• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 25 juin 2011

LA GAUCHE DE GAUCHE

Posté par provola le 25 juin 2011

                            J’avais terminé l’article « Mélanchon, le seul candidat de gauche » à propos de l’investiture toute fraîche de Mélanchon par le parti communiste, par le titre d’aujourd’hui. En effet, avant que ne commence le grand barnum présidentiel, il semble urgent de clarifier ce concept de « gauche »si abstrait pour avoir été mis à toutes les sauces, répudié par Mitterrand, banni par Jospin, vidé de son sens par les barrons du PS, ayant perdu de son sex-appeal auprès du peuple autrefois appelé de gauche, maintenant de ces classes martyrisées par la mondialisation,qui ne prennent même plus la peine de voter ou vont gonfler le courant du FN. Ce titre qui pourrait sembler quelque peu contradictoire ne l’est pas si l’on considère l’histoire récente de notre représentation social-démocrate qui s’est peu à peu éloignée de sa philosophie de base.

L’article de Michel Onfray sur Marianne « contre une gauche de droite » n’explique pas autre chose que cette lente dérive droitière des fils mittérandiens, restés au sommet du PS comme des réfugiés de la mondialisation néo-libérale, accrochés aux branches de l’histoire.

Vous avez dit la gauche ?

Une gauche digne de ce nom engagerait  la réforme des institutions, pour casser la Cinquième République, qui a tout d’une monarchie et rien d’une démocratie. De même, la gauche relancerait le processus référendaire, la supercherie du référendum sur la Constitution européenne et le fiasco démocratique d’alors seraient ainsi effacés. On attend de la gauche qu’elle introduise une dose de proportionnelle, ce qui redonnerait un débat à l’assemblée nationale, on attend d’elle qu’elle supprime le Sénat qui n’a que l’avantage de profiter aux sénateurs , et pas au peuple.

En matière économique la gauche doit impérativement rééquilibrer la part des salaires vis à vis de celle des dividendes dans la distribution de la valeur ajoutée. Comment expliquer autrement que par l’injustice redistributive la paupérisation d’une part croissante de la population dans un pays situé au cinquième rang mondial des richesses ?

La gauche imposerait à Bruxelles une attaque en règle contre le lobbying industriel qui court-circuite gravement le cycle démocratique. La gauche pousserait ses partenaires vers une harmonisation fiscale, une chasse sans pitié aux paradis fiscaux, en premier lieu ceux étant situés à l’intérieur même des frontières européennes, je veux parler du Luxembourg, du Royaume -uni avec ses îles, de la Belgique, de l’Irlande qui bénéficie d’avantages sur la taxation des entreprises. Je veux parler de la France, dont le régime de niches fiscales en tous genres détruit le capital national. La gauche devrait parvenir à faire payer les entreprises du CAC40 qui ne participent en rien à l’effort national malgré les dizaines de milliards d’euros de profits engrangés chaque année. Une vraie gauche trouverait indécent de demander au boulanger du coin de participer plus que Total notre champion pétrolier.

La gauche taxerait ou confisquerait les avoirs détenus par les exilés fiscaux français vivant en Suisse ou dans tout autre paradis fiscal.

La gauche, pour se regarder en face sans grimacer devrait s’attaquer de front à la crise écologique, renoncer aux bio-carburants, foncer vers les énergies renouvelables en programmant une sortie rapide du nucléaire. Notre pays a les moyens de se doter des meilleures techniques en accélérant la reconversion énergétique vers l’industrie des renouvelables et du propre.

La gauche doit se faire le chantre des économies d’énergies, pour cela taxer d’avantage l’essence, l’eau, le gaz et contrebalancer ces taxes par des aides pour les plus démunis. La gauche doit combattre la politique agricole commune qui spolie les paysans des pays émergents et n’avantage réellement que nos grands exportateurs céréaliers.

La gauche doit privilégier l’université en lieu et place de l’armée, les investissements doivent porter sur la recherche médicale, et non plus sur l’armement.La gauche devrait tailler dans les dépenses militaires, une mutualisation des dépenses militaires au niveau européen est nécessaire

La gauche doit taxer la masse des avoir en assurance-vie, renoncer à payer des allocations familiales aux foyers les plus privilégiés, renoncer à tous les boucliers, les allègements de taxes, les dégrèvement d’impôts, les avantages, les passe-droit, les subterfuges fiscaux, les avantages en nature, les abus de droits sociaux. La gauche doit faire la chasse aux 50 000 hauts revenus qui squattent les logements HLM. La gauche doit taxer les successions qui doivent redevenir un moyen efficace de redistribution et pas un moyen cumulatif de richesses.    

La gauche doit réintroduire une vignette sur les véhicules de grosse cylindrée et les plus pollueurs, taxer les sports d’hiver, casser le monopole des 6 grands dans la grande distribution, des 3 dans la téléphonie mobile, des 2 dans la distribution d’eau, des 5 dans la banque, des 3 dans les concessions autoroutières, des 3 dans les travaux publics (qui sont les mêmes que les premiers). A noter qu’on retrouve Bouygues dans tous les bons coups, TP, TGV, Nucléaire, Téléphonie, distribution d’eau, Autoroutes. 

L’Etat doit reprendre en main les grands investissemens dans les infrastructures rentables commes les lignes de TGV. Il est insuportable d’entendre toujours dire que l’Etat n’a plus le sou, même pour investir dans ce qui est rentable.  

La gauche doit s’intéresser aux quartiers, pas au 16 ème arrondissement, il faut de la police de proximité, il faut donner les meilleurs profs et les meilleurs flics aux quartiers, pas les mettre à glander pour protéger nos chères têtes blondes.

La gauche doit renoncer à participer à l’OTAN, personne n’a demandé à De Funes de réintégrer l’Alliance atlantique, la gauche doit tancer la Chine qui planque ses prix nobel de la paix et qui nous vend des perceuses à 10 euros. La gauche doit participer au processus de paix au proche-orient, la gauche doit défendre la création d’un état palestinien et accuser Israël de poursuivre la colonisation des territoires occupés. La gauche doit confisquer les biens mal acquis appartenant aux Présidents de la France Afrique, ces avoirs doivent être rendus aux peuples que l’on doit aider pour un retour graduel vers un processus démocratique.

La France dirigée par une vraie gauche lancerait au niveau continental un grand plan d’investissement sur les énergies renouvelables en créant sur les bases de ce qui s’est passé pour Airbus un champion  européen des énergies du futur.

Une vraie gauche doit retrouver du sens dans le partage, l’entraide internationale, l’égalité, la justice sociale, toutes ces notions ringardisées dans le langage néolibéral. 

La grande objection à cette cure de cheval tiendra sans doute à la crainte de voir fuir les capitaux vers des destinations moins castratrices, moins pointilleuses et regardantes sur leur provenance, plus propices à l’accumulation. Vers des cieux moins chargés de symboles démocratiques.

On soignera cette peur naturelle par l’ espoir de voir enfin émerger un élan responsable, un sentiment d’appartenance à un destin commun, supérieur à celui de notre propre personne.  

Un espoir de gauche de gauche.    

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement