UN AVION POUR L’ENFER (LES RÉACTIONS)

Posté par provola le 30 juin 2011

Article accepté à la publication sur UN AVION POUR L'ENFER (LES RÉACTIONS) dans ECOLOGIE icone_redacteur2

Par Akwa 28 juin 12:08 

D’accord.
Mais cet article pour dire quoi ?
Que l’avion c’est mal ? Que voyager c’est mal ? Quel est le message sous-jacent ?
Ne manque t-il pas une fin, une conclusion à l’article ?

Par Mutamuta  28 juin 15:59

Aller toujours plus vite et toujours plus loin… Sans nécessité ou véritable besoin, il n’y a que les cons pour vouloir cela.
Les cons ? Oui car, à l’ère d’Internet et de la visio conférence, traverser l’atlantique ou les continents pour une réunion de deux heures est une preuve de connerie monumentale et ne donne plus une image de personnes actives et dynamique, irremplaçable et d’extrême importance.
Pour le tourisme ? Il y a les navires. Prendre le temps correct de faire quelque chose est une preuve d’intelligence car on ne fait rien de bien dans l’urgence et la précipitation.
Tout comme ceux qui pensent que conduire en téléphonant est une preuve de leur immense capacité intellectuelle (c’est tout le contraire), ceux qui veulent tout dans la seconde sont des handicapés du cerveau. Ils emm…. tout le monde et rendent la vie impossible. Ceux-là sont d’ailleurs aussi des handicapés de tout car ils sont généralement incapable d’autonomie.
Cela se rejoint puisque ceux qui traversent les continents inconsidérément sont aussi les plus riches. De là à dire que les riches sont plus cons, il n’y qu’un pas que nous serons beaucoup à franchir allègrement. En effet, la pauvreté limitant les capacités, la richesse donne des moyens notamment ceux de rendre très con, très prétentieux et très méchant et seuls quelques uns réussissent à garder raison.

Par docdory  28 juin 14:19  

@ Provola 

Le doublement de la flotte aérienne mondiale en 2050 relève de l’illusion. En effet, la production du pétrole ( et donc de son dérivé le kérosène ) a atteint son maximum et va commencer à décroître inéluctablement. 

Par ailleurs, le revenu de chaque habitant de cette planète va bientôt s’effondrer en raison des  » crises de la dette  » qui vont s’accumuler et des faillites bancaires qui s’ensuivront. 

En outre, l’opposition croissante de la population des pays développés à la construction d’aéroports fait qu’il est déjà devenu électoralement suicidaire d’en proposer de nouveaux !

De toutes façons, la construction de ces nouveaux aéroports ne peut plus se faire que sur de riches terres agricoles qui ne peuvent actuellement plus être sacrifiées en raison de la pénurie alimentaire consécutive à la surpopulation.

Par conséquent, le voyage aérien sera redevenu en 2050 un produit de semi-luxe que le citoyen de base ne pourra s’offrir que deux ou trois fois dans sa vie…
 

Par Croa  29 juin 06:55  

« Par conséquent, le voyage aérien sera redevenu en 2050 un produit de semi-luxe que le citoyen de base ne pourra s’offrir que deux ou trois fois dans sa vie.. »

Oui, mais pas seulement. Ce ne sera plus un moyen de vendre de faux « voyages de rêves » à des pigeons mais la possibilité aux professionnels indemnisé d’intervenir chez les clients du bout du mode subsistera. Les gens modestes n’ont aucun besoin d’accéder au luxe, fût-ce de deux ou trois fois dans la vie (pour dire ça il faut être un peu sous influence de la pub !)

Par joelim  28 juin 17:37  

Les cons prennent l’avion parce que cela signifie la réussite sociale. Tout simplement. Ah oui il y a aussi les familles dispersées : cas particuliers qui ne justifient pas l’immense infrastructure payée par les contribuables, et qui pourraient prendre de temps en temps le bateau. 

Souvenons-nous que nous nous en tirions très bien sans avions. Cette technologie de bobos nous assure de façon épatante qu’une épidémie où qu’elle se déclare menace le monde entier. Quel progrès !… C’est le progrès bobo.

Par LE CHAT 28 juin 23:08 

quand Ryan Air te fait la moitié prix de Hassan Céhef , tu va pas cracher dans la soupe non plus et ça te rend pas con !

Par Bibi32  29 juin 09:35 

Le Chat n’ a pas tort ! Un vol Toulouse Moscou A/R coûte 250 euros pour 6 heures de vol, en train il faut compter au moins 1000 euros …. et en bagnole il faut compter autant. A quand des lignes TGV (à 250km/h, c’est suffisant !) qui parcourent l’Europe d’Est en Ouest et du Nord au Sud …

Par cogno3  29 juin 09:57

Vous êtes vous seulement demandé comment cela était possible ? par quels moyens on arrive à proposer des tarifs aériens aussi bas ? Et par conséquent ce que vous soutenez en acceptant ces tarifs avec cette petite phrase « on va pas cracher dans la soupe ».
Bien sur, pilotes sous payés, endettés car ils doivent tout payer eux même, magouilles tous azimuts pour ne pas payer de charges et dépasser les quotas d’heures, recrutement en Europe de l’est car moins exigeant et plus corvéable, etc.
Alors navré, mais vous soutenez des gens qui se foutent de la gueule du monde, mais ça c’est pas votre problème, vous, ce qui vous intéresse, c’est de payer moins pour avoir plus, même si ça met votre voisin sur la paille… et demain ce sera vous, et la je rigolerai. Cette technologie de bobos. Oh, quelle brillante analyse !!

Par joelim  29 juin 17:28  

@le chat : bien sûr dans mon 1er message je fais de la provoque : ce que je dis n’est vrai que pour une catégorie d’usagers de l’avion. D’ailleurs, c’est facile pour moi qui ne souhaite plus prendre l’avion maintenant de critiquer les autres, alors que j’ai pas mal volé dans ces carlingues (ces baignoires à kérozène je les appelle maintenant). 

Dit façon « light », il faudrait le prendre moins, surtout pour certaines grosses boîtes et pour certaines marchandises, le problème étant que toute notre société est tournée vers ce mode de transport car il est vendu à nos petits cerveaux pavloviens par les politiques, la publicité et les médias. Et s’il est si économique que ça c’est que ça arrange les décideurs politiques car ils adorent l’avion, symbole de leur propre importance, et ça leur permet de le payer moins cher (dans les rares cas où ils ne sont pas remboursés par la société)… Je ne dis pas que c’est fait sciemment hein, je décris juste un phénomène psychosociologique qui de toute évidence existe et a un impact important sur nos vies.

Par barbapapa 28 juin 19:05  Je rassure l’auteur,

Le monde s’uniformise. Des boutiques vuitton il y en a partout maintenant.

Toutes les grandes villes ont les mêmes boutiques de luxe, partout les différenciations s’écroulent.

La planète offre de moins en moins de diversité

Par Alexis_Barecq 28 juin 21:43 

Ça suffit ce discours stupide !

L’écofascisme commence à me gonfler grave. Tous ces gens qui disent : << La Nature, c’est bien. L’Homme, c’est mal. >>

Vous le voulez pas voyager vite et loin ? Restez chez vous ! Et foutez-nous la paix.

Par joelim 28 juin 23:02  

Sauf que c’est nous qui raquons pour les infrastructures nécessaires à vos voyages en avion si électrisants. Alors on a droit de protester, bordel ! Raquez à notre place et ce sera ok.

Par kitamissa 29 juin 00:39 

putain ! on est en 2011,et y’en a encore qui disent l’avion c’est pas bien ! alors on prend le bateau …..

8 jours de traversée au lieu de 6 heures pour un Paris -New York ! alors Monsieur l’auteur,il y a des gens qui pour de multiples raisons utilisent le transport aérien, seul moyen de transport sur et rapide,on na pas trouvé mieux !

vous faites certainement de ces gens qui veulent revenir à la chandelle et au cheval ,il y en a …..c’est une mode actuelle !

j’habite pas très loin d’un hôpital,et il y a une DZ pour hélicoptères,parce que cet hôpital reçoit beaucoup d’accidentés et qu’un transport aérien est la seule manière de traiter les cas d’urgence ,et les riverains malgré le bruit ,acceptent ,parce qu’un jour qui sait si eux mêmes n’auront pas besoin de soins urgents ! même en tombant de votre carriole tirée par votre cheval,une mauvaise chute peut vous obliger à être dirigé de toute urgence vers l’hosto en Hélicoptère !

Par Mutamuta 29 juin 12:05  Ah ! L’argument qui tue (celui qui l’utilise) : « Si vous voulez redevenir raisonnable, c’est que vous voulez revenir à la chandelle« .
D’abord, pour traverser l’Atlantique en bateau, ce n’est plus huit mais trois jours…
D’autre part, si c’est pour affaire (réunion), la visio-conférence existe, même pour des G8, G20 et autres gaspillages et pollutions inutiles.
Si c’est pour le tourisme, le voyage en bateau fait partie du plaisir.
Avion, bateau, hélicoptère, affaire, tourisme, urgence, … vous ne faites pas la part des choses et, donc, votre avis n’a aucun sens…

Par joelim 29 juin 16:47  

Mais vous n’y pensez pas !… La réussite sociale passe par prendre le navion. 

Comme ça on peut dire : « ouiiiii cet été j’ai été en navion à Pataouchnok, c’était supeeeeeer« . Ou alors : « ouah, pour mon boulot je voyage partout en avion, par ici les gonzesses… La visioconférence ? Je pratique pas, c’est pour les gens moins importants que moi. Et puis voyager ça permet de ne plus avoir de reproche à la maison quand je range pas mon linge sale, l’hôtel c’est plus confort qu’avec bobonne quant même« . Je schématise à peine. smiley Ce sont les clients des sociétés qui emploient ces gens qui payent leurs déplacements. Ils s’estiment selon la quantité de kérozène qu’ils sont capables de gaspiller par unité de temps. C’est la première équation de gens comme Sarkozy.

Bien sûr l’avion est utile dans quantité de situations (même managériales) mais l’utilité est dans un rapport de 1 à 5 peut-être. D’ailleurs pourquoi pour l’usager ça coûte moins cher de prendre l’avion que le train ? Réponse : parce que le contribuable leur paye une bonne partie des infrastructures ! OUI AUX COUTS REELS assurés par les usagers de ces transports hors de prix. 

Evidemment les politiques ils adorent l’avion. C’est un plaisir indissociable de leur réussite sociale. C’est pourquoi psychologiquement ils vont continuer à nous faire subventionner des transports très coûteux. Même au point de le rendre plus économique que le train, ça les dérange pas ! Ça leur donne l’impression d’être généreux envers leurs compatriotes.

Par cogno3 30 juin 16:36

Un avion réussi à voler sans un gramme de carburant. La bonne blague… combien de carbu et de matériaux spéciaux pour réaliser ce jouet ?
Je pense aux voitures électriques…. avec tout plein de machins polluant dans les batteries, idem pour les ampoules basse conso, polluante, couteuses en énergie fabriquer… bref, aucun intérêt autre qu’un effet d’annonce à but marketing ou autre

Publié dans ECOLOGIE | Pas de Commentaire »

LA GAUCHE DE GAUCHE (Les réactions)

Posté par provola le 28 juin 2011

Article accepté à la publication sur LA GAUCHE DE GAUCHE (Les réactions) dans POLITIQUE icone_redacteur2 et sur Bellaciao.

Par Alpo47 27 juin 11:27 Alpo47

Crois pas que ce soit au PS que l’on soit susceptible de prendre de telles décisions « révolutionnaires ».
Ces réformes là, seront imposées par les peuples … on ne seront pas

Par Frabri  27 juin 13:11

« Une gauche digne de ce nom »

C’était a l’ère industrielle quand la droite et la gauche s’opposaient dans tous les domaines : politiques, économique, sociaux, religieux. A l’ère post-industrielle les partis de gouvernement de droite et de gauche ne s’opposent que pour avoir le pouvoir au niveau national, régional, local, ensuite ils font a peu prés la même politique économique, sociale, écologique. La droite est un peu plus libérale, la gauche un peu plus sociale. De nos jours il y a le peuple de droite et de gauche qui vote pour la droite et la gauche (les droites, les gauches, les centres), et le « peuple des abstentionnistes »

 http://www.google.fr/search?hl=fr&source=hp&biw=1014&bih=549&q=%22peuple+des+abstentionnistes%22&btnG=Recherche+Google

Dans le peuple des abstentionniste il y en a qui pensent que la droite et la gauche c’est pas la même chose, mais c’est la même famille, unie par les liens familiaux que sont : le matérialisme, l’individualisme, l’économisme, le productivisme, le consommationnisme, le compétitionnisme, le compétitivitisme. . .etc

Par french_car  27 juin 10:22

Lieux communs, caricature … on se croirait dans un congrès de l’URSS sous Staline

Par Kalki  27 juin 11:07 Kalki

Trouve moi une seule personne qui travaille

Tu connais quoi de la réalité ? Augmenter les salaires pour 8 millions de chomeur, et 8 millions de travailleur pauvres ? c’est ca

Sans compter leur famille : ca n’augmentera pas leur revenu : ni l’économie

Petit économiste de mes deux

Par Frabri 27 juin 13:11

« Une gauche digne de ce nom »

C’était a l’ère industrielle quand la droite et la gauche s’opposaient dans tous les domaines : politiques, économique, sociaux, religieux. A l’ère post-industrielle les partis de gouvernement de droite et de gauche ne s’opposent que pour avoir le pouvoir au niveau national, régional, local, ensuite ils font a peu prés la même politique économique, sociale, écologique. La droite est un peu plus libérale, la gauche un peu plus sociale.

De nos jours il y a le peuple de droite et de gauche qui vote pour la droite et la gauche (les droites, les gauches, les centres), et le « peuple des abstentionnistes »

 http://www.google.fr/search?hl=fr&source=hp&biw=1014&bih=549&q=%22peuple+des+abstentionnistes%22&btnG=Recherche+Google

Dans le peuple des abstentionniste il y en a qui pensent que la droite et la gauche c’est pas la même chose, mais c’est la même famille, unie par les liens familiaux que sont : le matérialisme, l’individualisme, l’économisme, le productivisme, le consommationnisme, le compétitionnisme, le compétitivitisme. . .etc

Par Digger  27 juin 14:40

Regardons un vrai homme de gauche, en mémoire de cette race éteinte :

http://www.dailymotion.com/video/x1…

Aujourd’hui il aurait 36 associations stipendiées par le pouvoir sur le râble.

Par hacheii  27 juin 15:30

Cette gauche-là : Terra nova, « Nouvelle terre », propose de balancer par dessus bord les ouvriers et les pauvres francais, et de ne s’appuyer pour conquerir le pouvoir en 2012, que sur les immigrés, les fils d’immigrés, les minorités, juifs, homosexuels mâles et femelles, détraqués de toutes sortes et femmes.

http://www.tnova.fr/essai/gauche-qu…

Et ne me traitez pas de je-ne-sais-quoi c’est en toute lettre dans le lien ci-dessus !
C’est le programme de la gauche, le vrai programme, celui de Mitterrand.

Par hacheii  27 juin 15:40

C’est tellement énorme qu’un type dans les commentaires : HR, dit que c’est un coup pour assurer la réélection de Sarkozy. Et franchement, je verrai bien un coup des li-li destiné à saboter la gauche pour propulser le nain au pouvoir en 2012, étant donné que la gauche n’a aucune chance d’emporter l’élection

Par non667  27 juin 16:47

casser la Cinquième République, qui a tout d’une monarchie et rien d’une démocratie.

tonton avait écrit à son propos   » le coup d’état permanent  » mais s’en était fort bien accommodé par la suite tout comme l’umps actuellement ! 

Par Alexis_Barecq  27 juin 22:51 Alexis_Barecq

Nostalgique ?

Trop tard, le PS est mort.

PS) La nostalgie étant un sentiment d’espoir rétroactif… tant qu’il y a de la vie…

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

UN AVION POUR L’ENFER

Posté par provola le 27 juin 2011

            UN AVION POUR L'ENFER dans ECOLOGIE        Que n’a-t-on entendu sur l’extraordinaire réussite d’Airbus à l’occasion du salon de l’aéronautique du Bourget ? Des centaines d’avions en commande, oui, 730 commandes fermes rien qu’en 5 jours, tout ceci avec des perspectives particulièrement florissantes pour tous les constructeurs.

Boieng estime pour sa part qu’il se vendra environ 33 000 avions à l’horizon 2050, ce qui permettra de doubler la flotte mondiale. Et la presse dithyrambique de rebondir comme une balle en caoutchouc, d’emplir d’emphase les colonnes et les titres. C’est sûr le marché du zinc va exploser.

Vous imaginez-vous un ciel obscurci par le lancinant voilage des turbines ? Déjà les riverains d’un aéroport tel que Charles de Gaulle en permanence sous les aboiements et les rugissements se sont habituées à la torture des sens, demain la multiplication des signes dans le ciel viendra encenser le double vitrage.

Je rappelle que pas moins de 2 millions de personnes sont exposées aux nuisances de Roissy et Orly en région parisienne, les voyageurs du ciel se soucient-ils du dérangement subi en permanence par ces esclaves du bruit et des gaz mortels ? 

Une étude de l’Inserm a démontré que les enfants qui vivent dans un rayon de 200 m autour d’une station-service ont un risque multiplié par quatre de déclarer une leucémie. Il ne fait aucun doute que les zones aéroportuaires sont hyperpolluées. L’atmosphère, mais aussi les cultures. Quand il pleut, les poussières atmosphériques retombent.

Les émissions de NOx (oxydes d’azote) sont les plus nombreuses notamment lors du décollage et de la montée.  La diffusion de gaz toxiques a un impact beaucoup fort dans le voisinage immédiat des pistes, notamment sous certaines conditions atmosphériques (comme lors de l’inversion de températures ou de brouillard). Cette pollution, qui excède les limites préconisées par l’OMS, est devenue un problème environnemental et de santé publique reconnu par toutes les Autorités sanitaires; Selon les associations, les 2 300 avions qui décollent d’Orly, de Roissy et du Bourget produisent la même quantité de NOX que 2 300 000 voitures Diesel parcourant chacune 25 km. Autant dire que les inquiétudes vont croissant quant à l’impact de ces émanations sur la santé humaine

50 000 avions sillonneront donc la planète dans 20 ans, la grille des traînées décrira une incroyable sarabande au dessus de nos têtes, le low-cost sera le lot quotidien de nos vies en transit. Le firmament ressemblera au ciel des États-unis aujourd’hui, les faux nuages de vapeur d’eau cacheront les vrais. Je rappelle que l’interdiction de survol du territoire américain après l’attentat des Twin Towers avait provoqué une hausse de 1 à 2°C des températures observées en ayant réduit la surface des traînées blanches agissant comme un énorme nuage artificiel.  

Oui mais voyez l’avion solaire, Solar Impulse, oh la belle affaire ! Un avion réussit à voler sans un gramme de carburant. Oh qu’ils sont contents les citoyens. Et puis, ces nouveaux avions, ils vont consommer 15% de kérosène en moins. Des progrès énormes sont réalisés. Ohoo ! Et les chasseurs bombardiers, ils ne servent à rien mais regardez comme ils sont beaux et puis ils font tellement de bruit, à un milliard d’euro l’unité, il ne manquerait plus qu ils ne fassent pas de bruit. 

Sauf que, des centaines de millions de gogos iront s’entasser dans des carlingues à la limite de la saturation pour aller déguster un déjeuner continental à l’autre bout de la planète, des millions de Chinois affoleront la boutique Louis Vuitton des Champs Elysées pour s’offrir un sac de luxe fabriqué à Hong-kong, des millions de clandestins africains seront reconduits manu-militari sur des navettes, des prisons volantes, destination Bamako ou Nyamey…

      

Publié dans ECOLOGIE | Pas de Commentaire »

LA GAUCHE DE GAUCHE

Posté par provola le 25 juin 2011

                            J’avais terminé l’article « Mélanchon, le seul candidat de gauche » à propos de l’investiture toute fraîche de Mélanchon par le parti communiste, par le titre d’aujourd’hui. En effet, avant que ne commence le grand barnum présidentiel, il semble urgent de clarifier ce concept de « gauche »si abstrait pour avoir été mis à toutes les sauces, répudié par Mitterrand, banni par Jospin, vidé de son sens par les barrons du PS, ayant perdu de son sex-appeal auprès du peuple autrefois appelé de gauche, maintenant de ces classes martyrisées par la mondialisation,qui ne prennent même plus la peine de voter ou vont gonfler le courant du FN. Ce titre qui pourrait sembler quelque peu contradictoire ne l’est pas si l’on considère l’histoire récente de notre représentation social-démocrate qui s’est peu à peu éloignée de sa philosophie de base.

L’article de Michel Onfray sur Marianne « contre une gauche de droite » n’explique pas autre chose que cette lente dérive droitière des fils mittérandiens, restés au sommet du PS comme des réfugiés de la mondialisation néo-libérale, accrochés aux branches de l’histoire.

Vous avez dit la gauche ?

Une gauche digne de ce nom engagerait  la réforme des institutions, pour casser la Cinquième République, qui a tout d’une monarchie et rien d’une démocratie. De même, la gauche relancerait le processus référendaire, la supercherie du référendum sur la Constitution européenne et le fiasco démocratique d’alors seraient ainsi effacés. On attend de la gauche qu’elle introduise une dose de proportionnelle, ce qui redonnerait un débat à l’assemblée nationale, on attend d’elle qu’elle supprime le Sénat qui n’a que l’avantage de profiter aux sénateurs , et pas au peuple.

En matière économique la gauche doit impérativement rééquilibrer la part des salaires vis à vis de celle des dividendes dans la distribution de la valeur ajoutée. Comment expliquer autrement que par l’injustice redistributive la paupérisation d’une part croissante de la population dans un pays situé au cinquième rang mondial des richesses ?

La gauche imposerait à Bruxelles une attaque en règle contre le lobbying industriel qui court-circuite gravement le cycle démocratique. La gauche pousserait ses partenaires vers une harmonisation fiscale, une chasse sans pitié aux paradis fiscaux, en premier lieu ceux étant situés à l’intérieur même des frontières européennes, je veux parler du Luxembourg, du Royaume -uni avec ses îles, de la Belgique, de l’Irlande qui bénéficie d’avantages sur la taxation des entreprises. Je veux parler de la France, dont le régime de niches fiscales en tous genres détruit le capital national. La gauche devrait parvenir à faire payer les entreprises du CAC40 qui ne participent en rien à l’effort national malgré les dizaines de milliards d’euros de profits engrangés chaque année. Une vraie gauche trouverait indécent de demander au boulanger du coin de participer plus que Total notre champion pétrolier.

La gauche taxerait ou confisquerait les avoirs détenus par les exilés fiscaux français vivant en Suisse ou dans tout autre paradis fiscal.

La gauche, pour se regarder en face sans grimacer devrait s’attaquer de front à la crise écologique, renoncer aux bio-carburants, foncer vers les énergies renouvelables en programmant une sortie rapide du nucléaire. Notre pays a les moyens de se doter des meilleures techniques en accélérant la reconversion énergétique vers l’industrie des renouvelables et du propre.

La gauche doit se faire le chantre des économies d’énergies, pour cela taxer d’avantage l’essence, l’eau, le gaz et contrebalancer ces taxes par des aides pour les plus démunis. La gauche doit combattre la politique agricole commune qui spolie les paysans des pays émergents et n’avantage réellement que nos grands exportateurs céréaliers.

La gauche doit privilégier l’université en lieu et place de l’armée, les investissements doivent porter sur la recherche médicale, et non plus sur l’armement.La gauche devrait tailler dans les dépenses militaires, une mutualisation des dépenses militaires au niveau européen est nécessaire

La gauche doit taxer la masse des avoir en assurance-vie, renoncer à payer des allocations familiales aux foyers les plus privilégiés, renoncer à tous les boucliers, les allègements de taxes, les dégrèvement d’impôts, les avantages, les passe-droit, les subterfuges fiscaux, les avantages en nature, les abus de droits sociaux. La gauche doit faire la chasse aux 50 000 hauts revenus qui squattent les logements HLM. La gauche doit taxer les successions qui doivent redevenir un moyen efficace de redistribution et pas un moyen cumulatif de richesses.    

La gauche doit réintroduire une vignette sur les véhicules de grosse cylindrée et les plus pollueurs, taxer les sports d’hiver, casser le monopole des 6 grands dans la grande distribution, des 3 dans la téléphonie mobile, des 2 dans la distribution d’eau, des 5 dans la banque, des 3 dans les concessions autoroutières, des 3 dans les travaux publics (qui sont les mêmes que les premiers). A noter qu’on retrouve Bouygues dans tous les bons coups, TP, TGV, Nucléaire, Téléphonie, distribution d’eau, Autoroutes. 

L’Etat doit reprendre en main les grands investissemens dans les infrastructures rentables commes les lignes de TGV. Il est insuportable d’entendre toujours dire que l’Etat n’a plus le sou, même pour investir dans ce qui est rentable.  

La gauche doit s’intéresser aux quartiers, pas au 16 ème arrondissement, il faut de la police de proximité, il faut donner les meilleurs profs et les meilleurs flics aux quartiers, pas les mettre à glander pour protéger nos chères têtes blondes.

La gauche doit renoncer à participer à l’OTAN, personne n’a demandé à De Funes de réintégrer l’Alliance atlantique, la gauche doit tancer la Chine qui planque ses prix nobel de la paix et qui nous vend des perceuses à 10 euros. La gauche doit participer au processus de paix au proche-orient, la gauche doit défendre la création d’un état palestinien et accuser Israël de poursuivre la colonisation des territoires occupés. La gauche doit confisquer les biens mal acquis appartenant aux Présidents de la France Afrique, ces avoirs doivent être rendus aux peuples que l’on doit aider pour un retour graduel vers un processus démocratique.

La France dirigée par une vraie gauche lancerait au niveau continental un grand plan d’investissement sur les énergies renouvelables en créant sur les bases de ce qui s’est passé pour Airbus un champion  européen des énergies du futur.

Une vraie gauche doit retrouver du sens dans le partage, l’entraide internationale, l’égalité, la justice sociale, toutes ces notions ringardisées dans le langage néolibéral. 

La grande objection à cette cure de cheval tiendra sans doute à la crainte de voir fuir les capitaux vers des destinations moins castratrices, moins pointilleuses et regardantes sur leur provenance, plus propices à l’accumulation. Vers des cieux moins chargés de symboles démocratiques.

On soignera cette peur naturelle par l’ espoir de voir enfin émerger un élan responsable, un sentiment d’appartenance à un destin commun, supérieur à celui de notre propre personne.  

Un espoir de gauche de gauche.    

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

FUKUSHIMA: L’ ÉVOLUTION DU NUAGE RADIOACTIF

Posté par provola le 24 juin 2011

                      On vous avait dit que le nuage radioactif était passé sur l’Europe vers le 24, 25 mars puis qu’il était parti ailleurs se faire la cerise, qu’après tout cela concernait uniquement les Japonais. Or la centrale de Fukushima n’a jamais cessé de cracher son venin depuis et pour preuve voici retracée la simulation de l’histoire du nuage durant les 45 jours ayant suivi l’explosion:

http://www.wofrance.fr/weather/news/fukushima?LANG=fr&VAR=eurad5000

Je ne dis pas que cela ait pu représenter une menace quelconque pour la santé publique, je mets simplement en exergue la façon dont nos médias ont relaté l’événement de l’apparition du nuage au dessus de nos têtes puis se sont totalement désintéressés de l’affaire en estimant qu’après tout le nuage avait disparu. On voit bien sur ces graphiques animés heure par heure, jour après jour ( du 15.3 au 03.5) qu’il n’en était rien. 

A remarquer l’exposition de la cote ouest des États-unis à un nuage à la radioactivité dix fois plus élevée que celui ayant stationné au dessus de l’Europe.

Publié dans JAPON, NUCLEAIRE | Pas de Commentaire »

UNE INÉTANCHÉITE N’EST PAS UNE FUITE (LES RÉACTIONS)

Posté par provola le 24 juin 2011

Article accepté à la publication sur UNE INÉTANCHÉITE N'EST PAS UNE FUITE (LES RÉACTIONS) icone_redacteur2

Par sterne  23 juin 10:52

Jusqu’à quand vont-ils nous prendre pour des demeurés ? Très très sérieusement :: jusqu’à quand ?
C’est insupportable

Par Ariane Walter 23 juin 11:09  Ariane Walter

Bravo Provola. J’ai mis votre article sur Fukushima infos où 2000 memebres luttent contre l’omerta 

Par Aldous 23 juin 12:51 Aldous

Merci de nous expliquer ce qu’on ne comprend pas, nous autre pauvre gens qui croyons bêtement que les mots ont le sens qui est dans le dictionnaire.

Pendant qu’on en tiens un qui sait mieux que les autres, y’a plein d’autre choses qu’on ne comprend pas :

- Comment un explosion d’hydrogène peut projeter des bout de plutonium à 2km de la centrale n°3 de Fukushima.

- Comment on peut arroser une réacteur depuis un hélicoptère alors qu’il est enfermé dans une enceinte de confinement étanche.

- Comment 4 accidents de niveau 7 sont moins graves que 1. (Fukushima vs Tchernobyl)

- Pourquoi il y a des seuils de sécurité bas quand il n’y pas de pollution radioactive et d’autres plus élevés dès qu’on en trouve ?

En tous cas j’ai découvert un mot grâce à vous : l’industrie nucléaire c’est le fuitard en avant !

Par AntoineR  23 juin 11:36

Vous ne faites aucun effort et vous faites feu de tout bois concernant le nucléaire.
C’est pourtant pas difficile de comprendre la différence entre ces deux termes qui est pourtant primordiale.

Une fuite : c’est l’écoulement d’un fluide ou d’un gaz à travers par une issue étroite

alors que

Une inétanchéité : c’est l’autorisation d’un passage de fluide ou de gaz à travers un objet

On voit très clairement la différence dans le dictionnaire. Dans le second cas, le gaz est autorisé à passer mais il n’est pas obligé de le faire. Si le gaz a décidé de rester au chaud, il peut y rester.

Vous ne pouvez pas imaginer une seconde que le gaz n’est pas envie de sortir ? Imaginez qu’il y ait un bon film à la télé ou qu’il n’ait pas fini de faire la vaisselle ? C’est si difficile à comprendre ça même pour des anti-nucléaires ?

Vous ne faites aucun effort.
Ecoutez les spécialistes de la télé. Eux savent et pas vous. Faites leur confiance.

Par Eric De Ruest 23 juin 11:20 Eric De Ruest

Indignez-vous d’être pris pour des billes !

Sortez en rue, il faut que cela cesse…

Par Aldous 23 juin 13:19 Aldous

En attendant, l’inétanchéité n’est pas si anodine que vous dites :

Les seize employés d’EDF dépêchés sur place ont annoncé avoir inhalé à cette occasion du xénon, un gaz radioactif.

« Fonctionner avec une légère fuite, ce n’est pas grave en soi. C’est comme du vin, parfois il est bouchonné », explique le service de communication de la centrale française.

Elle etait comment cette razade de Xénon ?

Meilleure que le Chateau Thernobyl cuvée 1986 ?
Si ils ont encore soif, en ce moment y’a dégustation gratuite de Fukushima-Daïchi nouveau.

Se marie très bien avec les fruits de mer et les suchi.

Par Pyrathome  23 juin 12:01 Pyrathome donateur-d876a

Jouer avec la sémantique est le seul argument qui reste à ces menteurs stipendiés du nuke…
Quand on leur dit,  » vous êtes des bonobos » ils répondent, oui ! mais des bonobos ingénieurs !…
 

Par jcm  23 juin 12:36 jcm donateur-d876a

Bouteille bien bouchée : étanche.

Bouteille mal bouchée on non bouchée : pas étanche.

Alors si renversée : fuite…

Aussi simple que cela.

Provola je ne peux que vous conseiller d’avoir un abondant recours à de bons dictionnaires !

Ensuite peut-être pourrez-vous écrire des « articles » dignes de ce nom !

Par Aldous 23 juin 13:30 Aldous

résumons pour crabatom qui a un problème d’inintelligence :

Nous avons une inétanchéité sur un circuit à 150 bars de pression.

Aujourd’hui la pression atmosphérique est de1020 hPa (il a dit qu’il faut être précis car sur AV on n’est envahi d’imprécision…)

C’est à dire 1.02 bars.

Schéma :

150 bars | 1.02 bars

le | représente l’inétanchéité…

Exercice : Démontrez que le Xeon va décider de rester dans son circuit à 150 bars au lieu d’aller d’aller découvrir le monde extérieur à 1,02 bars en empruntant l’inétanchéité…

(L’usage de la nov’langue est interdit.)

Je ramasse les copies dans 30 mn…

Par Nomade 23 juin 14:05 Nomade

@tous :
De toute façons, avec plus de 50 réacteurs sur sol français, l’accident grave un jour ou l’autre est irrémédiable…
Le seul président qu’il vous faudra élire est le candidat qui prendra l’engagement de manière claire et sans ambiguïté de sortir du nucléaire.

Par Rampass 23 juin 17:08

Alors que GDF investi dans des énergies renouvelables EDF ne s’inquiète pas puisque ce n’est qu’une petite inétanchéité !!! ben oui, une inétanchéité, si c’était grave, ca se saurait ! EDF nous prend vraiment pour des rats de laboratoires, encore une fois la seule ambition est le profit afin de rassurer les actionnaires, Proglio et ses amis du gouvernement…

Par Walid Haïdar 23 juin 20:38

Je suis pour la sortie du nucléaire (je dis pas ça que pour être lu, même si des fois on se demande quand même…) mais :

Je suis assez stupéfait de la réaction de certains. Non que je prenne pour argent comptant les explication de Crabatom, ce qu’il dit est sensé, et par ailleurs, inétanchéïté ne veut pas dire fuite radioactive.

De même qu’on DOIT reprocher à certains d’assimiler improbable et impossible, on DOIT commencer par faire un distinguo entre fuite et inétanchéïté. Enfin ça me paraît basique mais bon, l’image de la bouteille ouverte est claire : ce n’est pas parce qu’elle n’est plus étanche qu’elle fuit.

Les questions à se poser au demeurant sont :

- cette inétanchéïté respecte-t-elle les normes en vigueur ?

- pourquoi les syndicats se plaignent ici en particulier de cette inétanchéïté ? quid de l’exposition des travailleurs en l’occurrence ? est-elle « normale » ? et accessoirement : médiapart joue-t-il sur les mots ici pour surfer sur la vague émotionnelle ?Je ne sais pas répondre à ces questions, mais je pense que si on est sincèrement convaincu qu’il faut sortir du nucléaire, il faut néanmoins se poser les bonnes questions plutôt que de se faire peur à tout va.

La réalité à Fukushima (et en fait de pollution mondiale que cela a engendré), est déjà extrêmement préoccupante.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

ALERTE NUCLÉAIRE A FORT CALHOUN (NEBRASKA)

Posté par provola le 23 juin 2011

ALERTE NUCLÉAIRE A FORT CALHOUN (NEBRASKA)  dans NUCLEAIRE 2.11-510x264-450x232

Je relaie simplement l’article de  »SXM INFO » l’info libre de St Martin sur la situation critique de la centrale nucléaire de Fort Calhoun, à chacun de se faire sa propre opinion, nous cacherait-on l’essentiel ?

De lourdes suspicions pèsent sur la centrale nucléaire de Fort Calhoun, située dans le Nebraska, aux Etats-Unis. En effet, un rapport daté du 8 juin confirme que la centrale a momentanément perdu le système de refroidissement qui sécurise les piscines de combustibles usagés. Un accident nucléaire classé au niveau 4, le même niveau que l’accident de Fukushima Daiichi à ses débuts…
Aujourd’hui, l’inquiétude concerne l’état du combustible stocké dans la piscine. En effet, on sait que toute coupure du système de refroidissement peut avoir des conséquences irréversibles:

« S’il n’y avait pas eu la crue du Missouri, les médias n’auraient pas eu connaissance de l’état de la situation à la centrale nucléaire de Fort Calhoun et en toute discrétion les autorités auraient pu continuer à traiter en interne les problèmes et quels problèmes, puisqu’ils dépassent tout ce qu’il est possible d’imaginer pour la sécurité nucléaire !

FAA « no-fly zone » : Cela peut paraître paradoxal, mais pour les autorités ce qu’il faut contrôler en urgence c’est d’abord l’information et surtout les images, en conséquence, elles ont décidé de mettre fin immédiatement aux survols de la zone de la centrale nucléaire par les avions de tourismes et les hélicoptères des grands médias américains en demandant à la FAA (Federal Aviation Administration) d’émettre immédiatement une directive interdisant l’espace aérien de Fort Calhoun. Il faut dire que vue du ciel les médias avaient une vue imprenable non seulement de toute la centrale nucléaire, mais aussi des aires de stockages extérieures qui sont submergées. Elizabeth Cory Ishan, la porte-parole de la FAA a justifié cette interdiction de l’espace aérien en ces termes, sic : « La restriction des vols sur la zone de Fort Calhoun est destinée à maintenir les curieux loin de la centrale. Les avions peuvent encore voler près de la centrale, mais avec un plan de vol et ils sont tenus au contact permanent avec les contrôleurs aériens, sinon il y un risque de collision en vol qui pourrait compromettre les opérations sur le terrain. Nous devons garantir la sécurité des personnes sur la zone de la centrale nucléaire ». Maintenant la centrale nucléaire de Fort Calhoun étant devenue une île, elle-même presque semi-submergée accessible que par bateau, il est donc difficile, voire impossible pour les journalistes de travailler puisque en sus il y a une interdiction de navigation sur le Missouri.

Sans faire un jeu de mots, « après quelques flottements » les lobbies ont compris que pour faire taire « les rumeurs » il était nécessaire de prendre en main la communication et c’est Victor Drick le porte parole de la NRC (Nuclear Regulatory Commission), le « clone » japonais de Hidehiko Nishiyama de la NISA (Nuclear and Industrial Safety Agency ) qui déclare ce jeudi, sic : « Nous pensons qu’ils ont les mesures adéquates pour protéger la centrale nucléaire et assurer en permanence la sécurité « . Quant à Tim Burke, vice-président de OPPD, (Omaha Public Power District) qui est l’organisme gestionnaire, il a déclaré, sic : « Les digues de la centrale sont en cours de construction pour un niveau qui permettra de protéger contre la pluie et la libération prévue de quantités records d’eau des barrages en amont sur le fleuve Missouri ».Et pour finir le Maire d’Omaha, a rajouté, sic : « Nous ne voyons pas de préoccupation autour de la centrale nucléaire de Fort Calhoun ».En conséquence, no problem, le monde peut dormir tranquille !

Publié dans NUCLEAIRE | Pas de Commentaire »

NUCLÉAIRE: UNE INÉTANCHÉITE N’EST PAS UNE FUITE

Posté par provola le 22 juin 2011

    NUCLÉAIRE: UNE INÉTANCHÉITE N'EST PAS UNE FUITE dans NUCLEAIRE     dans NUCLEAIRE

            Paluel (Normandie) et Fukushima (Japon), les joyeuses colonies de vacances.

Il faudra qu’on m’explique la différence entre « inétanchéité » et fuite. Suite aux révélations de Médiapart faisant état de fuites à répétition sur le site nucléaire de Paluel en Normandie, un porte-parole d’EDF dément tout impact sur l’environnement.

Ses mots sont exactement les suivants:

« Il n’y a pas de fuite, il y a une légère inétanchéité sur l’un des ensembles combustibles du réacteur 3 de la centrale de Paluel, la situation est stabilisée, sans impact sur la sûreté du site et sur l’environnement. »

Médiapart fait état d’une fuite d’iode radioactif au niveau du réacteur N°3. L’union locale de la CGT mentionne une fuite depuis plusieurs mois dans l’une des tranches de la centrale.

S’il y a une fuite, c’est grave, mais ce n’est pas une fuite, c’est une « inétancheité », donc nous devrions être rassurés, car ce n’est pas étanche, donc ça pourrait fuir, mais ça ne fuit pas, parcequ’EDF s’en occupe, et si c’est EDF, on peut dormir tranquilles.

Un diagnostic de sureté des centrales sera effectué cette année pour tenir compte des enseignements de Fukushima, l’ASN (Autorité de Surété Nucléaire) va se charger de contrôler les centrales sous la forme de « stress-tests ». Les tests porteront sur cinq points : les risques d’inondation, de séisme, de perte d’alimentation électrique et de perte du système de refroidissement ainsi que sur la gestion opérationnelle des situations accidentelles.

En fait les contrôles seront réalisés par l’ASN, car l’État a refusé aux autres états membres de les réaliser, ainsi la France va-t-telle pouvoir se contrôler elle-même, ce qui est plus facile…mais ce qui laisse rêveur sur la transparence des résultats qui seront affichés. 

En allant sur le site internet de l’ASN ce soir, on peut lire (vous pouvez vérifier): « l’ASN assure au nom de l’État le contrôle du nucléaire pour protéger le public, les patients, les travailleurs et l’environnement. Elle informe les citoyens ».

http://www.asn.fr/index.php/Site-de-crise-de-l-ASN/Communiques-de-presse

Je me suis donc dit que pour avoir des informations sur les fuites éventuelles de Paluel, je pouvais me rendre à la rubrique « communiqués de presse ». A cette rubrique on peut lire: « mis à jour le 30 septembre 2009″.

Si si allez voir vous-mêmes…  

Publié dans NUCLEAIRE | Pas de Commentaire »

MELANCHON: LE SEUL CANDIDAT DE GAUCHE

Posté par provola le 21 juin 2011

                      Je vous l’avais annoncé, j’ai choisi mon camp, La Mélanche, et je vais tacher de m’y tenir sur la longueur, car ce sont les mêmes, depuis des lustres, de De Gaulle, à Pompidou, à Giscard, à Mitterrand, à Chirac, à De Funés, la même politique de défense des mêmes intérêts, des mêmes cliques, des mêmes vases clos, des mêmes cercles. La cinquième République n’aura été que la litanie des semblables et des pareils.

De temps en temps on fait croire à une vraie démocratie qui n’est participative que dans la mesure ou on ne la bouscule pas trop. Dans la mesure où on donne le pouvoir aux partis dits « de gouvernement », parcequ’il y a les partis de gouvernement, et les autres, qui ne le sont pas , et qui sont là seulement pour faire preuve d’un certain pluralisme, d’une possibilité de choix, donnée au peuple. Comme les hormones données aux veaux gras. 

Le seul qui puisse mettre une certaine idée non pas rengaine, en ordre de marche, qui placera le collectif avant l’individu, ceci n’est pas une honte, une plaisanterie, c’est une noble mission. 

Le seul qui puisse mettre un terme à ce manque infernal de gauche vient de se faire élire non sans mal par les restes du PC, qui voient en la Mélanche une planche de salut pour conserver un semblant de crédibilité. Mélanchon, on en pense ce qu’on veut , il est le dernier à pouvoir remuer le cocotier assez fort et nous sortir de cette torpeur citoyenne, du conditionnement consumériste, du vide libéral, du désastre productiviste.

Bien sur il vient de là, du mensonge mittérandien, d’une rose fanée avant d’avoir éclos et on ne vas pas se priver de le lui faire remarquer mais enfin il a fait le choix de se couper le bras droit, de quitter toute la bande de bobos de la rive gauche, de traverser le périph, de mettre ses lunettes de banlieusard, costard trois pièces, et alors?  

On peut même imaginer qu’il reviendra au bercail si le PS se place pour le second tour, il sera bien temps en ce cas de participer aux festivités sans trop se faire marcher sur les pieds. Il faudra alors avoir fait le plein de désespoir, le plein de combativité, le plein de sens.

Il faudra faire taire les restos du coeur, les téléthons, c’est à dire que l’Etat reprenne les choses en main, il faudra aborder la question nucléaire pour en faire l’affaire de tous sous forme référendaire, se lancer dans les énergies renouvelables, la loi électorale, redonner une voix aux muets de l’assemblée nationale, vider les HLM des squatters argentés, relever le niveau des retraites, nationaliser les banques, les autoroutes, redonner de la concurrence aux services, aux médias, à la distribution, réduire les grandes surfaces, embaucher des infirmières, des policiers, des enseignants. 

Avant, il aura fallu faire le plein de gauche, de cette gauche qui n’a pas peur d’augmenter les impôts, d’investir dans les services publics, de ramener le privé à sa juste mesure. Une gauche…de gauche

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

COLÈRE NUCLÉAIRE AU JAPON

Posté par provola le 20 juin 2011

Envoyé par J-Humanité

19 juin 2011 à 16 h 35 HAE

Nucléaire : Un Français de Tokyo lance un cri d’alarme aux Français !

Dans cette vidéo, un Français vivant au Japon depuis dix ans s’adresse aux Français. Trois mois après l’explosion de la centrale nucléaire de Fukushima, la crise n’est toujours pas contrôlée. Un fermier japonais s’est suicidé. A cause de la contamination radioactive, il avait dû jeter son lait et tuer son bétail. Avant son suicide, il écrivit qu’il aurait aimé qu’il n’y ait jamais eu de nucléaire dans sa ville. Le quotidien Japan Times montre la photo d’activistes anti-nucléaire en Italie fêtant la victoire du vote contre le nucléaire. Ce Français aurait préféré que ce soient des Français qui fêtent une telle victoire dans leur pays. Un autre article montre la situation d’aujourd’hui. Ainsi au Japon, 35.000 dosimètres vont être distribués aux enfants pour indiquer à leurs parents la quantité de radioactivité entrée dans leur corps… « La France prolifère le nucléaire dans le monde. La France va devenir la patrie du nucléaire en Europe. Vous ne perdrez rien si on arrête le nucléaire. Eux, les mafias, perdront ! »: http://www.youtube.com/watch?v=tp1qkmImCnY

Publié dans JAPON, NUCLEAIRE | 1 Commentaire »

FUKUSHIMA: L’HISTOIRE SANS FIN

Posté par provola le 19 juin 2011

                       Ne vous inquiétez surtout pas, on parlera encore de Fukushima bien après que nous ayons tous disparu, nous laisserons encore notre empreinte, celle de notre époque de malades, par delà les limaces et la caisse pourrie.

On n’a pas fini de balayer l’Archipel aux illusions car nos poussières radio-actives continuent de se déposer en vrac dans notre jardin japonais, comme les crottes indélébiles de notre fidèle amie Croissance. Pourtant on nous rassure, on finira bien par l’éteindre cette satanée centrale. En attendant rien n’indique que la situation s’améliore vraiment, au contraire, plus ça va et plus on découvre l’ampleur du désastre. 

Le 10 juin il restait encore 1700 enfants dans la zone de 20 à 30 km de la centrale malgré les recommandations d’évacuation. 90 000 personnes sont dans les centres d’évacuation; ils refusent de quitter les lieux car ils n’ont pas de solution de rechange et ils devraient subvenir à leurs propres besoins sans avoir de ressources.

TEPCO, le EDF japonais a annoncé avoir besoin de 9 mois pour reprendre le contrôle de la centrale mais a également indiqué que ce délai pourrait être allongé.

On sait que quelques heures après l’accident les coeurs de 3 réacteurs avaient fondu contrairement aux premières annonces.

105 000 Tonnes d’eau radioactive encombrent la centrale, 500 tonnes de plus par jour, une station d’épuration pouvant traiter 1200 tonnes par jour est en voie d’achèvement.

Le 6 juin la NISA a revu à la hausse la quantité de radio-éléments rejetés lors de l’accident et craint que la quantité totale soit équivalente à celle de la centrale de Tchernobyl. 

La NHK  a mesuré la radioactivité dans les 47 préfectures du Japon, elle a mesuré des taux importants dans les boues des stations d’épuration de 16 préfectures. Les préfectures de Fukushima et Tokyo sont les plus touchées. Les autorités ne savent toujours pas quoi faire de ces boues contaminées. 

Le 14 juin, le gouvernement a demandé à 5 usines de thé de la province de Shizuoka de ne plus commercialiser leur production.

Mercredi 8 juin, du strontium a encore été trouvé dans des échantillons de sols provenant de 11 poins situés en dehors de la zone d’exclusion de 20 km. La plus forte concentration a été trouvée à Namié, avec 1 500 becquerels de strontium 89 et 250 becquerels de strontium 90 par kilo de terre. Ensuite, c’est la ville de Iitate qui a commencé d’inquiéter les autorités avec 1 100 becquerels de strontium 89 et 120 becquerels de strontium 90 par kilo de terre. Le point le plus éloigné, qui est à 62 km de la centrale, présente des taux de 54 becquerels de strontium 89 et 7,7 becquerels de strontium 90 par kilo de terre.

Mercredi 8 juin, TEPCO a envisagé de rejeter en mer 3 000 tonnes d’eau de mer contaminée qui stagne dans les sous-sols des réacteurs de la centrale de Fukushima Dai-ni car elle risque de corroder les structures. La concentration en césium dépasse les autorisations de rejet, mais pas celle des autres éléments. Le syndicat de pêcheurs s’y oppose.

Le coût de la catastrophe est impossible à établir, toutes les centrales nucléaires sont à réviser, TEPCO est de fait une compagnie en faillite qui devrait être nationalisée. Car les privés ont fui leur responsabilité et sont incapables de toute façon de faire face à la situation. 

Avant-hier une cargaison de thé vert en provenance du Japon a été interceptée à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle. Ces feuilles de thé présentaient un niveau de contamination au Césium du double du maximum autorisé. Cette livraison provenait de la région de Shizuoka située à …       

370 km de Fukushima  

Publié dans JAPON, NUCLEAIRE | Pas de Commentaire »

DSK: LA PISTE DU DOLLAR 4 (Abattre l’ennemi potentiel)

Posté par provola le 18 juin 2011

   

                    DSK: LA PISTE DU DOLLAR 4 (Abattre l'ennemi potentiel)  dans ETATS-UNIS one_dollar_us   

                         Le Dollar est l’arme absolue de domination des USA, Le FMI, le moyen de cette puissance, rien ni personne ne peut remettre en cause ce postulat intangible.  Ni Strauss-Khan, ni Obama, ni Dieu, qui en plus est d’accord puisqu’il se pavane sur le billet vert, avec ce « In God we trust » qu’on peut y lire; comme qui dirait : »Dieu béni les États-Unis », et leur monnaie. Voilà bien pourquoi les USA ont les meilleurs économistes du monde: c’est tout simplement parcequ’ils ont la meilleure monnaie, la seule qui vaille en réalité, tout simplement. Le fait qu’un Président du FMI, c’est à dire en charge de l’église, du dogme, évoque une éventuelle sortie de l’hégémonie du Dollar a du faire grincer des dents outre-atlantique, il était donc vraisemblable que DSK se soit fait des ennemis au plus haut sommet de l’échiquier politique et économique de l’oncle Sam.

Alors comment éliminer discrètement ce petit impertinent de frenchy si ce n’est en le faisant plonger par son coté obscur ?

Comment se débarrasser de cet empêcheur de tourner en rond qui de plus allait avec de bonnes chances de succès se présenter à la fonction suprême en France un pays phare de la communauté européenne ? Dès lors qu’il aurait été élu, il n’aurait eu de cesse de traquer la suprématie du dollar et aurait pu convertir bon nombre de pays qui n’attendent qu’un signal pour s’enfoncer dans la brèche et se libérer du fardeau US.

Il fallait agir vite, au niveau du slip, ça allait marcher à tous les coups, avant la fin de sa mission à New York car en France, tout aurait été étouffé. Il fallait choisir une soubrette irréprochable et fragile avec un passé lisse, un parcours parfait de bonne travailleuse, sans défauts, tellement parfaite qu’on ne peut que croire sa version.

Tellement parfaite qu’on ne peut imaginer qu’elle ait déboulé dans la suite d’un hotel de luxe sans prévenir, qu’elle ait fait des avances à un pré-retraité, qu’elle se soit laissée aller à une dans du ventre improvisée, qu’elle ait conssenti un allumage de navette spatiale, qu’elle ait ensuite essuyé ses larmes de crocodile sur le tablier, qu’elle ait fait mine d’avoir vécu l’enfer, en revenant de la salle de bain.

Non tout cela bien sur, on ne peut pas l’imaginer…

 

Publié dans ETATS-UNIS, MONDE | Pas de Commentaire »

DSK: LA PISTE DU DOLLAR 3 (Un Président anti-US ?)

Posté par provola le 17 juin 2011

                    Étant donné, nous l’avons vu, que le FMI n’ est rien d’autre qu’un engin de guerre au service unique des intérêts US, que le dollar est la monnaie qui contribue à la domination des USA sur la planète, on peut imaginer que tout ce qui ne défendrait pas cette main-mise totale serait perçu comme une menace et serait éliminé sans complaisance.

Qu’aurait pu faire DSK pour se retrouver au banc des accusés ? Quels desseins pouvait-il contrecarrer, quels enjeux était-il en train de bouleverser, comment et à quel moment devenait-il particulièrement exposé ? 

En fait il faut peut-être revenir à certaines de ses déclarations datant de quelques mois qui montraient clairement combien il était convaincu que le dollar ne pouvait plus rester l’unique monnaie d’échange si l’on voulait réellement apporter un remède à la crise économique.

Cette perspective remettant en cause le leadership des USA, aurait pu faire peser une terrible menace sur la dette des USA qui s’il elle n’était plus garantie par la valeur universelle du dollar aurait rendu le pays en situation de faillite, entraînant en cela la Chine qui reste le principal créancier en dollar des USA.  

Un rapport présenté en 2009 à New York par l’ONU, lors d’une séance spéciale, appelait à établir un nouveau système de réserve monétaire mondial et préconisait l’abandon du dollar, jugé trop instable, comme monnaie de référence

Ce rapport de l’ONU allait dans le sens de Dominique Strauss-Kahn, directeur général du FMI, qui, lors d’une conférence donnée à Zurich au début du mois de mai 2009 , aavit appelé à la création d’une monnaie mondiale. M. Strauss-Kahn avait alors indiqué que « la crise est une opportunité pour pousser la création d’une monnaie mondiale et d’une banque centrale mondiale ». Dominique Strauss-Kahn, directeur du FMI (fonds monétaire international) s’était déclaré 

« en faveur de la création d’une devise internationale pour prendre la place du dollar dans les échanges internationaux ».

DSK proposait de remplacer le billet vert, servant actuellement de monnaie de référence par un panier de différentes devises incluant notamment dollars, euros, roupies, yuans, …Comme il l’avait déclaré lors d’un forum,

La stabilité financière du monde ne peut plus dépendre d’une seule devise internationale, comme c’est le cas depuis l’abandon de l’étalon-or“.

Une manière délicate de dire que plus personne ne veut prendre le risque de sombrer en même temps que l’économie américaine. Si ce discours était sérieux, ou qu’il reflètait réellement le sentiment de DSK, cela faisait montre d’un réel courage que de s’attaquer aux États-Unis, et plus particulièrement à leur économie ! Mais il pouvait aussi ne s’agir que de bluff. Les USA ne se cachent pas de se servir de leur monnaie afin de doper leur commerce extérieur, et ne semblent avoir cure de l’instabilité qu’ils créent au travers de leur politique monétaire. Peut-être Strauss-Kahn voulait-il simplement les menacer afin que le mauvais élève rentre dans le droit chemin et de faire bouger les lignes ?

Visionnaire, il évoquait également la possibilité d’une monnaie internationale, de quoi porter sérieusement atteinte aux banques de changes, à la suprématie des états forts sur les plus faibles, aux spéculations monétaires…

Le directeur du FMI était-il anti-américain ?

Publié dans ETATS-UNIS, MONDE | Pas de Commentaire »

LE CLASH BESSON-LAGACHE SUR LE NUCLÉAIRE

Posté par provola le 17 juin 2011

               Cette séquence qui se déroule lors de l’enregistrement de l’émission CAPITAL sur M6 est importante, elle montre l’extrême nervosité des autorités qui fait peut-être suite aux révélations tonitruantes du livre de Corine Lepage « LA VÉRITÉ SUR LE NUCLÉAIRE ».

Ce livre montre clairement que si nous ne sommes pas au bord de l’apocalypse technologique , nous sommes surement assis sur une bombe financière, le coût réel du démantèlement des centrales et du stockage des déchets ayant été consciencieusement dissimulé: http://www.adobuzz.com/news/34065-capital.html

A voir et à revoir.

Publié dans NUCLEAIRE | Pas de Commentaire »

DSK: LA PISTE DU DOLLAR 2 (qui contrôle le FMI ?)

Posté par provola le 16 juin 2011

DSK: LA PISTE DU DOLLAR 2 (qui contrôle le FMI ?) dans MONDE Strauss-Kahn (source « luogocomune »)

                Les statuts du FMI prévoient que les décisions les plus importantes soient prises à une importante majorité qualifiée. Le système de vote est directement proportionnel à la quote-part du capital détenue par chaque pays. Initialement, les Etats-unis détenaient un tiers du capital, aujourd’hui même si leur quote-part est descendue sous les 20%, ils restent le pays le plus important, en réalité, étant donné qu’il faut une majorité très importante des 2/3 ou des 3/4 pour qu’une décision soit actée, les pays qui voudraient prendre une décision contraire aux intérêts des Etats-unis n’ont aucune possibilité de le faire. 

Voici-ci-dessus le tableau montrant les parts de chaque pays dans le capital du FMI, on voit que les USA et ses satellites, Allemagne, Royaume-uni, France, Japon représentent 45% du capital, en ajoutant l’Arabie Saoudite et le Canada on dépasse la barre des 50%… 

Publié dans MONDE | Pas de Commentaire »

DSK: LA PISTE DU DOLLAR 1 (qu’est-ce que le FMI ?)

Posté par provola le 15 juin 2011

                     Cette réflexion ( que je développerais sur plusieurs jours) n’est au final qu’une simple supposition, une idée, un alignement de supputations, après tout j’ai bien le droit de me poser toutes les questions qui me paraissent tenir debout. Qu’on se le dise, DSK n’est rien de plus pour moi qu’un cas d’école, je suis aussi près de lui politiquement qu’ une huître est proche du Yeti d’Himalaya.

Vous aurez compris que ma compassion va plutôt du coté de cette pauvre femme qui a probablement vu déferler sur elle deux couilles sur roulettes.

…Mais il reste un doute.

On peut bien imaginer que ce type est un détraqué sexuel et qu’il était facile de le faire glisser sur une peau de banane, si c’était vraiment le cas, on vient immanquablement à se demander qui aurait pu avoir intérêt à écarter DSK du trône qui lui était promis. Lui-même peu de temps avant sa mésaventure avait évoqué ses travers affectifs et la possibilité qu’il aurait de se voir confronté à l’irruption fortuite d’une poupée Barbie chargée de le descendre politiquement.                      

Avant d’ évoquer  ce qu’on pourrait définir comme « l’étrange affaire DSK » il est peut-être bon de revenir sur ce qu’est réellement le FMI et comment s’est installée l’hégémonie des États-Unis sur le reste du monde. Ce rôle dominant des USA a été favorisé lors des accords de Bretton Woods en juillet 1944.

Il fut stipulé à l’époque que le dollar serait la seule monnaie convertible en or, celle-ci devenant par voie de conséquence la devise des échanges internationaux. Outre le fait d’avoir imposé leur monnaie comme seule monnaie d’échange mondiale, les USA impulsèrent la création de 2 organismes: la banque mondiale et le fond monétaire international.

Le FMI a la mission de favoriser la coopération monétaire internationale et de faciliter l’expansion du commerce. Cet organisme a aussi la mission d’aider les états membres en difficulté économique à travers l’octroi de prêts: si un pays a un déficit trop important, le FMI intervient pour l’aider à dépasser la crise.

Le système introduit par Bretton Woods établit la prédominance des USA qui accédèrent au statut de super -puissance mondiale. En ayant imposé le dollar comme principale monnaie d’échange au niveau international, les USA  obligeaient tous les autres états à se fournir et échanger en dollar. 

D’autre part le FMI, au lieu d’être un organisme au service des pays en difficulté a toujours été pour les USA et ses principaux alliés Royaume-Uni, Allemagne, Japon, France, un instrument de domination et de contrôle des autres nations. 

Pratiquement, un pays ayant recours au FMI se retrouve automatiquement sous dépendance et sous influence des États-Unis. En échange du prêt consenti, le pays sous perfusion est obligé d’appliquer une politique imposée en garantie des remboursements. En fait le FMI prête en échange de mesures drastiques telles que réduction des dépenses sociales, augmentation de l’âge de la retraite, réduction des salaires, augmentation des tarifs publics, des impôts, et surtout privatisation de tout ce qui est privatisable. Le pays entre en récession et devient un simple satellite sous perfusion.

L’Etat en difficulté ne se remet pas de cette cure de cheval et se retrouve sous la coupe de ses créanciers.

L’exemple actuel de la Grèce est à ce point édifiant, le pays s’enfonce dans cette spirale et l’on continue d’appuyer là où ça fait mal. Une explosion populaire est à prévoir en Grèce, bientôt le Portugal, l’Espagne, l’Italie se retrouveront confrontés au même dilemme. Accepter l’aide pour mieux disparaître.

Le 27 février 1989, la misère extrême imposée par le FMI au Vénézuela produisit une révolte populaire contre cet instrument au service du capital US.

Publié dans MONDE | Pas de Commentaire »

FAUDRA-T-IL ATTENDRE ? de l’exemplarité de la catastrophe (les réactions)

Posté par provola le 14 juin 2011

Article accepté à la publication sur FAUDRA-T-IL ATTENDRE ? de l'exemplarité de la catastrophe (les réactions) dans NUCLEAIRE icone_redacteur2

Par jcm 13 juin 11:03 

Il y a quelques temps j’écrivais « Développement durable, un rêve ?« .

Oui, je crois malheureusement qu’il faudra attendre.

Plus nous attendrons moins cela ira et quand nous déciderons d’agir plutôt que d’attendre il sera trop tard.

« Il faudrait savoir que les choses sont sans espoir et pourtant être décidé à les changer. » G Semprun

Par Linz  13 juin 11:33

Une pensée de Jean Rostand à méditer devant cet avenir menaçant :

 » Ce que tu redoutes n’arrivera pas, il arrivera pire

Par Kalki  13 juin 14:50

Mais le problème n’est pas comment on produit de l’électricité, car oui n peut le produire avec juste le soleil, juste ça

mais le problème meme en suisse, c’est que les gens crèvent

alors l’allocation universelle c’est pour quand ? ca serait du politique pas du spectacle de capitaliste marxiste vert : comme la merde

Par strolym  13 juin 19:17

facile de renoncer au nucléaire quand une grande partie de l’électricité est produite par l’hydroélectrique avec encore des possibilités d’extension, ce qui n’est pas le cas de l’Allemagne qui devra remplacer ses centrales nucléaires par des thermiques (gaz charbon bois etc….) c’est toujours possible d’augmenter la production alternative mais ce sera toujours insuffisant, bonjour la pollution.

Par Jean d’Hôtaux  13 juin 22:00

Merci à l’auteur pour son article !

«  … la Suisse, ce pays tant décrié.  »

On se demande bien pourquoi ce pays est tant décrié ???

Quelques remarques :


 » Le Conseil fédéral a décidé en mai dernier d’éteindre une fois pour toutes ses cinq réacteurs fournissant 25 % de l’énergie du pays.  »

C’est inexact, en Suisse la production d’origine nucléaire couvre 40% de la consommation, pas 25% !


La décision du Conseil fédéral (gouvernement fédéral) a été prise dans la précipitation, à la hâte et à mon avis, à des fins, électoralistes. En effet, le 23 octobre prochain auront lieu les élections fédérales, c’est-à-dire le renouvellement des députés aux deux chambres (Conseil national et Conseil des États).


Le risque nucléaire devrait être géré à l’échelle de notre continent et c’est d’une concertation dont nous avons besoin en Europe. Arrêter les centrales suisses, alors que les centrales françaises continueront à fonctionner, et ceci avec les mêmes risques potentiels, n’a pas de sens. En effet si vous prenez une carte de l’Europe, vous verrez par exemple que la centrale nucléaire la plus proche de Genève est celle du Bugey (Ain – France), éloignée de 70km à vol d’oiseau, alors que la centrale suisse la plus proche, celle de Mühleberg se trouve à 130 km à vol d’oiseau. La première continuera à fonctionner, alors que la seconde sera arrêtée, mais les risques potentiels pour Genève n’en seront pas diminués pour autant.

4°Les centrales nucléaires suisses ne pourront pas totalement être remplacées à l’horizon 2034 (délai prévu par le Conseil fédéral) par des énergies renouvelables (centrales solaires, éoliennes et hydraulique), et les mesures d’économies d’énergie promises ne suffiront pas à couvrir les besoins. Il faudra donc avoir recours à des centrales à gaz qui émettent du CO2 …
Qu’adviendra-t-il alors des engagements pris par la Suisse de réduire ses émissions de CO2 (protocole de Kyoto) ?
Cette dernière remarque vaut bien évidemment aussi pour l’Allemagne qui possèdent de très importantes centrales thermiques fonctionnant à la lignite et qui compte sur cette énergie pour remplacer le nucléaire …

Cordialement !

Par Axel de Saint Mauxe  13 juin 22:27 

M’ouais en France c’est 78 % de la production énergétique je crois, plus un secteur industriel qui exporte, rare en France.

La Suisse n’exporte pas de centrale je crois, comme l’Allemagne. Le choix est quand même plus facile non ?
 

Publié dans NUCLEAIRE | Pas de Commentaire »

ODE A L’EAU PUBLIQUE

Posté par provola le 14 juin 2011

                  Le référendum italien QUI A VU LA DEROUTE DU NUCLAIRE concernait également la distribution de l’eau que d’aucuns voulaient attribuer aux compagnies privées; comme pour le nucléaire , les citoyens ont à une écrasante majorité écarté cette hypothèse et infligé un camouflet au grand libéral, le timonier Berlusconnerie.

 

 ODE A L'EAU PUBLIQUE  dans MESSAGES AUX LECTEURS 171729067-b0d7a8ac-86df-4551-9672-69d54e7788ef                  Voiciun poème écrit par Mauro Corona, sculpteur et écrivain à la gloire de l’eau publique qui devrait nous inspirer, nous qui sommes prisonniers de Veolia et de Suez environnement:

 

Pour l’Eau,

Halte là, ne touchez pas à mon pas argenté, je ne suis pas à vous, je ne veux être à personne car je suis à tous, riches pauvres, beaux et moches, sains et malades.

Je suis torrent, ruisseau, source, je suis une goutte, la pluie, la neige, la grêle; je suis un nuage. personne ne peux m’acheter,

je n’appartiens à personne. On ne peut pas me voler,  je suis l’eau, qui n’a pas de patron , qui n’en veut pas.

ils voudraient bien pourtant, mais je suis libre, je cours, je désaltère,  je rafraîchis, je restaure.

Au secours, on veut me privatiser, me privatiser!!

Gens honnêtes, indignez-vous, levez un cri, la tête, un bâton, si nécessaire.

Gardez-moi des rusés, ils voudraient même privatiser le souffle de vie.

Je suis à tous, les tuiles ne me retiennent pas, je fuis dans la gouttière, dans le caniveau, à la rivière et dans la mer.

Je vais où je veux, je voudrais aller où bon me semble, je m’échappe, ne me donnez pas à ceux qui veulent faire de moi un tas d’argent.

Me privatiser, c’est acheter les nuages, puis ils vous feront payer votre respiration.

Je veux mouiller le visage d’un enfant sans rien demander à personne.

A vous de jouer maintenant, aidez-moi à pouvoir le faire encore.  

 

Publié dans MESSAGES AUX LECTEURS | Pas de Commentaire »

L’ATOME ATOMISÉ

Posté par provola le 13 juin 2011

                           

 L'ATOME ATOMISÉ dans ITALIE 180313276-170219e1-5fd9-41a2-a90d-c3a125b775d5  dans NUCLEAIRE

 

                                   Berlusconi battu, écrabouillé, détruit, atomisé. L’Italie prend le train du renoncement à l’atome pour toujours. Le résultat du référendum sur le nucléaire en Italie est un triomphe pour les partisans anti-nucléaires.

A la question, « souhaitez-vous renoncer à l’énergie nucléaire ? » les citoyens ont voté oui…à 95%.

57% des électeurs se sont rendus aux urnes, le résultat dépendant d’un quorum de 50% de votants est donc validé.

A la bourse de Milan, les valeurs des énergies renouvelables sont en forte hausse de plus de 4%.   

Après la Suisse et l’Allemagne, un autre coup est porté au lobby nucléaire, rien n’est encore fait, ne nous faisons pas d’illusions sur la capacité des industriels à rebondir, mais ce soir, ne gâchons pas notre plaisir.

Et mettons-nous en posture de réclamer un tel vote en France. On peut déjà déduire de ce résultat historique qu’Areva (qui devait être l’artisan du renouveau nucléaire italien avec l’installation convenue entre Berlusconnerie et De Funès de quatre EPR) devra aller ailleurs se faire cuire un oeuf.

Publié dans ITALIE, NUCLEAIRE | Pas de Commentaire »

MÉTHANE: L’ALARME OUBLIÉE

Posté par provola le 13 juin 2011

 

 MÉTHANE: L'ALARME OUBLIÉE dans RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE 250px-Methane-2009Taux de méthane à la limite supérieure de la troposphère.

                              Le Méthane, un ennemi oublié, sans odeur, sans en avoir l’air, s’installe, qui n’est pas près de disparaître. Il est là pour nous détruire, pas pour du tourisme. Son potentiel de réchauffement global est 23 supérieur à celui du CO2. (56 fois si l’on considère une période de 20 ans). L’Organisation météo mondiale, Wmo, indique que sa concentration dans l’atmosphère a augmenté de 158% par rapport à la période pré-industrielle, alors que celle du CO2 a augmenté dans le même temps de 38%.

Bien qu’il ne soit présent qu’en petite mesure par rapport au CO2, (concentration de 1,8 partie par million, au lieu de 390 ppm il est responsable de 18% de l’effet de serre provoqué par les activités humaines.  

CO2Balance, une société travaillant à l’élimination des gaz à effet de serre à travers la réduction du méthane issu des décharges européennes indique que par exemple , en Italie, les décharges sont responsables de 30% des émissions de méthane issues d’activités industrielles , en termes absolus , cela correspond à une production de 11 millions de tonnes de CO2, la même quantité que ce que produit tout le parc automobile de la région de la capitale. Les lois européennes exigent des états qu’ils stoppent la pollution issue des décharges mais la réalité affiche un manque de volonté politique.

Notre indéfectible gourmandise pour le steak provoque 37% de la production totale de méthane d’origine humaine, en effet la digestion de nos ruminants est un drame pour le climat. On peut imaginer ce qui se passera lorsque tous les Indiens et les Chinois auront un abonnement chez McDo.

Le plus gros problème en réalité, le plus menaçant à court terme est l’effet de feedback, le réchauffement climatique plus accentué aux latitudes élevées provoque la fonte du permafrost, le terrain gelé des pôles, ce qui libère des quantités toujours plus importante de méthane emprisonné depuis des millénaires, ce phénomène faisant entrer le climat dans une spirale infernale. 

Voilà l’une des bombes à retardement dont le déclenchement a déjà commencé, au lieu de nous préoccuper de protéger le patrimoine de nos riches, penchons nous plutôt sur le meilleur moyen de retarder l’échéance climatique.

Ci-dessous, le classement des principaux gaz à effet de serre, à noter l’importance des HFC, les gaz utilisés dans la chaîne du froid qui ont substitué les CFC, et qui vont finir de nous passer au grille-pain. Les CFC ont été normalement bannis (trou de la couche d’ozone), mais les HFC (sans chlore) sont utilisés en grande quantité et leur effet en tant que gaz à effet de serre est aussi catstrophique, des milliers de fois supérieurs au CO2 et au méthane.

De plus le protoxyde d’azote est également libéré en grande quantité par le permafrost mais lui attaque l’ozone au même titre que les CFC, on le voit la tenaille se resserre sur nos illusions de grandeur, le dérèglement climatique est un jeu à un coup où l’on ne sait qui gagne à la fin.  

Voici la liste des Gaz Effet de Serre les plus communs :

  • Dioxyde de carbone ( CO2 ) : 1
  • Vapeur d’eau ( H2O ) : 8
  • Méthane ( CH4 ) : 23
  • Protoxyde d’azote ( N2O ) : 296
  • Chlorofluorocarbures (CFC ou CnFmClp ) : 4600 à 14000
  • Hydrofluorocarbures (HFC ou CnHmFp ) : 12 à 12000
  • Perfluorocarbures (PFC ou CnF2n+2 ) : 5700 à 11900
  • Hexafluorure de soufre ( SF6 ) : 22200
  •  

    Rappel de l’article: « droit de péter », car il ne suffit plus d’aligner des chiffres encore faut-il expliquer pourquoi:

    « DROIT DE PETER »  

    Il parait établi que le réchauffement climatique global dépend de l’activité humaine et en gros de sa formidable ténacité à vouloir retransformer en un siècle le gaz carbonique que la nature a patiemment changé en oxygène au cours des milliards d’années qui nous ont précédés. Reste aux experts mondiaux à trouver la solution pour éviter que les mutations atmosphériques ne rendent la vie sur Terre un tantinet plus compliquée.

    Le tableau est clair , le monde occidental représentant environ 1/5 de la population a craché durant  sa domination  industrielle   suffisemment de gaz à effets de serre qu’il n’en faut pour empêcher les autres pays désireux de rejoindre le club des pollueurs en  imitant les tagers  géants.

    La planète souffre , on sort les calculettes , les Etats Unis envoient 10 Milliards de tonnes équivalent carbone par an dans l’atmosphère , Obama s’engage à réduire de 4,6% en 20 ans ses émissions de gaz à effet de serre .

    L’Europe à 27 qui dégage 5,6 Milliards de Tonnes  s’engage à une réduction de  20% sur 20 ans

    La Chine qui produit 6 Milliards de  Tonnes équivalent carbone ne veut prendre aucun  engagement et demande une réduction de 40% aux pays industrialisés du nord.

    Voyons la situation par tête de pipe:

    Un Chinois produit 4 Tonnes de GES/an , un Européen 10,5 Tonnes ( avec des disparités de 1à 3 entre les pays), un Etats-Unien 23,4 Tonnes .

    Réduire de 4,6 % les émissions pour les Etats-Unis est une douce plaisanterie de la Maison Blanche autant demander à ce que chaque fumeur Californien éteigne son mégot de cigarette avant d’attaquer le filtre . 

    Copenhage va ressembler à une grand messe de dupes , on va s’y échanger des centrales à charbon avec des taxes carbone , au final on prendra des décisions qui n’auront que l’avantage d’avoir été prises.

    On est au coeur de ce blog , sa raison d’être , il n’est pas d’autre question que le partage du bordel qu’on a sciemment commis tout au long de ces trois dernières générations du coté des nantis de ce monde.  

    On ne s’en sortira pas sans couper des têtes, des têtes de bougies. Kyoto , Copenhague, mettez les conférences ou’ vous voudrez, faites en autant que le coeur vous en dit, toute cette mascarade ressemble à du replâtrage évitant de parler du vrai problème, ou comment guérir un malade qui n’en n’a pas envie.

    Le souci n’est pas de réduire la consommation des moteurs, renforcer l’isolation des habitations, faire des TGV plutôt que des autoroutes, mettre des taxes carbone pour régler les déficits de la sécu, planter 3 arbres dans les cités .

    Quand on veut augmenter la vitesse des tgv à 380 plutôt qu’à 320 c’est tout le système d’orientation des neurones qui est tordu, c’est l’unité de compte des riches qui pèse sur les deux plateaux de la balance de l’équité mondiale.

    Appeler ça de l’écologie est une mystification au mieux, un dévoiement du bon sens, un stratagème de l’économie de marché au pire.

    Je revendique le droit pour les délaissés du droit à polluer de foutre le bordel sur un quad en plein désert du Ténéré, d’user du jet ski pour effrayer les dauphins, de changer de portable tous les six mois , de bouffer du hamburger matin midi et soir , de faire l’Espagne et le Mexique durant les mêmes vacances.

    Je donne un ticket à chaque Bengali pour lui permettre de raser la flore des Everglades en Floride pour rouler en éco-carburant made in USA.

    J’invite chaque Brésilien à venir se marier à Las Végas.

    J’estime qu’une piscine serait une baignoire ad-oc pour chaque foyer Mandchou.      

     

    Publié dans RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE | Pas de Commentaire »

    12
     

    Commission du Développement... |
    MoDem Mulhouse |
    L'Atelier Radical |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saisir le Présent, Construi...
    | Parti Ouvrier Indépendant :...
    | Vivre Villerupt Autrement