Pour aller dans le sens de l’info (Rédacteur: Philippe, objecteur de mensonge)

Posté par provola le 8 juin 2011

                      Les soi-disantes règles économiques sensées nous rendre la vie plus heureuse L’ouverture à la concurrence allait, selon les « grands Papes » de l’économie moderne réguler automatiquement le marché et préserver nos intérêts de citoyens consommateurs . Pour exemple, très naïf, (c’est sans compter avec les prédateurs oligarques qui tiennent le marché, ainsi que les politiques et tous les cercles de la Nomenklatura française dont ils se servent pour arriver à leurs fins, toujours plus, l’argent étant devenu leur « IDOLE » devant laquelle ils se prosternent à longueur de journée et de nuit, ça leur permet de payer aussi les « Escorts Girls » à 2400 $ les deux heures, afin d’avoir le sentiment de leur pouvoir de « baiser » tout le monde, même s’ils ont de petites quéquettes, peut-être sont elles normales, mais imaginez la puissance véhiculée à travers ce symbole phallique, pour se venger de la puissance créatrice de la femme, puisque c’est elle qui détient la maternité, le machisme de nos Oligarques s’explique donc très bien) , l’ouverture des marchés de télécommunications à la concurrence , Bouygues, SFR, allait ouvrir la voie à un équilibre des clients, dons une rationalité économique, chère à ces Messieurs qui nous gouvernent.

Malheureusement que ce soit un opérateur téléphonique ou un quelconque grand magasin ne peut accepter de négocier ses tarifs avec chacun de ses clients. Ces grands opérateurs fonctionnent comme je l’ai déjà expliqué sous la dictature des conseils d’administration et des gros actionnaires (dont le but est de voir un progrès annuel a au moins deux chiffres) . Afin de subordonner la raison des clients, ils ont alors développé une industrie de la consommation, dont les outils sont ; – Publicité – Mode – Phénomènes collectifs (les grands-messes de la consommation, dont les hypermarchés sont les cathédrales) L’industrie publicitaire dégage un Chiffre d’affaires de 500 milliards de dollars (en moyenne) soit près de 1% du Produit Intérieur Brut mondial. L’objet de cette industrie est de fausser le libre exercice de la rationalité consumériste en incitant le citoyen consommateur a acheter de façon incohérente.

Un professeur d’économie me disait : » Le marketing a été inventé pour faire vendre des produits dont le consommateur n’a pas besoin, pour mener une vie saine » Le même prof lorsqu’on lui parlait des produits d’appels dans les Super, Hyper, Pépère, Marchés, nous répondait de cette formule : » C’est un îlot de perte dans un Océan de profits » Bref il faut bien attirer le chaland… Grosse voiture qui consomme beaucoup, bref en jouant sur nos vices: le snobisme, le paraître, le sexisme, la mode, etc..

En 2004, Patrick Le Lay, président directeur général de TF1 déclarait :  » pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible…. » Si nous admettons cette idée selon laquelle une grande partie de l’industrie des médias est le support de transmission de la publicité, ce n’est plus 500 milliards de dollars dépensé en pub (pure), mais 2500 milliards de dollars en tenant compte des dépenses collatérales, soit environ 5% du PIB mondial. Pour mémoire les dépenses moyennes d’éducation dans les pays de l’OCDE représentent environ 5,5% du PIB. Autrement dit, l’effort de formatage de nos esprits à l’idéologie de consommation , est à peu près équivalent à l’effort d’éducation de nos têtes blondes ou pas ( pas d’ostracisme). Intéressant non !!! Dans mon indignation de la stratégie de la relation consentie choisie par et dans l’affaire DSK, nous oublions que nous avons à faire à un des brillants économistes qui nous gouvernent.

La mise en place des 35 heures (c’est son idée, exécutée par Martine A ) à coûté 30 milliards d’€uros à l’état français par manque à recevoir de cotisations sociales payées par les entreprises à travers leurs salariés. L’idée aurait pu être bonne, elle avait pour but de créer de nouveaux emplois pour diminuer le chômage. C’était un peu naïf et compter sans les Prédateurs Oligarques qui nous intéressent, qui en ont profité pour augmenter leurs résultats, leurs salaires, et le versement de dividendes et autres jetons de présence pour les administrateurs. Le gouvernement pour récupérer son manque à gagner ( il s’est piégé tout seul, ou alors c’est avec la complicité de ses copains oligarques- c’est eux qui financent leurs campagnes et autres débordements), a augmenté le déficit du budget public, pour le plus grand profit des générations à venir.

Le but de mes propos n’a pour but que d’essayer de faire comprendre à tous, les manipulations, pour ne pas dire la  » sodomisation », dont nous sommes victimes au quotidien, ce propos (sodomie) je l’ai entendu dans la bouche de Mathieu Kassovitz à l’émission « ce soir ou jamais » de FR3 le mardi 7 juin 2011,. Je ne suis ni de gauche ni de droite, et je ne défends qu’une idéologie, celle de la conscience de la raison et de la morale, avec toutes mes insuffisances dont je vous demande pardon, vous noterez bien, je ne m’excuse pas. Philippe objecteur de croissance certains éléments sont issus de recherches sur le net, et d’autres sont librement inspirés du livre « Jusqu’ici tout va bien » de Eric Verhaeghe aux éd . Jacob Duvernet

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement