contentant de relayer la panique créée… par eux-mêmes – ne serait-ce pas pour les mêmes raisons que celles qui sont la cause de l’accusation partagée par beaucoup aujourd’hui, selon laquelle ces médias sont à la botte… des intérêts financiers ?

En clair : au plus la crise avance, au plus sont poussées les idéologies d’austérité et d’écologie malthusienne (le fameux « on est trop nombreux sur terre » est le mantra à la fois des intérêts financiers et des écologistes malthusiens) : quoi de mieux que d’inciter les populations à tout économiser – sous prétexte de sauver la nature – pour faire avaler les pires politiques d’austérité ?

Le nucléaire de type IV Gen ou la fusion thermonucléaire par laser sont l’antithèse absolue de ces idéologies et le cauchemar des intérêts financiers. Les médias sont à leur botte et relaye joyeusement l’anti-nucléarisme financé par ces mêmes intérêts financiers qui n’ont aucun intérêt à voir des pays africains, par exemple, se développer.

Les antinucléaires les plus radicaux sont financés par les intérêts financiers de La City de Londres. Voici la liste des organisations financées par celui – Georges Polk – qui fut nommé en 2006 « Pionnier of the City of London » (4è paragraphe de cette page).

La nucléocratie (les gens qui dirigent AREVA and co) se foutent de savoir si la fission ou la fusion nucléaires peuvent contribuer à améliorer le sort d l’humanité : ils ne cherchent qu’à spéculer sur la raréfaction des matières premières.

Les pronucléaires, ceux qui défendent l’accès aux meilleures technologies pour l’ensemble des pays qui le désirent, ne passent jamais à la télé. Un journaliste a écrit un bon bouquin sur ce thème

Par plancherDesVaches  5 juillet 15:29

Il est clair que lorsqu’on touche à ton fric, Provola, cela t’énerve.
Je te comprends, mais il se pourrait qu’il n’y ait pas que l’augmentation de ta facture électrique qui te fasse pleurer.

En attendant, en effet, les centrales nucléaires deviendront de plus en plus dangereuse au fur et à mesure que l’argent « manquera »…

Autre chose pour les « écolos ».
Le besoin d’ »écologie », soit un minimum de protection de la planète vous fait surtout peur par l’épuisement des sources de celle-ci.
Jamais vous n’irez critiquer la cupidité qui provoque sa sur-exploitation, tout simplement parce que vous voulez PROFITEZ des richesses.

La mère de l’écologie est le capitalisme. Et son père, la politique.

Par TARTOQUETSCHES  5 juillet 17:56  

Merci pour votre article qui résume bien l’impasse où nous nous trouvons et l’omerta qui s’en suit chez nos chers politiques et médiacrates.

Sortir du nucléaire ?
« un choix irréfléchit et deraisonnable » , « une décision folle » (N Sarkosy, 03/05/2011)Fukushima ?? Pftt oublié…
Rien n’est réglé, le risque potentiel est 100 fois plus grand que Thernobyl et les experts n’ont pas le début d’une solution pour empécher le pire qui s’annonce.
Mais chut !!c’est les vacances, dsk et la primaire, les mariages princiers, tout çà tout cà…
Par Eloi 5 juillet 23:31 

Il est de plus en plus clair que cette « décroissance » n’est bien qu’un plan d’endettement à grande échelle, de constriction des nations, d’arrêt technologique, et de contrôles administratif et policier.Et ca se dit de gauche…

Ce qui est inquiétant, c’est bien que tout cela (principe de précautions, interdits technologiques, blocage de tout projet de développement et de création d’emploi, coût exorbitant de l’énergie, normes dissuasives…) va tuer graduellement toute capacité industrielle, d’innovation et d’entreprise, pour les particuliers et pour l’Etat.

ITER (mondial) ce n’est même pas le centième de ce plan « renouvelable(-gaz) » européen et les écolos nous en rabattent les oreilles chaque jour qui passe. Le plan Mars Direct de Zubrin n’est même pas le centième de ce plan, et il permettrait de faire germer un rameau humain sur notre voisine, par des lancements de 2 ou 3 Saturn V tous les deux ans…

Et que de bouleversements, de changement, d’innovations et de nouvelles opportunités ils nous apporteraient… Tout en ne représentant que des sommes dérisoires comparées à ce que « l’écologie » se prépare à nous faire payer.

 

Publié dans NUCLEAIRE | Pas de Commentaire »

VIVE LA CRISE !

Posté par provola le 6 juillet 2011

                       

VIVE LA CRISE !  dans EUROPE                      A en juger par le recul social en cours sur tout notre continent, qui ressemble à une véritable retraite de Russie, on ne peut que constater à quel point cette période de restriction budgétaire se révèle une véritable aubaine pour les libéraux aux manettes à la BCE et au FMI. Alors que l’Europe aux mains d’une dictature des marchés financiers plonge dans une sorte de spirale de la pauvreté, le mot d’ordre est de contraindre à encore plus de sacrifices les pauvres du sud qui n’ont eu que le tort de faire tourner les usines du nord. 

Que reproche-t-on aux Grecs ? D’avoir dépensé trop en consommant des biens fabriqués par les Allemands, en empruntant dans des banques du nord. Ce dictât du créditeur impose non seulement au pays inculpé de laxisme économique de se plier à une sorte de braderie des biens d’État au seul profit des monopoles du nord (voir Deutsche-Télékom, Suez et Veolia) en même temps qu’il se voit dépouillé de la moindre prérogative budgétaire. Il ne restera plus rien de Grec, que des cartes postales et des timbres allemands.

Ne doutons pas que le tsunami grec ne s’arrêtera pas à la péninsule et frappera aux portes du Portugal de l’Espagne et de l’Irlande, avant de s’abattre sur l’Italie et que la vague ne s’échoue aux portes de Paris-Plage.

La méthode du pillage est toujours la même, austérité organisée, baisse des salaires, suppression de postes dans la fonction publique, amputation des retraites, suppression des allocations, hausse de la TVA, braderie des biens d’Etat. Et le plus fou, c’est que tout cela empire la situation, c’est bien ce qui arrive à la Grèce depuis que les premières mesures ont été prises voici deux ans. Le plus dingue est que l’on ne paye pas pour la Grèce, on prête à la Grèce en lui demandant de rembourser à un taux de 5 à 6% alors que la France emprunte à 3%, l’Allemagne à 2%. Tout ceci est en vérité une excellente affaire d’autant que les services publics grecs deviennent très bon-marché pour les emplettes des gros trusts d’Europe du nord. 

Déjà le nouveau gouvernement portugais a lancé son premier train de mesures, avec dans la fonction publique le gel des salaires, le remplacement d’un départ en retraite sur deux seulement, la baisse de 5% des salaires de plus de 1550 €, le recul de l’âge de la retraite à 65 ans, la réduction de l’allocation chômage, du revenu minimum, des coupes budgétaires dans l’éducation et la santé, la hausse de l’impôt sur le revenu, l’augmentation de 2% de la TVA, avec des privatisations tous azimuts.

La réponse de l’agence de notation Moody’s, au lieu d’applaudir, est d’abaisser la note du pays ce qui devrait durcir encore la situation et augmenter le coût de la dette du pays ceci dans le but d’accélérer le mouvement de replis social. 

En Irlande, en Espagne les gouvernements de droite ou de gauche sont également lancés dans un grand dépeçage des acquis sociaux. En Italie Berlusconi a lancé sa « Manovra », son tour de vis, après les prochaines élections de 2012 en France l’UMP ou le PS se plieront à la loi du Dieu marché pour effacer les 35 heures, augmenter encore l’age de la retraite, favoriser la permanence des capitaux en baissant les impôts pour les plus fortunés.

Ce que les peuples avaient réussi à gagner en terme de protection sociale en un siècle de luttes est en train de s’évaporer en quelques mois sans que cela n’entraîne d’énormes mouvements de révolte, à part quelques échauffourées à la Puerta del sol ou sous l’Acropole.   

Car l’heure n’est plus aux peuples mais aux rentiers, aux capitalistes, aux ventres repus qui peuvent se permettre le luxe de prêter aux meilleurs rendements, n’importe où sur la planète, aujourd’hui, un rentier ça gagne à tous les coups, le rentier prête sans risque; au meilleur taux. Et pour garder les capitaux en Europe dans ce monde ou la concurrence des rendements est globale, il faut adapter le coût du travail à ce qu’il est dans les pays émergents. D’où le ménage de printemps auquel nous assistons sans coup férir.

La concurrence globale empêche l’inflation, et l’inflation est le pire ennemi des rentiers, pas des salariés, si les salaires sont indexés sur l’inflation. Le plus subtil moyen des États de se désendetter a toujours été de se débarrasser de leur dette par de l’inflation qui réduit de fait la dette en diluant son poids. Quand un prêt est souscrit à un taux de 5% et remboursé avec une monnaie qui se déprécie de 10%, ce qu’on appelle le taux d’intérêt réel devient négatif et c’est le débiteur qui gagne. C’est ce que devrait faire la Grèce, dévaluer, mais le fait qu’elle soit lié à l’Euro, la monnaie des pays du nord, l’empêche d’avoir recours à ce subterfuge. Les créditeurs serrent la vis, et la BCE n’a qu’un but, empêcher le retour de l’inflation qui bousculerait la compétitivité de nos entreprises; cela pour la façade, la réalité est que les usines ont déjà émigré ailleurs. Il reste maintenant aux créditeurs du nord à refuser d’effacer la dette des pays du sud car cela risquerait de se généraliser à l’ensemble de la région dite du « Club Méditerranée ».

Ce qui est incroyable dans cette présentation biaisée des choses, c’est que la zone Euro possède une balance courante positive, c’est à dire que la zone gagne de l’argent bien que certains pays soient dans le rouge. Ce qui explique que l’euro soit surévalué par rapport au Dollar (Les USA, eux, ont une balance courante négative.)  Il suffirait donc que les pays du nord très bénéficiaires fassent  montre d’une réelle solidarité (de la même manière que l’Allemagne l’a fait en son temps pour l’Allemagne de l’est) pour que les soi-disants gaspilleurs cessent de se voir montrés du doigt.

Mais cette grande braderie européenne va dans le sens des élites financières et des possédants, appelés, pour ne pas les citer, les « marchés », qui en plus financent les campagnes électorales de politiciens véreux et complètement sous influence. 

On met en place Mario Draghi à la BCE, un ancien de Goldman Sachs qui sait ce que spéculer sur la dette grecque veut dire, on met au FMI Chistine Lagarde qui va demander à la France de rembourser les marchés sur la base d’une dette qu’elle aura été une des premières à avoir gonflé, avec un déficit du budget de l’État qu’elle aura laissé filer durant des années (Politique de bouclier fiscal et de ristournes accordées aux grandes entreprises du CAC40). Sa première mesure à New-York aura été de s’accorder une augmentation de salaire de 11,1 % par rapport au salaire de DSK (base 2007), elle fait valoir le taux de l’inflation pour justifier cette augmentation, alors qu’elle était la grande prêtresse anti-inflation et donc contre l’indexation des salaires sur l’inflation. Son salaire: 550 000 dollars/an, nets de taxes sur le revenu. En outre, comme son prédécesseur, les frais lors des déplacements professionnels de Christine Lagarde seront défrayés par le FMI. Avec une modification à la marge cependant: même si Christine Lagarde n’est pas mariée, son compagnon pourra également se voir couvert par ces remboursements de frais. Le FMI a ajouté au mot «époux» celui de concubin. Un job dans une institution financière lui est promis à la fin de son mandat de 5 ans, pour bons et loyaux services.

Ce que nous appelons démocratie est en réalité une sorte de bras armé de castes fortunées se payant allègrement des hommes politiques à leur botte; pour ces élites dorées, cette oligarchie sans frontières, l’époque se résume à un pathétique: « Vive la Crise ! »

           

Publié dans EUROPE | Pas de Commentaire »

DSK, LA PISTE DU DOLLAR (LES RÉACTIONS)

Posté par provola le 5 juillet 2011

Article accepté à la publication sur DSK, LA PISTE DU DOLLAR (LES RÉACTIONS) dans ECONOMIE icone_redacteur2

Par suumcuique 3 juillet 17:31 

Les choses sérieuses pourraient enfin commencer :
POLITIQUE – Un député socialiste de l’Eur (sic) évoque des « connexions entre le Sofitel et des officines » et estime qu’il y a « une version française » de l’affaire…Le retour de la thèse du complot ? Le député PS de l’Eure François Loncle, proche de Dominique Strauss-Kahn, a évoqué dimanche l’hypothèse de « connexions » entre le groupe Accor
— propriétaire français de l’hôtel Sofitel de New York, théâtre de ce qui est devenu l’affaire DSK— et « certaines officines françaises ». « Tout n’est pas clair dans le comportement des dirigeants du Sofitel et du groupe Accor et il peut y avoir eu des connexions entre le groupe Accor avant ou après l’affaire et peut-être certaines officines françaises », a-t-il déclaré sur France Info

Par TOUSENSEMBLE retraité FRONT DE GAUCHE ancien delegue du personnel sante social (xxx.xxx.xxx.200) 2 juillet 10:53 

EXACTEMENT …SUR LA PISTE DU DOLLAR…ET DU FMI…MME LA HAGARDE (lagarde) connait trop le milieu d’affaires aux usa…sarko a décoré de la legion d’honneur son ami chef de la police de new york…attendons que ca se dégonfle ou que ca craque…et vite avant les présidentielles de 2012…

plus de candidats élus et avocats d’affaires..lagrde était dans toutes les magouilles..
plus d’élus gerants de sci…interdiction a ces voyous de se présenter….
ca sent le coup fourré..bien que dsk soit un pourri…il ne faudrait pas que la vraie gauche ou des élus propres comme melenchon…montebour sego et hollande soient éclaboussés

ca sent la multinationale du fric et des banquiers il genait qui les porc de dsk….la droite internationale…,,, ???……………tousensemble

Par Deneb  2 juillet 10:43 

Maintenant que l’on sait que complot il y a eu, les théories vont bon train. La piste du dollar vs DTS est en effet très plausible. C’est aussi compatible avec l’épisode de l’or du Fort Knox, qui se dirige vers un audit certain, instigué par Ron Paul. Mais plus prosaïquement, l’amitié entre notre cher président et Ray Kelly, chef du NYPD a certainement joué dans le déroulement de l’opération. Cette affaire va finir par ressembler au « Crime de l’Orient-Express », où finalement toutes les personnes présentes ont plongé leur couteau dans la victime (la vraie).
Mais franchement, trouver une « victime » dont la crédibilité est si facilement démontable, ça m’orienterait plutôt vers la piste islamiste, leur amateurisme pourrait très bien être leur signature. On a tout de même beaucoup insisté sur la religion de la victime – elle est bonne musulmane, donc incapable d’un coup tordu. Ce n’est guerre étonnant que la théocratie américaine a gobé ça, pour eux, du moment que l’on croit en dieu, on est incapable de faire du mal. Les islamistes sont très forts dans la violence physique, mais quand il s’agit d’argumenter, il n’y a plus personne

Par joelim  2 juillet 17:10  

Ils ont choisi une musulmane comme ça on ne pouvait pas les accuser puisqu’ils auraient été bêtes de choisir une musulmane. Ils sont finauds non ? 

 Par caramico  2 juillet 14:32 

Quel « complot » réussi, celui qui arrive à se faire comporter (contre son gré, peut-être ?) un des hommes les plus en vue de la planète, comme une bête en rut, qui saute sur tout ce qui bouge.

Après Sarkozi, DSK à l’Elysée, quelle honte pour la France et les Français.

Par ali8  2 juillet 19:17 

quant on est noire et de surcroit musulmane, on ne peut être violée ; on ne peut que provoquer

pauvre fille !! non seulement maltraitée mais vilependée

pensez vous !! DSK est riche !! il est honnête, il est socialiste, il est juif (brevet de sainteté depuis la shoa)

elle est pauvre (pouha), noire (pouha !! raciste !!) donc sale, immigrée, bonne à tout faire, bonne à se faire trousser et rien à dire FMI (femme ménage inclus)

Par sisyphe 2 juillet 19:57 

La piste du dollar est, évidemment, tout à fait plausible. 

Pour ce qui est de la pauvre employée nègre et musulmane, on dirait qu’ils ont quand même fait une erreur de casting….

Touche pas au billet vert ! 

Par Leo Le Sage 3 juillet 18:37

@sisyphe
J’étais déjà passé par ici, mais je n’ai pas encore fini de commenter à côté…Erreur de casting ?
Plusieurs options sont possibles…
-Ils n’avaient qu’elle sous la main.
-Ils connaissent son dossier et elle fera l’affaire car elle n’est pas de taille pour revendiquer quoique ce soit.
-personnellement je pense que cette dernière thèse est plus réaliste.

Comment faire d’une pierre deux coups ?
-empêcher DSK de se présenter (F. Hollande a été intelligent de se précipiter pour accepter le report de date).
-empêcher Ms Diallo de chercher des réponses contre des manipulateurs
-salir les musulmans et les immigrés au passage
-décrédibiliser la France au passage

Si on lit les commentaires des ignares, on remarquera que cela a réussit…

En clair je ne suis pas d’accord avec vous sur l’erreur de casting.

oui toutes les théories sont possibles ou bien nous avons à faire à une manipulatrice qui agit de son plein gré . sans vouloir faire démago, je n’ai pas envie de la vilipender. Tout le monde n’a pas la chance d’être la petite fille d’un marchand d’art et de sortir des millions de sa poche comme si de rien n’était !!! elle n’a pas dû avoir une vie des plus enviable.

Quant à DSK , mon jugement sur lui n’a jamais changé . Je n’ai jamais senti ce type depuis l’affaire de la mutuelle étudiant ou il a été , comme de bien entendu, blanchi il y a de ça des années.Je crois en outre qu’il a un réel problème avec le sexe qui dépasse le simple statut de séducteur. Quand vous entendez une chef de la rédaction de libération dire qu’elle ne laissait jamais de confrères féminines se retrouver seules avec lui dans un pièce, je pense que la messe est dite. Quand vous lisez la lettre de piroska nagy aux enquêteurs, totalement passée inaperçue à l’époque, indiquant qu’il n’était pas apte à travailler dans une institution présentant une forte concentration de femmes, ça laisse songeur….

Il y a des choses sur lesquels on ne peut pas fermer les yeux contrairement à Sinclair. Leur mise en scène pathétique en tant que couple soudé fait doucement rigoler.Qu’il ait une vie débridé, aille dans des clubs échangiste le regarde… mais qu’il se montre lourd voir harceleur avec les femmes et nous présentant à côté la « belle petite famille » idéal en documentaire et sur papier glacé me pose problème.La chose que je retiens de cette histoire c’est qu’il a été facile de le berner si complot il y a , qu’il pense avec le bas plus qu’avec le haut et si cela s’était en produit en fonction ( président) la répercussion aurait été catastrophique.

Ce type n’a rien à faire à l’élysée. 

Par isadora  2 juillet 20:52

Je voulais rajouter qu’en effet si complot il y a , le choix de l’appât n’ a pas été très judicieux. Ils auraient pris une oie blanche ou se seraient assurés qu’elle n’ait pas de casseroles aussi évidentes. maintenant si c’était juste pour le faire démissionner…Il est certain que bon nombre de personnes connaissaient son addiction problématique et ça en fait une proie facile

 

 

Publié dans ECONOMIE, ETATS-UNIS, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

DUNKERQUE L’AIR DE RIEN

Posté par provola le 4 juillet 2011

                              

 DUNKERQUE L'AIR DE RIEN dans POLLUTION

                  Arrivé aujourd’hui à Dunkerque en passant par Calais et l’autoroute A16, je remarque une épaisse fumée noirâtre provenant de la forêt de cheminées de la sidérurgie et des raffineries du port industriel. Ce nuage envahi très vite l’horizon jusqu’à couvrir le découpage des machineries. Le contraste avec la belle lumière environnante est saisissant. Le fort vent provenant du nord-est rabat l’immense panache vers le sol, sur toute l’agglomération, sur des dizaines de kilomètres, la lumière comme filtrée donne une impression irréelle comme durant une éclipse de soleil qui souhaiterait durer tout le temps.

Mon rendez-vous à Fort-Mardyck (banlieue de Dunkerque) est vite une torture pour les bronches, mes hôtes me rassurent en me confirmant que cette odeur acre est le lot quotidien en période d’anti-cyclone.

Barricadé en ce moment dans mon hôtel sous le flux gazeux je consulte le bulletin de la qualité de l’air sur les communes de Calais et Dunkerque:

INDICE ATMOSPHERIQUE CALAIS

 Indice Atmo Hier : 4 bon bon
Indice Atmo Aujourd’hui : 4 bon bon
Indice Atmo Demain : 4 bon bon
Relev� du 04 Jul 2011 � 17:20:00

INDICE ATMOSPHERIQUE DUNKERQUE

Indice Atmo Hier : 3 bon bon
Indice Atmo Aujourd’hui : 3 bon bon
Indice Atmo Demain : 4 bon bon
Relev� du 04 Jul 2011 � 17:20:00.

Tout va bien donc, je suis rassuré, je peux dormir tranquille:

http://www.dailymotion.com/video/x3a3ho_dunkerque-funeste-industrie_news

Me Kosciusko-Morizet, au lieu de faire un aller-retour pour rien à quelques encablures de Fukushima, venez-donc du coté de Dunkerque respirer l’air pur de votre fameuse croissance.

Publié dans POLLUTION | Pas de Commentaire »

NO TAV (NON AU TGV), LE TGV NE PASSERA PAS

Posté par provola le 3 juillet 2011

                      

NO TAV (NON AU TGV), LE TGV NE PASSERA PAS dans ITALIE dans ITALIE

 

                            Voici deux jours que des affrontements violents opposent les forces de l’ordre et les manifestants du Val de Suse, qui refusent de voir passer le TGV Lyon Turin sur leur terre:

http://www.youtube.com/watch?v=munyDIXlis8

http://www.youtube.com/watch?v=woTkpfMu-uY

http://www.youtube.com/watch?v=jM-wOQDhSU4

http://multimedia.lastampa.it/multimedia/in-italia/lstp/62280/

Les écologistes aidés  par une majorité de la population locale veulent à tous prix empêcher le lancement des travaux de percement des tunnels devant être utilisés par la ligne. Différentes revendications sont à la base de ce mouvement de protestation qui dure depuis la signature de l’accord entre la France et l’Italie en 2001:

1.Aucune consultation démocratique n’a jamais été organisée pour demander l’avis de la population,

2.La ligne Lyon Turin qui s’inserre sur le couloir européen Lisbonne Kief pourrait être réalisée en agrandissant la ligne historique du tunnel du Fréjus en évitant ainsi de bouleverser une bonne partie de l’éco-système de la vallée

3.Les opposants estiment de plus que d’autres infrastructures sont bien plus urgentes et en particulier les services de transports publics en perpétuelle dégradation, comme les lignes de banlieues, les transports secondaires. L’idée Berlusconienne est souvent citée de la réalisation du pont de 15 milliards d’euros sur le détroit de Messine entre la botte et la Sicile qui permettrait aux trains de passer facilement le détroit mais n’ empêcherait nullement le réseau de l’île d’être l’un des plus obsolètes d’Europe avec des trains roulant à 50 km/h.

4.Certaines couches de terrain traversées par le tunnel sont composées d’amiante et la pollution des poussières d’amiante pourrait envahir la vallée. En effet le percement du tunnel de 50 km nécessite le stockage d’une quantité de déblais potentiellement contaminés. 

L’urgence du début des travaux est déterminée par l’ultimatum donné par la Commission européenne qui menace l’Italie de lui retirer les subventions si les travaux ne démarrent pas à la date fixée du 1er Juillet, d’où l’éclatement des violences de ce week-end.   

Encore un exemple du décalage croissant existant entre une administration sourde aux souhaits de la population dans une parodie de démocratie.

 

Publié dans ITALIE | 1 Commentaire »

ALBERT L’ÉCOLO

Posté par provola le 3 juillet 2011

                                A la question:« si vous deviez me conseiller une chose qui ferait la différence, à moi, écologiste désenchantée, que me suggéreriez-vous de faire ? » Albert le grand, Prince de tous les rochers de Monaco, de Roquebrune à Louis-II, répond:

« …et bien je dirais que nous devons revoir notre façon de vivre, nous devons nous éloigner de cette société obsédée par le consumérisme. »: http://www.youtube.com/watch?v=bBDn4hkUED8

Le mariage des tourtereaux en tenue de basse-cour, en mondiovision, pourrait faire sourire s’il n’était pas en fait le symptôme d’une dérive vers une espèce de société en guimauve, où de puissants usurpateurs du bien commun, pleins de certitudes et de biffetons, s’encanaillent à vouloir endosser les habits du sauveur, à parler du bonheur de leurs sujets en admiration. 

La video nous montre Albert peu avant la fameuse et tragique Conférence de Copenhague qui devait chercher de régler le climat du futur. On sait ce qu’il advint, ce fut un désastre, chaque pays refusant de prendre la responsabilité de faire plus d’effort que son voisin. Les participants possédaient tous à peu près le profil de notre écolo en Cadillac, infoutus de traduire en action les certitudes acquises sur les bancs de leur propre conscience.    

Publié dans LES PEOPLE A POIL | Pas de Commentaire »

MONACO, LES PRINCES DU POULAILLER

Posté par provola le 2 juillet 2011

MONACO, LES PRINCES DU POULAILLER dans LES PEOPLE A POIL dans LES PEOPLE A POIL

                            Monaco n’est plus un paradis fiscal depuis qu’Albert l’a dit, des caméras ont été installées partout sur les perchoirs, sur la piste, au casino. Les magots sont irrémédiablement repérés et mis au secret avant que le contrevenant soit passé à la rôtissoire, à l’interrogatoire des origines fiscales et génétiques. Les gros poulets sont gardés pour la reproduction, en effet l’argent sale appelant l’argent facile, on garde les races pures en prévisions des jours meilleurs.

Chapeaux à plumes, écharpes en duvet, crêtes fières, cous montés, bouches en cul de poule, culs serrés, pets interdits, talons aiguilles ou caquètements perpétuels, la liste est longue des vociférations et des suintements, des douleurs factices et des libertés contraintes, ainsi va la vie chez les habitués du palace. La mode est aux petits-fours, à la cuisson lente. 

La seconde photo montre clairement comment sont traités les intrus, un dindon qui ne sait que glousser sera laissé de coté comme les princesses indignes qui n’assumeraient pas leur récente notoriété. Juste bonnes à assurer la gazette people et la suite du spectacle interdit à la multitude. Car la promise a tout du dindon de la farce, d’une bonne poule on attend une bonne cuisse, une aile généreuse, je veux parler d’un utérus généreux qui saura donner un fils, non, un mâle, un mec destiné à la gouvernance du royaume hybride.

Tout ce fatras doré n’attend que le ventre mou de la finance interdite, qu’un oeuf à la taille standard veuille bien se dévouer à la cause des planqués occultes. Avec la bénédiction de Dieu, car il fallait qu’il soit de la fête celui-là, pris en otage, compte numéroté, mis au secret mais consentant au final, comme un vulgaire témoin du chien écrasé et du chat noir qui traverse. 

Cette noria de gens heureux ressemble à s’y méprendre à la joyeuse pagaille déclenchée en son temps par ma grand-mère quand celle-ci s’en allait alimenter le sol merdique d’un tapis de grain.  

Du grain, des oeufs pourris, pas de quoi en faire un foin, c’est pourtant le lot quotidien du landerneau médiatique:

http://www.tsr.ch/video/info/journal-12h45/3245634-mariage-princier-a-monaco-le-secteur-financier-et-bancaire-est-en-tete-dans-les-revenus-de-la-principaute-qui-peine-a-se-debarrasser-de-son-image-de-paradis-fiscal.html#id=3245634

Mais derrière les grilles à paillettes, derrière les Jean-Michel Jarre de pacotille, sorti pour l’occasion de sa maison de retraite, derrière la musique à trois notes, les feux d’artifices dorés, les reflets d’huiles, les pétards mouillés, se cachent 60 milliards d’euros qu’il vaut mieux avoir ici, au chaud climatisé de coffres-forts, que dans tout autre paradis fiscal, dans une île perdue au milieu de nulle-part. Il vaut mieux envoyer quelques ministres se faire payer un repas, se faire servir un cigarillo du Ché à l’oeil, aux frais de nos évadés fiscaux.

Pour une fois, on n’ aura pas à leur servir la soupe populaire, du coté de chez Bocuse. 

Cot cot cot codetTTTT !!!!, souriez, vous êtes filmés. 

Publié dans LES PEOPLE A POIL | Pas de Commentaire »

12
 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement