UN AVION POUR L’ENFER

Posté par provola le 27 juin 2011

            UN AVION POUR L'ENFER dans ECOLOGIE        Que n’a-t-on entendu sur l’extraordinaire réussite d’Airbus à l’occasion du salon de l’aéronautique du Bourget ? Des centaines d’avions en commande, oui, 730 commandes fermes rien qu’en 5 jours, tout ceci avec des perspectives particulièrement florissantes pour tous les constructeurs.

Boieng estime pour sa part qu’il se vendra environ 33 000 avions à l’horizon 2050, ce qui permettra de doubler la flotte mondiale. Et la presse dithyrambique de rebondir comme une balle en caoutchouc, d’emplir d’emphase les colonnes et les titres. C’est sûr le marché du zinc va exploser.

Vous imaginez-vous un ciel obscurci par le lancinant voilage des turbines ? Déjà les riverains d’un aéroport tel que Charles de Gaulle en permanence sous les aboiements et les rugissements se sont habituées à la torture des sens, demain la multiplication des signes dans le ciel viendra encenser le double vitrage.

Je rappelle que pas moins de 2 millions de personnes sont exposées aux nuisances de Roissy et Orly en région parisienne, les voyageurs du ciel se soucient-ils du dérangement subi en permanence par ces esclaves du bruit et des gaz mortels ? 

Une étude de l’Inserm a démontré que les enfants qui vivent dans un rayon de 200 m autour d’une station-service ont un risque multiplié par quatre de déclarer une leucémie. Il ne fait aucun doute que les zones aéroportuaires sont hyperpolluées. L’atmosphère, mais aussi les cultures. Quand il pleut, les poussières atmosphériques retombent.

Les émissions de NOx (oxydes d’azote) sont les plus nombreuses notamment lors du décollage et de la montée.  La diffusion de gaz toxiques a un impact beaucoup fort dans le voisinage immédiat des pistes, notamment sous certaines conditions atmosphériques (comme lors de l’inversion de températures ou de brouillard). Cette pollution, qui excède les limites préconisées par l’OMS, est devenue un problème environnemental et de santé publique reconnu par toutes les Autorités sanitaires; Selon les associations, les 2 300 avions qui décollent d’Orly, de Roissy et du Bourget produisent la même quantité de NOX que 2 300 000 voitures Diesel parcourant chacune 25 km. Autant dire que les inquiétudes vont croissant quant à l’impact de ces émanations sur la santé humaine

50 000 avions sillonneront donc la planète dans 20 ans, la grille des traînées décrira une incroyable sarabande au dessus de nos têtes, le low-cost sera le lot quotidien de nos vies en transit. Le firmament ressemblera au ciel des États-unis aujourd’hui, les faux nuages de vapeur d’eau cacheront les vrais. Je rappelle que l’interdiction de survol du territoire américain après l’attentat des Twin Towers avait provoqué une hausse de 1 à 2°C des températures observées en ayant réduit la surface des traînées blanches agissant comme un énorme nuage artificiel.  

Oui mais voyez l’avion solaire, Solar Impulse, oh la belle affaire ! Un avion réussit à voler sans un gramme de carburant. Oh qu’ils sont contents les citoyens. Et puis, ces nouveaux avions, ils vont consommer 15% de kérosène en moins. Des progrès énormes sont réalisés. Ohoo ! Et les chasseurs bombardiers, ils ne servent à rien mais regardez comme ils sont beaux et puis ils font tellement de bruit, à un milliard d’euro l’unité, il ne manquerait plus qu ils ne fassent pas de bruit. 

Sauf que, des centaines de millions de gogos iront s’entasser dans des carlingues à la limite de la saturation pour aller déguster un déjeuner continental à l’autre bout de la planète, des millions de Chinois affoleront la boutique Louis Vuitton des Champs Elysées pour s’offrir un sac de luxe fabriqué à Hong-kong, des millions de clandestins africains seront reconduits manu-militari sur des navettes, des prisons volantes, destination Bamako ou Nyamey…

      

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement