A PROPOS DE L’AFFAIRE DSK (rédacteur: PHILIPPE, OBJECTEUR DE MENSONGE)

Posté par provola le 7 juin 2011

                           A la gloire du FMI, encore et toujours… Les médias nous claironnent que Docteur Strauss & Mister Kahn, plaide non coupable. La stratégie de la défense, se baserait sur une relation consentie, et nos médias nous rebattent les oreilles avec cette fable.

S’il vous plait résonnons. Si la relation est consentie, pour quelle raison le serait-elle?

1 – Elle est séduite par le personnage, cela reste plus qu’aléatoire; il a 62 ans et si je l’imagine au sortir de la douche à poil, ce ne doit pas être encourageant pour une jeune femme de 32 ans. On la dit belle, j’ai rencontré des peuls en Afrique et en général elle sont très belles et très fières.

2 – Elle est vénale, elle le fait pour l’argent, pourquoi pas? ça existe.

3 – C’est un complot de la CIA ou du FBI commandité par qui? pour quelles raisons? à qui cela peut-il profiter? Sarkozy? une concurrente socialiste ? ; cette troisième hypothèse ne semble pas crédible.

Pour ce qui concerne la 1 et la 2 , on ne s’explique pas dans ces cas là pourquoi elle aurait été porter plainte. A titre personnel, je crois que DSK à un « EGO » tel, qu’il pense que tout lui est dû. Il se murmure (presque fort) dans les rédactions en France, que les journalistes féminines s’arrangeaient pour ne pas se retrouver en tête à tête avec lui, édifiant non ?

Hier soir j’entendais Philippe Sollers disant très justement qu’un homme qui aime les femmes ne se comporte jamais comme cela. Si vous faites appel à votre mémoire vous en connaissez beaucoup de femmes capables d’être séduites en grosso-modo 10 minutes au point de vous faire une fellation dans la foulée. Il s’agit d’un geste de grand amour, qui ne s’exécute pas au bout de dix minutes, sauf à payer…. Dans sa jeunesse il a du subir de grandes violences, pour se comporter ainsi. Bon je ne suis pas psychanalyste, mais quand même, je sais me servir de ma tête.

Une grande partie de cette stratégie et ce que j’entends dans les médias, ne peut découler que d’esprits malades, d’intellectuels complètement dévoyés et pervertis, aussi bien au féminin qu’au masculin. Les avocats sont des menteurs, de mon point de vue, ils ne devraient pas avoir le droit de s’exprimer en dehors d’un tribunal, de plus ils sont formatés pour mentir avec aplomb, et avec un air convaincant., surtout si vous payez cher.

Une Réponse à “A PROPOS DE L’AFFAIRE DSK (rédacteur: PHILIPPE, OBJECTEUR DE MENSONGE)”

  1. philippe dit :

    Juste un extrait (un Homme devenu superflu)

    L’idéologie totalitaire de l’homme nouveau qui domine une grande part du 20ème siècle ouvre la voie  à la fabrication de l’être humains, artefact et produit. Le coup porté à l’humanité est non seulement brutal mais décisif. Il met en place le processus qui fait basculer d’un ordre du monde où la nature et la culture qui lui est toujours associée dictaient encore leurs lois à un ordre nouveau de l’artificiel. On mesure alors quel peut être le dévoiement de la techno-science qui fabrique un ordre des choses à l’intérieur duquel l’être humain se trouve absorbé.
    On mesure l’écart qui existe entre l’anthropologie religieuse traditionnelle qui assigne à l’homme le rôle de s’élever en sauvant son âme dans l’amour d’autrui, dans la relation avec les autres, et cette anthropotechnique qui lui assigne une fonction de négation, de destruction de soi au profit de la seule fonction de performance.
    L’être humain se transforme en source d’énergie qui fait fonctionner la vaste machine du monde, nœud de connexion dans le vaste réseau qu’est aussi devenue la planète, élevé, dressé, l’être humain se réduit à un corps fabriqué par l’idéologie de la consommation. Le soin de l’âme, la culture, l’éducation qui visait à une élévation de l’esprit sont remplacés par le souci du développement personnel, l’entretien physique par le sport, car il faut que ce nouvel être, s’il ne s’élève pas par la pensée, soit en forme pour être efficace, performant, l’outil du développement d’un univers économique permis, et lui-même, fabriqué par la technique. Si la conscience s’est effacée derrière le mental, c’est précisément parce que ce nouvel être doit avoir pour seule caractéristique la performance.
    Il doit combattre pour le développement d’un monde économique, avec pour seul objectif la croissance, l’accumulation de biens au prix d’un paradoxe qui est celui du monde contemporain. Si la marchandise doit être éphémère pour être remplacée le plus rapidement possible, l’être humain (occidental) voit sa durée de vie s’allonger grâce aux progrès de la médecine pour demeurer plus longtemps au travail, pour devenir lui même un produit rentable, réduit à la seule valeur économique du travail.
    La seconde guerre mondiale a mis en place une relation de soumission radicale de l’homme à la technique.
    Notre civilisation est née d’Auschwitz et de Hiroshima, eux même permis par la Première Guerre mondiale et la révolution industrielle.
    La Shoah est parachevée par le projet Manhattan: l’être humain consent à avoir pour destin une transformation en cadavre fabriqué tout en étant aussi l’ouvrier et l’ingénieur de sa propre mort . La schizophrénie sociale et psychologique qui affecte les temps industriels est ainsi poussée à son comble: l’homme contemporain travaille à organiser le plus efficacement possible son propre effacement et sa propre destruction.
    La bombe atomique parachève le déferlement d’une technique que nous ne maîtrisons plus. Par sa capacité destructrice, elle scelle l’avènement d’une technique qui s’émancipe de l’homme jusqu’à pouvoir anéantir toute l’humanité. Elle est la figure dont l’homme accepte la suprématie, au point d’envisager sa propre extinction et de s’y résigner.
    Tiré de la Tentation de Faust ou la science dévoyée .
    Si la première Guerre mondiale a « brutalisé » l’être humain en mobilisant les techniques d’armement, la seconde Guerre mondiale est la matrice d’où est sorti le dispositif industriel contemporain d’une technologie qui s’édifie sur la représentation symbolique d’un homme devenu superflu.

Laisser un commentaire

 

Commission du Développement... |
MoDem Mulhouse |
L'Atelier Radical |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
| Parti Ouvrier Indépendant :...
| Vivre Villerupt Autrement