LE PEEP SHOW DE LA COMMISSION EUROPÉENNE

Posté par provola le 9 juin 2011

                          S’effeuillant comme dans un vulgaire porno de série B, la Commission européenne dévoile ses atours au grand jour comme pour enfoncer le clou de la doctrine libérale. Elle enfourche son cheval de bataille de la dérégulation et son matraquage doctrinal est un râle lancinant.

Qu’on se le dise, les salaires sont trop élevés en Europe et plus particulièrement en France où le SMIG est un véritable lest à l’économie sensée se libérer de toutes les contraintes.

En gros, 1050 € c’est un salaire de Nabab et cela grève nos entreprises… On croit rêver.

Il faudra tout de même nous expliquer comment ce handicap prohibitif permet à la France d’être dans le peloton de tête des exportations, il faudra nous éclairer le mystère de la compétitivité intérieure. En effet la grande majorité de nos PME n’occupent que le marché intérieur, aussi sont-elles toutes soumises aux mêmes règles sociales qui ne sont donc pas source d’iniquité.

Le but ultime de la Commission, (dirigée par ce survivant politique de Barroso, jamais élu mais toujours coopté par ses congénères libéraux) est en fait de casser le modèle social européen, le problème de la dette des pays du sud lui permet sous couvert de régler les comptes, en toute impunité, d’obliger les mauvais élèves à détruire le welfare, l’édifice de protection sociale mis en place durant des décennies de luttes. 

Dans cette même logique du discours de la Commission, comment se fait-il que les pays à bas coûts salariaux soient également les pays souffrant d’une compétitivité dégradée ? Le Sud ne perd-il pas chaque année des parts de marché dans la compétition internationale ? On voit bien que ce  genre de Mantras éructés à jet continu par notre gouvernement européen ne tient pas la route, ils ne satisfont que les marchés financiers et les moines de la doctrine néo-libérale, ils ne mériteraient qu’un haussement d’épaules s’il ne constituaientt la base du prêche bruxellois depuis une génération.

Mais concentrons-nous plutôt sur le timing de ce genre de déclarations,  sur la pertinance  de cette communications réglée comme du papier à musique. A y regarder de plus près, jamais sans doute la droite n’avait autant dominé le paysage politique continental .

En Espagne, Zapatero a pris une valise aux dernières élections régionales, au Portugal, Socrates a été renvoyé à ses chères études, en Italie, Berlusconi, malgré sa défaite aux municipales se maintiendra encore au pouvoir pour au moins deux ans, son plan de réduction des impôts devant lui assurer une remontée dans les sondages.  

En France, le PS a laissé à la droite le bâton pour se faire battre l’année prochaine, au Royaume-uni, Cameron rase gratis, l’État, les prestations sociales et les fondements de la solidarité nationale, bénéficiant en ceci d’un assentiment général. En Allemagne, Merkel donne des gages pour après-demain aux écolos, cela lui permet de garder les mains sur le timon.

Quand on aura rajouté à ce raz-de-marée libéral le fait que nos socio-démocrates ne sont que des libéraux refoulés, complaisants envers les thèses capitalistes, qu’ils sont de pâles partisants d’un bouleversement économique, on comprendra aisément de quelle liberté d’action jouit actuellement la Commission qui peut sans peur de choquer se laisser aller à tous ses fantasmes, à tous ses peep show, à toutes ses arrogances.     

Une Réponse à “LE PEEP SHOW DE LA COMMISSION EUROPÉENNE”

  1. Philippe "Objecteur de mensonge dit :

    La Comédie du Pouvoir

    Ils veulent tous y aller
    Hollande, Valls, Montebourg, Aubry peut-être, Moscovici, pourquoi pas, Jean-luc Mélenchon, Hulot, Joly, Borloo, Morin, Vilepin, et tous les autres que j’oublie.

    Le déficit de l’année 2010 n’est que de 91,6 milliards, pour mémoire le déficit de 2008 était de 65.9 milliards.
    Soit une dette 1751 milliards d’eu ros au jour où j’écris,
    Sot une dette de 26.900,00 €uros par tête d’habitant
    (source Insee)
    L’ensemble pour une population en 2010, de 65. 013.000 millions d’habitants.

    Il n’y a pas d’argent dans les caisses, et je vous confirme que ce n’est pas en augmentant les impôts des riches que tout ira mieux.
    Sur le plan de la morale il est nécessaire que les « riches » payent une part beaucoup plus importante.
    Il serait de bon augure aussi que les politiques proposent une baisse de leurs revenus d’au moins 20% afin de donner l’exemple, c’est primordial que les « chefs » donnent l’exemple, et qu’ils soient le plus exemplaire possible sur le plan des comportements et de la morale.

    Après cela il faut dire à tout le monde qu’il n’y aura pas de vie meilleure, il faut travailler, se retrousser les manches,.
    Que les politiques maîtrisent les « prédateurs » de gauche ou de droite mais pour cela il faut changer la gouvernance mondiale.
    Le pouvoir est entre les mains des « hyper-groupes » qui imposent leur loi de félons aux politiques.
    Si nous nous replaçons dans le cadre du rapport Meadows de 1972, nous sommes en train de saturer l’étang.
    Plusieurs signes avant-coureur nous informent que nous sommes au début des bouleversements annoncés par ce rapport.
    La population mondiale frise les 7 milliards d’habitants
    La financiarisation de l’économie mondiale nourrit les prédateurs, les banquiers, les politiques, est laisse au bord du chemin la majorité de la population de la terre.
    La crise des « subprimes », au départ c’est un certain Bill Clinton qui voulait que chaque américain, même pauvre puisse avoir sa maison, avec l’aide des banques et des grands groupes financiers, on a vu le résultat. Sans compter que ces « gros cons » de financiers, ils se mettent en difficulté, ils se font ensuite financer par les États (nous, notre fric) en disant aux politiques faut nous aider sinon on va couler, et si les gens viennent nous réclamer leurs « économies, ou dépots » on ne pourra pas et ce sera la grande panique – ce phénomène est appelé par les américains « Too Big to Fail » qui pourrait être traduit par trop Gros pour être en faillite.
    Le soi-disant accès à la démocratie des pays arabes, il s’agit de l’expression de pays ou la population devient privée du minimum vital, même pas de quoi avoir une alimentation de subsistance, alors on vire à juste titre les prédateurs, mais quel est leur avenir? Le ministre de l’intérieur Tunisien sous Ben Ali, est dans le nouveau gouvernement, et il explique que ce qui s’est passé avant, c’est parce qu’il était (interdit de rire ou de crier ) « l’otage de Ben Ali ».
    Le Yémen autrefois vivait essentiellement de la pêche, le poisson est tellement pollué, des villages entier on été empoisonnés, ils ne peuvent plus vivre de la pêche, alors ils se reconvertissent dans la « piraterie »….Le Yémen, c’est la corne de l’Afrique, là ou transite une grande partie des pétroliers qui alimentent notre boulimie énergétique. Alors en passant par là, pour ne pas perdre de temps, pour leurs patrons prédateurs gagnent toujours, Ils dégazent leurs cuves au passage(pourquoi se gêneraient-ils, malgré nos moyens, ils arrivent encore à le faire sur nos cotes de Bretagne).
    Le delta du Niger est une poubelle des pétroliers, la Zambie est soumise aux prédateurs du cuivre, ça rapporte gros.
    La pollution alimentaire, la fameuse bactérie tueuse escherichia coli, dont personne ne sait d’où elle vient, et arriverons nous à le savoir, elle est la conséquence de la saturation des sols par une intensification de la productivité pour de meilleurs rendements à l’hectare.
    L’Union Européenne, autorise 1000 pesticides pour l’agriculture….
    Réapprenons la sobriété alimentaire, les pommes de mon jardin ne sont pas forcément très présentables, mais qu’est-ce quelles sont bonnes.
    Arrêtons de vouloir manger des tomates au mois de janvier, des cerises en avril, ou des fraises au mois de mai.
    La planète va très mal, et pendant ce temps là, ils se battent pour être « Président de la paupérisation »…
    Et dans le même temps autour de Notre-Dame des landes en Loire Atlantique se jouent des drames de l’expropriation, du saccage de la nature et de l’environnement, pour le plus grand Bénéfice de « VINCI » avec la complicité de la région et de l’état pour nous installer un « Hyper Aéroport » avec de faux arguments économiques non justifiés, mais les élus locaux sont persuadés de créer des emplois et que cela leur facilitera leurs prochaines réélections.
    Le drame des familles expulsés, « on s’en fout  » tout ça au nom d’une rationalité économique qui n’est qu’un leurre et une fuite en avant pour ne pas aborder les vrais problèmes.

    Ma colère est grande, de voir le gâchis que nous préparons à nos descendants..,et quand je dis gâchis, je suis gentil.
    Tous ses soi-disant gouvernants, ils méritent le tribunal de l’histoire pour impérities, crimes contre l’humanité.
    Gouverner c’est P R E V O I R , nous sommes maintenant surs qu’ils sont inaptes, alors qu’ils soient au minimum chassés.

    Je vais m’arrêter là pour aujourd’hui, si mes explications ne vous semblent pas cohérentes, je veux bien en discuter avec tout individu masculin ou féminin, du moment qu’il laisse ses certitudes au vestiaire, et que l’on puisse débattre de manière ouverte, convivial dans le respect de chacun.

    Philippe Objecteur de croissance et de mensonges

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement