• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 30 juin 2011

UN AVION POUR L’ENFER (LES RÉACTIONS)

Posté par provola le 30 juin 2011

Article accepté à la publication sur UN AVION POUR L'ENFER (LES RÉACTIONS) dans ECOLOGIE icone_redacteur2

Par Akwa 28 juin 12:08 

D’accord.
Mais cet article pour dire quoi ?
Que l’avion c’est mal ? Que voyager c’est mal ? Quel est le message sous-jacent ?
Ne manque t-il pas une fin, une conclusion à l’article ?

Par Mutamuta  28 juin 15:59

Aller toujours plus vite et toujours plus loin… Sans nécessité ou véritable besoin, il n’y a que les cons pour vouloir cela.
Les cons ? Oui car, à l’ère d’Internet et de la visio conférence, traverser l’atlantique ou les continents pour une réunion de deux heures est une preuve de connerie monumentale et ne donne plus une image de personnes actives et dynamique, irremplaçable et d’extrême importance.
Pour le tourisme ? Il y a les navires. Prendre le temps correct de faire quelque chose est une preuve d’intelligence car on ne fait rien de bien dans l’urgence et la précipitation.
Tout comme ceux qui pensent que conduire en téléphonant est une preuve de leur immense capacité intellectuelle (c’est tout le contraire), ceux qui veulent tout dans la seconde sont des handicapés du cerveau. Ils emm…. tout le monde et rendent la vie impossible. Ceux-là sont d’ailleurs aussi des handicapés de tout car ils sont généralement incapable d’autonomie.
Cela se rejoint puisque ceux qui traversent les continents inconsidérément sont aussi les plus riches. De là à dire que les riches sont plus cons, il n’y qu’un pas que nous serons beaucoup à franchir allègrement. En effet, la pauvreté limitant les capacités, la richesse donne des moyens notamment ceux de rendre très con, très prétentieux et très méchant et seuls quelques uns réussissent à garder raison.

Par docdory  28 juin 14:19  

@ Provola 

Le doublement de la flotte aérienne mondiale en 2050 relève de l’illusion. En effet, la production du pétrole ( et donc de son dérivé le kérosène ) a atteint son maximum et va commencer à décroître inéluctablement. 

Par ailleurs, le revenu de chaque habitant de cette planète va bientôt s’effondrer en raison des  » crises de la dette  » qui vont s’accumuler et des faillites bancaires qui s’ensuivront. 

En outre, l’opposition croissante de la population des pays développés à la construction d’aéroports fait qu’il est déjà devenu électoralement suicidaire d’en proposer de nouveaux !

De toutes façons, la construction de ces nouveaux aéroports ne peut plus se faire que sur de riches terres agricoles qui ne peuvent actuellement plus être sacrifiées en raison de la pénurie alimentaire consécutive à la surpopulation.

Par conséquent, le voyage aérien sera redevenu en 2050 un produit de semi-luxe que le citoyen de base ne pourra s’offrir que deux ou trois fois dans sa vie…
 

Par Croa  29 juin 06:55  

« Par conséquent, le voyage aérien sera redevenu en 2050 un produit de semi-luxe que le citoyen de base ne pourra s’offrir que deux ou trois fois dans sa vie.. »

Oui, mais pas seulement. Ce ne sera plus un moyen de vendre de faux « voyages de rêves » à des pigeons mais la possibilité aux professionnels indemnisé d’intervenir chez les clients du bout du mode subsistera. Les gens modestes n’ont aucun besoin d’accéder au luxe, fût-ce de deux ou trois fois dans la vie (pour dire ça il faut être un peu sous influence de la pub !)

Par joelim  28 juin 17:37  

Les cons prennent l’avion parce que cela signifie la réussite sociale. Tout simplement. Ah oui il y a aussi les familles dispersées : cas particuliers qui ne justifient pas l’immense infrastructure payée par les contribuables, et qui pourraient prendre de temps en temps le bateau. 

Souvenons-nous que nous nous en tirions très bien sans avions. Cette technologie de bobos nous assure de façon épatante qu’une épidémie où qu’elle se déclare menace le monde entier. Quel progrès !… C’est le progrès bobo.

Par LE CHAT 28 juin 23:08 

quand Ryan Air te fait la moitié prix de Hassan Céhef , tu va pas cracher dans la soupe non plus et ça te rend pas con !

Par Bibi32  29 juin 09:35 

Le Chat n’ a pas tort ! Un vol Toulouse Moscou A/R coûte 250 euros pour 6 heures de vol, en train il faut compter au moins 1000 euros …. et en bagnole il faut compter autant. A quand des lignes TGV (à 250km/h, c’est suffisant !) qui parcourent l’Europe d’Est en Ouest et du Nord au Sud …

Par cogno3  29 juin 09:57

Vous êtes vous seulement demandé comment cela était possible ? par quels moyens on arrive à proposer des tarifs aériens aussi bas ? Et par conséquent ce que vous soutenez en acceptant ces tarifs avec cette petite phrase « on va pas cracher dans la soupe ».
Bien sur, pilotes sous payés, endettés car ils doivent tout payer eux même, magouilles tous azimuts pour ne pas payer de charges et dépasser les quotas d’heures, recrutement en Europe de l’est car moins exigeant et plus corvéable, etc.
Alors navré, mais vous soutenez des gens qui se foutent de la gueule du monde, mais ça c’est pas votre problème, vous, ce qui vous intéresse, c’est de payer moins pour avoir plus, même si ça met votre voisin sur la paille… et demain ce sera vous, et la je rigolerai. Cette technologie de bobos. Oh, quelle brillante analyse !!

Par joelim  29 juin 17:28  

@le chat : bien sûr dans mon 1er message je fais de la provoque : ce que je dis n’est vrai que pour une catégorie d’usagers de l’avion. D’ailleurs, c’est facile pour moi qui ne souhaite plus prendre l’avion maintenant de critiquer les autres, alors que j’ai pas mal volé dans ces carlingues (ces baignoires à kérozène je les appelle maintenant). 

Dit façon « light », il faudrait le prendre moins, surtout pour certaines grosses boîtes et pour certaines marchandises, le problème étant que toute notre société est tournée vers ce mode de transport car il est vendu à nos petits cerveaux pavloviens par les politiques, la publicité et les médias. Et s’il est si économique que ça c’est que ça arrange les décideurs politiques car ils adorent l’avion, symbole de leur propre importance, et ça leur permet de le payer moins cher (dans les rares cas où ils ne sont pas remboursés par la société)… Je ne dis pas que c’est fait sciemment hein, je décris juste un phénomène psychosociologique qui de toute évidence existe et a un impact important sur nos vies.

Par barbapapa 28 juin 19:05  Je rassure l’auteur,

Le monde s’uniformise. Des boutiques vuitton il y en a partout maintenant.

Toutes les grandes villes ont les mêmes boutiques de luxe, partout les différenciations s’écroulent.

La planète offre de moins en moins de diversité

Par Alexis_Barecq 28 juin 21:43 

Ça suffit ce discours stupide !

L’écofascisme commence à me gonfler grave. Tous ces gens qui disent : << La Nature, c’est bien. L’Homme, c’est mal. >>

Vous le voulez pas voyager vite et loin ? Restez chez vous ! Et foutez-nous la paix.

Par joelim 28 juin 23:02  

Sauf que c’est nous qui raquons pour les infrastructures nécessaires à vos voyages en avion si électrisants. Alors on a droit de protester, bordel ! Raquez à notre place et ce sera ok.

Par kitamissa 29 juin 00:39 

putain ! on est en 2011,et y’en a encore qui disent l’avion c’est pas bien ! alors on prend le bateau …..

8 jours de traversée au lieu de 6 heures pour un Paris -New York ! alors Monsieur l’auteur,il y a des gens qui pour de multiples raisons utilisent le transport aérien, seul moyen de transport sur et rapide,on na pas trouvé mieux !

vous faites certainement de ces gens qui veulent revenir à la chandelle et au cheval ,il y en a …..c’est une mode actuelle !

j’habite pas très loin d’un hôpital,et il y a une DZ pour hélicoptères,parce que cet hôpital reçoit beaucoup d’accidentés et qu’un transport aérien est la seule manière de traiter les cas d’urgence ,et les riverains malgré le bruit ,acceptent ,parce qu’un jour qui sait si eux mêmes n’auront pas besoin de soins urgents ! même en tombant de votre carriole tirée par votre cheval,une mauvaise chute peut vous obliger à être dirigé de toute urgence vers l’hosto en Hélicoptère !

Par Mutamuta 29 juin 12:05  Ah ! L’argument qui tue (celui qui l’utilise) : « Si vous voulez redevenir raisonnable, c’est que vous voulez revenir à la chandelle« .
D’abord, pour traverser l’Atlantique en bateau, ce n’est plus huit mais trois jours…
D’autre part, si c’est pour affaire (réunion), la visio-conférence existe, même pour des G8, G20 et autres gaspillages et pollutions inutiles.
Si c’est pour le tourisme, le voyage en bateau fait partie du plaisir.
Avion, bateau, hélicoptère, affaire, tourisme, urgence, … vous ne faites pas la part des choses et, donc, votre avis n’a aucun sens…

Par joelim 29 juin 16:47  

Mais vous n’y pensez pas !… La réussite sociale passe par prendre le navion. 

Comme ça on peut dire : « ouiiiii cet été j’ai été en navion à Pataouchnok, c’était supeeeeeer« . Ou alors : « ouah, pour mon boulot je voyage partout en avion, par ici les gonzesses… La visioconférence ? Je pratique pas, c’est pour les gens moins importants que moi. Et puis voyager ça permet de ne plus avoir de reproche à la maison quand je range pas mon linge sale, l’hôtel c’est plus confort qu’avec bobonne quant même« . Je schématise à peine. smiley Ce sont les clients des sociétés qui emploient ces gens qui payent leurs déplacements. Ils s’estiment selon la quantité de kérozène qu’ils sont capables de gaspiller par unité de temps. C’est la première équation de gens comme Sarkozy.

Bien sûr l’avion est utile dans quantité de situations (même managériales) mais l’utilité est dans un rapport de 1 à 5 peut-être. D’ailleurs pourquoi pour l’usager ça coûte moins cher de prendre l’avion que le train ? Réponse : parce que le contribuable leur paye une bonne partie des infrastructures ! OUI AUX COUTS REELS assurés par les usagers de ces transports hors de prix. 

Evidemment les politiques ils adorent l’avion. C’est un plaisir indissociable de leur réussite sociale. C’est pourquoi psychologiquement ils vont continuer à nous faire subventionner des transports très coûteux. Même au point de le rendre plus économique que le train, ça les dérange pas ! Ça leur donne l’impression d’être généreux envers leurs compatriotes.

Par cogno3 30 juin 16:36

Un avion réussi à voler sans un gramme de carburant. La bonne blague… combien de carbu et de matériaux spéciaux pour réaliser ce jouet ?
Je pense aux voitures électriques…. avec tout plein de machins polluant dans les batteries, idem pour les ampoules basse conso, polluante, couteuses en énergie fabriquer… bref, aucun intérêt autre qu’un effet d’annonce à but marketing ou autre

Publié dans ECOLOGIE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement